Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Nico Bulleur

Membres
  • Compteur de contenus

    3
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

14 Good

À propos de Nico Bulleur

  • Rang
    Petit baigneur

Informations personnelles

  • Localisation
    bayonne
  • Profession
    Cadre sup

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Bien le bonjour, Merci pour la réponse, j'essaye de mettre quelques photos un peu plus tard. Ca va être dur d'en choisir que 5 ! Au niveau de la criminalité nous n'avons absolument rien ressenti. Il y a beaucoup de rabatteurs et racolleurs sur la quinta avenida mais ils n'insistent pas lorsqu'ils sont ignorés. Nous en avons parlé un soir car le site de l'ambassade France ne rassure pas vraiment lorsqu'il s'agit du Mexique, mais il semble que les zones touristiques comme le yucatan et les Cabos ne présentent pas de problèmes. L'avis de l'expert local est que la criminalité existe comme partout mais se limite entre malfrats et dealers et qu'il y a des zones entieres du pays a éviter, comme le nord et la frontière avec l'amérique. Attention à ne pas lire les journaux locaux car il y a souvent la photo du mort en première page avec le sang et les détails, c'est plutôt gore. Merci pour vos réponses, et les photos arrivent dans quelques heures.
  2. Les photos sont trop lourdes y compris celles prises avec le portable. Comment faut il faire pour les joindre ?
  3. Notre plus beau voyage de plongée mérite d’être raconté. Membre passif du forum depuis un bon moment, je me contente de lire avec attention quelques compte rendus mais sans jamais participer aux discussions, alors je fais le premier pas avec ce récit. Pour les présentations, je suis Nico et avec ma future femme, Nelly, nous cherchions une destination pour mélanger culture, excursions aventures et plongées sans se sentir emprisonnés (type gros hôtels de luxe). Nous avons une cinquantaine de plongées, niveau PADI advanced. Nous avons plongé en Grèce, Espagne, La Réunion, Bali et France (St Jean de Luz et Cassis). Nous attendions beaucoup de notre voyage a Bali, mais avons été déçus par le côté massif du tourisme, même en ayant pris en compte l’avis de plongeurs du forum. C’était beaucoup plus exploité que ce que laisse entendre les comptes rendus et les commentaires. Nous avons aussi été très déçus de nos plongées en France, surtout par l’ambiance et les réflexions des autres plongeurs qui ne cessent de répéter que “PADI c’est de la M…”, et l’organisation type militaire grognon des groupes de clubs de plongées sur les bateaux ne nous ont jamais plus… Bien décidés à ne pas répéter l’erreur de Bali, on s’est sérieusement pencher sur le Mexique et quitte à dépenser un peu plus, s’offrir des excursions et de la plongée en privé. A Bali, nous avions rencontré une famille de Belgique super sympa qui avait contacté un guide privé, une jeune français qui vivait sur place et qui leur a fait tout un circuit découverte, juste pour eux et ils étaient ravis. Nous avons donc essayé la même démarche et ce ne put être mieux. Pas facile via le forum de trouver autre chose que Phocea ou O2 Mexico, qui ont l’air d’être le gros centre et le petit centre, mais ils offrent la même chose, en grand nombre et meilleurs prix, ou plus petits groupes et un peu plus cher. Les autres centres de plongées comme La Calypso ou Zen Diving semblaient attractifs, mais le prix des hôtels a Tulum nous a orienté vers Playa Del Carmen. C’est en fait une recommandation d’un couple d’amis qui nous ont mis en contact via Fb avec Peio, un moniteur de plongée passionné qui vit a Playa Del Carmen depuis pas mal d’années et selon nos amis “connait tous les bons plans”. Nelly en charge de prendre contact et de demander les renseignements était un peu dans le doute car en Novembre, lorsque nous avons pris contact Peio était en Islande et les réponses aux messages, même très claires tardaient un peu. Mais après quelques échanges, Peio a de suite cerné ce que l’on attendait de notre