Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    2,780
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    26
  • Country

    France

Everything posted by PlongeurSDF

  1. Le pré-requis N1, c'est un baptême ! Je connais un E4, qui a de gros soucis de stabilisation, de lestage, de consommation, c'est vrai il a 84 ans. Certains ici nous accablaient de martyriser un moniteur dont on ne connait ni l'obédience, son lieu de pratique et ou identité (même numérique). Là c'est du bashing pur et dur d'un copain du forum. C'est ni juste, ni respectueux.
  2. @aka74, si tu fait un petit come back sur ta progression as-tu toujours été au top des attentes de tes formateurs ?
  3. Comme tu as pu le comprendre, j'espère, je suis contre toute forme de protectionnisme. Je suis pour le développement des passerelles entre les différentes organisations, qu'elles soient professionnelles ou non, françaises ou non. Les marchés verrouillés sont toujours voués à l'échec un jour. Rien qu'en France, nous avons des exemples flagrants (pilotes de ligne, médecins, notaires, etc.). Je très concerné en ce moment par la filière avocat qui est en crise depuis quelques années et pour laquelle on a fermé les vannes à l'examen( concours) du CRFPA. Je suis plongeur fédéral associatif, mais depuis que l'on m'a dit que nous étions les meilleurs du monde, je suis passé par la case PADI, stage MF en milieu pro, SDI, FSGT. Il y a vraiment du bon et du mauvais partout. Mais l'ouverture d'esprit permet de développer des projets communs et donc d'élargir les horizons. Dans mon modeste club, nous refusons d'accepter les plongeurs "touristes" qui nous contactent pour les renvoyer sur des structures pro. Mais c'est vrai que cela nous retire un possibilité de revenu complémentaire. Mais c'est un choix que nous assumons. J'étais encore hier en immersion, lors d'une formation à destination de moniteurs pro. Un grand moment de partage. C'est notamment le résultat d'une bonne relation pro / bénévoles dans le respect des uns et des autres.
  4. Effectivement, j'ai vu des collègues stagiaires en stage péda proposer : - des exercices à 20 m sur un fond de 40, - des exercices sur un fond de 20 suivi d'une explo sur 40, - des exercices sur un fond dépassant les limites du MFT, - ne pas contrôler les prérequis immédiatement dans la même plongée que les exercices prévus, - ne pas faire le lien entre la théorie et la pratique dans leur briefing d'avant plongée, - un sur-lestage pour travailler la stabilisation, qui se sont faits retoqués. L'un d'entre eux n'avaient pas compris et à recommencer en cours d'examen, ce n'est pas passé. À @Xabi j'accepte ta prudence mais la lecture du récit est assez précis et laisse augurer qu'un minimum de pratiques étaient au moins imprudentes compte tenue de l'adéquation des capacités du plongeurs, des conditions de mer et météo réunies et du programme initial prévu. Je connais bien l'adage on dit ce qu'on fait et on fait ce que l'on dit, notamment en cas de difficultés, l'art 322-74 du CDS est assez clair : "Lorsqu’en milieu naturel la palanquée en immersion est dirigée par une personne l’encadrant, ... Cette personne est responsable du déroulement de la plongée et s’assure que ses caractéristiques sont adaptées aux circonstances et aux aptitudes des plongeurs." Il faut parfois changer le plan, c'est déjà un apprentissage en soi en faisant passer le message que le renoncement, c'est le plaisir du recommencement.
  5. J'ai bien compris que c'était parti en cacahuète. Dans ces cas là, on change le plan. Question à se poser, qu'à tu appris de chacun des gestes techniques travaillés sous l'eau ? En tant que futur plongeur autonome, quel exemple retiendras-tu ? Rien que pour le parachute, après cette expérience, lors du débriefing, a-t-il insisté sur ? : Que celui qui lance le parachute, c'est celui qui a le plus d'air, le mieux stabilisé, le plus aguerri ? Qu'il serait préférable que chaque plongeur autonome en soit équipé et non seulement 1 par palanquée ? Que lorsque c'est la cagaille, on sort 2 parachutes côte à côte, ou 1 jaune, ou enfin que l'on doit l'agiter pour alerter le bateau qui peut être loin ?
  6. Toujours le même lien Si les recettes lucratives sont marginales (peu importantes) dans le budget de l'association, elles sont soumises à déclaration et à imposition au-delà de 73 518 €.
