Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    2,780
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    26
  • Country

    France

Everything posted by PlongeurSDF

  1. Oui c'est bien pour cela que je n'en vois pas l'intérêt. L'offre en scooter est déjà abondante que ce soit en loisir ou plus tek.
  2. Quel intérêt ? Du matériel en plus, des risques de panne supplémentaires, des coûts ajoutés, de la place sur les bateaux, etc. Oui pour les handis, la plongée du bord. Il faudrait un peu plus d'informations pour apprécier le bénéfice vs. inconvénient.
  3. Autre difficulté, c'est un site où les administrateurs n'ont jamais répondu à mes interrogations ou demande. En espérant que cela s'améliore.
  4. Certainement, car si quasiment toutes les stabs ont des poches, cela n'est pas dû au hasard. Rangement de matériel divers, dont parachute, lampe de plongée, jeu de tables, ardoise immergeable, etc. Pour plus d'idées sur l'utilité des poches https://www.plongeur.com/forums/forum/la-plong%C3%A9e-sous-marine/forum-principal/68790-qu-avez-vous-dans-vos-poches-de-gilet-ou-cuisse A tel point que bon nombres de plongeurs sans poches, notamment les wingueux, utilisent des poches amovibles, de cuisse, voir la dernière mode, les shorts en Néoprène avec une poche de chaque côté que l'on passe au dessus de la combi.
  5. Bonjour Nico, Juste une question pourquoi tu précises et insistes sur "sans poche" ? Car il existe aussi des stab dorsales à poches qui ne présentent en soit aucune gêne particulière. Si tu n'en as pas besoin, tu les laisses vides. Pour info, j'ai une Apeks Black Ice, dont le seul défaut est le verrouillage "aléatoire" des poches à plombs. Mais si tu faits très attention pas de souci.
  6. Dernièrement, j'ai accompagné un plongeur N1 (piscine), 1ère plongée en mer : - Matériel club : Scaph complet, - Matériel perso : PMT, combi, harnais de lestage, phare, ordi, compas, poignard faisant sa cuisse, gopro fixée sur le masque et parachute de palier. Sans oublier le système magnétique qu'il avait fixé sur son octopus (club) En gros fait simple, PMT, combi et éventuellement le détendeur pour l'hygiène sans oublier l'ordi pour préparer le N2. Mais surtout prend de l'expérience ... plonge. Dans ton club, en structure commerciale, avec des copains, depuis des bateaux (petits, moyens, gros), du bord. Change tes binômes et encadrants. Tu feras marcher le commerce après quand tu sauras vraiment ce qui te convient.
  7. Il est étonnant de voir des tenues sombres, sans flash, ni fluo ou quasiment rien de très visible. Seuls les personnels qui restent à bord ont des cagoules fluo jaune. Le point du matériel ne serait donc pas inutile. Ce n'est pas du confort.
  8. J'utilise un tableau maison fait sur Numbers (compatible iPad et iPhone, donc partagé entre mes différents supports par le cloud). Avantage, il me calcule en direct les statistiques par année, profondeur ou typologie de plongée.
  9. Constructifs les échanges, j'aime ça. Cela alimente la réflexion et donc les différentes conditions d'organisation et de planification.
  10. Je peux comprendre dans ces cas là. Mais comment faites-vous ou pourriez faire pour avoir des mesures équivalentes ? Notamment le bloc ou les blocs de secours ? Car s'il faut le récupérer sur le bateau, la mise en service ne peut être immédiate.
  11. Dans le débat actuel ci-dessus, la seule que je n'ai pas compris, c'est le rôle de la fédération dans son discours relatif aux flexibles de détendeurs. @stef75, Dans le cas que tu décrits (transport de plongeur => DP client), il n'y aucun impact pour LE TRANSPORTEUR, car la sécu surface sera a charge du client. L'exemple de la récupération d'une palanquée à la dérive est un peu capilotractée. Elle ne correspond en rien à une situation de 2 sites de plongée pour le même bateau support. La sécu surface permet aussi de surveiller que le bateau ne glisse pas, que les autres bateaux ou usagers de la mer respectent un peu mieux le périmètre de plongée. Dans le même esprit pour aller vers plus de sécurité, on pourrait imposer que le ou les blocs de secours (air ou mélange) soit systématiquement à l'eau au palier. C'est une pratique très minoritaire. Dernièrement en Martinique, étant le seul à plonger Nitrox, le DP a insisté que 2 blocs de secours (Air+Nx) soient à l'eau pour ma première plongée. Observant que je ne consomme que très peu, cette précaution a été "oubliée" pour les ploufs suivants. A l'occasion de ma formation N4, nous avons dû mettre à plusieurs reprises un pendeur. Cela est également d'une grande aide en terme de sécurité car facteur de réassurance. C'est une pratique qui pourrait être plus souvent employée, surtout pour les jeunes plongeurs qui manquent de référence sous l'eau. Dans le même ordre d'idée, l'emploi d'une ligne de vie qui longe le bateau, parfois même dépasse largement le support plongée est également un facteur de sécurité non négligeable. Ce n'est pourtant que rarement mis en place. Globalement, nous sommes encore dans un culture plongistique "sportive" voir pour "les hommes", "les vrais". Il est dommage que l'on attende des modifications réglementaires pour améliorer la sécurité et la qualité de service apportée aux plongeurs. Et lorsque ces modifications interviennent, on préfère mobiliser plus de moyens pour se battre contre que pour leur mise en oeuvre.