voyage et quelques jours après le premier contact nous a proposé un programme flexible et à couper le souffle que je vais détailler ci-dessous. Arrivée, Hôtel, premières impressions. Il faut dire que Peio nous a beaucoup simplifié la tâche. Au début, il y a tant d’options possibles que l’on s’y perdait complètement… Etant un couple plutôt indépendant, il nous a conseillé de louer une voiture plutôt qu’organiser un transfert ou de prendre le bus. Réservation en ligne directement, réduc grâce à notre carte bleue (autant profiter des avantages), très bonne attention de la part de Hertz et prix très intéressant de 17 euros par jours pour une compacte Chevrolet Aveo. Papiers signés et clés en main après 15min, le trajet jusqu’à Playa Del Carmen s’est fait sans encombre en 1h. Hôtel réservé par Peio, facile à trouver, bien situé sur la quinta avenida mais loin du bruit et de la fête. Personnel très aimable et attentif, tout était prêt à notre arrivée pour qu’on puisse se reposer. Fatigués du voyage, le décalage horaire était en notre faveur, debout de bonne heure et en forme, un sublime petit déjeuner à l’hôtel et rendez-vous avec Peio. A 5 min de l’hôtel, dans un quartier résidentiel, se situe ”La Base“. Un appart aménagé en centre de plongée accueillant, propre, bien organisé et avec du matos de pro, au premier coup d’œil on a beaucoup aimé. Présentation autour d’un café, assignation du matos et d’un espace. Paperasse classique et mise en place concrète du programme. Le programme fonctionne comme une liste de plongées à faire, qui est modifiable en fonction des conditions. Cela semble un peu aléatoire au début, mais au final, nous avons pu faire toutes nos plongées avec des conditions optimales. Le service est ultra personnalisé, nous avions le choix pour absolument tout, de l’horaire du rendez-vous, en passant par la bouffe ou le lieu de plongée. Notre but était de plonger tranquilles sans qu’il y ait trop de monde sur les sites. Aussitôt dit, aussitôt arrangé et nous avons donc commencer l’après-midi même, un jour plus tôt que prévu. Playa del Carmen, bel hôtel, Requins et la magie des cenotes. Première journée de plongée avancée à la dernière minute à cause des conditions climatiques. Pour commencer tranquille nous pensions faire 2 plongées explos en mer, dont une aux requins bouledogues. Peio est en permanence à l’affut des conditions météo, et apparemment il n’aurait pas été possible de plonger le jour d’après à cause du vent. Décision prise pour ne pas rater les requins, et malgré le changement de dernière minute, organisation au top. Rendez-vous en bas de l’hôtel, bateau prêt attendant a la plage et c’est parti pour les premières bulles avec notre guide Costaricaine Angelica. Pas aussi bien organisée que nos guides, Nelly a oublié la carte mémoire de la Gopro… Les souvenirs resterons donc gravés dans la tête. Les requins sont impressionnants et s’approchent parfois à moins d’un mètre ! Un peu stressant parfois car c’était la première fois qu’on voyait des requins. Quelle expérience ! Le lendemain, plongée en cenotes. Sur les sages conseils de Peio, rendez-vous tôt pour arriver les premiers. Pas déçus, nous avons même du attendre un peu devant la grille du cenote “Jardin de L’éden”. Une fois sur place, on se sent directement entre de bonne main. Il suffit d’écouter les explications pré plongées de Peio pour comprendre qu’il est passionné et on se sent de suite bien pris en charge. Nelly avait un peu d’appréhension, mais Peio fut assez attentif, et nous avons pu apprécier le Jardin de L’éden dans toute sa splendeur. Une plongée de plus d’une heure où nous avons croisé des plongeurs que sur la fin. Un gros choc aussi à la sortie, car l’endroit s’est littéralement rempli d’une foule de plongeurs en tout genre et de baigneurs… Vite fuyons ce vacarme pour la plongée suivante. Lors de notre arrivée au cenote Chikin Ha, à quelques minutes du premier, il y avait beaucoup de monde, surtout des plongeurs. N’étant pas pressés, Peio nous a commandé