Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Lagos

Membres
  • Compteur de contenus

    461
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Lagos a gagné pour la dernière fois le 13 février

Lagos a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

439 Excellent

À propos de Lagos

  • Rang
    Can you feel it?
  • Date de naissance 01/03/1962

Informations personnelles

  • Localisation
    Lyon
  • Profession
    Syndicalisme - systèmes périphériques et mondes assimillés

La Plongée

  • Féderation(s)
    République fédérale interplanétaire
  • Niveau en plongée
    Plon quoi?
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

380 visualisations du profil
  1. De bon souvenirs aussi. Prend de la lecture, de la monnaie et de quoi faire des apéros. Spots à proximités sympas.
  2. Le mieux qu'on puisse espérer c'est acheter de l'européen. Tant que le pétrole est gratuit aucune chance de voir des productions à faible valeurs ajoutées en france. Et la stratégie de différenciation, ça marche dans un certaine limite, et surtout ça ne capte qu'une petite parti d'un segment de marché. Les prix ne sont pas élastiques. Les loisirs, sont le premier budget coupé en cas de problème. Du coup, se spécialiser sur du 'premium' dans la plongée sur un territoire FR, faut être suicidaire. Si on vise du premium sur une gamme monde, aucune raison de fabriquer en France ou en Europe de l'ouest. On trouve la même démarche dans d'autres sports, Beal, Petzl, les sports à pédales (quoique la question d'une fab relocalisée pourrait se poser), etc. Faut juste espérer que le déclin énergétique aide a faire les bons choix à l'avenir.
  3. Buzin et Veran on s'en fou.. Vous voyez ce qui se fait en Europe, nous voyons l'Italie qui a 10 jours d'avance sur nous. Suffit de voir le marasme en Italie pour avoir envie de traiter le sujet correctement du 1er coup, a part les déficients intellectuels, il en faut toujours. Et je plains les anglais et cet idiot de Bojo qui va devoir rendre des comptes devant la justice, je pense, une fois l'hécatombe passée. Et je plains les médecins et personnels médicaux qui vont payer un sacré tribu. Là aussi il sera bon que la justice s'en melle une fois la crise sanitaire passée. J'attend les 1eres contaminations sur les chantiers de BTP que l'on force à reprendre le job, alors que ces entreprises ont donnés leurs masques puisqu'il n'y avait plus de stock stratégique. Je pense qu'on aura quelques raisons d'être en colère.
  4. Bonne question :D. Mais du coup, avec mes 5000 lm à 10° je regarde d'un sale oeil mes binômes qui portent le clair. Et je n'en porterai pas par respect pour leurs yeux.
  5. La documentation DIR est plutôt vaste et détaillée sur le sujet. Que veux tu savoir plutôt?
  6. Le blanc c'est insupportable sous l'eau quand t'as un phare un peu puissant. J'ai un pote avec des palmes jaunes, je m'éblouis a coup sur si par malheur le fais eau passe dessus. En théorie j'envoie pas le faisceau en pleine poire, mais j'éviterai le blanc.
  7. Paye toi un MBA, une école d'ingé ou de commerce... La démarche pédagogique c'est du vent pour dire fait comme tu veux, démerde toi, mais on y tien faut croire. Je suis convaincu que des procédures étudiées sont plus efficaces que la sacro-sainte liberté pédagogique qui fait que chaque mono débutant doit réinventer l'eau tiède avec plus ou moins de réussite.
  8. A mon sens, c'est un problème. C'est oublier l'exemplarité et du coup montrer un mauvais exemple. Enfin, c'est ma vision, j'ai le défaut de considerer que la plongée est un sport.
  9. Le casque j'y suis venu bien tard (genre cette année en fait). Je trouve ça chiant puisque ça alourdi sur la nuque. J'ai cédé à la mode. Je me suis payé un nombre impressionnant de buches, avec fractures diverses et tassements de vertèbres, jamais aucun trauma crânien, surtout en freeride, et un peu en slalom. Je pense que ça sert surtout quand on ne sait pas tomber en fait, ou quand on se fait faucher. Mais bon, ça tient chaud aux oreilles, c'est le bon point. Et je dirais plutôt 50-60%. A Serre Che ou je vais beaucoup. Hors piste quasi 100%.
  10. J'ai entendu le chiffre de 1 milliard d'euro de R&D sur les 5 prochaines années pour développer le bousin. Avec l'explosion des puissances de calcul je pense que le domaine à un très bel avenir devant lui. Le gros intérêt sera de pouvoir simuler sur une vaste partie de la pop' avec toutes ses caractéristiques et défaut et d'en tirer des valeurs générales. Enfin, ça promet d'être fascinant. J'ai fais pas mal de FEM, on sait qu'on est sur un modèle qui colle plus ou moins avec la réalité (on le simplifie forcément), avec des hypothèses et dans un domaine circoncis, on est quand même sacrément précis. Il y a toujours le problèmes des structures fortement hyperstatiques (et je pense que le corps humain et son fonctionnement sera de ce type, peu de changement => beaucoup de modification des résultats), un comportement chaotique, et pour ce cas précis, la puissance de calcul permet de traiter un grand nombre de cas qui viennent préciser les résultats. Les équations sont connues, tout le problème se situe dans les 'imperfections' traitées par ces différents modèles. On pourra faire des tests sans coller des ADD aux testeurs
  11. Surtout que les vrais poussent de la fonte et plongent en semi-fermé.
  12. C'est l'axe de développement majeur de Dassault system pour les années à venir, la modélisation du corps humain (après les logiciels de calcul éléments finis, pourquoi pas un modèle mathématique adapté au vivant). Je suis curieux de voir ce que cela pourra apporter à notre activité.
  13. Faut cintrer le bloc au pallier à toutes les plongées. C'est le max que tu pourras faire.
  14. La réflexion, que je partage, est quand même un peu courte. Il faut comparer les VPM/RGBM/ZHL(90/90)/ZHL(20/85)/(ceux que j'oublie) qui sont loin de produire les mêmes courbes de désat'. Le forum est plein de retour et de comparatifs, d'anecdote ou les ordi produisent des modèles de déco différents pour une même plongée. Et là, malheureusement, à part être médecin hyperbare avec une solide formation en algorithme et statistiques, c'est assez difficile de faire un choix éclairé. Reste à 'faire confiance' aux constructeurs, ou aux organisme qui recommandent telles ou telles pratique, et déjà ça, ça demande un peu de temps et de réflexion. Ensuite le prix de l'ordinateur ne fait que mesurer ce que les plongeurs sont prêts à payer. Rien de plus.
×
×
  • Créer...