Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Olivier_V

Membres
  • Posts

    475
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Olivier_V

  1. (pas lu tout ce qui précède) Un premier étage Aqualung Core a les mêmes réglages qu'un Legend pour les pressions. Donc pleinement compatible.
  2. @aka74 Merci de ton retour d'expérience. Mais qu'est ce qu'un vendeur "reconnu" sur AE ? Bon comme dit au pire si ce n'est pas dans la boîte un litige permet d'obtenir gain de cause...
  3. Çà dépend des centres dans certains il y a plusieurs bacs et l'eau est changée à la mi journée... dans d'autres c'est carrément rinçage au jet pour le matos perso et bacs pour le matos de location... et dans d'autres c'est dégueulasse...
  4. En fait je pense qu'il vaut mieux que tu le rinces sur place (au jet si tu as un doute sur l'eau des bacs qui en fin de journée sont souvent bof bof) sans le relaver chez toi, ainsi il sera déjà au moins égoutté quand tu rentres pour les mettre à sécher et tu gagnera en temps de séchage, donc en temps de développement des mauvaises odeurs...
  5. J'ai dit 1 ou 2 jours... Pour la solution : 1 journée "tête en bas" au soleil entre des barres séchoirs puis le soir posés normalement et encore un peu au soleil le lendemain matin. Çà permet à la fois de les égoutter et de bien accumuler la chaleur dans la partie pied du chausson. En tout cas avec mes chaussons fins 5 mm Beuchat ça fonctionne et le 2e jour ils sont secs dans la journée.
  6. Bonjour, Plutôt que le lavage j'ai l'impression que c'est le séchage qui n'est pas fait correctement. Entre tes plongées il se passe 3 jours d'après ce que dis, normalement tes chaussons devraient être totalement sec en 1 jour ou 2 jours maxi. Est-ce la cas ?
  7. Merci du partage. J'ai aussi un TG6 et tu gagneras beaucoup avec un grand angle type weefine WFL02. Autre point qui lui ne te coûtera rien : essaie de stabiliser tes plans avec ton logiciel de montage. Je ne connais pas le tiens, mais Da Vinci Resolve fait ça très bien en quelques clics.
  8. Deux petits trucs encore : J'ai consommé moins en durcissant mon détenteur (Legend) top au début car très souple mais en le durcissant cela permet d'allonger la durée de l'inspiration et donc (pour moi) de consommer moins Sur mettre un grand coup d'eau sur la tête avant l'immersion. Cela permet à l'organisme de ne pas avec le reflexe de surconsommer lors de la "panique réflexe" de la mise à l'eau
  9. Pour en France un Nitrox 32 à 40 m est quelque chose de courant et on est bien à 1.6 de ppo2. Encore une exception française ?
  10. Celui qui serait mon potentiel et futur formateur recycleur (projet pour 2023) me disait prévoir (POUR LUI) des bail-outs avec des ppo2 (au fond) plutôt à 1.8 voire 2 car vu la durée de prise en ppo2 élévée du fait de la remontée on arrive selon lui vite à une ppo2 acceptable de 1.6 qui évidemment continue à décroître à la remontée. Notre discussion était partie du temps somme toutes limitée à 40 m (en diluant) avec un bailout de 7l qui serait limité à une ppo2 de 1.6.
  11. Pour l'obtention du N3 FFESSM oui mais pas besoin pour le N3 ANMP.
  12. N3 donne CMAS 3* qui est normalement limité à 40 m. Pour aller plus bas il faut palabrer ou être connu être compris, etc... Je ne connais pas bien le système PADI donc m'abstiendrai sur ce qu'ils proposent Mais chez TDI Nitrox Conf + Decomp Proc se font en même temps puis Extended Range ensuite. Donc 2 étapes seulement pour être validé à 55 m à l'air. Et pas de cours à payer...
  13. Pas sur place en ce moment mais au fond (Donator) ça ne bouge pas beaucoup, souvent autour de 16° +- 1°. Je suis frileux et y plonge tous les ans en semi 7 mm + souris et ça me va très bien, mais pour un breton ?