  7. Puisque c'est trop difficile de cliquer sur le lien Certains organismes sans but lucratif peuvent organiser 6 manifestations de bienfaisance ou de soutien par an à leur profit exclusif. Les recettes obtenues lors de ces manifestations sont exonérées d'impôts commerciaux, quel que soit leur montant. Les organismes concernés sont les organismes à caractère social, éducatif, culturel, sportif, social ou philanthropique. L'exonération concerne les manifestations qui, faisant appel à la générosité du public, procurent à l'organisateur des moyens financiers exceptionnels. Les manifestations visées peuvent être diverses. Exemple : Bals, concerts, spectacles folkloriques ou de variétés Séances de cinéma ou de théâtre Ventes de charité ou de solidarité, Expositions Kermesses, tombolas, loteries Divertissements sportifs
  8. Je suis pas MF ... beux, mais il y a déjà un vrai problème de progression pédagogique, de choix d'espace d'évolution, voir peut-être de respect des procédures. 1/ Début d'apprentissage des remontées assistées : - Moi je commence par valider la remontée seule, contrôlée (sans l'assistance visuelle d'un guide ,d'un moniteur ou d'un bout), - Puis exercice à sec, compréhension et réaction aux signes, à la situation pour enfin travailler "ta" en en ayant proposé plusieurs, - On s'immerge dans 5 m d'eau, cela suffit pour déjà travailler le PB et la purge du gilet ( cela s'appelle la remontée sans remontée), le moniteur travaillant sur ton gilet et crois moi que dans 5 à 6 m c'est bcp plus compliqué qu'à 20 m, et cela permet de travailler bcp plus longtemps, - Ensuite décollage sur 1 m, toujours à partir de 6 m, etc. bien avant de jouer à 20 m. 2/ Après aucun souci pour continuer à 20 m, LRE / VDM / Pair et grand fou que je suis maintenant on passe à l'autonomie et tu me ramènes 3/ Tu parles ensuite de technique LRE / VDM à 40 m, si tu regardes dans le cadre fédéral, je t'invites à aller avoir le MFT qui précise page 3 "L’enseignement et la validation des compétences s’effectuent dans l’espace de 0 à 20 m " blob:https://mft.ffessm.fr/4dc612e9-c4f7-405e-aeeb-5fea1b2439ac Ce manuel n'est pas que pour les moniteurs. Juridiquement, c'est de la mise en danger délibérée !!! 4/ Bien évidemment faire de la technique à 20 m y compris du Yoyo puis descendre à 38 m, ben voyons. Il y a vraiment matière à ouvrir le champs de la critique. 5/ Lors de la remontée, tu découvres être en réserve, tu lui indiques et il te fait sortir le parachute. Et lui, il n'en a pas ? Il lui reste combien de bar ? 6/ Vous sortez en perçant la surface, il te ramène à 10 m. Vous étiez sur un palier de déco ? Il te restait combien d'air à ce moment là ? On pourrait encore poser plein de questions, mais cela fait déjà pas mal de choses qui sont à revoir. Chez toi c'est normal, tu es en phase d'apprentissage En revanche côté encadrant ... Ne pas parler de la Narcose et de descendre à 38 m ?
  9. Ce n'est pas un question de moralité, mais bien de légalité qui est rappelé dans l'arrêt Carantec, déjà cité ci-dessus, du Conseil d'état de 2013 et qui rappel les justifications des associations : 1 / "Considérant que pour l'application de ces dispositions, les associations ne sont exonérées de l'impôt sur les sociétés, de taxe professionnelle et de taxe sur la valeur ajoutée que si, d'une part, leur gestion présente un caractère désintéressé, et, d'autre part, les services qu'elles rendent ne sont pas offerts en concurrence dans la même zone géographique d'attraction avec ceux proposés au même public par des entreprises commerciales exerçant une activité identique ;" 2/ "que, toutefois, même dans le cas où l'association intervient dans un domaine d'activité et dans un secteur géographique où existent des entreprises commerciales, elle reste exclue du champ de l'impôt sur les sociétés et de la taxe professionnelle et continue de bénéficier de l'exonération de taxe sur la valeur ajoutée si elle exerce son activité dans des conditions différentes de celles des entreprises commerciales, soit en répondant à certains besoins insuffisamment satisfaits par le marché, soit en s'adressant à un public qui ne peut normalement accéder aux services offerts par les entreprises commerciales, notamment en pratiquant des prix inférieurs à ceux du secteur concurrentiel et à tout le moins des tarifs modulés en fonction de la situation des bénéficiaires, sous réserve de ne pas recourir à des méthodes commerciales excédant les besoins de l'information du public sur les services qu'elle offre" Cet arrêt fait force de loi car il rappel les fondements de la loi de 1901 En l’espèce, que sait-on réellement du projet présenté, pas grand chose. De l'état du marché et de l'éventuelle présence de professionnel dans le secteur encore moins. Et même s'il y en avait, des équilibres économiques en jeux, pas non plus. Plus que les discussions de comptoir, avec des affirmations gratuites, je préfère les échanges argumentés qui font référence à des sources vérifiables.
