Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    2,742
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    26
  • Country

    France

Posts posted by PlongeurSDF

  1. il y a 26 minutes, crouton a dit :

    Peut-être des gens qui considèrent qu'on ne peut pas faire suffisamment confiance à des ordinateurs qui sont de véritables boîtes noires et dans lesquels se passe "on-ne-sait-quoi" de non documenté... bref, de véritables paranoïaques !

    Comme par exemple les plongeurs pros, civils comme militaires...

    :jesors:

     

     

     

    Quand tu es connais leurs origines ... 

     

    image.png.d35ea2025bd86ff4b01ed37175909451.png

     

    https://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/ce-que-les-plongeurs-sous-marins-doivent-aux-chevres-20240111

    • Haha 1
  2. il y a 22 minutes, jeancri25 a dit :

    Une question comme ça, quel est le pourcentage d'ADD sur le nombre total de plongée en France?

    Parce que si  le risque  de faire un ADD en respectant les procédure et en faisant attention à son hydratation, forme physique, son poids, etc.  et équivalent au risque de se faire mordre par une chauve-souris enragée l'intérêt de la discussion diminue...

     

    Y avait-il moins d'ADD dans le respect des procédure du temps des tables?

    De nouveau très compliqué de répondre à ces 2 questions grillé par Laurent.

    Est-ce vraiment d'un intérêt de savoir ce qui se passait avec les tables ?

    Qui plonge encore avec ?

     

    Si on regarde côté CROSSMED par exemple :

    https://www.premar-mediterranee.gouv.fr/communiques-presse/augmentation-inquietante-du-nombre-d-accidents-de-plongee-la-prefecture-maritime-de-la-mediterranee-et-le-cross-mediterranee-rappellent-quelques-messages-de-prudence#:~:text=En 2022%2C le CROSS Med,en 2021) et 9 décès.

     

    Évolution par rapport aux années COVID ?

     

    Je rejoins @pparis, il faut être très vigilant en ce qui concerne les données chiffrées.

     

    C'était mon métier fut un temps de produire des statistiques (financières, sur des montants très importants).

     

    On peut vraiment tout faire dire à des chiffres, en jouant sur les historiques, les échelles, avec ou sans agrégation etc.

     

    Bilan national (SNOSAN) des données issues des différents CROSS.

    Je n'ai laissé que ce qui concerne la plongée.

     

    SNOSAN_Bilan_plongée_été_2022_FINAL.pdf

    • J'aime 1
    • Merci 2
  3. il y a 22 minutes, pparis a dit :

    Tout ça c'est dans un monde parfait ! Gardons nous de conclusions hâtives.

    Il serait intéressant d'opposer le nombre d'accidents déclarés et même traités sans qu'il n'y ait eu préalablement de vérification objective des paramètres de plongée .;)

     

    Je n'ai pas compris le sens de ta remarque.

     

    Comment opposer des données sourcées, mêmes incomplètes, à des données inexistantes ?

     

    Le plus simple est de considérer que même en cas de respect des procédures (+70% des cas), un ADD peut arriver. Et ce y compris dans la courbe sans palier. Donc mettons tout en oeuvre pour prévenir au maximum les ADD. En jouant sur les facteurs de sécurisation possibles :

     

    réduction de profondeur, de durée de plongée,

    - comme la souligné @christophe 38 adoption du Nitrox et autres gaz adaptés,

    - paramètres sur les ordinateurs,

    - etc.

    - sans oublier l'hydratation !!!

     

    @JMarcB, Comme vu par ailleurs, selon ce que l'on cherche ou pas, on trouve des statistiques différentes que l'on ne peux pas forcément assimilées entre elles.

     

    Nous sommes vraiment dans une situation inconfortable, car il y a plusieurs qui ont déjà été relevés :

     

    - Selon l'auteur des analyses différentes,

    - Les dénis d'accidents (sans aucun suivi médical),

    - non déclaration par peur de s'attire les foudres des autorités de contrôle,

    - Les données non transmises ou non exploitées,

    - Les différents organismes de plongée qui n'assurent pas ou peu de RETEX.

