Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

nico_40

Membres
  • Posts

    172
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    French Polynesia

Everything posted by nico_40

  1. Une petite remarque, si c'est des guides (N4), ce n'est pas leur rôle officiellement, mais suivant comme cela se passe dans ton club, un ptit coup de main le temps de prendre ses repères ...
  2. Je me permet de rajouter, qu'en plus de l'aspect matériel, tu vas également inconsciemment ou sciemment changer ta ventilation a chaque plongée. Le reflexe d'immersion, la confiance, et l'expérience font que cela va changer. Ce paramètre joue sur ton lestage au cours de la plongée, la faculté de bien vider ses poumons et y mettre juste l'air dont tu as réellement besoin. Ce qui est "anormal" des tes moniteurs, c'est que si ils critiquent, c'est a eux de s'adapter a toi : ils ont qu'a partir avec du lest en plus, tu pars avec moins de kg et ils adaptent. Pour ma part, ma ventilation a drastiquement évoluer après une 100aine de plongée, et surtout a mon passage du n3 où mon moniteur de formation m'a fait remarquer certaines choses que je faisais mal qui a été l'élément déclencheur. Te décourage surtout pas, au n1, c'est pas 100% toi qui doit trouver la solution, qui variera quoi qu'il arrive, avec ton expérience.
  3. Le verdict est tombé, la sanction aussi https://actu.fr/polynesie-francaise/rangiroa_98740/noyade-en-plongee-a-rangiroa-le-moniteur-de-plongee-condamne-a-un-an-de-prison-avec-sursis_42298995.html?fbclid=IwAR0FIeS3vajitnymdCDmAOugMSwbrzzF2_3KSpD5G_UWiwdFo3UoAa5WgZs 1 an avec sursis pour le moniteur 5 millions de francs pour le club de plongée (un peu moins de 42 000 euros)
  4. En faite le plateau est en dessous des 45m, environ 48m pour le toucher. Mais peu d'intérêt, c'est un immense plateau a observer de haut, on a juste voulu surplomber le tombant d'un poil plus profond. Je me permet de rajouter que ce club essaie de faire travailler les locaux, a l'image de leur bateau typique polynésien, construit localement. Ne me demandez pas le bateau, je l'ai pas en photo et je saurais pas dire ce que c'est
  5. Très peu de site sous les 40m. Tu peux descendre mais pas trop d'intérêt Il ne faut pas oublier que le caisson hyperbar se situe a papeete. En voiture faut compter 1h15 en gros... a condition d'être déjà sur la terre. Ah oui, pas de nitrox proposé, ou alors je suis passé a coté.
  6. Première double tank avec Mokarran Diving ce matin. On était un groupe d'amis de 4 plongeurs n3 et 2 autres plongeurs, accompagné de 2 moniteurs et un pilote pour la sécurité surface. La structure du club est petite mais très bien réalisé : 2 containers, dont 1 avec un espace intime pour se changer. 1 douche a l'extérieur, un bac d'eau pour rincer le matériel. Un tuyau est dispo si nécessaire. Le bateau est prévu pour 12 + 2, mais ils ne souhaitent pas dépasser 6 plongeurs pour les doubles, et jusqu'à 7/8 max en simple. Ce qui laisse de la place pour le matériel. Premiere plongée: 40/45m max et 10min de palier. Pas de notion de temps, on sortira a 73min de plongée. C'est Vincent qui nous guidera sur cette plongee et la suivante. Un plateau a 45m qui surplombe un tombant a perte de vu. On terminera sur un plateau coralien que l'on rejoint en suivant le tombant. Les coraux sont superbes, rien a voir avec la côte Ouest de Tahiti ! Deuxième plongée, on atteindra les 25m pour regarder les heterocongres, et on remontera rapidement sur un plateau de max 15m. Durée : 80min Vincent est photographe, donc tout le monde prends son temps sous l'eau, pas de pression sur le temps, du moment que y'a du gaz ! Seuls consignes demandées : avertir a mi-pression, et sur la dtr. Un club très sympathique, des gens très cool avec qui on restera discuter bien 2h. Le prix de la plongée est un peu plus cher que les autres, mais il faut savoir que ce club situé a la presqu'île de Tahiti est le seul sur la côte Est. On est donc seul a l'eau !! Je recommande a 100% ce club, qui propose pas moins de 24 spots !
