Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

nico_40

Membres
  • Posts

    162
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    French Polynesia

Everything posted by nico_40

  1. Des "tapis" de roses, il y a quelques sites a Tahiti et les autres iles de la Polynésie. J'imagine que la "découverte" est plutôt une preuve scientifique que des coraux en profondeurs sont en bonne santé, avec l'analyse de ces roses et l'envergure du site. Je pense que tout celles et ceux qui ont eu la chance de plonger a la presqu'île peuvent dire que les coraux n'ont rien a voir avec ceux rencontrés sur Tahiti nui ou Moorea. De là a en faire un buzz, c'était peut etre exagéré, mais c'est important aujourd'hui d'apporter de bonnes nouvelles dans ce monde malade
  2. C'est un bel ordinateur qui ne te limitera probablement pas dans le temps, j'aurais peut etre pris le eon core a choisir entre les deux ... la différence est faible hors plongée tres profonde et d'un tout autre niveau ! Mais peut etre sur les soldes étaient plus intéressantes en tout cas, prends le temps de bien le manipuler, de préparer des affichages simple (les tableaux peuvent se paramétrer) pour le début Tu ne seras pas déçu, mais en effet, c'est un petit craquage ! Mais faut se faire plaisir si on en a les moyens !
  3. Bonjour @Soniareals, Tu as plusieurs options: Combinaison taillée standard (comprendre: XS, S, M, L ...) Humide Semi-Etanche Etanche (mais hors-sujet ?) Combinaison sur-mesure La combinaison sur-mesure, en humide, sera bien plus efficace qu'une combinaison humide "standard". Si tu es vraiment frileuse, tu peux partir sur une combinaison sur mesure: en humide, c'est la capacité à retenir l'eau à l'intérieur de la combinaison sans renouvellement excessif qui rend le procédé efficace (et c'est pas forcémment plus cher ... !) Dans les dimensions standards, tu peux favoriser une 7mm, au pire tu auras un peu chaud dans les eaux chaudes, mais c'est plus facile de faire rentrer de l'eau pour se rafraichir que de se réchauffer. Si tu prends une sur-mesure, une 5mm devrait faire l'affaire. ps: c'est pas évident de choisir une combinaison pour 2 milieux de température différent, soit tu auras un peu chaud, soit tu auras froid. Le froid étant l'ennemi ... si tu ne veux qu'une seule combinaison, il te faut régler sur cette problématique. ps2: Pense à protéger correctement les extrémités du corps: pieds (chaussons), mains (gants), tête (cagoule), ça ralentira le refroidissement
  4. Pour infos, en Polynésie les clubs de plongées (loisir) ne proposent que des blocs simple sortie, DIN et Etrier.
  5. Merci @dcvf je prends bonne note si jamais cette mésaventure m'arriverait
  6. Je me suis mal exprimé, je ne dit pas qu'il y a des micros fissures Cela peut etre une methode si le circuit s'est abîmé avec le sel une fois celui-ci retiré. Pour les condensateurs, je pratiquais cette méthode sur des cartes mères de console et autres, il suffit juste de pas la faire cuire comme un poulet Ps: je ne suis pas électronicien, donc je peux dire de grosse bêtises aussi, mais je n'ai jamais eu de problèmes particulier. Il faut bien évidemment, comme toute tentative de réparation, commencé par la moins risquée (eau clair a plusieurs reprise, nettoyage au wd40, nettoyage a l'alcool, fer a soudé si nécessaire, puis vient la partie thermique pour d'éventuels problèmes de circuits...) Et bien évidemment, cela ne concerne que la partie électronique, il est probable que la lentille a subit des dégâts irréversibles.