  12. Sauf que la licence taxi n'a jamais été facturée par l'état ou l'un de ses représentant. Mais plutôt par leur détenteur d'un "droit administratif inaliénable".
  13. Pour une fois et c'est suffisamment rare pour le noter, je suis d'accord avec toi. Sans compter la récupération du mermaiding justifié par une pratique copiée sur la figurine de l'ancien logo... Décidément cela part dans tous les sens
  14. Pour moi le meilleur rapport Qualité / Prix Le Panorama - El Eï del Mar. Confort de l'hôtel offrant de nombreuses activités, des repas variés, un nombre d'accompagnants important par plongeur (réservation groupe). Pour la plongée, ils n'hésitent pas à augmenter le nombres d'encadrants ou à réaménager les plannings pour favoriser le plaisir des plongeurs (sans surcoût).
  15. Cela m'ai déjà arrivé sur iPad ou iPhone, j'ai quittê le forum pour n'y revenir que bien plus tard. Donc la pub qui fait fuir c'est pas très rentable.
  16. Même un somme de cas particuliers n'en fait pas une généralité.
  17. Afférente, tu peux être plus clair ? Tu sous entend que celle relative au code du travail pourrait s'appliquer en cas de location à un client ?
  18. Celui ci Arrêté du 22 octobre 2009 relatif au marquage CE des machines et des équipements de protection individuelle ?
  19. Merci pour le CR, toujours intéressant d'avoir un retour alors que l'on ne peut se déplacer sur site.
  20. Dans le même ordre d'idée, ici dans l'étang de Thau un pêcheur qui avait jeté l'ancre sur des plongeurs, à la la Vise, dans une crique interdite au mouillage. Des plongeurs lui ayant coupé son câblot, le bateau est partie à la dérive. Le pêcheur a porté plainte à la gendarmerie, une enquête s'en est suivie pour mise en danger de la vie d'autrui, celle du pêcheur et non des plongeurs. En clair quelque soit la zone de navigation, le plaisancier ne peut en aucune façon se substituer aux autorités locales et encore moins décorcher un bateau.
  21. Je suis passé 2 fois en session de formation / examen ANMP dans 2 SCA différentes : La 1ere fois, une formation sans organisation ni progression. Aucune formation théorique, chacun se débrouillant de son côté. Une seule fois a été organisée une soirée question / réponse avec un stagiaire MF1 (une catastrophe). Taux de réussite 20% (2/10), 2 qui se présentaient pour la seconde ou 3ème fois, dont 1 qui a failli se noyer au mannequin. La seconde fois, toujours en SCA. 2 E4 permanents + 5 E3 par intermittence. 3 stagiaires. La formation a été étalée sur 1 mois et 1/2 environ. Puis quotidienne les 10 derniers jours. Beaucoup de travail a été fait entre stagiaires (Théorie 1 séance par jour pdt 10 jours, Apnée et natation). Toutes les épreuves techniques (RA, assistance, guidage ont été réalisées avec les encadrants). Environ 25 à 30 plongées chacun. Une très forte implication des stagiaires et encadrants. 7 examinateurs pour 3, taux de réussite 100% et surtout la sensation d'avoir beaucoup appris.
  22. Bon courage à vous pour le N4. Après une première formation incomplète et où en plus je n'avais pas le niveau physique, j'ai été ajourné en toute logique. J'ai décidé de retenter ma chance dans de meilleures conditions. Pour la préparation physique, il faut intégrer que le N4 c'est la succession de plusieurs épreuves physiques concentrées sur 1 jour et 1/2. Donc il faut être capable d'enchaîner les épreuves, sans fléchir. C'est de l'entraînement et encore de l'entraînement. Pour cela, pendant une année au moins, piscine, au moins 1 fois par semaine à nager 45 minutes sans toucher les bords, donc sans arrêt. Il faut augmenter graduellement la durée sans arrêt, la distance parcourue. Mais aussi des séances à thème, capelé, apnée (statique et dynamique), voir en fosse pour l'apnée. En club ou entre copains, des RA, du guidage, etc. Pour la théorie, livre, tests en ligne (anales d'examens) et chaîne YouTube bretonne. Pour les motivations, elles sont les tiennes. Les avis extérieurs qui disent ... laisse tomber. Comme toi, je voulais surtout pouvoir encadré mon épouse N1. Je peux le faire maintenant, même si ce n'est que quelquefois par an, nous prenons bcp de plaisir à plonger ensemble sans GP ou encadrant. Amicalement,
  23. Tu le trouves sur https://www.amazon.com/gp/offer-list...&condition=all Moi aussi quand le mien était HS, je l'ai trouvé venant d'Asie directement
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.