  10. Comme déjà indiqué, là aussi ce n'est pas si simple. Il faudrait s'assurer que votre activité actuelle répond à l'objet de votre association (statuts, règlement, projet associatif). Qu'elle est la part de la contribution de cette activité dans votre trésorerie ? Activité commerciale oui, intéressée NON. Le risque de requalification fiscal est alors très grand : https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000027064715 cf. Groupe de plongée de Carantec qui a été taxé sur 3 années. "Considérant que pour l'application de ces dispositions, les associations ne sont exonérées de l'impôt sur les sociétés, de taxe professionnelle et de taxe sur la valeur ajoutée que si, d'une part, leur gestion présente un caractère désintéressé, et, d'autre part, les services qu'elles rendent ne sont pas offerts en concurrence dans la même zone géographique d'attraction avec ceux proposés au même public par des entreprises commerciales exerçant une activité identique ; que, toutefois, même dans le cas où l'association intervient dans un domaine d'activité et dans un secteur géographique où existent des entreprises commerciales, elle reste exclue du champ de l'impôt sur les sociétés et de la taxe professionnelle et continue de bénéficier de l'exonération de taxe sur la valeur ajoutée si elle exerce son activité dans des conditions différentes de celles des entreprises commerciales, soit en répondant à certains besoins insuffisamment satisfaits par le marché, soit en s'adressant à un public qui ne peut normalement accéder aux services offerts par les entreprises commerciales, notamment en pratiquant des prix inférieurs à ceux du secteur concurrentiel et à tout le moins des tarifs modulés en fonction de la situation des bénéficiaires, sous réserve de ne pas recourir à des méthodes commerciales excédant les besoins de l'information du public sur les services qu'elle offre" Et à La Ciotat, au du nombre de structures commerciales dans le secteur proche, le risque est bien réel. Si votre association perçoit des subventions de partenaires institutionnels, elle a l'obligation de faire signer une charte du bénévole à ses moniteurs. Et en fonction de ce qui y est écrit, le risque de requalification en contrat de travail n'est pas neutre non plus. Peut-être as-tu accès au document de France Active de 2018 " PLONGEE SUBAQUATIQUE DE LOISIR Associations, bénévolat et autres distorsions de concurrence " qui précise "Cette politique protectionniste n'a fait que restreindre le développement des écoles et centres professionnels de plongée loisir." Il est pourtant rédigé par des collègues à toi professionnels et/ou syndicalistes du secteur de la plongée. Comme ils le précisent : - Pendant ce temps, l'Espagne devient une destination privilégiée pour les plongeurs des pays du nord de l'Europe. - Dans le même temps, l'Espagne consolide ses positions et la Croatie commence à développer des offres de séjours sur le thème de la plongée. Je te laisse méditer sur les effets de bord qui ne manqueront pas d'en laisser certains sur la plage. Je suis un grand défenseurs de la plongée pro, mais pas au détriment du monde associatif ni même le contraire. Car pendant ce temps, les clubs associatifs français continuent à développer leurs séjours en Espagne ou en Egypte.
  11. Pour aller dans le sens de @MyO, pour club de plongée : https://www.nicematin.com/faits-divers/accuse-de-travail-dissimule-le-csms-plongee-de-la-seyne-blanchi-336086 Un autre affaire qui est allé jusqu'en cour de cassation, "Le café des arts" tenu par des bénévoles qui percevaient de plus des avantages en nature : https://www.legiculture.fr/benevoles-ou-salaries-limite-de-la-requalification/ https://www.legifrance.gouv.fr/juri/id/JURITEXT000007417242 L'URSSAF a perdu en appel et en cassation (lien de subordination non reconnu).