  7. Il est malheureusement probable que le sel de mer à déjà fait son effet sur les circuits electroniques. Il est très difficile (très très) d'éliminer les dégâts causés par un simple nettoyage. Tu peux tenter de nettoyer les circuits avec l'alcool, voir redonner un petit cour de fer sur les soudures accessibles. Une petite astuce que j'utilisais pour réparé des micro-fissures dans les circuits, c'est de la mettre dans un four à 180°c (il faut évidemment ne laisser AUCUN plastique susceptible de fondre), à plat, et pas trop longtemps (ps: ça marche avec un décapeur thermique également, mais en tenant une distance raisonnable --> ne pas oublier l'objectif) --> Attention, si la lentille est soudé, tu ne peux pas la mettre au four ! A faire après nettoyage bien entendu. Mais là on ne parle que de la partie electronique, il est aussi probable que la lentille soit également HS dû au sel. Ne garde pas trop d'espoir, mais foutu pour foutu, tu peux tenter.
  8. Bonjour @RmacK Ta recherche porte plus exactement sur une compilation de données: - Cartographie aérienne du site (Google Maps, GeoPortail (FR), Site de cartographie local si existant en fonction du pays) - Cartographie marine du site pour les informations maritimes (shom, par exemple) - Sources de profils de plongées partagées (qui peut donner une idée de comment à été plongé ce site) A ma connaissance, personne s'est lancé la dedans, en dehors des clubs qui se font des descriptions des sites de plongées à proximités ... Tu vas devoir te les construires en passant plusieurs heures sur les cartes, et de manière plus empirique, allez rencontrer les plongeurs du coin pour avoir une idée du site .. ou plonger sur le site, avec une planification type pour voir au premier coup
  9. @joker, tout a fait d'accord avec toi, nos conditions de plongées ne sont pas comparable avec la métropole ! Pour le moment, je n'encadre/guide pas et les 3/4 de mes plongées sont faite avec mes binomes/trinomes habituels, mais en effet, une panique >-< essoufflement peut arriver, et cela m'ai déjà arrivé (faible essoufflement vite revenu à la normal) dans une passe à moins de 20m, c'est fou cette aiguille qui tiens pas en place ! Quand je pars avec un binome inconnu (N3), je ne descend pas sous les 40m la première fois, et souvent en 15L (en cas où) avec une DTR limitée à 10. Faut bien faire connaissance tout en sachant que je peux tout aussi bien être le problème, et donc, me fier à un binôme inconnu pour me venir en aide si cela était nécessaire, je préfère faire "soft". Pour ce qui est de prolonger la plongée, la contrainte du runtime en club commercial fait que cela ne sert pas à grand chose d'embarquer encore plus de gaz (blocs) et de toute façon, j'suis pas formé pour ! Au plaisir de peut être partager une plongée ensemble
  10. Je peux admettre que de ton point de vue, on (les plongeurs formés a la "française") réalise des plongées moins sécurisante que dans les autres pays/méthode de formation, avec du matériel loisir. Par contre, la grande majorité des plongeurs sont amenés a faire de la déco de manière progressive, en s'assurant que le plongeur va savoir la réaliser correctement. Pour ma part, je suis n3 et oui, je pars souvent a 40m en 12l (ou 15l, ca dépend) avec 10/15 de DTR. C'est pas de la plongee tec, mais peut etre plus "sportive" que "loisir grand publique". Je descend aussi a 50m, mais en 15L. Je vais pas plus bas... c'est pas autorisé ici (PF). Pour en revenir au sujet des ordis et de la deco, j'ai un suunto vyper novo. J'admet que parfois, la déco est un peu "juste" dans le sens où je peux etre plus fatigué, mais je prolonge souvent le palier, car y'a de quoi regarder et si j'ai le temps. Ca fait de moi un "fou" ? Pas sûr, ceci dit j'envisage une formation nx conf pour optimiser les profondes
  11. Bigblue c'est une valeur sûre, mais c'est pas donné surtout quand on connait les frais de port + douane a l'arrivée en PF. Je trouve orcatorch plutôt bien, ca fait plus d'une centaine de plouf que je l'ai sans aucun problème, mais la 530v est trop légère pour la vidéo en journée, de nuit presque n'importe quel modèle fait le job. De jours en PF, pour vraiment voir la différence en vidéo, te faudra plus de 2000 lumens ! Sauf en profondeur, ca s'atténue un peu et du coup 1300 lumens fonctionne.