     

    Gardons nous donc bien de tout amalgame.

    • Merci 1
  4. @MyO

     

    Dans l' "Enquête Nationale Accidents de plongée sportive en scaphandre autonome" Année 2010, la dernière à ma connaissance,  rapporteur : Dr Bruno GRANDJEAN

     

    Le non respect de procédure était évalué à 25%.

     

    https://coindespros.ffessm.fr/wp-content/uploads/2015/observatoire-sca/Enqu-Accidents-2010.pdf

     

    Une autre étude "Accidents de plongée : épidémiologie et prise en charge pré hospitalière sur la région marseillaise. Étude descriptive entre 2012 et 2017 Olivier Lepennetier"

    Relève 14,4% d'erreur de procédure.

    document

     

     

    Une étude italienne fait état d'un taux de 19% pour les plongées loisirs.

    tf124.pdf 

     

    Finalement, on est bien dans un rapport de 15 à 30% maxi d'erreur de procédure.

    Ce qui permet d'affirmer que dans 70% des cas d'accidents de désaturation, aucune erreur de procédure n'est relevée.

     

    Comme l'a dit Laurent @bardass, la prévention est avant tout une affaire de plongeurs, de facteurs favorisant et notamment l'hydratation pré et post plongée. Sans oublier que souvent la plongée est effectuée dans des pays à climat défavorable pour l'hydratation (on parle d'eau à boire, évidemment).

    • J'aime 1
    • Merci 2
  5. Il y a 3 heures, Fuori a dit :

    Salut.

    Comme d'autres l'ont dit, le téléphone ne va pas sous l'eau.

    Au pire, dans la boite à gants de la voiture.

    Et les clés, je les mets dans l'oeuf :

    Boite étanche EGG SCUBAPRO

     

    Pour l'oeuf, attention à la qualité de celui choisi.

    Un collègue s'est retrouvé coincé, le sien refusant de s'ouvrir après la plongée.

    Il a fallu le casser avec des outils que j'avais heureusement dans ma voiture (la clé étant resté cachée au sec).

    • J'aime 1
    • Merci 1
    • Triste 1
  6. Il y a 11 heures, whodive a dit :

    mouai, y en a qui on failli se noyer avec les jambes coincés dans le barreau de l'echelle.

    Tu as des statistiques de probabilité ? Pour le risque de FOP c’est évalué à 30% de la population.

     

    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    suffit de ne pas respirer comme un boeuf

    Tu vas là à l’encontre des recommandations citées dans les conclusions.

     

    Ce que je reprochait aux DP c’est de systématiser ce conseil de remonter détendeur en bouche masque sur le visage quelque soit les 9 plongée effectuées sur une semaine et ce indépendamment de l’état de la mer.

     

    Et qu’en suite lorsque j’en ai discuté en privé avec l’un d’entre eux en lui demandant la justification de cette consigne, il a évoqué un risque d’OPI qui serait provoqué à l’occasion de la remontée à l’échelle. Ce qui à nouveau n’est pas démontré par les médecins.

    En cas de doute j’invite à revoir notamment les travaux du Dr Henckes.

     

    pour info :

     

    • 70% des accidents graves en plongée de loisir sont des ADD (essentiellement : système nerveux et oreille interne).
    • 10% sont des Oedèmes Pulmonaires d’Immersion (OPI).
    • 10% sont des Barotraumatismes (environ 1% pour les surpressions pulmonaires).
    • 10% sont d’autres types d’accidents

    https://www.plongee-plaisir.com/fr/statistiques-accidents-plongee/

     

    La prévention prioritaire en plongée est bien l’ADD

  7. il y a une heure, pparis a dit :

    Tu as eu l'occasion d'y aller souvent ?

     

    La dernière remonte à 16 ans pour le centre.