  12. De mon côté, j'ai fait faire un masque Demetz, Marès X-Vision, il y a 5 ans via un opticien Krys. À l'époque j'ai pu le faire prendre en charge en lieu et place d'une paire de lunette. Il semblerait que ce ne soit plus autorisé. Dernièrement, j'ai cassé le masque en prenant mon pony dans la tête lors d'une bascule arrière. J'ai réussi à retrouver un masque neuf (Amaz...). J'ai changé moi-même les lentilles. Pour info, il existe un outil Marès pour cela, mais il est facilement remplaçable. Malheureucement quelques jours après une des lentilles c'est décollée. De retour chez le même opticien, ils m'ont déconseillé de le coller moi-même. Ils ne voulaient pas non plus le faire eux-même. Ils l'ont renvoyé chez Demetz. Demetz a décidé de prendre en charge la réparation en me demandant simplement de bien vouloir patienter 5 semaines. Je dois le récupérer cette semaine.
  13. Bienvenue sur P.com et pourquoi pas en plongée au détour de l'étang de Thau ou des plages de l'Hérault.
  14. Il y a plus simple dans la limite des https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31838 Les moniteurs bénévoles assurent dans le cadre du code du sports les baptêmes. Les campeurs s’acquittent au choix de la structure d’une cotisation avec ou sans licence, d’une participation définie. Dans tous cas, il faudra délivrer un reçu servant de pièces comptables. Autre solution qui peut être complémentaire, le camping verse un don qu’il pourra défiscaliser (rescrit fiscal ci-dessus). Les campeurs bénéficiant alors d’une animation organisée par leur hébergeur. Mais cette solution limite le nombre d’interventions à 6, ce qui n’est tout à fait envisageable sur la période concernée. À nouveau, il faut vérifier en amont les statuts de l’association, son règlement interne, projet associatif, etc. Au besoin, les adapter en fonction des souhaits et projets des adhérents.
  15. Une association peut-elle avoir une activité commerciale ? La réponse est oui https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31838 Une association peut-elle recourir au salariat ? La réponse est à nouveau oui https://www.associations.gouv.fr/salariat-association.html Un exemple des deux notions imbriquées https://www.ucpa.asso.fr/le-groupe Ils ne feraient pas de la plongée par exemple ?
  16. C'est un peu plus compliqué que la réponse hâtive de notre amis @berny qui vise uniquement Article L212-1 du Code du Sport Version en vigueur depuis le 01 janvier 2019 I.-Seuls peuvent, contre rémunération, enseigner, animer ou encadrer une activité physique ou sportive ou entraîner ses pratiquants, à titre d'occupation principale ou secondaire, de façon habituelle, saisonnière ou occasionnelle, sous réserve des dispositions du quatrième alinéa du présent article et de l'article L. 212-2 du présent code, les titulaires d'un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle Mais sur le fonds, je suis d'accord avec lui et c'est sur quoi j'insiste dans mon club. On laisse aux pros tout ce qui ne rentre pas dans le cadre de l'objet de notre association ou notre projet associatif. Il faudrait plus d'informations pour être certain de pouvoir répondre. 1/ Le statut associatif permet tout à fait cette activité. Il existe d’ailleurs des clubs "commerciaux" qui ont une activité plongée avec des clients et qui ont un statut administratif d'association. Les moniteurs professionnels sont alors salariés et titulaires de qualifications d'état. Et là je rejoint Berny. 2/ Dans le cas où il s'agirait d'interventions régulières, il y aurait un risque de requalification de la charte de bénévole (que vous ne manquez pas de disposer ?) en contrat de travail à la condition que l'on puisse démontrer 2 choses : - Présence d'un lien de subordination (jurisprudence, - Existence d'une rémunération directe ou indirecte (cf. avantages en nature). Il faut les 2 conditions réunies (ce qui jamais mentionné par certains). https://www.avocats-desbosbarou.fr/blog/articles/association-et-benevolat-le-risque-de-requalification-en-contrat-de-travail On entend par rémunération, celle que perçoit le salarié, non le paiement qu'effectue le client. 3/ Le principe de l'association loi 1901 repose sur "une gestion désintéressée". Selon la qualité des intervenants et notamment leur présence au bureau, conseil d'administration ou autre, cette notion se désintérêt pourrait être remise en cause. Et de fait se retrouver imposée au régime de TVA, avec un effet rétroactif sur 3 ans. 4/ Enfin, comme vu ci-dessus, que prévoit les statuts, règlement, projet associatif, etc. ? Pour info, je suis en train de terminer une formation dite CFGA, pour me qualifier en gestion associative.
