Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Youdivemecrazy

Membres
  • Posts

    881
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    15
  • Country

    France
link1
link2
link3

Youdivemecrazy last won the day on December 24 2019

Youdivemecrazy had the most liked content!

Personal Information

  • Localisation
    Planète bleu
  • Profession
    Malheureusement pas plongeur

La plongée

  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

1,972 profile views

Youdivemecrazy's Achievements

Mentor

Mentor (12/14)

  • Dedicated Rare
  • First Post
  • Collaborator
  • Posting Machine Rare
  • Conversation Starter

Recent Badges

883

Reputation

  1. La phase découverte est assez rapide. Tu peux en voir au début de ma vidéo. Tout dépend de ce qu'ils découvrent. si c'est un seuil de porte en marbre, ils découvrent tout et ça prend deux secondes. Pour une mosaïque toute blanche, pas la peine de découvrir plus qu'un tout petit bout. Pour celles plus élaborer, ils découvrent une grosse partie, sur le coup ça prend un peu plus de temps, mais il y a partout des murs, des escaliers ou des colonnes à regarder le temps qu'ils le fassent et tu peux déjà profiter de ce qui a déjà été découvert. Quand tu es en plusieurs groupe ce n'est pas le même guide qui fait tout. Par exemple le premier découvre et celui d'après recouvre. Ou bien on ne fait pas tout à fait le tour dans le même ordre et on arrive parfois sur des mosaïques déjà découvertes. Globalement je ne suis pas forcément patient et je n'ai jamais eu l'impression que c'était un peu long. Les photos qu'ils affichent sont prenables je pense. Il faut juste trainer à l'arrière du groupe pour ne pas avoir plein de rétrodiffusion sur ton flash. Dans le magazine Plongez! que j'avais vu ils avaient par contre pris particulièrement le temps de découvrir des grosses zones et d'avoir des conditions idéales. Les colonnes et les statues quand à elle n'ont pas besoin d'être découvertes, seuls les sols sont recouverts. Sur les 4 plongées j'en avais 2 avec un gros soleil et les deux dernières sous la pluie le dernier jours. Dans ma vidéo les images sous la pluie sont celles des mosaïques colorées et des colonnes vers la fin. Je ne rajoute aucune lumière et ne fais pas de post-traitement (mais j'ai une correction automatique de couleurs). Les plongées duraient environ 40 à 45 minutes sans jamais avoir besoin de palmer fort. Je n'ai jamais eu de photographe avec moi donc ça se déroulait assez rapidement. Je pense que si tu aimes faire de la photo et prendre un peu de temps pour te caler il n'y a pas de problème pour trainer un peu plus. La plupart des trucs intéressant se trouvent au sol, c'est ce qui est le mieux protégé. Il reste beaucoup de mur, mais comme dans beaucoup de ruines antiques c'est surtout la base que tu vois. Les plus grosses colonnes sont au sol, mais quelques bouts sont encore droit.
  2. Bonjour à tous, Petit compte rendu de mon séjour plongée à Baïa dans la banlieue de Naples au milieu des ruines, des vestiges et des statues antiques de l’ancienne cité balnéaire. J’avais découvert l’endroit dans les pages d’un des tout premier Plongez! il y a de ça 6 ans et depuis avec ma binôme nous attendions une occasion d’y aller tremper nos palmes. L’occasion s’est présentée cette année avec quelques jours de vacances autour du 8 Mai. On repère un club de plongée, des hôtels, des vols, mais avec la barrière de la langue et pour plus de simplicité on préférerait que quelqu’un s’occupe de tout nous réserver. Ça tombe bien, c’est le moment du salon de la plongée. On rencontre plusieurs voyagistes, mais la plupart ne veulent pas s’occuper de nous. Puis on arrive sur le stand d’Awateha où l’on rencontre Lara, d’origine italienne, qui a déjà entendu parler de l’endroit et qui accepte de nous organiser notre voyage. Elle revient vers nous très rapidement après le salon avec une première