Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

val74700

Membres
  • Posts

    2,775
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Country

    Italy

Everything posted by val74700

  1. Y'a pas que les lumens. Prendre en compte aussi la largeur du faisceau, en fonction de où tu plonges. En eau chargée (lac, mer du nord/océan sur nos côte), il vaut mieux avoir un faisceau assez étroit pour ne pas faire un mur de particule et percer la touille comme on dit. Pour la vidéo, c'est un faisceau très large souvent (là je botte en touche, je suis une bille en photo/vidéo). Au alentour de 1000 lumens (800/1200), y'a largement de quoi faire. Perso j'aime les faisceaux étroit (je plonge surtout en lac). J'ai une ARCHON D22 II (1200 lumens, faisceau de 5.5°) acheté sur aliexpress une centaine d'euros, et elle met la misère à tout ce que j'ai croisé jusqu'à présent, hors bien sûr les lampes à canister de sout'...mais dans un budget sans commune mesure ! Elle a une centaine de plongées pour l'instant, essentiellement entre 40 et 60 mètres, et...RAS ! Montée sur une goodman c'est impec'.
  2. Je crois que tu mélanges tout là ! Le CO2 il en n'en faut pas...si on pouvait s'en passer la vie serait bien plus simple, et les recycleurs plus léger .
  3. S'il ne continu pas, l'étanche il la revend, et sans doute mieux qu'une humide. Et quand t'as une étanche, ben tu plonges tout le temps avec, pas qu'à la mauvaise saison.
  4. Ridicule l'étanche pour le N1 ! Pourquoi ? Je plonge quasi toute l'année en lac, où l'eau au fond quoi qu'il arrive ne dépasse pas 6-8°C. J'ai réfléchis en m'inscrivant dans mon club en septembre. On ne commence à plonger en milieu naturel (encadré, parce qu'en autonome, c'est toute l'année) début avril. J'avais donc quelques mois pour réfléchir à quel matos acheter...et j'ai pris une étanche. J'avais 25 plongées à mon actif. Est-ce qu'aujourd'hui je trouve mon achat ridicule ou "too much" ? Franchement non, bien au contraire. Quand tu sors de l'eau le soir après la plongée en novembre, qu'il pleut, fait 5-6°C dehors, qu'il vente...ben franchement j'suis bien content d'être en étanche. Je tombe la combi', rajoute une doudoune sur la souris, sans avoir besoin de l'enlever, met mes baskets...et je suis bien
  5. Je suis de ton avis. Si je fais une plongée "engagée", tout ce qui est déco', volume de gaz, orientation, etc...est réglé au sec devant un café. Pour une plongée du mardi soir, ça a parfois sens, du fait qu'on ne plonge pas en équipes"fixes", mais en binômes décidés par le DP, donc avec des volumes, des déco', des équipements hétéroclites...
  6. G : Goal U : Unified Team (strategie) E : Equipment match E : Exposure (depth/time) D : Déco statégie G : Gaz stratégie E : Environnemental issue https://www.gue.com/files/nov2006changes.pdf Tout ça prend pas mal de temps, et est censé mettre à plat tous les aspects de la plongée avant d'y aller. Equipment match contient plusieurs éléments dont le modified V-drill, le check matos, le bubble check et le modified S-drill.
  7. Ah ben nous au club on le fait systématiquement, entre la surface et six mètres. Comme quoi... Chez GUE, il se fait en surface. Lors de mon intro to tek TDI à Marseille on le faisait à la descente, en équipe, en dynamique.
  8. Le bubble check c'est enseigné partout : fédé, TDI, GUE...p'têt même PADI. Maintenant, entre ce qui est enseigné et ce qui est pratiqué....
  9. Ca me fait penser à la BD de Gaston Lagaffe (ou Joe Bar Team...ou les deux, me rappelle plus) ou pour rendre plus sûr et plus confortable sa moto, il invente...la wouature . Ou l'art de prendre un truc simple et d'en faire une usine à gaz (le dernier, c'est bien pour avoir un manifold en side', c'est ça ?)
  10. ...ce qui m'est déjà arriver à la mise en pression en surface : joint de raccord du tuyau de détendeur au premier étage qui s'est extrudé. Ce qui m'est arrivé en surface aurait pû m'arriver en l'ouvrant au fond.
  11. Le long hose c'est pas mal aussi comme échangeur thermique.
  12. Ca c'est une explication qui se tient