  12. Bonjour @reveocean T'as demande concerne deux modes d'éclairage différents: - Faisceau étroit: plongée de nuit, exploration ... - Faisceau large : plutôt orienté photo/vidéo (pour la GoPro) Je suis en Polynésie, et pour ma part, j'ai une lampe à faisceau étroit (chinois sur Amazon à l'époque, elle se fait plus ou sous un autre nom) et un phare de chez Ali ... pas grande marque J'ai aussi par contre une Orcatorch d530V (modèle vidéo 1300 Lumens), c'est clairement insuffisant en Polynésie. On va recevoir bientôt une Orcatorch d710 (3000 Lumens faisceau étroit) y'a de très bon retour sur ce modèle sur internet, à voir en vrai Après y'a deux modes de consommation: - Du pas très cher, avec la qualité qui va avec, mais peu être suffisant au début et ça fait moins mal si tu l'as perd - Du bon matériel directement, durable dans le temps, à condition d'en prendre soin et de bien l'assurer sur ton gilet. Pour démarrer, je suis plutôt parti sur du bas de gamme, à 30/40€ ... on en a pour son argent, mais ça fait découvrir la plongée avec une lampe
  13. @CDMC : il est probable que @PlongeurSDF serait intervenu si le N3 n'avait pas déclenchée la remontée. Comme le N3 était en plongée de validation, cela fait également partie du jeu que de le laisser prendre ses décisions, sous réserve d'intervenir en cas de danger imminent. Il est probable que le N3 est était narcosé (contre courant, profondeur, le MF1 qui se tire ...) et n'a pas vu son ordinateur avant la fin du no-deco (bien que son ordi soit probablement mal réglé ou mal lu). Après tout, le N3 est censé être autonome, et s'il est pas capable de déclencher la fin de plongée suite à un paramètre, il est pas censé être N3. Enfin c'est mon ressenti sur la manière de faire le serre-fil par @PlongeurSDF, qui de son côté, assurait les arrières avec une réserve d'air pour sortir du pétrin et montrer qu'une erreur (plusieurs, enfaite) à été commise. sinon, belle plongée merdique, bravo
  14. Si ça peut t'aider, ça fait maintenant un peu plus d'1 an que l'on s'est installé à Tahiti. On est installé à Punaauia et le boulot est également à Punaauia. Pour toi, Paea est une bonne option si tu ne veux pas être trop "loin" de la ville (et oui, tu devras y allez de temps en temps). Pour la partie plongée, côté Tarif, en club commerciaux les moins chers sont sur la côte Ouest: - Fluid / Dive & Sea / TopDive ... Pour la partie asso, il y a bien un club associatif ou deux, basé à Faa'a ou Papeete, celui des militaires mais accessible au public. Pour info, 2/3 plongées par semaine, soit a la louche entre 10 et 15 Plongées par mois, compte, au moins cher : 50 000 XPF (un peu plus de 400 €) Sur la côte EST, les prix sont plus chers, compte environ 80 000 XPF. Pour le logement, j'habite côté mer, maintenant je cherche côté montagne avec une petite hauteur, essentiellement pour avoir un air moins chaud, voir frais ! Déplacement: je suis en 2 roues la majorité du temps, et je prends la voiture, pour les même raisons cité par brenique ... Pour faire venir tes voitures / 2 roues : surtout, renseignes toi bien et demande bien une attestation de déménagement/amenagement à Tahiti. Les taxes sont élevés à l'import, fait bien attention pour éviter des surprises. A savoir pour le véhicule: - Il n'y a pas de contrôle technique ! Sois bien vigilant a ce que tu achètes, même si c'est un garage, tous ne sont pas très professionnel.
  15. En effet, les locaux sont prioritaire, mais encore faut-il qu'ils se présentent Initialement, le GPP a été conçu pour les locaux, pour qu'ils puissent travailler sans devoir suivre une formation en métropole. Bon, ça a bien dérapé, car on peut retrouver des personnes de passage a l'examen du GPP et même l'obtenir Et le recrutement de moniteur est assez fréquent en Polynésie, ça recrute pas mal, mais en patenté (auto entrepreneur) le plus souvent !