des tacos typiques, directement sur place, nous a fait une visite complète du site qui est magnifique. Cavernes avec de l’eau bleu ou arrivent les racines des arbres, restes de poteries mayas trouvées dans le cenote (dans une vitrine au milieu des pipes LOL) et explications en tout genre sur la culture maya et les cenotes… Ce long intervalle de surface nous a permis de nous mettre a l’eau et de profiter à nouveau d’une belle plongée, en croisant seulement un autre groupe de plongeur. Après cette incroyable première journée, nous nous sommes donc laissés guider par Misa qui a fait tout son possible pour nous trouver les meilleurs sites en fonction de nos attentes (pas trop de monde) et du soleil (très important pour apprécier la beauté de certains cenotes). Au total 5 jours, avec des plongées absolument magnifiques. Nous avons fait les cenotes suivantes : Angelita (arrivés premiers), Carwash, Tajma Ha, The Pit, Tak Be Luum, Dream gate, Zapote et quelques autres qui sont privées et où ils sont les seuls à plonger. Ces dernières ne sont pas pour tout le monde, il n y a ni toilette, ni plate-forme et la piste est pleine de trous ou même les gros 4x4 pickup doivent aller doucement. Mais le jeu en vaut la chandelle, plongées au top du top. Deux jours de pause pour aller sur le site Maya de Ek Balam et une journée excursion avec Misa, pour aller dans une communauté Maya se balader calmement dans la jungle, se baigner dans des cenotes et observer des oiseaux et des crocodiles. A ne pas manquer, en plus du calme, Misa nous a expliqué beaucoup de choses sur la vraie vie des locaux et nous avons pu acheter du miel d’abeille melipona (très difficile a trouver) directement au producteur. Le dernier jour a Playa Del Carmen nous hésitions entre une journée cenote ou Cozumel. Ce jour là le centre etait plein de différents groupes de plongeurs, nous avons donc choisit d’aller plonger sur Cozumel. La seule journée ou nous avons étés dirigés vers un autre prestataire car il n’y a pas beaucoup de bateau direct depuis Playa Del Carmen pour aller à Cozumel. En un coup de fil, Peio nous a réservé 2 places sur le speed boat. Une équipe au petit soin, notre guide Miguel parlait parfaitement anglais et très attentifs. Même si la palanqué était de 5 plongeurs, nous avons fait deux plongées d’une heure sur les sites de Santa Rosa et Yucab. Tombant et couleur bleu, grottes de corail pour la première, dérivante pour la seconde avec tortues et requin nourrisse. Retour au port de Playa Del Carmen en début d’apres midi, parfait pour profiter d’un bon resto local de fruits de mer et de la quinta avenida. En dehors de la plongée, le Yucatan et les incontournables de la culture maya : Après les plongées, un trip de 5 jours en autonomes dans la péninsule du Yucatan où nous avons visité des sites Maya comme Chichen Itza et Uxmal (splendide), un tour en bateau a Rio Lagartos (2 coups de fil de Peio et réservation arrangée, guide tres sympas et parlant français et anglais) pour découvrir les lagunes colorées et les flamants roses de Las Coloradas, la partie aventure du voyage commence. Banco Chinchorro, une véritable aventure de plongée ! Rendez-vous avec Peio, Misa et un autre couple de plongeurs allemands, Tino et Susanne au village de Mahahual. Nous n’avions pas réservé d’hôtel à l’avance, mais aucuns problèmes grâce à booking, l’hôtel Arrecifes est très bien. Propre, simple et charmant, personnel très relax mais aussi très serviable. Journée relax dans ce petit village de pêcheurs, plein de touristes américains qui débarquent des bateaux de croisières pour picoler et acheter des souvenirs… En fin de journée, ils partent et c’est la vie locale qui prend le dessus, pêcheurs mexicains, retraités canadiens ou américains fuyant le froid et quelques touristes. Les rues ne sont pas goudronnées, c’est du sable et des cocotiers. Sans les algues sargasses, la plage serait magnifique, mais l’arrivage récent et l’odeur gâche un peu la vision paradisiaque. Il y a quelques endroits où ils