  13. Des conseils : N'essaie pas de réinventer l'eau tiède. 'y a pleins de tuto' sur youtube ou le net sur comment monter une wing en configuration DIR, et franchement, c'est ce qu'il y a de plus simple, de plus économique (sauf en Halcyon, mais bon, t'es pas obligé hein ). Je répète ce que j'ai souvent écrit : - Une plaque inox ou alu, ben c'est juste une plaque d'inox ou d'alu, donc au moins cher. Donc la marque franchement, on s'en fout royalement.- Un bout de sangle à quelques euros le mètre trouvable n'importe où. - Un D-ring sur chaque bretelle et un à la hanche gauche. Eventuellement si t'as souvent un bloc de déco', un montage pour sur la gauche (O-ring ou D-ring supplémentaire sur la ceinture et un bungee qui va de la bretelle à la plaque pour plaquer le bloc de déco'....pour moi plus "propre" que d'avoir le bloc de déco' soit qui pend plein, soit vertical vide). - Une wing au volume correspondant à ton bloc : 20-23 litres pour un bi, 13-15 litres pour un 15 litres. Là pareil...les marques, franchement...on s'en fout. - Si t'es en étanche avec des poches, t'as besoin de rien d'autre, sinon, ben achète des poches de cuisses (ou un short avec des poches, ou fait monter des poches sur ta combi'). A cet endroit, c'est bien plus pratique que sous les aisselles. Dedans tu mets le parachute, un spool, éventuellement un masque de secours. Les lampes, clippées sur les bretelles et maintenues par des bouts de chambre à air. Voilà, sorti de là, rien à ajouter.
  14. Certe. Quoi qu'il en soit vider un bailout par mégarde et sans s'en rendre compte (argument donné plus haut par Nicolas Duguay) doit être bien plus gênant que de vider un bloc de déco' (surtout si la plannif' est bien faite). Dans le premier cas, t'es cuit. Dans le second, ben tu repasses sur le bloc fond et t'allonge les paliers. Donc pourquoi ce qui est bon dans le cas le plus délicat, ne l'est pas dans le cas qui l'est le moins ?
  15. Le fermé sous pression, c'est aussi ce qu'on m'a enseigné, mais je me demande si finalement ça change vraiment grand chose par rapport à ouvert tout court. D'ailleurs c'est marrant que pour les bailout ce soit ouvert, alors que finalement les risques sont les mêmes ! le risque du fermé, c'est quand même que le détendeur se vide, et qu'à la remise sous pression le joint pête...
  16. Bonjour, Petit interrogation de mon buddy vendredi à la mise à l'eau. C'était sa première plongée avec un bloc de déco', et il m'a posé la question : le bloc...ouvert ou fermé ? Je sais qu'en sout', les relais doivent être fermés, vu que laissés sans surveillance. Pour les déco' en eau libre, il y a deux écoles : - Bloc ouvert en surface et qui le reste tout le temps. Certains disent qu'il y a risque de freeflow.... - Bloc "ouvert/fermé" en surface (voir plusieurs fois pendant la descente) pour mettre le détendeur en pression. Là, le risque, c'est d'avoir le détendeur qui se vide, donc premier étage plus en pression et risque d'extrusion du joint en r'ouvrant au fond... Perso' j'aurais tendance à partir ouvert et à laisser ouvert. Vos avis ? (Ben ouai, fait moche, on s'emmerde...'faut bien trouver à s'occuper )
  17. La nuance est là je pense. Les gros esturgeons, y' en a pas (plus) en France. C'est donc le silure qui peut se targuer de ce titre chez nous.
  18. Bah, prend une étanche direct : trilam' ou 3 mm compressé néo. Ca se porte quelque soit la température de l'eau, 'suffit de changer les sous-vêtements. J'en ai vu en étanche en Egypte 'y a quinze jours dans une eau à 28°C (dont deux sur le bateau où j'étais), et ils n'ont pas souffert de la chaleur. Quand à l'utilisation en hiver, ça reste le must...surtout à la sortie de l'eau.
  19. Les exo' "à sec", c'était en apnée, pas en plongée bouteille (quoique...les "fameux" land drill de la sout'). Et les exo' étaient enseignés par un MEF2 FFESSM, comme quoi . Comme souvent, il me semble que l'on dénigre sans connaître...
  20. Ben en fait parfois je trouve que oui. Un exemple : Je fais de l'apnée et je bloquais vers 23-24 mètres en profondeur. Et encore, parfois ça ne passait pas (la compensation). J'ai fait un CMAS** apnée fin août. J'ai commencé par une bonne heure sur le gazon, le moniteur me montrant des trucs, me faisant prendre conscience de certaines choses, me faisant faire des exo' "à sec", etc... Dans la foulée, je suis descendu à 34 mètres les doigts dans le nez, trois fois de suite, sans souci, zen, fluide...un pur bonheur. Et depuis je n'ai plus ces bloquages de compensation qui m'empêchaient parfois de descendre. Un autre exemple : Stage de pilotage auto sur terre. Première choses vues : position de conduite, position des mains sur le volant, explication de la dynamique du véhicule, etc...le tout en salle pendant une matinée...avant d'aller jouer sur terre. Impossible de piloter propre sans ça....de comprendre et ressentir les choses correctement. Sans la compréhension de tout ça de manière théorique, sans la pratique "à vide", impossible de piloter proprement, tu ne fais que conduire vite, et la nuance est importante.
  21. Surtout les réponses hors-sujet en fait. Si je demande : "où trouver un plaque inox de 3 mm" J'attends la réponse : "là" ou éventuellement "ici" ... et pas : "pourquoi tu veux une plaque inox de 3 mm ? " Bref ...
  22. Du coup, faire la dernière plongée d'un séjour type "3 plongées par jour" avec de l'O2 pure à 6 mètres pour "virer" le no fly...connerie ou pas ?
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.