Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    1,987
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17
  • Country

    France

Everything posted by PlongeurSDF

  1. @speaktome cela existe en aluminium, spécial voyage https://www.boutiqueplongequilibre.com/adaptateur-din-etrier/694-scubapro.html
  2. Perso, à part pour le gonflage, je n'ai jamais eu besoin de ce type d'adaptateur pour plonger. Il suffisait d'une clé 6 pans pour retirer l'insert ou l'opercule.
  3. Je sais pas bien ce que tu appelles adaptateur DIN => Etrier, si c'est un opercule aucun souci pour l'emmener, mais tu es sur d'en trouver sur place.
  4. Idéalement s’il est neuf, retour en sav. Sinon essaie déjà un « reset » en retirant la pile pendant 15 min.
  5. C'est effectivement difficile d'attirer de futurs plongeurs : - le coût matériel notamment, - l'image d'une activité à risque, - dépendante de la météo, - comme on m'a dit cette semaine en réunion en mairie, mais on n'a pas la mer chez nous (aller environ 7 km), et l'étang de Thau (à 200 m de la mairie), mais ce n'est pas assez profond, donc cela ne peur pas intéresser nos habitants, - etc. Par ailleurs, quand tu démarres, il est difficile de se procurer du matériel pour faire des baptêmes et/ou formations. Pour le moment, nous sommes 5 adhérents, 4 plongeurs, dont 2 sont plus là pour soutenir le projet de départ. Malgré cela : - 1 formation N3 en en coopération avec d'autres structures (échange clubs FSGT/FSGT ou FSGT/FFESSM), - 1 en formation moniteur handi (échange FSGT/FFESSM), - et bientôt 1 cours TIV pour au moins 2 personnes de 2 clubs différents (échange clubs FSGT/FSGT).
  6. Nous sommes tout à fait d'accord, c'est pour cela que je lui propose de la mettre en contact avec des gens qui font le même métier en France et à l'Etranger. Sans revenir sur un sempiternel débat AOWSI PADI vs DEJEPS, les exigences françaises sont bien différentes de bcp de pays étrangers ou européens. Et pourtant est-ce que l'accidentologie est très différente ? Pas vraiment. Est-ce que le marché pro se porte mieux sur le territoire français, pas l'impression. Est-ce que la qualité de service est bien supérieur en France, bon là je préfère ne pas répondre. A titre perso, j'avais, il y a quelques temps fait des recherches pour sonder le marché, en Asie, au US etc. Tu serais étonné le nombre de proposition ne demandant que le DM Padi. Mais depuis que je l'ai invité en MP, aucun message. Je ne l'ai pas vu en retour sur ce fil. Donc peut-être pas si motivée que cela. Peut-être pas si utile de la mette en relation ? et de faire perdre du temps à mes amis qui sont dans le secteur. Il faut également savoir que c'est un secteur professionnel qui nourrit très mal, voir sollicite beaucoup les bénévoles. Un taux de chômage extrêmement élevé. Qui oblige les gens en fin de parcours, post stage a se recycler. Pour ceux que cela intéresse, il existe même un DU spécifique à l'Université de Perpignan : https://www.univ-perp.fr/fr/diplome-duniversite-plongee-scientifique-en-environnement-marin
  7. La plongée ne représente qu’à peine 5% du travail dans le milieu de la biologie sous marine. Dans pas mal de missions à l’étranger, le DM PADI et seulement cela est exigé. C’est majoritairement des plongées d’observation, comptage, photo en milieu peu profond, voir en bassin ou aquarium. Connaissant des gens dans le milieu bio, je l’ai invité à me contacter pour la mettre en relation. Et selon son projet, ils pourront parfaitement la conseiller. Pour avoir plongé, formé partiellement et discuté avec des personnes concernées, la difficulté est rarement d’amener les gens à la plongée.
  8. Regarde le message initial, c'est dedans. En fait ta question a déjà été posée de nombreuses fois sur ce forum. Pour faire simple : - Tu veux faire carrière en France ou son territoire maritime A titre professionnel, il te faudra être Scaphandrier classé 0,1,2 ou 3 B. Formation effectuée à l'ENS à Fréjus ou dans une de ses antennes, comme celle de Grande-Anse en Martinique =>> Deep Turtle - Tu veux faire carrière à l'étranger, globalement, il te faudra au moins obtenir le niveau Divemaster PADI ou SDI (SSI ,je ne pense pas var les pro SSI sont rattaché à un Dive Center) contrairement aux PADI et SDI. Et là pour la formation, il suffit de trouver un Instructeur PADI ou SDI. Avec le PE40 et ton carnet de plongée, avec un peux de bonne volonté, il est facile de t'intégrer dans un cursus CMAS ou RSTC (PADI/SDI) sans avoir à te refaire passer par un baptême, etc. Dans tous les cas, il te faut au moins être plongeuses autonome, donc au moins la PA 12 pour 0B, PA40 pour le 1B (mini 30m). Toi tu es PE donc encadré. Je crains que l'ENS n'accepte pas les diplômes PADI / SDI pour l'autonomie, mais à nouveau adresse-toi à Nico chez Deep, il te répondra avec plaisir.
  9. Le statut administratif de la structure ne devrait pas compter dans la balance. Dans le cas présent on a affaire à une structure professionnelle sous statut associatif. Visiblement il y a un souci de gestion doublé dans période troublée ayant entrainé sûrement une sous activité. Comme à chaque fois, ce sont les salariés qui trinquent en premier. Le meilleur moyen de les aider, c’est d’aller y plonger.
