Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

val74700

Membres
  • Posts

    2,775
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Country

    Italy

Posts posted by val74700

  1. Ce qui m'amène aux questions suivantes :

     

    - Un oxymètre donne un taux de saturation. Est-ce qu'une saturation de 100 % correspond à une ppO2 de 0.21 en surface, et par exemple une saturation de 50 % une ppO2 de la moitié ?

     

    - Si c'est le cas, ne serait-ce pas possible avec un oxymètre immergeable (en supposant que ça puisse se faire) de connaître le taux de saturation minimum sous lequel ne pas descendre à une profondeur donnée pour ne pas se retrouver en hypoxie à la remontée ?

  2. Reprenez moi si je dis des conneries :

     

    En surface, ppO2 de 0.21 bar.

    On se ventile bien, on charge bien en O2, évacue le CO2.

    Risque de l'hyperventilation : baisse de sensibilité des capteurs de CO2 qui créent la "soif d'air".

    On descend...disons à 20 mètres.

    La ppO2 passe à (0.21x3) 0.6. Les capteurs O2 sont gavés, on se sent bien.

    Pendant la descente et l'agachon, on consomme de l'O2. Du coup la ppO2 "fond" baisse. Imaginons qu'elle passe de 0.6 à 0.4. On se sent toujours bien puisque encore deux fois supérieure à la surface.

    Le CO2 augmentant...soif d'air et on remonte.

    En arrivant en surface, la ppO2 n'est plus que de (0.4/3) 0.13 bar...paf', hypoxie et syncope.

    En prenant 0.16 comme limite d'hypoxie, dans mon exemple, la syncope arriverait donc (en théorie) à (0.16x3/0.4) 2 mètres de la surface.

     

    Juste ?

  3. Je fais partie d'un club d'apnée et même quand je fais mes meilleures performance je n'ai pas de contractions.. je ne sais pas ce que ça fait :D

     

    Ben t'as bien de la chance, moi ça arrive très vite, bien avant d'avoir les jambes qui chauffent....veinard va !:D

    En statique je me "bats" deux minutes avec ces m**** :baston:

  4. Et bien Peio Y, quelle exhaustivité dans tes propos ! Je t'en remercie, ton point de vue ..."de l'autre côté" est fort intéressant et instructif, et à priori plein d'honnêteté et sans parti pris aussi.

     

    Tu me confortes dans l'idée de faire les deux cursus, ça c'est certain.

     

    Tes conseils sont avisés (à mon sens) et avant même ton intervention j'étais déjà parti là-dessus.

     

    Etant un vieux (50 ans) jeune plongeur (90 plongées, formation N3 en cours), j'ai pris cette optique de me former tôt et prendre de bonnes habitudes avant d'aller plus avant.

    J'ai dès ma vingt cinquième plongée fait un intro to tek TDI pour "effleurer" ça, et là je sors juste d'un stage GUE-F où justement l'accent est mis sur equilibre, flotta', trim', équipe...Stage que je n'ai pas encore validé, pas encore assez bon, donc comme qui dirait "y'a encore du boulot" avant que j'avance plus loin en cave.

    Je vais donc déjà finir ça pour avoir l'aval de mon formateur quand aux fondamentaux avant d'entamer le PS2 et le cavern.

     

    Ce week-end le comité sout' nous a fait justement un stage "pré-perfectionnement" en lac, afin de dégrossir les problèmes de fil, de trim, de flotta'...et franchement les encadrants ne sont pas des manches à ce niveau. J'ai été avec deux, et surtout un a un trim' et une flotta parfaite, comme quoi...

     

    Et franchement je ne suis pas encore au niveau ..."y'a du boulot :D:D"

    D'ailleurs je plonge dimanche avec un GUE CAVE1/TECH1 qui va me "coacher" un peu pour que je m'améliore dans tout ces domaines :hehe:

     

    J'envisageai de profiter d'avoir un PS1 pour faire un "intro to cave" directement, mais à te lire, je pense que je vais faire d'abord le "cavern".

     

    Merci de ton intervention. :top:

  5.  

    De part le monde, il existe des blocs Yoke", "INT", étrier qui n'ont tout simplement pas d'insert démontable. Ceux qui ont un insert l'ont parfois depuis des années sans y avoir touché et il est carrément incrusté dans son filetage et quasiment indémontable et enfin pour d'autres, une fois dévissé avec peine on s'aperçoit que certains ont un petit trou anti surpression qui ne permet pas de visser sans fuite le détendeur DIN...

     

    Ok, merci pour les info', je me coucherais moins con ce soir :top:

     

     

  6. Toutafé :D.

     

    Je mets dans une seule caisse tout mon matos sauf l'étanche et les sous-vêtements.

    L'étanche dans son sac dédié, les sous-vêtements dans un sac étanche.

    Le sac étanche conserve au sec les fringues "de ville" et protège bien (toile solide et enduite) la souris qu'elle soit sèche ou humide.