l’enlèvent et la plage est idyllique, l’eau claire comme sur une carte postale. Notre hôtel se situait proche de celui choisit par nos amis allemands, plutôt pratique pour se retrouver le soir autour d’une margarita en attendant le diner tous ensemble avec nos guides, Peio et Misa. Diner sur la plage, ou Peio une fois de plus connait une cuisinière hors du commun. Poisson choisit directement dans la glacière et grille au style Mexicain, et explication en détail du plan des prochains jours, comme d’habitude très clair et adapté en fonction des conditions. Rdv à 8h30 après le petit déjeuner, conditions idéales pour les prochains jours il faut donc faire notre sac pour préparer la nuit en hamac dans la cabane de pêcheur a 35km de la côte. Départ du bateau 9h pétante cap sur Banco Chinchorro. Ca bouge un peu au milieu de la traversée mais ça reste très acceptable. En plus c’est passé vite car le briefing et l’histoire de l’endroit racontée par Peio prend 1h. Première plongée sur le site de “Gatas” avec des requins nourrisses sympas qui nous suivent tout le long et se laissent prendre en photo. Le récif est intact et il y a beaucoup de petits poissons. Les plongées sont d’un niveau facile, dans les 20m, léger courant et bonne visibilité (un peu moins bien qu’a Cozumel). L’intervalle de surface se fait directement sur l’île ou vivent seulement une cinquantaine de pêcheurs, durant la saison de pêche uniquement et 4 militaires de la Marine Mexicaine. C’est d’ailleurs la première chose que l’on a fait une fois arrivés sur l’île, mettre le bracelet de la taxe du parc national et être brièvement présentés aux soldats sur place, sympas et accueillants. L’officier nous a souhaité la bienvenue dans un anglais parfait et nous a rappelé clairement les règles et les consignes de sécurité sans exagérer. Petite ballade pour aller prendre quelques photos des iguanes endémiques a l’île, de couleur orange et très gros, ils ressemblent presque a des dragons et surtout des crocodiles marins. La taille des reptiles est impressionnante, le plus gros que nous avons vu mesurait plus de 4m, les autres 3m en moyenne. Il n’est pas permis (ou plus permis) de s’en approcher ou d’aller dans l’eau avec eux. Pas facile donc de prendre des photos de près. Il y a aussi un petit sentier sur l’île qui mène au maisons des pêcheurs les plus récentes. Après avoir mangé sur l’île, nous sommes partis pour la deuxième plongée sur un site tout aussi beau que le premier, avec cette fois le spectacle d’une dizaine de raies aigles. Retour prêt du ponton pour débarquer a “Hôtel Chinchorro”. Il s’agit d’une cabane sur pilotis super rustique (construites dans les années 70), sans eau courante ni électricité. Juste 2 lits et assez d’espace pour accrocher les hamacs. La cabane appartient à un pêcheur local qui a un arrangement avec les plongeurs et permet cette expérience unique. Grande chance d’être tombés juste avant la fin de la saison de pêche à la langouste, céviché de poisson et tacos de langouste, what else? La vue depuis la terrasse sur un ciel étoilé vaut tous les 5 étoiles du monde, et dormir en hamac avec le bruit du vent, de l’eau est une expérience à faire une fois dans une vie. C’est le paradoxe du rustique qui s’apprécie plus que le luxe. Pour une nuit du moins. Un grand plateau de fruit tropicaux pour le petit déjeuner, photos des chiens de garde (les crocos qui logent en dessous et autours de la cabane) et 3 plongées, dont 2 sur épaves. L’île est assez longue, et les épaves se situent à environ 1h de navigation depuis “Hôtel Chinchorro”. La première épave, “Calderas” est un bateau de marine marchande du 19eme siècle. La grosse chaudière remonte Presque à la surface. Peu profonde, L’épave permet une longue plongée pour observer le bateau en lui-même et les nombreuses espèces qui ont colonisé les restes. La deuxième épaves est un galion espagnol du 17eme siècle gisant par 8m de fond. Comme dit Peio, il vaut mieux l’imaginer que s’attendre à le voir car la coque en bois a Presque