  10. Et pourtant cela avait fait tousser le Président du Club. »On avait pas besoin de lui, on sait faire » m’a-t’il dit, pb d’ego
  11. Bonjour, Pour être certaine de ton parcours, envoie un mail à Nico PRIEUR de DEEP TURTLE en Martinique. Il a ouvert un antenne de l’ENS et forme des Scaphandriers notamment des biologistes. Le patron d’Aquasearch en Martinique fait partie de l’équipe des formateurs locaux pour l’ENS. Pour plus d’info en MP.
  12. Renseigne-toi au Club Cyanneau qui intervient à la piscine Di Stephano à Frontignan. Il s'y trouve une expert en apnée, M. Philippe VALENTIN, Instructeur régional en apnée. Il a écrit plusieurs livres sur l'Apnéologie. Je l'avais fait intervenir pour une initiation pour un groupe de préparant N1, puis j'ai participé à 1 ou 2 stages avec lui. Tu peux y aller les yeux fermés
  13. @McLean Par le passé, étant en charge d'un groupe de préparant le N1, j'avais proposé l'intervention d'un expert en apnée pour organiser une initiation. Cela fut mal accepté par la direction du club associatif sous prétexte que l'on avait les compétences en interne. L'intervenant en question est MF2 Apnée, également en club asso. Le groupe a adoré sont intervention. D'autres formateurs m'ont ensuite dit que cela avait été une bonne idée car l'apnée n'était même jamais évoquée dans ce club. @MyO Contrairement à certaines pratiques locales, le code du sport est très inclusif en ce qui concerne l'intégration des plongeurs. Il en est très différemment des encadrants. En fait c'est un faux problème, car de plus en plus de moniteurs pro au fédéraux ont une double, voir triple casquette (TDI, IANTD, etc.). Quid des autres fédérations ? Il n'existe que 2 fédérations de plongée en France. La FFESSM avec 110 000 licenciés en 2021. Dans la même foulée de la création des PE/PA 6/12/20/40 et 60 m, qui permet d'intégrer les plongeurs provenant d'autres organismes, la 2F a développer une passerelle avec PADI / SSI. Afin de faciliter aux plongeurs qui souhaitent valider un niveau 2F sans forcément passer par un cursus complet, cette passerelle précise les compétences à acquérir et le nombre de plongées minimum. La FSGT, beaucoup plus modeste avec environ 4000 licenciés pratiquant la plongée sur 270 000 licenciés en tout. La FSGT est une fédération multisport (Basket, Marche à pieds, vélo, ...). Le statut de la FSGT, la collaboration entre clubs est une valeur inscrite. Les formations des encadrants sont effectuées en cascade (élèves MF2 sur des stagiaires MF1 qui eux mêmes forment des plongeurs).Ceci grande partie en stage national, donc multi-clubs). Dans cette même idée, elle a signé un accord avec SDI pour faciliter l'intégration de leurs plongeurs respectifs mais également pour l'intégration des encadrants FSGT dans le système SDI, les cartes des formations délivrées sous couvert SDI porteraient alors la mention FSGT.
  14. @MyO Il existe de plus en plus de plongeurs, formateurs multi-écoles ou organismes et mobiles. En conservant des contacts et une ouverture d'esprit, il est de plus en plus facile de mettre en place des collaborations inter-club quelque soit l'obédience. On le fait bien tous lorsque l'on va plonger lors de déplacements individuels ou collectifs. Quelques exemples : Fin mai, plongée du bord, RDV à 2 ou 3 clubs, Courant juin environ, organisation d'un stage TIV Inter-clubs (FSGT), En prévision, stage Nitrox où l'on ira gonfler dans un club 2F, Plongées communes FFESSM/FSGT ou partage de créneau piscine.
  15. Tout est dans le titre , Plus sérieusement, Avec quelques amis, nous avons créé un nouveau club depuis quelques mois, 5 adhérents. Nous essayons de développer des accords inter-clubs, inter-fédérations ou autre ouverture à d'autres organisations. Est-ce que vous arrivez à organiser des activités partagées avec d'autres clubs ou associations ? En avez-vous seulement le désir ? Au point de signer des conventions entre structures ? Au plaisir de lire vos retours d'expérience,
  16. Demande à Hugues @caolila, il est du coin. Il est sympa aussi, nous avons plongé ensemble en Martinique
  17. Je sors du rayon plongée. J'ai un Darty, Norauto à 1,5 km de la maison. Allez devine : - Tu vas chercher un adapteur USB-C vers vers USB-A, allez le commander sur internet, Darty.fr - Tu veux des boulons anti-vol pour une Renault, allez sur internet , Norauto.fr Dans la même zone commerciale avec Carrefour, M. Bricolage et environ 40 boutiques et globalement, dés que que tu veux faire un achat un peu précis, une pièce détachée de SAV, on te répond quasi systématiquement d'aller sur le net avec des frais de livraison. Et tu ne trouves pas toujours, alors que sur les grandes plateformes du net Amaz... Aliex... etc., tu trouves de tout, souvent même la même qualité voir mieux qu'en magasin, frais de port ridicules ou inexistant, livraison en très peu de temps. Mais surtout aucune réflexion désagréable des vendeurs. Je dis souvent qu'en France, on a oublié la notion de service (Accueil, Ecoute, Disponibilité, Minimum de Stock et surtout un SAV de qualité). Et je préfère ne pas aborder le célèbre magasin de plongée, très présent sur internet, qui est à 20 km de chez moi. Les prix dit remisés le sont car ceux affichés et rayés vont au-delà des prix recommandés par les constructeurs. Cela fait 2 à 3 ans que je n'y est plus mis les pieds.
  18. Bonjour,

