Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

loupapet

Membres
  • Posts

    20
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France
link1
link2
link3

loupapet last won the day on July 25 2019

loupapet had the most liked content!

Personal Information

  • Localisation
    paris
  • Profession
    Cadre

La plongée

  • Féderation(s)
    FFESM / PADI
  • Niveau en plongée
    N3 + Divemaster
  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

loupapet's Achievements

Apprentice

Apprentice (3/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

20

Reputation

  1. C'est bien à l'oral (une seule épreuve 20 mns en gros). Il faut savoir faire les nœuds et dire à quoi ils servent. Sur la navigation, il faut connaitre la sécurité, matériel nécessaire, contacts (VHF, 119), comment positionner le bateau face au vent etc.... Je pense que c'est variable d'un jury à un autre. Attention à la réglementation: savoir les règles pour les enfants ce n'est pas simple. SI tu as besoin de fiche de synthèse, je peux te passer celle que je me suis faite.
  2. Il y avait une question précédemment sur la descente dans le bleu. Cela ne m'appartient qu'à moi en terme de sensations: quand la bouteille se décolle et que je sens les bulles me passer au niveau du nombril, je sais que je suis vertical. Bien tendre les jambes et vraiment éviter qu'un bras sorte aide à garder la rectitude.
  3. Pour l'avoir passé la semaine dernière, je confirme les examinateurs ne sont pas là pour te planter. Après les règles sont très claires dans le MFT surtout sur les épreuves techniques. Attention à l'apnée, c'est une épreuve d'aisance et pas seulement physique. Vu le programme théorie très dense, il est impossible de tout assimilé. Il y a forcement des questions plus compliquées que d'autres. Après sur les épreuves orales, il ne faut pas chipoter on ne sait pas, cela ne sert à rien de broder. Je me suis mangé par exemple sur l'explication de la compensation avec membrane du 1er étage.
  4. Ce n'est pas celui-là? https://subaqua.ffessm.fr/hs/a-la-decouverte-de-la-vie-sous-marine/
  5. Cela va dépendre où tu le passes et avec quel organisme (Codep/2F, UCPA, ANMP....). Le gap est assez important pour étudier la théorie N4 avec le codep en ce moment
  6. Sur le fond je suis d'accord l'adaptation est clé (matériel et sensation) mais il faut bien aussi mettre en place des réflexes au départ pour sécuriser la technique. Pour le décollage, je parlais bien du gonflage jusqu'à ce que le bras soit perpendiculaire au corps. Si le plongeur est stabilisé normalement il n'y a pas besoin de mettre beaucoup d'air. L'idée est vraiment de s'extirper de la zone. Après il reste toujours les événements perturbateurs (panique etc...) qui compliquent la tache. Il y a aussi l'idée d’être proche de l'assisté (ne pas aoir le bras tendu) pour former un seul bloc/volume. Si tu as un exemple de stab sans purge rapide je suis preneur (désolé j'en ai jamais vue)
  7. Ton jugement me parait un peu sévère. C'est une technique qui me correspond et me facilite la vie après il faut s'adapter au matos de chacun (exemple les inflateurs sur les cotés de Scubapro). J'utilise la purge "rapide" mais avec doigté sinon il y a un risque de descente.
  8. C'est possible, ben retour au grand classique prendre la bretelle mais c'est moins pratique
  9. Hello, Je donne mon ressenti pour avoir fait des RA toute la semaine dernière pour le N3 à Niolon. Le moniteur nous a donné une technique assez intéressante pour le décollage: Il faut gonfler le gilet de l'assisté et attendre que le bras soit à 90 degrés de notre corps. Puis il faut prendre délicatement la sangle pectorale (deux doigts suffisent) tout en expirant pour freiner "légèrement" le décollage. Envoyer les watts au décollage n'est pas grave tant que c'est régulé dès la sortie des 30m. Cela laisse le temps de faire un état des lieux et de prendre des repères. Si une syncope arrive il suffit de de tendre un doigt (ou plus) tout en gardant la pectorale. La suite est plutôt classique: 1- Communication (respiration, regards, plus signes à la palanquée) 2- Fixer le regard sur l'assisté tout en surveillant la taille des bulles (les plus fines) 3- purger par petite touche les deux gilets dès que les bulles grossisses Je ne regardais quasiment par l'ordi hormis vers la zone des 10 mètres (il y avait une thermoclim). Mon ordi a une vitesse selon la profondeur il pouvait sonner mais cela n’était qu'une info parmi le reste. A la fin arrêt stabilisé à 6m
  10. En effet, on se cale toujours sur le PA le plus faible un peu comme la déco sur les ordinateurs (cad la déco la plus pénalisante). Je reviens sur la question de la plongée libre hors structure. J'ai discuté avec un moniteur de Niolon (la semaine derniere) sur le sujet. Si le plongeur est licencé à la fédération il doit respecter les règles des aptitudes (les fameux PA/PE)ainsi que le matériel obligatoire (pavillon alpha, VHF ou téléphone, bouteille O2, bloc de secours,moyen de rappel des plongeurs.....). Cela doit être une question de Responsabilité Civile.
  11. Moi non plus, et encore je trouve léger 24 plongées. L'AOW peut s'apparenter à un N2 (pour la Dep et l'orientation qui sont obligatoires) si on regarde certaines passerelles. Je ne trouve pas du tout de mon point de vue, le N2 étant largment au-dessus. Le N2 se commence au min avec une 30aines de plongées (c'est encore que mon avis). Même un AOW est encadré dans la SCA où je suis (á l'étranger).
  12. En fait cela va assez vite: il faut faire 4 cursus validés (et non suivre l'introduction) pour avoir l'advanced. 4 * 2 (8 plongées par spécialité au min) et 5 pour le cours Advanced => cela donne déjà 13. 24 plongées comnprennent aussi le N1 ou OW. L'advanced par lui même ne veut rien dire, c'est juste de la découverte de spécialités. J'ai mis ma certification qu'aprés 80 plongées (et le rescue).
  13. Super merci pour la réponse rapide.
  14. Bonjour, J'essaye depuis plusieurs mois de voir comment mes certifications vont être prises en compte au niveau de la 2F. J'ai un N2 2F (via UCPA) donc je peux dormir tranquillement. La suite se complique un peu plus: j'ai un divemaster (+DSD) PADI (cela vaut ce que ca vaut) et un CMAS 3* FPAS (pas d'accord direct avec la fédé). J'attends doucement mais surement les 200 plongées (d'ici fin aout). Concretement, quelles passerelle(s) et/ou equivalence(s) pourrais-je demander? Je pensais faire le cursus du N4 2F mais devrais-je passer completement le N3? Merci
  15. Hello, Je peux concervoir que des plongeus veulent aller ´l'eau seul, mais cela me parait dangereux de plonger solo car s'il y a un seul mini pépin (genre la bouteille sur la stab est mal fixée) c'est vite une galère sans fin.
×
×
  • Create New...