proposition, on lui fait faire quelques changements qu’elle prend en compte immédiatement et nous voila avec nos vacances de réservées. Arrive enfin le jour du départ, un vol Transavia nous emmène d’Orly jusqu’à Naples, le transfert est organisé pour nous amener à l’hôtel La Tripergola, ce qui prendra moins de 20 minutes. On arrive, on largue nos bagages et on se met à la recherche d’un endroit pour manger. Il y a pléthore de restaurants dans le coin, partez sur la droite en sortant pour les trouver : le centre ville est à moins de 3 minutes à pied. Pour l’anecdote, on y était juste après que le Napoli ait remporté le calcio, il y avait donc beaucoup de décorations pour célébrer. Après notre repas on retourne à l’hôtel pour notre première nuit, on a rendez-vous au club de plongée le lendemain à 8H30. L’hôtel (3 étoiles) en lui même est assez classique et le petit déjeuner n’est pas mauvais. Notre chambre par contre est assez particulière… Là dessus, nous ne somme pas d’accord avec ma binôme. Elle, elle dit que l’on était dans la pire chambre de l’hôtel, moi je suis pas d’accord, je pense que l’on était dans la pire chambre de la ville. Si la chambre en elle même était ce à quoi on pouvait s’attendre et que la salle de bain était relativement spacieuse, la vue depuis la fenêtre était imprenable, puisque l’on se trouvait sous l’escalier de service coincé contre le mur. En plus du fait que l’on ne pouvait pas du tout voir le ciel, le volet ne s’ouvrait pas complètement, nous laissant dans l’obscurité même en plein milieu de la journée. On a pu voir rapidement d’autres chambres qui avaient l’air beaucoup mieux. Même les WC du restaurant au dessus de nous étaient très lumineux. L’hôtel est sûrement très bien, demandez juste à ne pas être dans la chambre (enfin dans le placard à balais) 105. Le lendemain et pour 3 jours on se rend au centre de plongée Centro Sub Campi Flegrei. Au programme 2 plongées dans les îles et 4 sur le site archéologique. Il n’y a rien à redire sur le centre de plongée. On a été très bien accueilli, des grands casiers avec cadenas sont à disposition pour laisser nos affaires, plusieurs étendoirs pour faire sécher les affaires et plusieurs moniteurs ont un anglais plus que correct. Tout les moniteurs ont une formation en archéologie sous marine et les plongées dans le parc sont précédées par un briefing nous permettant de tout savoir sur ce que l’on va voir et sur l’histoire du site. Le club est équipé de deux semi-rigides de 8 et 9 m de long. Je ne m’étendrais pas trop sur les plongées dans les îles qui ne nous ont pas parus extraordinaires. 20 à 30 minutes de navigation et la principale curiosité que l’on a pu voir était une grotte avec une statue de la vierge et une de Maradona. A part ça, des petites murènes, un poulpe et quelques poissons. Apparemment il y a aussi une épave avec de gros banc de poissons, mais on n’aura pas fait cette plongée . La vraie attraction de notre séjour était donc la citée submergée de Baïa qui s’est retrouvée engloutie suite à un glissement de terrain dû à l’activité volcanique. Elle servait de lieu de villégiature au gotha de l’empire Romain (riche marchands, sénateurs, empereur,…). Une dizaine de sites d’immersion est possible. Nous auront pu faire Nifeo di Claudio avec ses statues, Villa protiro avec ses magnifiques mosaïques noire et blanche, Terme Dellacus et les mosaïques en couleur de l’empereur, dont une nouvelle a été découverte deux semaines avant notre arrivée et enfin Portus Julius, l’ancien port militaire et ses belles colonnes. Comptez 2 à 10 minutes de navigation maximum pour des immersions entre 3 et 5m. Niveau tarif la plongée est à 40€ avec un encadrement, mais le prix baisse rapidement, le forfait de 2 plongées est à 70€. Il faudra de plus s’acquitter de 5€ par plongée dans le parc. Les guides vous découvrent les mosaïques, puis les recouvrent de nouveau pour les protéger. Il faut