    Tout le matos tient dans la caisse (plaque, wing, détendeurs, lampes, cagoule, chausson, gants, etc..) sauf donc les blocs, l'étanche et la souris.

    Comme ça en retour de plongée tout ce qui est mouillé s'égoutte dans la caisse et pas sur la moquette de la bagnole. En arrivant à la maison du coup c'est déjà bien égoutté, je sors tout et retourne la caisse pleine d'eau dehors.

    En plus ça cale les blocs qui comme ça évitent de bouger dans tous les sens.

     

    Et avec le diable, je pose le bi contre le "dos", la caisse devant tenue par un sandow qui fait le tour, le bloc de déco' en travers sur la caisse et les deux sacs par dessus, le tout tenu par des sandow :D.

     

  7. Ce sont des sorties lac/carrière j'imagine ?

     

    Perso' j'ai pris l'option diable + caisse pour le matos + sac étanche pour les fringues. Deux trois sandow pour tenir le tout et je balade tout sans souci (bi12, étanche, déco', etc...) en un seul voyage entre la voiture et le site de mise à l'eau.

  8. en backmount, je mets le DS de la wing sur le secours et celui de l'étanche sur le principal, pour une question de routage

    en sidemount, c'est l'inverse parce que le bloc principal est à gauche et le secondaire à froite

     

    Ce qui veut dire que tu ne fais pas ça pour contrer une quelconque soit-disant prédisposition au givrage ?

  9. C'était pas toi qui allais faire un fundamentals à Gramat, avec Marc Aznar, chez "The Cave to Be" ?

     

    Ils ont du expliquer le routage, non ?

     

     

     

     

    Mon routage était bon, sauf l'inflateur sur le backup et l'étanche sur le principal.

     

    Du coup j'aime quand même réfléchir à ce que je fais et prendre différents avis. Et comme je sais que beaucoup en lac sont dans cette configuration, je me demandais si ça avait vraiment un sens, une utilité réelle, ou si je pouvais me..."standardiser" sans réels risques...

  10. D'abord, quelle est ta config ? je suppose bi mais alors avec ou sans manifold ?

     

    La question n'est pas là, sachant qu'en lac de toute façon on plonge avec deux détendeurs complets même sur un 15 litres.

    Mais pour répondre à ta question, j'ai un bi avec manifold oui.

     

    Et pour quelle logique de plongée (solo ou en binome) ?

     

    Plongée en binôme.

     

    Perso je ne suis pas fan des manifolds, en cas de perte de gaz, tu perds sur les 2 blocs à la fois si tu n'as pas qq'un avec toi pour detecter et fermer.

    La logique du bi impose que tu saches rapidement accéder aux robinets pour intervenir dessus, et donc de t'entrainer pour cela aussi.

     

    Ca c'est pas un souci, je sais fermer seul mes robinets et manifold...entraînement régulier aux valve-drill.

     

     

    En fait ma question était surtout de savoir s'il y a vraiment un plus grand risque de givrage en ayant la wing branchée sur le détendeur que l'on utilise principalement (genre gros gonflage suite à une descente à bloc tout en respirant....y'a t-il vraiment un risque plus important de givrage ???)

  11. Tu dis que de l'eau est entrée par le nez et a couler dans ta gorge...elle a forcément rencontré ta trompe d'eustache. Il n'est pas impossible que de l'eau soit passer par la trompe d'eustache sous la pression et y soit remontée jusqu'à l'oreille moyenne ?!

     

    Comme les autres, je te dirais de ne surtout pas faire de manoeuvres mettant en pression ton oreille moyenne et d'aller voir un ORL

  12. Pour info : Lorsque je plonge avec ma SFTech je sors sec… ;)

     

    J'ai une Typhoon trilam', payée 700 € en solde, 60 plongées avec, et je ressors sec aussi. Et pourtant elle est légère, à peine 3 kgs.

     

     

    Il y eu un moment où elle fuyait, par la colerette. A sa décharge j'ai un long cou fin. J'ai fait monté un système Si-Tech silicone (une centaine d'euros) , et depuis plus le moindre problème.

    Par contre jamais pris une goutte d'eau par les manchons ! Ce sont des manchons "heavy" latex de forme "bouteille" et non cônique.

     

    Donc pour moi souvent le problème d'étanchéité "de base", viennent surtout de là...des extrémités (collerettes de cou et poignets) à l'ergonomie pas en phase avec l'anatomie particulière de chacun.

    • J'aime 1
  13. C’est quand même assez cher, vos formations, quand on y regarde de plus près: ici, un OWD Padi, incluant les bouquins, la théorie, les pratiques en piscine, l’équipement en piscine et la certification avec deux nuits d’hébergement dans le chalet du dive shop, c’est 265 euros...

     

    Sans doute une question de charges (coût du travail et autres joyeusetées) plus élevées ?

     

    40 séances à faire quoi ?

     

    Même question :eek: ?!!