  16. J'ai un compas sur mon Suunto Vyper Novo. Je l'ai utilisé pour un besoin réel 1 fois: visibilité pourrie en pleine eau pour retrouver le tombant (remonté à la verticale d'un piton a 50m, éloigné à env 20m du tombant). Autant dire que j'étais pas a quelques degrés près, mais juste EST / Nord-EST m'a suffit. Sinon, les autres fois, c'est plus pour le côté fun, pour savoir approximativement vers quelle direction je vais sur des plongées nouvelles, pour la prochaine fois.
  17. Je ne suis pas moniteur, seulement un plongeur loisir n3 et j'envisage (dans le futur) de passer les niveaux supérieurs pour l'encadrement / enseignement également. Comme l'explique @Scubaphil, le milieu associatif peut être aussi une voie intéressante. Un point que je mettrais en avant lorsque l'on devient professionnel, qui est souligné par scubaphil, c'est que tu devras plonger même avec des petits bobos, ou dans des conditions pour lesquelles on t'enseignera (et que tu enseigneras) de ne pas plonger: - Fatigue, alcool, autres ... J'ai pu l'observer dans des clubs pro, des moniteurs en mauvaise conditions de plonger être présent et allez sous l'eau parcequ'il y a des clients. En tant que plongeur avec un peu d'expérience, tu sais déjà qu'ils prennent des risques, mais c'est leur métier et ils ont pas vraiment le choix. Faut juste prendre en considération que cela devient un métier, et qui dit métier, dit rentabilité. En milieu associatif, tu prends une grande partie du positif et quelques aspect négatifs (pour certains) mais qui te sont imposé uniquement parceque tu le veux bien. Ceci dit, tu as encore le temps avant de prendre la décision du pro ou non, mais faut bien mesurer tout ça
  18. Bienvenue JSF Pour la Polynésie, si cela t'intéresse, a partir du niveau 4 tu peux passer l'examen du GPP (Guide de Palanquée Polynésien). Cela te permet de travailler dans les centres de plongée. C'est un premier pied dans le métier a moindre coût (en dehors du coût de la vie locale). Ici le combot ingénieur informatique + gpp, ca peut très bien le faire. Pour faire simple, le GPP c'est presque equivalent a un N4+E2. Bon, ca n'existe que en polynesie, mais ca pourrait te donner une bonne vision du métier, avant de partir sur un dejeps par exemple, qui te demanderas plus d'investissement. Bon courage
  19. Merci pour ton retour, ça fait plaisir a lire une équipe entraînée comme la tienne ! A 50m, tout va tellement vite, ton binôme a assuré grave ce jours là. Et toi aussi par la même occasion, insister pour tenter de reprendre son calme en vérifiant son matériel, avant de prendre la décision de percer. L'incident fait froid dans le dos, je ne connnaissais pas ce syndrome de l'AOP (ou alors j'ai oublié). Bon rétablissement, les fonds du pays basque seront toujours là dans 6 mois
  20. Quel malheur d'en arriver là En polynésie, nous sommes maintenant à presque 2000/100 000 hab, et le trie va s'imposer à l'hôpital, si cela n'est pas déjà en cours dans les faits. Par contre, niveau restrictions, pour l'instant cela reste sobre, on est sur un couvre-feu (21h-4h) et un confinement "moyennement stricte" le dimanche, c'est à dire qu'on peut allez à l'église et faire ses courses (comme si on avait pas les autres jours de la semaine). Par contre ici, revirement de situation, la vaccination fait son chemin, mais surtout grâce à la peur. Et les îles sont un vrai problème: l'évacuation sanitaire, vers un hôpital surchargé, c'est pas la meilleure solution. Ils sont donc "presque" livré à eux même, et seul les cas critiques mais avec une vraie chance sont évaqués (pour grossir le trait, mais on doit pas en être loin). Courage par chez toi @Scubaphil
  21. Bonjour @sophie.dgy Malheureusement, la bague doit rester en eclairage continue pour pouvoir utiliser le flash. Il faut presser les deux boutons pour allumer l'anneau, puis presser le bouton de gauche pour changer la couleur de l'éclairage (blanc, rouge, bleu) Ensuite tu actives le mode flash (il faut la fibre optique reliée a ton appareil) en restant appuyer sur le bouton de droite. Quand le flash est actif, les deux boutons clignotent ! Une fois en mode flash, tu peux choisir la couleur du flash et son intensité via les boutons. Pour ne pas faire trop peur au poisson, tu peux laisser l'éclairage continue en rouge et ton flash en blanc. Ca te permet de ne pas trop déranger grâce a la lumière rouge tout en faisant ta mise au point, avant de flasher.