traîner un peu en arrière pour laisser les particules retomber si l’on souhaite faire des belles photos ou vidéos, à fortiori si il y a dans la palanquée un plongeur qui ne maîtrise pas bien sa flottabilité et qui remue le sol. Par contre les poissons ne sont pas peureux et se jettent sur un espoir de repas à moindre frais dès que le guide commence à soulever le sable. Côté température en ce début Mai, on avait 19° en surface, 18° à 5m et 15° à 35m. Peu de vent et un beau soleil sauf le dernier jours, nous n'avons pas eu froid. Pour information france 5 a diffusé un reportage sur Baïa cette semaine (sûrment toujours visible en replay). Pour quelques images de nos plongées vous pouvez voir ce montage que j’ai réalisé.
  3. Il suffit de vérifier que ton assureur n'a pas exclu la plongée de sa couverture. Il faut voir le paragraphe sur les exclusion de ton contrat ou leur demander. Je concoure. Il faut bien comprendre activités qui ont une commission à la fédé, même si c'est au Mexique dans un centre PADI.
  4. Comme l'a dit @Matt les stands du bas ne voyaient personnes. Les gens se contentaient de traverser le RDC et tout se passait à l'étage. En gros il y avait les outres mer en bas (de mémoire il n'y avait rien d'autre ou pas grand chose) et tout ceux que je connais qui y tenaient un stand m'ont dit qu'il avaient vu beaucoup moins de monde que d'habitude. Il faut dire que ça faisait très vide et triste ça ne donnait pas envi de s'y attarder.
  5. Du coup un seul étage cette année. En même temps le coup des 2 étages il y a deux ans ça avait été un petit ratage.
  6. @whodivePas du tout infondé. @PlongeurSDF Et pas un tacle généralisé. Je suis moi-même moniteur Par contre je ne fais plus les N1 entre autre (mais pas que) parce que j'en avais marre de devoir me battre tout les ans à l'approche de "l'examen théorique" avec l'intégralité des autres moniteurs. Tout les ans ils veulent mettre la question "quels documents dois-je présenter pour plonger". Tout les ans la réponse attendue c'est "CACI + licence + carte de niveau". Et tout les ans je dois leur réexpliquer en vain que la licence n'est pas obligatoire, seul la RC et que si c'est pratique de présenter une carte de niveau on ne peut pas dire que c'est obligatoire. Et toit les ans je dois repasser derrière pour expliquer aux élèves qu'il y avais des questions pourris dans le test.
  7. Bonjour, C'est le problème avec les formations fédérale, les moniteurs ne savent pas expliquer le fonctionnement de la licence. Pour faire simple la licence n'est vraiment obligatoire que pour passer un niveau FFESSM. Pas pour plonger. Encore moins dans un club commercial et encore moins à l'étranger. Donc non, dans ton cas tu n'as aucunement besoin de reprendre une licence.
  8. En vérité au début j'ai eu le même problème que toi. Mais comme j'étais persuadé que si le PSC1 donnait des allègements, j'ai continué à chercher. Autant je suis plutôt satisfait de la clarté globale des nouveaux MFT, autant celui du RIFAP il est imbuvable.
  9. Mais du coup, l'étude d’impact sur l'environnement elle dit quoi ?
  10. C'est le CODEP qui fait passez l'examen, mais pendant l'année la formation c'est un MF1 ou MF2 du club. @tom0tom la plupart des clubs font des sessions quand il y a suffisamment d'intéressés, ce n'est pas toujours indiqué sur la page web. Le mieux est de contacter les clubs autours de chez toi pour leur demander. Tu habite Paris même ? Quel arrondissement ?
  11. Bonjour @Tao61. Si tu as le moindre problème contacte le SAV, ils répondent très rapidement et sont très efficaces.
  12. Paralenz. Elles descend à 300m sans avoir besoin de rajouter un caisson.
  13. A part te dire que je connais des gens qui y vont souvent que ce soit dans le cadre officiel de mon club (qui n'est pas celui de Viry) ou en dehors, je n'ai pas trop de source pour appuyer mes dires.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.