Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Typhon

Membres
  • Compteur de contenus

    547
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Typhon a gagné pour la dernière fois le 24 janvier

Typhon a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

743 Excellent

À propos de Typhon

  • Rang
    Mordu de Plongeur.com

Informations personnelles

  • Localisation
    France
  • Profession
    Scientifique

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

419 visualisations du profil
  1. Typhon

    DTR shearwater

    Oui. Soit en faisant défiler l'affichage il me semble (bouton de droite), soit en paramétrant la ligne du milieu pour l'afficher (ça je suis certain, je l'ai fait). Tout ça est dans le manuel.
  2. Typhon

    Refus club ffesm

    Lorsque c'est un plongeur qui vient juste pour plonger, le problème ne devrait pas se poser : après examen du carnet de plongée, et éventuellement une plongée d'observation (exactement comme pour n'importe quel plongeur inconnu, fédéral ou pas), on peut parfaitement laisser un AOW barboter en autonomie en le restreignant aux limites de sa formation. Ça veut dire qu'on marque PA 40 sur la feuille, parce que ça marche par « étapes » et que PA 30 n'existe pas, mais qu'on y marque aussi (et qu'on dise dans les consignes) par exemple « pas plus de 30 m, pas de palier obligatoire ». Ça n'est pas fait partout, c'est dommage mais c'est la vie. En revanche, pour l'intégrer dans un **cursus de formation**, c'est mécaniquement plus compliqué, parce qu'un « PA 40 mais qui en fait est limité à 30 et n'a pas été formé pour faire des paliers » ça n'existe tout simplement pas. Sur le papier, la seule solution certaine, si on se fie aux prérogatives telles qu'elles sont écrites, est donc de le considérer comme un PA 20 (parce que bon, à 2 m près, faut pas déconner). Or PA 20, ça ne correspond à aucun « niveau ». Si on se restreint à ceux-ci, ça veut donc dire niveau 1. Pas parce que les plongeurs PADI sont moins bons que les bonhommes fédéraux, mais parce que si encore une fois on ne regarde que le référentiel de formation, un AOW n'a pas toutes les compétences d'un niveau 2 (et encore moins d'un PA 40). Autrement dit : en « exploration », on marque des prérogatives qui permettent *au moins* la plongée réelle, et on peut les restreindre. En formation, on donne des cartes qui certifient *au plus* les compétences réellement apprises. Notez que c'est pareil dans l'autre sens : un N2 qui voudrait s'inscrire dans un club qui suivrait le cursus RSTC devrait, si on regarde les cartes, être considéré comme un OW, même s'il est formé pour faire certaines choses qui dépassent l'AOW. Maintenant, il n'est pas interdit de s'adapter. Ça n'est pas choquant par exemple qu'un AOW+deep soit intégré à une formation N3, sur la base par exemple d'un carnet de plongées plus ou moins fourni et d'une maîtrise manifeste des points importants du N2. Et tant pis s'il n'a pas « appris à faire des paliers obligatoires », il fera une ou deux plongées pour rattraper ça et voilà. Mais on observe aussi l'inverse : des AOW dont la formation a été un peu trop légère et à qui ça ne ferait pas de mal de repasser par une formation N2 pour consolider tout ça. Au niveau d'en dessous, j'ai aussi vu plusieurs fois des OW qui étaient incapables de vider leur masque (en piscine !) ou de se stabiliser : malgré leur carte, on les a mis avec les N1 et c'était mieux pour tout le monde. Quoi qu'il en soit, considérer *a priori* qu'un AOW à 50 plongées est un débutant, c'est se moquer du monde. La solution de fuite apparaît comme la plus raisonnable dans ces circonstances : « attaquer au portefeuille » n'est à mon avis pas le meilleur moyen de se faire des nouveaux amis ou, au moins, des instructeurs bienveillants
  3. Typhon

    Réglage des détendeurs

    En même temps, un détendeur n'a aucune raison de mal fonctionner quand il ne fonctionne pas. A priori c'est quand tu vas essayer de t'en servir que, si problème il y a, il va se révéler...
  4. Mais du coup pourquoi devrait-elle être plus « régulière » ? Je pense que c'est une courbe qui n'est pas très facile à lire, parce qu'elle ne correspond pas à ce qu'on a l'habitude de voir. En particulier, ce n'est pas la courbe d'une « fonction », c'est une courbe où on place pour chaque instant de la plongée un point avec la pression ambiante en abscisse et la tension dans le tissu en ordonnée. Tu auras noté que le temps n'intervient pas a priori dans le tracé de la courbe.
  5. Une courbe en escalier est bien continue. C'est une approximation, mais pas complètement délirante : tu as des phases de remontée, où la tension varie très peu (c'est donc horizontal sur le graphe) et la pression ambiante diminue, et des phases de palier où la pression ambiante est fixe (donc la phase correspond à un segment vertical) et la tension diminue. En réalité, les phases horizontales devraient être très légèrement inclinées. Ce qui peut rendre ce graphe difficile à comprendre, c'est que le temps n'y apparaît pas du tout : même sur le même segment, horizontal ou vertical, deux sous-segments de même longueur ne durent pas forcément la même durée sur le profil. Et c'est encore pire entre deux segments différents : le segment vertical tout en bas correspond au palier final, il dure peut-être quinze fois plus longtemps que la remontée de 3 m qui est le segment horizontal qui le précède.
  6. Typhon

