Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Typhon

Membres
  • Compteur de contenus

    565
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Typhon a gagné pour la dernière fois le 24 janvier

Typhon a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

750 Excellent

À propos de Typhon

  • Rang
    Mordu de Plongeur.com

Informations personnelles

  • Localisation
    France
  • Profession
    Scientifique

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

470 visualisations du profil
  1. Typhon

    Trim

    En étanche, c'est au contraire typiquement plus facile d'être horizontal avec des palmes lourdes. En humide, ça dépend de la répartition du poids sur le corps. Personnellement, j'aime bien quand ça trim naturellement, j'accepte de devoir faire un effort pour remonter les pieds, mais je trouve ça particulièrement désagréable de devoir forcer pour les descendre. Donc tout sauf des palmes trop légères.
  2. Typhon

    Equivalence MF1

    Si je comprends bien, il n'y a pas de carte « OWSI TDI », mais un prérequis « OWSI SDI ou équivalent » pour les niveaux d'instructeur TDI. Le MF1 est reconnu comme validant ce prérequis, mais ne permet pas pour autant d'avoir la carte SDI automatiquement.
  3. Ça veut dire quoi "inerte" pour toi ?
  4. Effectivement. C'est la pression à laquelle on décolle lorsqu'elle est indiquée sur le manomètre. C'est contradictoire. Ça, c'est "la pression consommée sur le temps fond". Ce n'est en pratique pas très utile : ça n'est pas une information immédiatement accessible (je peux regarder quelle pression il me reste, je peux regarder quelle pression j'ai au départ, mais je dois faire un calcul pour avoir la différence), et c'est assez peu pertinent : ce qui m'intéresse, ce n'est pas ce que j'ai fait jusque là, c'est ce qu'il me reste à parcourir et si j'ai assez d'air pour le faire.
  5. Je ne comprends pas pourquoi tu penses ça. Si tu as une DTR plus longue, alors tu as besoin de plus d'air pendant ta remontée. Donc tu as besoin de décoller du fond à une pression plus importante.
  6. Plus tu dois, plutôt. Mais le calcul exact (même simplifié - donc majoré - pour ne pas prendre en compte la profondeur de décollage) dépend évidemment de ta consommation et du bloc sur lequel tu respires. Par exemple, 150 bars si tu as 30 minutes de DTR à enquiller sur un 15 L, c'est pas forcément complètement déconnant.
  7. Ça dépend de la situation. Avec la config que tu décris, comme tous les autres plongeurs loisir au monde : tu comptes sur ton binôme pour sauver tes fesses. Si tu veux absolument pouvoir te sortir de ça tout seul (et que tu ne peux pas palmer ton poids apparent), tu peux prendre une flottabilité redondante. Typiquement, une étanche. Sous terre, tu t'en fiches, au pire tu ramperas. Avec une wing à double enveloppe, tu réduis les chances qu'un perçage mène à un échec complet de ta wing. Mais puisqu'on parle de boulet, ça ne change rien à "oups ma purge est coincée ouverte parce que j'ai malencontreusement accroché ma lampe dessus au lieu d'un d-ring". À toi de voir ce que tu veux pouvoir résoudre comme problèmes. Il ne faut pas non plus s'en faire des montagnes, sinon on ne plonge plus. Par exemple si tu considères que plonger avec un simple S80 est suffisant pour ta sécurité, alors ce n'est peut-être pas la peine de se prendre la tête outre-mesure sur la résistance de la deuxième peau de ta wing
  8. 3 mm de néoprène (ta combi, tu la changeras avant ta wing) + 2.5 kg d'air : il te faut 5.5 L pour toi. Ça te laisse 3 L de marge. Ta femme a plus ou moins la même config : dans le pire des cas, tu es donc trop juste pour vous remonter tous les deux au gilet. À toi de voir si tu prends le risque ou si tu peux palmer les 3 kg qui manquent. Inutile de chercher à calculer les cas où ta wing est défectueuse : si elle est inutilisable, son volume n'a de toute façon aucune importance. Quant aux courants descendants, si tu es même légèrement positif, tu remonteras de toute façon (éventuellement, un peu moins vite au début). Si tu es légèrement négatif parce que tu comptes sur ton palmage, ça peut être compliqué. Est-ce que tu auras dans ce cas aussi à remonter ta femme ? Tu peux te dire que non. Mais attention, les emmerdes ça vole en escadrille.
  9. Le volume d'une wing (ou de n'importe quelle stab) doit être suffisant pour : 1. Maintenir le plongeur équipé en surface. C'est le calcul de nics : tu dois avoir une portance de deux ou trois kg de plus que le poids apparent total qu'elle supportera. 2. Compenser la différence maximale de flottabilité au cours de la plongée. Tu flottes le plus en fin de plongée, bloc vide, en remontant du palier à 3 m : ta stab est alors normalement vide. Tu flottes le moins quand tu arrives au fond, bloc plein, néoprène écrasé : il faut avoir assez de volume pour pouvoir s'équilibrer à ce moment là. Tu peux y rajouter l'éventuel volume nécessaire pour remonter aussi ton binôme, donc le poids de son air, l'écrasement de sa combi et son éventuel surlestage. Pour la combi, je compte 1 kg par mm de néoprène. À toi de faire les deux calculs de volume minimal, et tu gardes le plus important. En eau chaude et configuration légère, c'est plutôt le deuxième en général.
  10. Typhon

    Long Hose

    Le LH est habituellement à droite parce qu'il est à droite en backmount. Il est à droite en backmount à cause du sens de rotation des robinets : en frottant contre un plafond, le robinet gauche se ferme. Donc le principal est à droite, et on vérifie le secours une fois qu'on a passé la restriction. C'est DIR, et ça n'a pas forcément de sens pour un paquet de plongeurs, mais c'est a priori de là que ça vient. La déco à gauche a sans doute aussi une explication de ce genre, je ne la connais pas. Une partie de l'orientation droite/gauche vient du fait que la majorité des plongeurs est plus à l'aise de la main droite, mais je sais pas si c'est ça qui s'applique ici.
  11. Alors demande au DP de ta structure ce qu'il en pense. S'il te laisse faire, profite du flou (mais si tu veux vraiment faire du SM à l'arrache comme ça, ça va probablement pas donner grand chose). S'il ne veut pas (j'en connais), le problème est réglé. Autrement dit : la question est claire, mais ce n'est pas forcément la bonne.
  12. Si tu te lances tout seul dans ton coin, tu seras dans les clous même tout nu : le code du sport ne s'applique qu'en structure.
  13. C'est quoi ton gaz fond ? S'il plonge avec seulement de l'oxy en deco, j'imagine que c'est de l'air ou un trimix pas bien chargé. Donc a priori pas de paliers conséquents sous les 6 m : s'il perd un gaz fond ça devrait aller. Et planifier la perte de tous les gaz fond + son binôme, bon courage.
  14. Grand public, mais à 500 €. Je ne sais pas si la concurrence est très inquiète, et par ici ce segment ne représente pas vraiment un marché « immense et lucratif »... Disons qu'on en voit parfois quelques uns. Et systématiquement avec une sonde de pression, parce que quand on met ce prix dans un ordinateur loisir, c'est en général qu'on aime les gadgets.
×
×
  • Créer...