  7. Pour l'instant ça me lasse pas ... Ceci dit, l'Atlantique est un super terrain de jeu, j'ai surtout plongé sur la côte basque. Environnement différent, mais le plaisir était bien là et c'est bien ça le principal ! Pour la matos, en piscine te prends pas la tête, a moins que ce soit une piscine à ciel ouvert non chauffé ? ps: préfère le matériel de club pour la piscine, tu useras moins le tiens (le chlore ça fait pas bon ménage avec notre matos). Les clubs ont ce qu'il faut pour bien les rincer, et souvent, c'est du matos dédié piscine pour pas abimer le matériel milieu naturel. Le matériel de voyage est pas nécessairement moins robuste, mais tu y trouveras soit: - Des options en moins (par exemple, les anneaux sur les stabs) pour limiter le poids - Du tissus soit plus haut de gamme pour compenser le poids / qualité, ou alors en baissant un peu la qualité mais cela sans toucher à la sécurité. Souvent, le matériel de voyager coûte un peu plus cher, mais tu vas t'y retrouver dans le prix des déplacements car tu partiras plus léger (valise en soute etc) Bon, désolé de te le dire, mais y'a pas de vaccins pour les plongeurs, ce virus est très violent.
  8. Bonjour, Je pense que seul tes médecins pourront te dire si oui ou non tu peux pratiquer ... regarde sur la ffessm si un médecin spécialisé est proche de chez toi si tu veux une réponse d'un spécialiste hyperbare.
  9. Je vais allez tester ce centre prochainement, je manquerai pas de faire un petit retour ici
  10. Bonjour @Axel JOLY Je connais de nom Mokarran Diving, j'ai prévu d'allez plonger avec eux un de ces jours Pour les sites en partant du bord, j'en ai fais 2 pour l'instant, et 1 de nuit (plusieurs fois). Cela se fait bien, mais effectivement les sites sont dangereux en surface. Pour éviter le danger, on s'immerge et prévoit la sortie d'eau à des endroits stratégiques, mais cela fonctionne quand tout se passe bien sous l'eau (ce qui est le cas à aujourd'hui !) On a pas toute la sécurité optimale, mais on part chacun avec son parachûte, 2 lampes chacun, et avec une sécurité surface à distance: si on appel pas notre sécurité surface avant une heure limite, cela veut dire qu'il y a peut être un problème. Pour l'instant, j'ai fais quelques sites sur Tahiti, certains n'ont pas vraiment d'intérêt (pour moi toujours) et d'autres, je pourrais les faire 1000 fois que j'aimerai toujours Les clubs de plongées innovent, car leur clientèle a changé depuis le covid -> beaucoup de résidents! Ils cherchent donc des sites qui change en étendant leur rayon d'actions Tu plonges chez Mokarran ?
  11. Pour venir en Polynésie, hors contexte Covid, c'est via les Etats-Unis ou Japon. Sinon en bateau Avec le contexte Covid, on a Vancouver et on a même eu la Guadeloupe Par contre, de là a ce que ce transit reste dans le temps ...
  12. Après quelques plongées, nous sommes toujours satisfait de l'appareil. Mais maintenant, on commence à regarder pour une platine avec bras, et une fixation pour la lampe de nuit. C'est hyper galère de gérer l'appareil + la lampe de plongée lors des plongées de nuit. Je cherche donc des conseils sur les platines, bras etc... nous sommes en polynésie, la douane est à l'affût et l'approvisionnement compliqué, du coup on voudrait ne pas trop se louper La saison des baleines approche, et on regarde aussi pour un grand angle, mais de ce que j'ai vu, pas beaucoup d'options pour le TG-6 ... merci
  13. On parle ici d'un guide, probablement divemaster / assistant instructeur / N4 avec le GPP (Guide de Palanquée Polynésien) Un OW est considéré autonome, il n'y a pas d'encadrement a proprement parlé. Cela n'empêche qu'il peut dire non, mais, meme sans travailler dans le milieu, je me doute que le chef de centre ne soit pas ok sur le fait de refuser une plongée "légale" (3 plongées max par jours) Quand aux problèmes éventuels de matériels, cela est trop fréquent (détendeurs qui fuite, les volants de robinet fuyants ...), mais c'est rarement des problèmes importants (blocage). Et sur la disposition du matériel équipé (octopus "inaccessible"), on est pas sur un baptême, au plongeur de disposer son matériel correctement.
  14. Clairement, la "seule erreur", si on peut qualifier d'erreur, c'est la 3ème plongée fatigué dans la passe. Mais aujourd'hui, c'est le touriste qui décide, peut etre a t'elle été déconseillé. Sauf que quand on part au bout du monde pour plonger, on veut plonger ...
  15. J'oubliais, il faut aussi préciser que dans cette passe, on observe du gros: requin tigre, marteau, grand marteau, gris, grand dauphin. Il est aussi possible qu'une panique arrive en voyant le Tigre par exemple... Si on combine tout les éléments, il y a de nombreux facteurs de risques qui peuvent avoir joué sur l'issue fatale de cette plongeuse. Il faut aussi mentionner que le guide n'est pas un surhomme, il ne pourra te rejoindre (a temps) en cas de problème si tu es dans une autre veine de courant.