     

    Je m'intéresse de plus en plus au SM plus REC que TEK notamment en vue de soulager mon dos de petit vieux en formation.

     

    Où es-tu installé STP si je souhaitais pouvoir bénéficier de ton expérience et formation ?

     

    Bien amicalement,

     

    Jean-Christophe

  19. j’arrive un peu tard, mais comme Laurent @bardass, voici 2 beaux exemples de ce qu’il ne faut pas faire. 1/ Briefing rappeler systématiquement la procédure en cas de perte de palanquée. Et on s’attend à la surface, jamais sous l’eau ! 2/ Choix du site de plongée dans la limite des prérogatives des plongeurs. Donc max 20m au fonds si PE/PA 20. Idem 6 débutants ou baptêmes, 12, 20, 40 et 60. Un plongeur ne doit jamais pouvoir descendre plus bas que prévu.
  20. Il m'est déjà arrivé de rentrer avec une combinaison humide. J'ai toujours un sac étanche (sac poubelle ou en tissu enduit). Comme @Yinch rinçage au retour et séchage à l'abri du soleil. Pour réduire le poids en soute, en général, le détendeur, ordinateur, etc voyagent en bagage à main.
  21. Un contre exemple, j'ai participé samedi dernier à une formation EH1 (Moniteur Handisub) organisée par la CTR PACA et Codep 13. Deux intervenants d'une extrême qualité et bienveillance. Un contenu très très riche. Dommage que la seconde journée (de pratique) ait été annulée par cause de météo. J'ai hâte de les retrouver. Dommage, ils sont bien loin de chez moi.
  22. Mais tu étais venu pour être dans l'eau, non ?
  23. Désolé, je ne connais pas ces îles pour pouvoir en parler
  24. @brenique Recommandations de la commission médicale FFESSM : Administrer de l’oxygène médical : - en respiration spontanée : via un masque à haute concentration; le débit doit être d’au moins 15 litres d’O2/min de manière à maintenir un pourcentage d’O2 dans l’air inspiré le plus proche possible de 100% pendant toute la durée de l’inhalation. - en cas de détresse respiratoire ou circulatoire, de coma, l’administration d’oxygène doit se faire avec l’assistance d’un BAVU avec masque de taille adaptée à la morphologie de l’accidenté, selon méthode enseignée dans les formations de secourisme. - l’administration d’O2 à 100% doit être poursuivie jusqu’à la prise en charge hospitalière spécialisée. ` https://medical.ffessm.fr/pec-d-un-accident-de-plongee-bouteille-ou-recycleur En cas d'OPI en apnée https://medical.ffessm.fr/pec-accident-d-apnee
×
×
  • Create New...