disparue dans sa totalité. Seuls restes les nombreux canons en bronze qui ont donné le nom du site “40 canyones”. Lors du trajet vers la dernière plongée et comme une cerise sur le gâteau, un banc d’une dizaine de dauphins avec des petits nous ont offert un beau spectacle pendant 10 min, en nageant et sautant aux alentours. Après 1h de navigation ou tout le monde est fatigué, retour au village de Mahahual et au confort de l’hôtel avec une vraie douche bien méritée. Le lendemain, nous sommes partis avec Misa et le couple d’allemand pour visiter le site Maya de Kohunlich, avec une pause restaurant et baignade a la lagune de Bacalar, un cenote géant à ciel ouvert ou les contrastes du bleu laisse bouche baie. Encore un diner langouste et margarita ou l’on a beaucoup rit écoutant les aventures et mésaventures de Peio qui chercher de nouveaux cenotes dans les mangroves avec les locaux. Le cœur sur la main, il a fallu préparer nos sacs tôt le matin et dernière plongées sur le récifs de Mahahual, toujours guides par Misa. Le récifs est beau, formant des canyons colorés et nous avons pu voir pas moins de 6 tortues en une plongée. Tous tristes de devoir rentrer, le trajet retour à Playa Del Carmen est passé vite et dans la bonne humeur avec l’infatigable basque au volant. Changement de dernière minute a notre hôtel à cause d’une fuite d’eau, et ils nous ont laissé la penthouse suite pour le même prix. Le départ n’en sera que plus difficile pour rentrer dans le froid de la France. Ce fut de loin notre meilleur voyage et nos meilleures plongées. Un grand merci à Peio, Misa et Angelica de No limit mexico pour avoir su répondre à toutes nos attentes. Vous pouvez compter sur nous pour vous recommander a tous nos amis. Pour celles et ceux qui comme nous s’informent sur le forum, voici nos commentaires : Avantages : La prise en charge, l’attention tres personalisée et la sécurité. Du matos pro et impeccable. Combi 5mm parfaites pour cenotes et mer. Les belles plongées et l’adaptations des horraires et sites pour des plongées optimales. Possibilité de sortir des sentiers battus et d’éviter le tourisme de masse. La grande diversité des plongées, cenotes, épaves, récifs. Bonne ambiance, moniteurs jeunes et passionnés, une vraie ambiance amicale avec les partenaires pour Cozumel et Banco Chinchorro. Un vrai service privé pour les plongées en cenote (nous et le guide), le plus souvent directement avec les proprios du centre (Peio et Misa). Un vrai effort écologique (tri des poubelles au centre, ne jette rien dans les poubelles des cenotes, utilisation de gourdes et réduction des emballages). Des fruits frais, de la bouffe locale et des bons conseils pour les restaurants. Des tarifs clairs, bien expliqués avant et sans extras de derniere minutes. Nous avons eu un prix spécial a l’hotel Casa Ticul en passant par Peio. Correspondances par email très claire et précise (un peu tardive au début car le Boss était en vacance) Paiement d’une avance par paypal sur un compte Europe. Inconvénients : Le site web de no limit mexico n’est pas du tout représentatif et n’a pas de version française. Les prix ne sont pas à jours et il est difficile de se faire une idée. Beaucoup de choix, il est facile de s’y perdre, il vaut mieux bien expliquer ce que vous voulez faire et laisser Peio établir un programme. Pour Nelly, il aurait était préférable ou du moins plus rassurant au début d’avoir un site web avec des exemples de circuits et des prix avant la prise de contact pour pouvoir se faire une idée. Pas de commentaires sur le forum ni sur trip advisor, du coup quand on connait pas c’est moins rassurant (surtout vu le prix total d’un voyage de plongée de 20 jours pour 2). Hormis le côté internet (pas possible de savoir vraiment où l’on va et vers qui on va juste avec des mails) nous n’aurions pu espérer mieux de nos vacances et de nos plongées, et nous avons conscience que nous recherchons quelques choses de particulier et nous l’avons trouvé avec cette superbe équipe.
×
×
  • Créer...