  14. @PlongeurSDF Tout à fait... Mais je ne sais pas qui y met le plus de mauvaise volonté quand on voit l'accueil de plongeurs non fédé dans certains centres français (commerciaux ou pas). J'ai démarré chez SSI (en France rappel) car le centre m'a orienté là dessus, trouvant le système de formation modulaire plus souple (et peut être aussi y trouvant mieux leur compte financièrement...) Le souci est que la passerelle Master Diver -> N3 n'a jamais vraiment existé. Donc voulant aller à 60 m, il est beaucoup plus simple de faire un N3 que les interminables et successifs cours Tec successifs SSI ou PADI (+ prix etc... tu as tout dit dans ton précédent message). (J'ai validé en même temps le Master Diver chez SSI, carte pratique à l'étranger) Mais le N3 n'est pas reconnu à 60 m à l'étranger... où cette profondeur c'est du Tec... Donc poursuite chez TDI Nitrox conf + Déco Procédures et ainsi avoir une début de cursus Tec valable à l'étranger... pour continuer prochainement vers le TDI Extended Range et avoir une certification à 55 m à l'étranger... Et ensuite ce sera recycleur TDI. Voilà mon parcours "passerelles" à ce jour... et selon les endroits je sors la carte qui va le mieux...
  15. Je n'ai pas relu tout ce qui précède en intégralité sur la guéguère France/reste du monde en plongée Mais juste quelques mots sur mon expérience de plongeur "passerelle" que je suis. J'ai démarré (à Bormes en France) de l'Open Water jusqu'à l'Advanced (y compris Deep) SSI. Sauf que dès la fin de l'Adavanced on fait le Grec avec une bonne petite déco... Puis passage du N3 (dans le même centres donc pas d'ennui). A la dure avec des plongées à 60 m (pas pour les exos) (autre débat qu'on parfois sur les N3 validés à 40 m). Un vrai N2 lors de cette formation ne savait pas tenir un palier n'est pas arrivé au bout. Je ne suis pas plus mauvais que des plongeurs purs fédéraux, y compris des MF1 qui ont parfois perdu la palanquée et ne voulaient rien entendre. Ah oui une chose "manque" (pas en pour mes plongées, mais en théorie) : on a survolé les lectures de tables et laissé de côté plongées successives etc... et rien de ça à l'examen ! A l'heure des ordis (celui de plongée et/ou ceux avec lesquels on peut planifier) le centre trouve ça totalement archaïque dans le cursus fédéral et je ne peux que leur donner raison... Et ce même centre regrette que des PA 60 (donc des N3) ne soient pas obligatoirement Nitrox confirmés, et donc que la France n'évolue pas non plus sur ce point vers les formations Tec des étrangers sur cette profondeur. Alors la qualité d'un plongeur est autant faite par son humilité, ses capacités et ses formateurs que par l'organisme de délivrance de la carte mais on en est trop souvent là encore...
  16. Bien plus juste : http://bulletin.mercator-ocean.fr/fr Pour aujourd'hui en Méditerranée en surface : http://bulletin.mercator-ocean.fr/fr/PSY4#3/78.72/-97.65
  17. @christophe 38 Merci pour les documents. Et que penses tu du filtre que j'ai cité plus haut (sans tamis moléculaire) ? Est-ce au moins bon pour la graisse ?