  22. De mon avis, une stab de voyage est conçu pour être plus légère, voir se ranger plus facilement (dans le bagage). Comment un fabricant peut y arriver ? Il optimise la conception, avec des matériaux plus léger, et en supprimant les superflus qui ne servent pas systématiquement. Partant de là, on peut penser que la stab de voyage sera moins résistante dans le temps dû au matériaux utilisé (pour les gilets "bon marché"). De là a dire que c'est "moins bien", c'est pas une vérité absolue. Ca dépends de comment tu vas prendre soin du matériel, de tes besoins "technique". Si tu plonges léger, pourquoi s'encombrer d'anneaux qui ne serviront pas ? Plus tu avanceras en plongée, plus tu affineras tes besoins. A ce stade, elle te suffira probablement dans 99% des cas... mais si tu passes a la photo, oublie le côté "leger", "pas encombrant", c'est pas compatible. De même pour la plongée technique, c'est pas la stab qui prendra la place.
  23. 3% ca représente pas grand chose, dans les chiffres. Si on ramène le pourcentage a la Polynésie, nous avons plus de 1200 cas actifs, pour environ 30 a 40 lits de disponible. Pour la métropole je dis pas, quoi que suivant les régions, ca peut etre problématique. Ici, c'est catastrophique.
  24. Même constat en Polynésie @caolila, le delta s'est propagé a une vitesse folle, et des jeunes (lire la trentaine) sont bien impactés. Des jeunes femmes enceintes sans comorbidite apparente... La seule bonne nouvelle en Polynésie, c'est que les gens ont pris une claque et, par la peur essentiellement, se font vacciner en nombre ces derniers jours.
  25. Bonjour Sam, Cela m'arrive rarement, mais j'ai déjà été confronté à ce soucis. Lorsque cela m'arrive, je fais un truc simple, mais rudement efficace : j'enlève mon masque, et je me mouche doucement jusqu'à avoir vidé mes sinus pleinement. Ensuite j'essaie d'équilibrer, en penchant la tête pour mettre l'oreille concerné vers le haut. J'essaie différente technique si ça passe pas, valsalva, claquement des machoires, déglutition. Pour ma part, mon problème, lorsque cela arrive, c'est mes sinus qui ne devait pas être niquel niquel avant de plonger et du coup, le phénomène s'amplifie sous l'eau. Pour l'avoir à chaque plongée, tu as peut être tes trompes d'eustaches déviées, enfin du moins, pas dans les conditions optimales (mais je ne suis pas medecin, c'est juste l'idée qui me vient). Peut être que l'huile d'amande douce, ou beaume du scaphandrier t'aiderais, mais j'en sais trop rien. Entre rien mettre ou mettre des produits, deux combats. Aussi, pense a bien équilibrer tes oreilles à la descente de manière régulière, peut être que si tu les forces un peu trop, elles sont alors sensible en bas ... une idée qui sort du chapeau, qui n'a peut être rien a voir Aussi, si tu plonges avec une cagoule, le problème peut être amplifiée par celle-ci. Si jamais, peut être enlever la cagoule a ce moment là ... a toi de tester
×
×
  • Create New...