Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

JCT1953

Membres
  • Compteur de contenus

    105
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3
  • Pays

    Belgique
link1
link2
link3

JCT1953 a gagné pour la dernière fois le 11 octobre

JCT1953 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

174 Excellent

À propos de JCT1953

  • Rang
    Amoureux de la zélande
  • Date de naissance 07/12/1953

Informations personnelles

  • Localisation
    7390
  • Passions
    Plongée, Voyage, Vidéo
  • Profession
    Ingénieur

La Plongée

  • Féderation(s)
    ADIP-CEDIP, SDA, CMAS
  • Niveau en plongée
    Instructeur 3*
  • Professionnel de la plongée
    Oui

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bien, je les connait depuis des années.... Eux ils se marraient. Ils se rendaient bien compte que cela sentait le gag en plein nez
  2. Oohhh oui et ce qui est encore plus rigolo c'est parler néerlandais avec le buddy sur un bateau d'un centre français en Egypte et qu'il faut 8 jours pour que les membres d'un club parisien se rendent compte que je comprends le français
  3. Le BSAC a fait mais ne fait plus partie de la CMAS. Mais il y a une pirouette En parallèle les administrateurs du BSA ont créé la SAA qui elle fait partie de la CMAS. En fait la SAA est une boite vide qui permet a chaque membre du BSAC d'avoir une carte CMAS. Il suffit de télécharger la "form" sur le site du BSAC https://www.bsac.com/document/cmas-saa-qcard-application-form-jan-2018/
  4. Il faut primo qu'ils puissent situer la France sur une mappemonde et secundo qu'ils s'y intéresse, ce n'est pas gagné
  5. @ robby92 ne te tompe pas de sujet: On parle de la plongée au sens large du terme au niveau matériel, technique, pédagogie.... PAS de la technologie aérospatiale, ni du secteur du grand luxe ou de la gastronomie ou la France a incontestablement une bonne position... Comme je dit souvent à mes voisins néerlandais: à Saint Martin plongez en "Hollande" mais allez manger en France. Et ne faites pas le contraire
  6. Oui et non Concernant la plongée de "loisir" et ce y compris la plongée tec c'est clair quelle n'est pas avant-gardiste et même qu'elle accuse un certain retard et ce y compris de nos jours mais ce n'est pas le cas dans la plongée industrielle ou la France à incontestablement ouvert des voies
  7. Il faut un peu moduler.... J'ai fait mes premières plongées en étanche en 1985 a cette époque j'étais vraiment la bête curieuse. Des moqueries oui mais entre deux claquement de dents Chez nous l'étanche devient pratiquement la norme. Il est vrai que la température de l'eau la plus chaude chez nous, c'est la plus froide dans la grande bleue. Et puis comme on plonge du bord, on s'équipe à l'extérieur dans le vent
  8. Des travaux de dragage vont débuter à partir 15 octobre 2019 dans certains chenaux balisés en Zélande. Certains sites de plongées pourront être affecté par ses travaux notamment : · Sas van Goes – Ed Onderwater Place et Putti’s Place : Divenice Zeeland 2019 page 259 à 263 · Wolphaarsdijk : Divenice Zeeland 2019 page 313 à 316 · Jonkvrouw ( Kortgeense Nol) : Divenice Zeeland 2019 page 311 et 312
  9. Je dirais le diversification des milieux et des sites de plongée. Je connais des moniteurs belges qui ont plus de 1000 plongées dont 90% dans une et une seule carrière
  10. Je confirme. Je n'irai pas jusqu’à dire que je ne plonge pas en France, mais j' y plonge en autarcie c'est a dire avec gonflage perso soit avec un zodiac si on est en groupe ou du bord si je suis seul. Les structures du sud de la France j'ai donné. statistiquement l’accueil n'a jamais été au top (pour ne pas dire plus) Peu de Français plonge en Zélande, généralement ce sont des plongeurs du 59 et rarement en individuel. Le plus souvent, ils vont dans le Grevelingen et uniquement à Den Osse ou Scharendijke. Sur les 50 à 70.000 mille plongeurs qui fréquente la Zélande, la présence française est anecdotique
  11. Il y a un retour d'expérience de plus de 30 ans (Duane et Bibb) donc on ne joue pas vraiment aux apprentis sorciers Puis parlons un peu métallurgie une épave en acier qui se désagrège se transforme en oxyde de fer (Fe2O3) qui est un des oxydes les plus courant sur notre planète. De plus étant donné l'épaisseur des tôles il faudra plusieurs siècles en fonction de la concentration en oxygène de l'eau ... Ce qui n'est pas le cas des boites de conserve qui de plus sont étamées
  12. Soyons réaliste il y a une question de taille pour faire un récif artificiel : une boite de conserve n'a pas une taille suffisante Ceci dit :superbe réflexion J'ai plongé sur une dizaine de récif artificiel constitué d'épaves (hors reefball qui sont en béton) cela me semble être une réussite. Je n'ai pas entendu d'avis négatifs de la part des biologistes Ah bon tu est sûr ? Je suis de tendance écolo et j'ai quand même quelques milliers de plongées derrière moi sur les 5 continents PS: Je compense mon CO2 des voyages par des donations (cf le site d'Air France - KLM )
  13. Quelle pollution ? Les carburants et les huiles sont retirés de même que l'amiante, le câblage, le pcb des anciens transfos et lorsqu'il y a un doute la zone est encapsulée dans une résine inerte
×
×
  • Créer...