    DTR shearwater

    https://www.shearwater.com/wp-content/uploads/2020/03/Perdix-UserManual-SI-DocRevD.pdf Page 63 (et 19, 21 pour une description plus rapide). Le manuel en français date de 2016, je suppose qu'ils ont ajouté le Δ après.
  7. Typhon

    DTR shearwater

    Delta+5 c'est TTS+5 - TTS actuel. Je confirme que c'est quelque part dans le manuel.
  8. De façon à être le plus horizontal possible « au repos », sans avoir à bouger. Il faut faire des essais pour trouver la répartition qui te convient bien : si tu as les pieds qui descendent, remonte globalement du lest, et vice-versa. Probablement pas, au moins au début. Mais tu affineras tout ça au fur et à mesure.
  9. Probablement parce que c'est justement si difficile à mettre en évidence (et donc pour la même raison à réfuter). Ça, je ne sais pas. Je ne les ai pas lues (seulement leur résumé), et je n'ai pas les compétences scientifiques pour les évaluer. Sinon, je ferais comme tous ceux qui sont en mesure de le faire et de se rendre compte qu'elles sont bidon : je publierais une réfutation dans le même journal.
  10. Si l'effet narcotique de l'O2 était similaire à celui de l'azote, une expérience à l'O2 pure, donc à moins de 6 m, ne te donnera rien du tout. Même à 18 m si tu es un nageur de combat. Aucun anglo-saxon ne prétend que l'oxygène a un effet narcotique remarquable dans ces conditions, et de façon générale ils admettent tous que, si cet effet existe, il est au mieux égal à celui de l'azote. D'où la difficulté pour le mettre en évidence. Dit autrement : les pressions partielles nécessaires pour mettre en évidence pour l'oxygène un effet narcotique de l'ordre de celui de l'azote sont tellement largement supérieures aux pressions hyperoxiques que les expériences de ressenti personnel ne donneront jamais rien. Il faut des mesures fines et objectives, comme ce que ces études tentent de mettre en œuvre.
  11. Pour les nageurs de combat, pas tellement en fait. Comme dit @Jeff__06, l'objectif est plutôt de permettre une approche (très) discrète par la mer, ou des actions sous-marines à faible profondeur. Miner une passe, un bateau, c'est près de la surface que c'est intéressant. D'où l'intérêt d'un circuit fermé (pour la discrétion) à oxygène pur (pour la simplicité). Les plongeurs démineurs en revanche ont parfois besoin de descendre, parce que les mines sont là où elles sont et que même au fond il faut les enlever. En revanche, ils ont besoin de moins de discrétion : quelques bulles de temps en temps (tamisées pour que le bruit ne permette pas de déclencher une mine), ça ne pose pas de problème. Donc, circuit semi fermé pour la simplicité, une discrétion suffisante et la possibilité de descendre au trimix si besoin. Là où ça se rejoint, c'est qu'un recycleur semi-fermé ne rejette du gaz que pour éviter l'accumulation de l'azote (et de l'hélium le cas échéant) dans la boucle au fur et à mesure des injections du gaz branché (pour remettre de l'oxygène). Un recycleur "fermé à oxygène pur", c'est finalement exactement le même principe, sauf qu'il n'y a pas besoin de rejeter de gaz parce que l'injection n'ajoute pas d'azote.
  12. La simplicité, aussi. Un circuit fermé avec diluant, il faut le contrôler un minimum (voire un maximum), sous peine de risquer un paquets d'accidents variés. C'est autant d'attention en moins pour la mission. Un recycleur fermé à oxygène pur, c'est excessivement simple : si la chaux ne déconne pas, tu ne peux avoir que de l'oxygène pur dans la boucle. Tant que tu restes au dessus de 6 m tu n'as même pas besoin de le surveiller.
  13. Pour moi tout le problème est dans le « pas tellement ». Tout le monde s'accordait à peu près à dire que l'oxygène n'était en tout cas « pas plus narcotique » que l'azote. Cette étude montre qu'il semble même l'être « significativement moins ». Mais tant qu'on ne sait pas mesurer « combien », on est un peu obligé de continuer à faire comme s'il l'était autant quand on parle de « profondeur équivalente à l'air », parce que c'est le seul moyen d'être certain qu'on ne narcose « pas plus qu'à 30 m à l'air ».
  14. Typhon

    Combinaison trop serrée

    Comment veux-tu qu'on sache ? Si ça lui fait de la purée de coucougnous, évidemment que c'est dangereux. Si ça l'empêche juste de faire l'hélicoptère, ça va. Tout dépend de ce que « serrer » veut dire, et ça on ne peut pas le dire pour lui derrière un écran.
  15. Typhon

    Combinaison trop serrée

    En kayak, tu bouges pas mal et tu te mouilles peu. En plongée, c'est l'inverse. Les combinaisons ne sont pas les mêmes : une combinaison de plongée devra limiter davantage la circulation d'eau, au prix d'une liberté de mouvement réduite. Bien sûr, dans les deux cas, une combinaison trop petite sera par définition inadaptée.
×
×
  • Créer...