Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Typhon

Membres
  • Compteur de contenus

    320
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Typhon a gagné pour la dernière fois le 11 août

Typhon a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

590 Excellent

À propos de Typhon

  • Rang
    Respire sous l'eau

Informations personnelles

  • Localisation
    France
  • Profession
    Scientifique

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je range mes gants sur mes mains, mes chaussons sur mes pieds et ma cagoule sur ma tête. Si j'ai l'occasion je prendrai des photos pour te montrer comment faire. Mon phare, quand il n'est pas en main, est accroché par un mousqueton à un des anneaux de ma wing (en général, derrière pour éviter que ça traine). Le parachute, ça dépend. Ça se fait aussi très bien avec un mousqueton (je fais typiquement ça en sm), en backmount en général je l'attache sur le côté de la plaque avec un bungee (mais pas sûr que tu puisses faire ça).
  2. La cotisation n'est pas forcément bien chère, ça varie énormément selon les clubs. Et la licence il te la faudra de toute façon si tu veux un niveau...
  3. Non, le modèle cherche à savoir si tu peux sortir en sécurité ou pas. "Combien de N2 se trouve dans ton corps", c'est déjà une modélisation (par un chiffre, une quantité mathématique) du fonctionnement physiologique : N2 dissous ? En bulles ? À quel endroit ? Bah, non. Ce serait vrai dans une certaine limite : plongée à moins de 20m, avec 24h depuis la dernière plongée (c'est une application des tables). Au delà de ces limites, ça ne s'appliquerait plus -- mais le critère serait trop compliqué à donner pour que le modèle y soit intéressant.
  4. Donc, dans ces conditions, le modèle est valable. Autrement dit, il est faux de dire qu'il n'est pas valable pour plus de deux plongées par jour. Il est faux aussi de dire qu'il est toujours valable : il faut simplement plus de précisions, le critère "deux plongées par jour" n'est pas suffisant.
  5. Peut-être qu'elle est là, la source ?
  6. Typhon

    padi vs ssi

    Un plongeur débutant ne peut par définition par faire ce choix de façon éclairée, à moins de passer un temps considérable à comprendre le fonctionnement des différentes écoles (et en général il s'en fout, il veut juste "apprendre à plonger"). D'un côté, il voit donc un diplôme "français", qui lui permet de plonger "encadré à 20m". De l'autre, un diplôme "reconnu dans le monde entier" qui lui permet de plonger "en autonomie jusqu'à 18m". S'il s'arrête là, le choix est souvent vite fait : "je préfère plonger en amoureux avec ma chérie plutôt que gagner 2m de plus, de toute façon j'ai pas envie d'aller profond, juste voir des jolis poissons, et en plus comme c'est international je peux voyager l'esprit tranquille". S'il creuse un peu plus, il verra que de toute façon ces deux niveaux sont quasiment équivalents, et en pratique reconnus pareil en France. Pas de quoi le faire changer d'avis. Ce n'est en général qu'une fois le niveau acquis, ou pendant la formation, qu'il découvre peu à peu les différents systèmes, ce qu'il sait faire en pratique, et ce qu'on le laissera faire. Quand j'ai fait mon OW, j'ai compris assez vite que, même si j'étais supposé pouvoir plonger en autonomie, je n'avais pas les compétences pour ça ("mais comment tu as fait pour nous ramener au bateau, moi j'avais aucune idée d'où on était") -- et que d'ailleurs en France ce n'était pas possible.
  7. C'est pourtant simple : c'est exactement le même intérêt que celui de plonger avec un bloc qui ne contient pas assez d'air pour remonter.
  8. Typhon