     

    Les sites bien plus souvent comme le suggère @caolila

    Il y a 6 heures, emmanuelC a dit :

     

    Le DP : Bernard ? (un grand mince avec un catogan, de l'humour et de bons conseils !), une vraie perle.

    Sur le bateau il y avait aussi une Monitrice blonde à cheveux en carré bouclés très discrète mais qui était excellente, particulièrement en explications Bio. Son prénom m'échappe, pardon à elle (c'était en... 2016. C'est fou ce que le temps passe vite).

     

     

    La Perle: oui, comme c'est un piton rocheux qui sort bien de l'eau et qui est situé tout au Nord de l'Île, les influences Atlantiques se ressentent bien en fin de plongée. En général, on est largués près du rocher, on fait le tour et on remonte 2 par 2 chacun à son échelle. Une autre plongée magnifique. La clarté de l'eau est stupéfiante, on voit le fond qui est à plus de 40 mètres.

     

    Avant lui, il me semble, il y avait Olivier.

    tous les 2 des gars extraordinaires.

     

    Olivier à remonté un club à Saint-Pierre que j'ai pu tester également.

    Ils sont super :

    https://www.diaj-plongee.fr

    • Merci 1
  8. Le 14/02/2024 à 18:54, PanchOctopus a dit :

    >> cette enquête <<

     

    Fait,

     

    Questions fermées (trop), la Méditerranée ne se réduit pas à la Côte d'Azur et la Corse,

    Double tank sur 1 demi-journée, quel est ton intervalle de surface ? Une telle proposition pour une base fédérale m'étonne.

    Plongée tranquille ne devrait pas se limiter aux niveaux 1 ou 2.

     

    Je serais curieux de connaitre la problématique de ton sujet de stage ainsi que l'adéquation des propositions avec la structure d'accueil.

     

    Imaginons que vous trouviez des groupes double-tanks, un le matin, l'autre l'après-midi :

     

    - Impact sur les hébergements (doublement de la capacité),

    - Gonflage des blocs,

    - Usure matérielle,

    - Sans oublier disponibilité des moniteurs (4 plongées / jours).

     

    Bon courage pour ton stage,

  9. Il y a 2 heures, Doris74 a dit :

    merci pour ta réponse, je suis autonome en effet.

    Mais ne connaissant pas les demandes des examinateurs, je suis un peu stressé.

    Moi je suis amputé fémoral. 

    les personnes qui étaient handicapés lors de l'examen MF1  avaient quel type de handicap.

    quel est la structure de la personne handicapé ?

    Trop personnel pour le forum ... MP

  10. il y a 57 minutes, whodive a dit :

     

    Je comprends que le job a été fait..

    Faut voir le nombres de personnes qui n'ecoutent pas le briefing. Et souvent ce sont des autonomes qui ne sont pas les meilleurs.. 

    Non pas vraiment, depuis 2018, il est fortement déconseillé d’exiger une remontée sur le bateau bloc sur le dos, masque sur le nez et détendeur en bouche.

     

    Quand un autre DP interpellé sur ce sujet te dit que c’est pour éviter un OPI, on peut se douter qu’ils sont au moins 2 dans le même centre à ne pas avoir tout compris et / ou suivi l’actualité.

     

    Cela fait déjà 6 ans que cet article est paru et que la commission médicale fédérale a rendu son avis.

     

    on a parlé ici

     

    Tu semblais pourtant être un défenseur de cette théorie puisque que tu affirmais « pratiquer ainsi depuis plusieurs années ».

     

    Quand au ponton, c’est une situation connue depuis de nombreuses années sans que cela soit corrigé. La rampe en béton très raide non plus.

     

    Éviter les efforts après plongée n’est clairement pas une priorité.

     

  11. Bonjour,

     

    Dans ma session, nous étions 2 sur 4 en situation de handicap, 3 ont été validés dont les 2 handis.

     

    Si tu veux être MF c’est que tu es déjà autonome.

    Ton handicap ne doit donc avoir aucune incidence pour tes élèves.