    Pour mon N3 c'est 10/12 plongées et 12/13 séances (et j'ai déjà trouvé ça bien long !) théoriques RIFAP compris...et pas pour ce prix là (si on ne prend pas en compte l'adhésion au club bien sûr) !

     

     

  14. J'ai fait une partie de mes formations en clubs fédéraux et une autre partie en structures commerciales (fédé et TDI). Plus que "l'organisation" qui m'a formé, ce qui compte à mes yeux ce sont les formateurs.

     

    Dans mon club il y a des moniteurs motivés, "modernes" (sidemount, trimix, ...) et des "dinosaures" complètement dépassés, assis sur leurs acquis d'il y a 20 ans (genre "le nitrox ça sert à rien").

    Les pro', je n'ai jamais été déçu.

     

    Il me semble que vu qu'un pro gagne ça vie avec ça, il a tendance à tout faire pour satisfaire son client, donc formation au p'tit oignons, "pointue"; efficace, accueil agréable, pédagogie bienveillante mais pas conciliante...car de là découle sa réputation et donc ses revenus.

    Et rien de péjoratif là dedans.

  15. J'ai fait un truc du genre dans ma jeunesse ( vers 14/15 ans) ....suite à la lecture des bouquins de Cousteau, et la vue de l'éclaté d'un détendeur.

     

    Une bouteille de coca de deux litres, deux trois bouts de chambre à air pour faire les joints, de la colle à rustine, une boîte métallique de "Valda", une valve presta vissable, un bout de ballon de baudruche, un bout de carton, et un bout de tuyaux qui traînait au fond du garage.

     

    On s'est bien marré, surtout quand la bouteille de coca a éclaté en mille morceaux lors d'un gonflage (à la pompe à vélo) :froglol::froglol:.

     

    Sinon, essorée (car souple) , la bouteille permettait à peine trois quatre inspiration ... testé dans la piscine d'un pote :D.

    sti

    Une pompe à vélo "donne" environ 10/12 bars, et vu la duretée de la bouteille avant qu'elle n'explose, je dirais qu'on était pas loin effectivement de ça...une dizaine de bars.

     

    'fallait 10 minutes de gonflage à la main pour trois inspi'...rentable :rolleyes:. M'enfin, c'était pour le côté DIY...et valider que j'avais pigé le principe du détendeur.

     

    Sinon, maintenant, je tiens plus longtemps en apnée qu'avec ce truc donc :fou::D:D

     

     

     

     

  16. Dans ces stages dit découverte, j'ai même vu des "initiés" a qui l'on a demandé des retours avec le masque noir, passage d'étroiture, plus de 300m de progression ... donc franchement, pas de surprise ;)

     

    J'ai effectivement fait des retours toutes lampes éteintes...passage de l'étroiture et remontée du canyon à la Tannerie et remontée du puit depuis 35 mètres (de sous la lame) jusqu'après le retour à "l'horizontale" au Pont...très intéressant : D'une pour les sensations que cela procure et deux, parce comme on nous l'a dit, pour la vigileance à avoir à l'aller, pour "visualiser" le retour et ne pas se retrouver coincer.

     

    c'est la mention d'un stage pré-perfectionnement qui me laissait penser que c'était une découverte

     

    Le "pré-perf'" ce fait en lac : Deux jours pour voir justement la pratique au sol et dans l'eau du suivi de fil un peu plus complexe, sans doute aussi utilisation du matos' spécifique, et aller régler/améliorer les questions de configuration, trim, flotta' dans l'eau, sans la contrainte du plafond.

     

    et aussi Trim + Stabilisation => la logique "sanglier" est éliminatoire ;)

     

    Ca je suis déjà vigileant : hier en rentrant je me suis amusé à me stabiliser 30 centimètres au-dessus du fond dans la zone des 4/2 mètres et à avancer au-dessus de la vase en essayant de ne rien lever, y compris lors des demi-tour pour vérifier qu'effectivement rien n'était lever, et y compris sans masque :D

     

    Et je devrais être carrément vacciné d'ici 12 jours...je descends à Gramat faire un "fundamental" GUE ;).

     

    Pour la manipulation des flèches et cookies, je me suis déjà entraîné chez moi...cocace :D:D.

     

    Tirer du fil et l'amarrer, puis le suivre dans le noir, poser des flèches

    dessus...histoire de ne pas arriver "puceau" :D

     

    Je me suis aussi "amusé" à un démélage dans le noir : la première fois 5 minutes pour le faire, au bout de quatre ou cinq fois le temps était descendu à 3 minutes...mains nues.

    Ensuite j'ai enfilé les gants étanches....c'est une autre paire de manches :eek:...j'ai mis huit minutes pour le faire.

     

    Je n'ose imaginer à 30 mètres de fond, au fond d'un trou, dans une étroiture,, avec le stress.....les huit minutes qui passent sans doute à bien plus...la consommation qui s'envole....brrrr :eek::eek::eek:

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.