  17. Soit une formation de Niveau 3 plongeant sans DP. Donc de vrais autonomes, soit une formation de DPE (P5) + Pilote. Ce que tu demandes, c'est du hors structure, donc forcément pas prévu.
  18. Ce n'est pas vraiment une préconisation fédérale
  19. Pas la peine de l'emporter, tu as un plus grand choix sur place
  20. @nico_40 Ton explication pas n'explique pour autant pourquoi, ils insistent sur le double tank qui plus est avec dés intervalles de surface d'une heure max (club à Moorea notamment). En PF en juin dernier, sur un bateau de croisière qui dispose d'un club de plongée. Il fallait compter 81 à 109 $US la plongée. Apprendre en arrivant que le compresseur nitrox était en panne depuis ... plus 2 ans m'a fait un peu réagir. Lorsque j'en ai parlé au médecin du bord, il a mieux compris l'intérêt de peser de tout son poids pour organiser sa réparation ; pour les clients (CSP+, âgé ++++) mais également les moniteurs qui pouvaient faire 3 tours / j. Donc pas convaincu par le souci du bien être du plongeur qui reste un client. En revanche s'il peut m'apporter un maximum de cash avec un minimum d'effort ...
  21. Tu trouves des caissons seafrog TG5-TG6 pour une misère sur Ali... et d'excellentes facture
  22. @Julaye Tu sors par la porte, tu reviens par la fenêtre. C'est comme cela que l'on reconnait les plus méritant. Chapeau bas
  23. Moi aussi, mais cela c'est fait par échange de SMS que j'ai eu l'occasion lire. Peu de temps après ce même club a été contrôlé par la DRAJES et gendarmerie maritime à 20 m de fond. Je faisais partie des plongeurs contrôlés. Un sketch tant il y avait à dire (O2 périmé, des médicaments dans la trousse de secours périmés, 1 seul détendeur non monté pour 2 bloc de sécu Air vs Nitrox, pas de fiche de sécu, etc.). Des pros ... de la boulette. J'étais venu pour tester le club en vue d'un séjour avec un club de métropole, devinez .... Ils nous ont pas vus.
  24. @vendettaval3, comme @Falkor, j'ai déjà commandé chez https://www.gidivestore.com/intl/en/scuba-diving/regulators/regulator-service-kits/ Pour Aqualung Micron. Aucun souci. Des gens très sérieux. Pour info, recherche sur google.de En Allemagne, les marques ont l'obligation de mettre à disposition du client final les pièces détachées. On aimerait bien qu'il existe une loi identique en France. Il faut juste savoir rechercher avec les bons mots clés. Ex Service kits and Parts Pour les outils spécifiques, penses également à : https://scubagaskets.com/diver-supplies/?product-category=scuba-repair-tools ou alie... C'est souvent déjà bien difficile à faire avec le matériel, alors sans .... Il faut juste que tu évites d'en faire à titre payant pour d'autres plongeurs, car en cas de souci ce serait pas bon. Sur certaines marques, le 2ème étage est parfois bien plus compliqué que le 1er. Pour finir, si tu es encadrant en club, je te déconseille également de faire toi même : "Art. A. 322-81. − Les matériels subaquatiques et équipements nautiques utilisés par les plongeurs sont régulièrement vérifiés et correctement entretenus" Cela sous-entend, conformément au manuel d'utilisation du fabricant = professionnel ! Bien amicalement,
  25. Pour certains clubs de plongée, le double tank est une pratique commerciale qui vise à la vente forcée de 2 plongées tout en réduisant fortement les charges. Cela permet de faire 1 seul AR. Ce qui permet une sérieuse économie de carburant. Certains de ces clubs ont même pris l'habitude d'avoir un intervalle de surface d'une heure, y compris pour des plongées saturantes. C'est aux plongeurs de ne pas céder à la pression du ou des clubs et de faire savoir cette pratique. Je connais cela aussi en Martinique. Pire encore lorsque des plongeurs indiquent ne pas pouvoir faire de double tank y compris au Nitrox, ils sont critiqués par le centre et accusés de ne rien connaitre à la décompression. Pas de chance, il s'agissait d'un couple de médecins, dont l'un officier en chef du service de santé des armées et médecin hyperbare.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.