Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Typhon

Membres
  • Compteur de contenus

    464
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Typhon a gagné pour la dernière fois le 24 janvier

Typhon a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

696 Excellent

À propos de Typhon

  • Rang
    Respire sous l'eau

Informations personnelles

  • Localisation
    France
  • Profession
    Scientifique

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

303 visualisations du profil
  1. Typhon

    Bout lesté pour parachute

    Le dyneema, ça flotte, c'est pas idéal. Le but c'est d'être très résistant pour peu d'épaisseur... mais pour lancer un parachute, ça n'a pas un grand intérêt.
  2. Le manuel officiel.
  3. Typhon

    Conseil détendeur SM

    Tu le connais mal C'est la version normale, qui a une tourelle. Non, comme dit @Nicolas Duguay c'est assez pratique, à la fois pour la tourelle pivotante et pour la sortie dans l'axe du premier étage qui vient souvent avec. On peut aussi faire sans, comme pour le reste en SM c'est d'abord une question de compétences et de procédures avant d'être une question de matériel. Tu auras remarqué qu'il n'existe pas de « modèle sidemount » des détendeur, mais plutôt des « montages sidemount » proposés par différentes marques (Apeks, Halcyon, Scubapro, Tecline me viennent en tête) à partir de leurs détendeurs existants. Tu peux bien sûr partir là dessus si tu veux quelque chose de « clef-en-main » tout prêt. Mais si tu as été bien formé au Sidemount, tu devrais avoir compris que c'est une façon de plonger où on voit beaucoup de différences individuelles et de préférences personnelles, même entre excellents plongeurs. Le meilleur moyen d'avoir une configuration adaptée à ta façon de plonger sidemount, c'est donc probablement de te faire toi-même ton ensemble de détendeurs adapté. En variant les magasins, tu n'en auras pas pour plus cher. Plus spécifiquement : - Tu devrais déjà choisir les longueurs de tuyau adaptées : pour le deuxième étage sur tuyau court et les inflateurs, ça dépend de ta morphologie et du modèle de ton aile/vêtement sec, il est donc impossible qu'un « Set Sidemount » unique convienne parfaitement à tout le monde (mais il conviendra forcément à certains). - Tu peux aussi choisir le type de flexible : ça a l'air d'être du caoutchouc sur l'ensemble que tu regardes, tu pourrais éventuellement vouloir du miflex (sauf sur le LH et les manos où c'est vraiment une mauvaise idée). - Ce set a une tourelle à 120° pour le tuyau court : est-ce que c'est ça que tu veux ? Poour moi par exemple c'est 90°. - Je ne vois pas trop comment est foutu le tour de cou. Est-ce qu'il satisfera tes attentes ou est-ce que tu vas devoir le refaire ? - Tu peux bêtement vouloir d'autres manos, ou changer les deuxièmes étages... - Les protections de flexible sur les tuyaux des deuxièmes étages, tu peux les dégager. En mono-loisir-backmount, on peut entendre des arguments pour, en SM il n'y a normalement aucune torsion à cette endroit grâce aux tourelles, donc aucun intérêt. Note qu'il manque aussi dans ce set de quoi accrocher le deuxième étage long pour quand tu respires sur l'autre (il me semble que c'est de base sur le set Apeks). Après, si tout le reste te convient, pourquoi pas, mais sinon tu vois que tu perds quand même beaucoup de marge de manœuvre en prenant quelque chose de tout fait Et puis, monter ses détendeurs, ça occupe pendant le confinement
  4. Et passer en mode "bailout sur nx 90" au palier ?
  5. Typhon

    Aide infos svp

    Non, aucun intérêt. D'une part, on ne fortifie pas son système immunitaire en respirant quelques minutes d'oxygène par jour. D'autre part, même sur une grosse bouteille d'oxygène de 15 L (la plus grosse capacité que je vois en cherchant rapidement sur Air Liquide), tu peux respirer pendant environ 3 h 30. Tu te doutes bien que quand on en arrive à avoir besoin d'une assistance respiratoire, c'est pour un peu plus longtemps que ça...
  6. On fait souvent une erreur de calcul en faisant ce genre d'estimation, donc je vais relever : avec un appareil deux fois plus cher que le TG-5, ça ne ferait pas 2500 € de plus, seulement autour de 800. Donc un total de 3300 €, pas de 5000 : les flashs, les bras, les platines, tout ça ça se réutilise. Il n'y a que l'appareil et le caisson à changer (donc approximativement, on paye deux fois la différence de prix des appareils). On peut donc passer d'un système à 2500 € avec un TG-5 à un système à "seulement" 3300 € avec un hybride milieu de gamme. Bien sûr, c'est cher, mais sur le total, c'est seulement 30% de plus... Bon après, quand on commence à rajouter des objectifs, c'est plus la même limonade. Mais là on dépasse la seule amélioration de qualité, on élargit franchement les simples possibilités de photo...
  7. 40 ans, MN90, "les années 90" ou 1998 ? Il faudrait savoir
  8. Typhon