    Wings

    Les élastiques ont un petit peu à voir là dedans, regarde cette image : On y voit assez bien la façon dont une wing se met sous l'eau : les bords, qui contiennent de l'air et ne sont pas attachés à la plaque, remontent sur les côtés de la bouteille. L'air se retrouve donc "en hauteur" par rapport au bas de la wing, c'est à dire en particulier à la connexion avec le tuyau annelé. Du coup, purger à l'inflateur en position horizontale ne fonctionne pas : il n'y a pas d'air à l'entrée du tuyau, il est plus haut dans la bouée. Par contre, la purge basse fonctionne bien, parce qu'elle est située justement sur le côté de la wing et se retrouve donc en hauteur, c'est-à-dire là où il y a l'air que tu veux vider. Avec des élastiques, on retrouverait un comportement plus proche d'une stab classique : la bouée n'est plus alors seulement attachée à la plaque au milieu, mais en est complètement solidaire. Les bords ne remontent pas, l'air est un peu partout, et en particulier à l'entrée du tuyau : on peut purger avec l'inflateur même en étant presque à l'horizontale. Ça n'en fait pas pour autant un accessoire indispensable : avec un peu d'habitude, on finit par trouver très facilement la purge basse et ça devient encore plus simple que l'inflateur (qui par ailleurs, même sur les stabs classiques, ne fonctionnera pas plus si tu es *vraiment* à l'horizontale comme il faut). Au passage, c'est pour la même raison qu'il faut éviter les wings trop grosses (ou prévues pour un bi et utilisées en mono) :elles finissent bien au dessus du bloc comme un "taco" qui devient alors bien pourri pour l'hydrodynamisme et la circulation de l'air.
  9. J'ai eu des masques récalcitrants... Dentifrice, liquide vaisselle et eau tiède n'avaient rien donné, et je n'ai jamais osé les passer à la flamme. Ce qui a fini par marcher : je commence par nettoyer le masque au liquide vaisselle pour qu'il soit bien propre (et pas de trace de doigts ou autres particules de graisse qui traînent). Ensuite, dans une grosse casserole ou une cocotte minute, je fais bouillir une bonne quantité d'eau. Quand c'est prêt, je trempe le masque dedans une petite minute, en l'immergeant bien mais en le tenant par la sangle pour éviter qu'il ne touche les bords métalliques de la casserole. Enfin, nettoyage au dentifrice. C'est un peu une recette de grand-mère : je ne sais pas ce qui est véritablement efficace (pas sûr que le nettoyage final au dentifrice serve à quelque chose... mais ça sent bon :-°), mais jusqu'ici ça a bien fonctionné pour moi. J'ai en outre malheureusement cassé quelques masques (en plongée, pas en les nettoyant), donc je n'en suis plus au premier essai... et ça a l'avantage de ne pas être dangereux : en tenant le masque correctement, aucun risque (et même s'il touche un peu, tant qu'il ne passe pas la minute sur la casserole, ça ne fait rien). J'ai aussi entendu le passage au lave-vaisselle, programme chaud.
  10. Plus beaux que ceux que tu ne connais pas ?
  11. Pourquoi pas les deux en même temps ?
  12. Le nitrox ne changera pas grand chose à la narcose, c'est pour la décompression qu'on en prend. Et puis on a beau "avoir des symptômes à partir de 30m" (et même moins paraît-il), pour que le plongeur n3 moyen la constaté vraiment, il va quand même falloir descendre un peu plus bas -- et à des profondeurs où on ne peut plus tellement charger en oxygène de toute façon.
  13. Même pas. Je suis juste lassé de lire et relire des messages méprisants et à peu près systématiquement à côté de la plaque de la part de quelqu'un qui ne vient ici que pour le plaisir de provoquer et dont l'expérience sur le sujet qu'il prétend maîtriser se limite à une ou deux plongées de formation. J'avais donc commencé à répondre sérieusement, mais en fait, quel intérêt ? Voyons, tu agresses toi-même et tu n'attends que ça comme réponse. Tu pourrais au moins dire merci ? Je ne sais pas qui il a chambré, et même s'il avait eu raison sur le fond, il aurait eu tort sur la forme. Mais puisqu'il faut se justifier, j'avais aussi remarqué ça et j'ai simplement supposé que le message de La Philoche (qui est aussi parfaitement courant de ces choses) était soit un peu imprécis, soit contenait une faute de frappe. Comme la nuance n'avait de toute façon pas un grand intérêt dans cette discussion, je n'ai pas cru devoir me sentir supérieur en la ramenant auprès de quelqu'un qui par ailleurs connaît la chose au moins aussi bien que moi... Mais bon, en amérique on fait ça apparemment. Par ailleurs, et puisqu'on en est à s'occuper des mouches, il n'a pas raison non plus sur la forme, parce que la toxicité pulmonaire est *aussi* due à l'hyperoxie. Sa remarque est donc incorrectement formulée -- est-ce que je dois le dire "dis donc mon petit père, tu sais que toxicité pulmonaire et hyperoxie ça va pas mal de paire ? Allez va lire ça et retourne jouer." ?
  14. Edit : en fait rien. Cette discussion avec monsieur jai-fait-ma-premiere-plongée-intro-to-cave-donc-j'ai-tout-compris-à-la-vie ne m'intéresse pas vraiment.
  15. Typhon

    Achat détendeur voyage

    Si, c'est même encore plus simple. Mais le DIN reste malgré ça le bon choix.
×
×
  • Créer...