  18. Donc pour l'huile c'est bon ? Le tamis moléculaire c'est juste pour l'humidité ?
  19. @christophe 38 Merci beaucoup pour les infos mais je ne peux ouvrir aucun des documents "You do not have permission to view this directory or page." J'ignorais à quel point il est compliqué de ravoir un bloc sale... Je savais que les blocs pas oxy clean ne pouvaient recevoir un Nx > 40 % mais j'ignorais qu'on ne pouvait pas descendre sous les 40 % sur un oxy clean. (En fait j'ai mis 32 dans mon message mais dans la pratique il me semble que ça a toujours été plus de 40 %). Bon, de manière pragmatique tout de même si, pure hypothèse, on y met un nitrox 39 ou 40, la pollution engendrée par l'air introduit est quand même sensiblement la même, non ? Donc concrètement un filtre Scubatec comme ça est-ce suffisant ? https://proteushop.com/fr/sur-filtres/32010-filtre-personnel-scubatec-din-300b.html Dans la recharge il est dit "joints, feutres et pierre de filtration" EDIT Le même filtre ici https://www.palanquee.com/filtre-individuel-air-oms Il est vendu comme OMS puis dans la description comme "Filtre personnel Coltri aluminium." et "1 corps en aluminium recevant le charbon actif et tamis moléculaire." EDIT2 Ici il est dit "pas de tamis moléculaire". J'y perds mon latin... https://www.annecyplongee.com/plongee/1116-filtre-personnel-oms-din-230-bars.html
  20. Merci pour vos réponses. Le fil de départ ne mentionnait jamais que c'était pour du CCR, bien qu'étant dans la catégorie Nitrox/Trimix/Recycleur https://www.plongeur.com/forums/topic/58687-gradient-factor-deco-nitrox/?do=findComment&comment=1193194 Il y était dit que : - pour une plongée à l'air ou au Nx on peut utiliser un profil Bühlmann pur ou bien utiliser des GF 80/80 s'il s'agit d'une plongée engagée - etc... J'ai donc simulé pour voir, un profil OC GF 80/80 pour lequel on a des tables Comex. C'était juste par curiosité... Mais comme vous dites, les tables Comex sont pour des profils CCR Sujet clos... ù
  21. OK merci. J'ai mon propre bloc de déco qui ne sert pas énormément sur une année et j'y fait mettre selon les plongées du Nx 32 à 40 (si remontée le long d'un tombant) ou du Nx 80 (si plongée carrée sur épave). Je me dis, peut-être à tort, que le prix d'un grenaillage (une cinquantaine d'euros me semble-t-il) le jour où ne justifie pour le moment pas le prix d'un filtre haut de gamme...
  22. Bonjour, Suite à cette discussion https://www.plongeur.com/forums/topic/58687-gradient-factor-deco-nitrox/page/3/#comment-1397636 qui reprend un document de la Comex disant que, à l'air, les GF 80/80 correspondent aux tables MT92 air j'ai essayé de voir ce que ça donne et obtiens des résultats plutôt différents sur l'exemple détaillé ci-dessous 20 minutes fond à 40 m (38 minutes contre 44 minutes). L'écart paraît quand même très important et s'accroît sur un autre exemple (40 min fond à 40 m donne avec MT92 40 min + 70,5 min = 110,5 min et avec GF 80/80 133 min). Mais peut-être que mes exemples ne sont pas assez tek ? En effet ça semble plus proche sur des essais avec déco à 6 m (tables MT92 Air/Oxy/6m). J'ai l'impression aussi que la Comex parle de plongées en CCR... Et dans les annexes du document de la COMEX ils parlent de ppo2 entre 0.7 et 1.3 (donc une déco oxy ?) et les exemples donnés parlent uniquement de trimix Pouvez-vous m'éclairer ? Merci ! %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%% MT92 : 42 m 20 minutes fond -> 3 min remontée + 15 min palliers Total : 38 minutes Subsurface : Descente 30 m/min Remontée 12 m/min puis 3m/min de 6m à la surface Subsurface (5.0.8.0) Planification de la plongée créée le 24/07/2022 Runtime : 44min, temps d'arrêts: + 2:11 /m + 2:59 /min profondeur durée runtime gaz ➘ 42m 1min 1min air ➙ 42m 19min 20min ➚ 9m 3min 23min - 9m 2min 25min ➚ 6m 0min 25min - 6m 5min 30min ➚ 3m 1min 31min - 3m 12min 43min ➚ 0m 1min 44min SNC: 8% OTU: 24 Modèle de déco : Bühlmann ZHL-16C avec GF Low = 80% et GF High = 80% Pression ATM : 1 013mbar (0m) Consommation de gaz (basé sur un SAC de 20|20ℓ/min): 2 829ℓ/123bar de air (812ℓ/35bar en remontée planifiée) — Avertissement : La quantité de gaz minimum nécessaire pour une remontée dépasse la quantité initialement disponible dans le bloc !
  23. @christophe 38 Merci des précisions ; je savais que le surfiltre est là pour ne pas laisser pas la graisse qui salit les blocs (notamment oxyclean). Du coup un surfiltre (a fortiori basique) a-t-il un intérêt dans des centres commerciaux bien tenus (encore qu'on ne sache pas ce qui se passe derrière le compresseur, mais là où je vais le compresseur est neuf et ils me disent ne jamais avoir eu de problèmes avec leurs blocs de déco) ? Ou uniquement dans des clubs douteux ?
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.