  16. Pour la profondeur, cela n'est plus autoriser aujourd'hui, la Polynésie a la même réglementation profondeur/niveau sauf pour la profondeur max limité a 50m a l'air. N1/OW = 20m N2/AOW = 40m N3 = 50m Une autorisation de dépassement de 10m (60m) existe si la formation le nécessite (niveau 3) L'ancienne réglementation, suffit de rajouter 9m pour chaque niveau. Contexte difficile, peut on vraiment incriminer un guide pour un plongeur qui ne respecte pas les consignes et ses prérogatives? J'ai plongé a Rangiroa, cette passe peut etre difficile sur courant entrant si celui-ci est fort. Il y a également des phénomènes de "machines a lavée", je suis passé de 25m a 16m très rapidement... me suis laissé surprendre (1ère fois la bas) Cette passe est difficile pour un guide si les plongeurs ne le suivent pas vraiment, les courants sont variables et tu peux vite être éloigné sans le vouloir, et te retrouver en difficulté de rejoindre la palanquée. J'ai fais cette passe en n3, limité a 40m (nitrox), avec une centaine de plongées a mon actif. Elle est pas évidente si tu sors du "rail".
  17. Je l'ai vu, voilà, comme quoi on nous raconte vraiment que des bobards dans les différents cours théoriques... Ca casse pas trois pattes a un canard, mais bon, ca fait passer 1h20.
  18. top que ça fonctionne, même si c'est pas l'idéal, mais au moins tu peux synchroniser
  19. @JMBL : si je comprends bien ta problématique, tu arrives à détecter ton ordinateur pétrel via Subsurface mais le téléchargement des plongées échoues ? As-tu déjà réussit a télécharger les plongées via un autre logiciel sur ce même poste sous linux ? (pour valider la communication petrel > systeme linux) edit: Quelques infos qui peuvent t'aider: https://www.shearwater.com/wp-content/uploads/2020/09/Petrel2-PerdixAI-Perdix-Nerd-2-v81-Release-Notes.pdf https://groups.google.com/g/subsurface-divelog/c/WStygS1R6Rg/m/SO00bOtsBQAJ A tester: Se mettre dans un environnement "sain" pour éviter toutes perturbations de la communication bluetooth Un workaround tout de même avec prérequis: Smartphone avec Subsurface Synchronisation compte cloud subsurface - Installer Subsurface sur ton smartphone et importer les plongées avec le smartphone. Avec la synchronisation, tu les auras sur n'importe quel installation subsurface
  20. @m31iola malgré toutes les conditions difficiles de plonger en polynésie, on s'habitue à tout ! On dirait pas, mais c'est plus compliqué la photo ici qu'en Atlantique par exemple, y'a beaucoup trop de chose à photographier (totalement subjectif et non objectif, toutes choses mérites d'être vue et photographié)
  21. Une des premières images prise en plongée bouteille Le TG6 est assez facile d'accès pour obtenir des clichés sympathiques. Mode super macro avec le flash lg3000, 15m de profondeur Retouche: recadrage uniquement Pour le poids de l'appareil, sous l'eau cela reste correct, pas trop de difficulté pour le moment.
  22. Ce qui est bien, c'est que j'ai utilisé les deux "mauvaises" méthodes ! Prochaine fois, je testerai avec cette méthode pour rembobiner
  23. @m31iola merci pour ce retour ! On a testé hier, en apnée... bon c'est pas le plus facile pour la mise au point ! L'anneau lg3000 fait bien son job, la batterie a une bonne endurance. Pour des photos pas suffisamment rapprochées, les particules sont présentes mais c'est logique, on a un éclairage sur la ligne de l'objectif. Pas déçu par ce choix au premier abord, même si l'ensemble est un peu lourd (pas de bras ni flotteur). On améliorera ça plus tard
  24. Et voilà, on est tombé dans la fosse en achetant un appareil photo Notre premier appareil ! Choix: - Olympus TG-6 + Caisson Olympus PT-059 Prévu pour 45m maximum, on compte pas faire de photo plus bas, mais on a cru comprendre qu'on pouvait le descendre à 50m (prof maxi en polynésie) sans le transformer en passoire, pour faire des photos a la remonté. - Eclairage Weefine LG3000 : c'est un anneau qui s'installe au niveau de l'objectif. Ce n'est donc pas un flash déporté/déportable (sauf a le tenir dans la main sans débrancher la fibre ...) 1800 lumens max éclairage continue, 3000 lumens en flash Couleur d'éclairage: Blanc, Rouge, Bleu Cible des futures photos: - La macro ! Ca tombe plutôt bien, le TG6 a d'excellent retours pour cette aspect de la photographie Est-ce que d'autres personnes utilisent l'anneau Weefine LG3000 et aurait des conseils ? Reçu il y a peu, on verra ce que donne les premières images et si on est pas trop gauche !
×
×
  • Create New...