     

    Cela se travaille bien avant.

     

    La seconde personne est DEJEPS maintenant et bosse en structure.

  12.  

    C'est bien ce centre.

     

    J'y étais en individuel et non 62 printemps d'ici peu.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - le Staff plongée.

     

    Rien que sur les briefings et la présentation bio, je pense avoir donner mon avis...

    Maintenant, on peut rajouter 2 accidents de plongée en 1 semaine :

    1 héliporté pour accident vestibulaire sur la seconde plongée (équipe N3 + MF2), semble-t-il à la remontée sur le boat. Les briefings insistant sur l'impérieuse nécessité de remonter masque sur le visage et détendeur en bouche (prétendument à cause des gaz d'échappement),

    Subaqua_281_dec_2018_Reduire_de_30%_Risque_ADD.pdf

     

    1 autre débutant en formation N1 qui aurait fait une "pneumonie" à la remontée ? Ce serait le diagnostic du médecin qui l'aurait vu. Le même m'indiquant que le programme du lendemain était plongée à 10 m le matin puis à 20 m l'après-midi.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - la diversité des plongée.

     

    Pour les 9 plongées, Roraïma enfin pour ceux qui l'on trouvé à temps quand tu retires les 10 minutes de perdues à 50 m à cause du briefings et une DTR imposée de 15 minutes maxi ...

    Suivi par l'Amélie 10 m maxi et à nouveau, un briefing qui t'envoie sous les cata pour voir des déchets alors que sous les bouées la tôle était tout prêt.

    Canyon Babody, beau site mais après la forte houle 3 à 4 jours auparavant, très ensablé.

    La Perle, toujours aussi joli, si ce n'est les pêcheurs qui te balancent des hameçons de 6 à 10 cm, au moins on aura vu l'appât se faire niaquer par une vieille. On l'a libéré de l'olive en plombs qu'il avait gôbé avec.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - Faune et flore observée.

     

    Très jolie, plein de choses à voir.

    J'ai dû prendre près 7 à 800 photos.

    Maintenant, il faut faire le tri et le développement.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - Les conditions de mer.

     

    Pas terrible.

    Forte houle tropicale avec annulation d'une journée pour commencer.

    Suivie par l'impossibilité d'accoster au ponton au départ et retour.

    Certains encadrants invoquant le défaut de sécurisation du ponton pour accoster.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - État des récifs

     

    Pas si mal que cela compte tenu des conditions de détérioration locale :

    - Chlordéconne,

    - Beaucoup plus de poissons lion que dans le sud,

    - Assauts réguliers de sargasses (aux dernières nouvelles, elles sont captées au large, ramenées pour séchage puis réimmersion pour les couler au large).

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - Les horaires

     

    Ils sont globalement respectés (repas / ouverture des activités),

    Intervalle de surface de 4 h au moins.

    En revanche cela prend toute ta journée, donc pour visiter, il faudra compter sur les jours sans plouf.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    - Le matériel fourni

     

    Scuabpro.

    Semble en très bon état.

    Mais j'avais le mien.

     

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    Enfin, un tas de choses qui sont sensées également intéresser le plongeur ...

     

    Après pour ceux qui veulent des renseignements sur la Martinique, ils savent que l'on peut me faire un MP où je répond. On peut même se rencontrer sur l'île pour boire un coup, plonger, etc.

    Des fois même, on se retrouve par hasard sur le même bateau. Je pense à @tyboo par exemple.