    Magasins à Paris

    Rajoute Simame dans le 11eme et Boulogne plongée au bout du métro. Plus quelques Decathlon dont certains doivent bien avoir un peu de plongée en stock... Pour une ville à 200 bornes de la mer, c'est pas si mal.
  9. Typhon

    LEGEND 3 Elite

    À 100€ l'innovation, le désavoeu n'est pas surprenant. Je ne serais pas surpris qu'on constate l'inverse sur la nouvelle gamme. Personnellement, je ne sais pas si la possibilité de régler la dureté en plus du venturi apporte quelque chose, mais je suis à peu près certain que pouvoir régler les deux indépendamment n'a aucun intérêt. Micro-réglage mes fesses, de toute façon soit on l'a en bouche et tout est ouvert soit on veut éviter le débit continu sur l'octopus et on ferme tout.
  10. Typhon

    Narcose sévère

    Si tu étais super essoufflé à 15 m, pas de regret à avoir, tu ne pouvais rien faire d'autre. Et certainement pas descendre sous le courant à 25 m pour récupérer.
  11. Attention quand même au sophisme du juste milieu. Ce n'est pas parce que ta position se situe entre deux "extrêmes" qu'elle est meilleure que ces extrêmes (et le mot est ici mal choisi, parce qu'on peut encore faire largement plus minimaliste que ce qu'il t'a été proposé jusque là). Re-attention quand même : toutes les lumières ne sont pas équivalentes. Tu ne peux pas prétendre que ta petite bougie que tu viens d'allumer au brasier de "l'école mexicaine" éclaire autant que ledit brasier. Personne ne détient la vérité absolue, peut-être, mais le "contexte personnel" n'a pas autant d'importance que tu lui donnes. Avant de critiquer une méthode mise en place et éprouvée (comme celle qui t'a été proposée par plusieurs personnes différentes sur ce même sujet), il faut quand même une expérience significative. Autrement dit : si tu n'es pas d'accord avec ce qui est proposé par les "sachants", par défaut, tu peux à peu près toujours considérer que c'est toi qui te trompes. Quand en plus ces "sachants" (que ce mot est moche...) sont en bonne partie à l'origine de l'école mexicaine dont tu te réclames, ça fait quand même un certain faisceau d'indices... Enfin, tu te trompes en croyant que ton cas personnel est une particularité rare. Par exemple, je n'ai fait aucune statistique formelle, mais "parfois j'ai des blocs d'acier et parfois c'est de l'alu", je serais surpris que ça ne corresponde pas à au moins 80% des plongeurs sidemount dans le monde. Autant te dire que "détenir le contexte global" ne représente pas vraiment un argument décisif pour juger des différents avis...
  12. https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-plongeur-extreme-frederic-swierczynski-se-prepare-plongee-6400-metres-altitude-1774191.html """ Pour cette plongée d'altitude et malgré le froid, Frédéric a choisi une combinaison "humide" et non une combinaison étanche qui se dilate trop. "Ça serait dommage de souffrir pendant dix jours de trek et finalement ne pas pouvoir plonger à cause du choix de matériel", conclut le plongeur. """ Ça devait venir de là. Je ne comprends toujours pas bien de quoi ça s'agit, mais je n'avais pas complétement rêvé.
  13. J'ai un vague souvenir d'avoir lu je ne sais plus où que le choix de la combi humide n'était pas simplement parce que « ça pèse moins lourd dans le sac », mais parce que l'étanche posait un vrai problème à cette altitude. J'ai notamment en tête quelque chose comme « les sous-vêtements gonflent à cause de la pression réduite donc l'étanche est difficile à enfiler ». Ça me paraît quand même un peu étrange dit comme ça (pourquoi pas une étanche plus large, ou en néoprène sans sous-vêtement ?), donc j'ai peut-être rêvé, mais ça pourrait aussi être quelque chose de ce genre.
  14. Aaaah, c'est donc pour ça qu'on a le plaisir de te voir participer ici. Tout s'explique.
×
×
  • Créer...