     

    • J'aime 1
    • Merci 1
  13. Retour d'expérience plonger à Saint-Pierre en Martinique (Centre de vacances orienté sports) :

     

    • Hébergement vraiment très rustique, WIFI très instable, douches quasiment sans eau, difficultés de réglage de la température,
    • Repas, l’excellente surprise de l’équipe restauration, mets inspirés de recettes locales (Colombo, Chatrou, Gratin de bananes, etc.),
    • Plongée : Il faut se méfier des briefings incomplets concernant les consignes de sécurité mais également de la description des sites (au point de s’y perdre en ratant le site), ou pour retrouver le bateau à la sortie, profondeur maxi 50 m,
    • Ils ont tendance à positionner 2 bateaux de 2 fois 18 plongeurs au moins au même endroit,
    • Les bouteilles sont moins remplies le matin (pour les plongées profondes) que l'après-midi,
    • D’un point de vue pratique, ici la plongée exige de disposer d’une forme physique non négligeable, portage, accès aux bateaux en l’absence d’utilisation du ponton, remonter au ponton (bloc sur le dos) en cas de houle, remontée du ponton au local (rampe en béton à très très forte déclivité),
    • Autres activités (randonnée, découverte de l’île, à nouveau il faut se méfier des indications, les randonnées sont difficiles, les activités de découverte peuvent ne pas mériter l’intérêt décrit,
    • Lors de présentation sur l'île ou la bio sous-marine, on ne compte plus les fautes d'orthographe et les erreurs dans les commentaires,
    • Belle piscine à débordement, éviter de s'y tremper en fin d'activité, les plongeurs et les randonneurs vont s'y tremper directement en fin d'activité, donc à réserver le matin au réveil ou dans la journée lorsque la filtration à renouveler l'eau,
    • Prix attractif (sauf accompagnant hors activité, tarif qui n'existe plus),
    • Condition d'accès avec limite d'âge, maximum 30% de plus de 65 ans.

     

    Séjour d'une semaine avec 9 plongées.

     

    Un bilan somme toute mitigé.

    • Merci 2
  14. Le 06/10/2021 à 11:42, loupapet a dit :

    C'est bien à l'oral (une seule épreuve 20 mns en gros). Il faut savoir faire les nœuds et dire à quoi ils servent.

    Sur la navigation, il faut connaitre la sécurité, matériel nécessaire, contacts (VHF, 119), comment positionner le bateau face au vent etc.... Je pense que c'est variable d'un jury à un autre.

    Attention à la réglementation: savoir les règles pour les enfants ce n'est pas simple.

     

    SI tu as besoin de fiche de synthèse, je peux te passer celle que je me suis faite.

     

     

    L'intervention est ancienne mais le signalement des enfants maltraités ou disparus ne me semble toujours pas au programme du N4.

     

    Ne serait-ce pas le canal 16 VHF ou 196 au tél pour le CROSS ?

    • Haha 3
  15. Il y a 1 heure, Kroc702 a dit :

    En effet je ne connais pas le sujet et oui c'est bien le code pénal qui sera utilisé.

    On m'a expliqué que si un plongeur connait les risques et pas l'autre, cela s'apparente à une mise en danger.

     

    Et non pas seulement La notion de responsabilité est avant tout civile.

     

    Au pénal on ne juge que de la faute (contravention, délit ou crime) à une disposition prévue par la loi.

    • J'aime 1
    • Merci 1
  16. Il y a 8 heures, christophe 38 a dit :

    ouais, BOF

     

    ma maniere de voir la chose (puisque je plonge avec deux ordis depuis plus de 15 ans).

    bien sur, en cas de panne de l'un, on s'appuie sur l'autre..

     

    maintenant, quand j'en ai un qui me fait sortir apres l'autre, je respecte le plus pénalisant

    mais, si en cas d'urgence, en cas de pet, je dois sortir, je respecte le second, le moins pénalisant : c'est un ordi avec des parametres normaux, qui me fait aussi sortir quand je le prends en principal, et je ne me verrai pas, en cas d'urgence, me gaufrer des minutes inutiles. Urgence...(ou necessité).

    Et, si ça me passe le second en vrac, ça n'a pas l'ombre d'une importance, pour moi.

    Au moins tu as déjà réfléchit à certaines situation.

    C'est bien souvent le contraire chez certains qui ont 2 ordis et ne savent réellement en utiliser aucun.

    • Merci 1
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.