Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bardass1566974064

Membres
  • Posts

    124
  • Joined

  • Last visited

link1
link2
link3

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

bardass1566974064's Achievements

Enthusiast

Enthusiast (6/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

0

Reputation

  1. simple, il suffit d'aller dans la rubrique juridique de la fédé : http://juridique.ffessm.fr/index.php/faq/13-quelle-est-la-reglementation-qui-s-applique-lors-d-une-plongee-a-l-etranger http://juridique.ffessm.fr/index.php/faq/84-plongee-a-l-etranger-et-responsabilite-penale que je sois clair : je n'ai rien à faire de la règlementation. je dis simplement que les exemples cités ne sont pas viables dans le contexte de ce sujet car ils ne portent en aucune manière sur des initiateurs N2 ou N3. tu as peut-être vécu ces exemples mais cela ne pouvait pas être des initiateurs, sauf à ce que ces clubs soient ignorants des bases de la règlementation
  2. une structure française organisant un séjour à l'étranger est soumis à la réglementation française quant à l'organisation et l'encadrement nécessaire. Quand une loi locale est applicable, alors c'est la plus contraignante qui sera utilisée. Cela pour répondre aux profondeurs par exemple. Mais aussi au nombre de plongeurs encadrés.
  3. raté, marche pas non plus l'initiateur est une particularité française et un club français est soumis à la loi française dès lors que la sortie est organisé par ce club. peu importe que ce soit à l'étranger ou en France révise ta règlementation
  4. Untelosa ... les initiateurs N2 et N3 n'ont pas accès au milieu naturel ...
  5. les exemples que tu cites sont issus de ce que tu as vu en structures commerciales. Or les initiateurs n'ont pas le droit d'y travailler. Seulement des brevetés ou diplômés d'état. Que vient faire l'initiateur N2 là dedans ?
  6. j'avais bien compris pour moi, le palier facultatif n'est obligatoire QUE dans un seul cas : la plongée dans la courbe de sécurité. Dans le cas de plongée à décompression, quelles que soient les conditions rencontrées, il peut (et pour ma pratique, il doit) être zappé. car il apporte plus de désagréments que d'avantages, je développerai plus tard s'il le faut. mais qu'en aucun cas, il ne doit être imposé. Dans certains conditions, je suis parfois amené à allonger la durée de mes paliers obligatoires de x minutes à différentes profondeurs : effort, froid au fond, fatigue ... mais c'est un choix personnel portant sur les paliers obligatoires et non la volonté de basculer sur un palier de sécurité de 3 minutes à 5m
  7. un palier quel qu'il soit sert à une seule chose, schématiquement : ralentir la vitesse de remontée, de manière générale, mais surtout proche de la surface où les gradients de pression augmentent. L'objectif est double : - limiter la formation de bulles d'azote en nombre et volume - donner du temps au filtre pulmonaire pour évacuer l'azote sous pression ma réponse est donc la suivante : oui pour faire un arrêt, quel qu'il soit durant toute plongée au delà de 10m. Pour les raisons physiologiques que je viens de donner. Auxquelles on peut associer des vertus pédagogiques si l'on souhaite vérification lestage, ventilation, stabilisation ... Cet arrêt peut être un palier facultatif ou un palier obligatoire, peu importe, ce qui compte c'est l'arrêt dans la zone des 5m. Pourquoi PADI préconise le palier facultatif ? Parce que leurs plongeurs sont formés à rester dans la courbe de sécurité : Ils la tengeantent pour ne pas avoir de paliers obligatoires. Or ce profil est le pire qui soit, car la marge de sécurité est la plus faible possible. D'où imposition d'un arrêt de sécurité dans les procédures PADI. Et donc c'est sur ce point que je ne suis pas d'accord avec toi quand tu écris : "Quant-au palier dit de sécurité oui il est obligatoire sauf cas très particulier ou mesures d'urgence, ne pas le faire systématiquement est une hérésie ..." Pour une plongée dans la courbe de sécurité, je fais et je demande à tous les plongeurs un paliers de sécurité. Pour une plongée à décompression, je demande à tous les plongeurs de faire leurs paliers obligatoires, mais je ne les oblige en aucune manière à faire les paliers de sécurité qui ne vont pas apporter grand chose en terme de décompression et de sécurité (voire même l'inverse du but recherché). A chaque palanquée de définir si elle veut le faire ou non lors du brief. Dans ce contexte, je ne fais pas ce palier de sécurité dans ce contexte.
  8. à quoi sert de faire un palier de sécurité alors que l'on a déjà fait des paliers obligatoires ?
  9. Idem quand j'ai fait mon stage en structure commerciale l'été dernier pour mon MF1 Palier de sécurité devient obligatoire quand les plongeurs n'ont pas de paliers obligatoires. Ça leur permet de ralentir leur retour à la surface Un dernier truc qu'un IR médecin federal m'a donné lors de mon examen : La remontée entre le dernier palier et la surface doit durer le temps de faire au moins 7 expirations contrôlée Ça donne un critère facilement mémorisable aux plongeurs. Poseidon connaît bien cet IR.
  10. Ce sont des clavelines que l’on trouve assez communément en méditerranée La fiche sur Doris http://doris.ffessm.fr/fiche.asp?varpositionf=15&sousgroupe_numero=&fiche_numero=355&origine=groupe&fiche_etat=4
  11. merci Piccolo une belle semaine qui se termine bien
  12. c'est plus compliqué que cela le 16 juin, la CTR Centre émet un courrier à l'ensemble des présidents de club indiquant la modification de délivrance du certif pour les N2,N3, PA20, PA40, PE20, PE40 et PE60 : https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/t1.0-9/s640x640/10426656_795792977099579_7294084819187205750_n.jpg la ligue de Bourgogne a diffusé le 17 juin un message sur sa page Facebook https://www.facebook.com/LigueBourgogneFFESSM Ensuite, il semble que JO Vrijens ait écrit un courrier dans le même sens, mais je ne le trouve pas l'écrit sur Internet. Dans les trois cas, il est précisé que le changement est acté et prend effet tout de suite. SAUF QUE dans les statuts de la fédé, il est écrit qu'une décision ne prend effet qu'à compter de sa publication par la commission dont elle dépend. Or, il n'y a rien eu d'écrit au niveau de la commission technique jusqu'au 19. La ligue de bourgogne, la CTR et même JO Vrijens, tout président qu'il soit, n'aurait jamais dû parler du texte. Etant en stage MF1 durant cette période et ayant parlé de ce changement non officiel, je peux dire que j'ai allumé un joli feu de pagaille au niveau des instructeurs. Nomal, pour l'examen de règlementation, on avait besoin de savoir quel texte prendre si une question sur les certificats était posée. Ils ont évité de la poser à l'examen, ils ont eu raison. Mais le plus rigolo est le compte rendu de la CTN, publié le 19 juin. il dit quoi : "Pour le passage des N2 et N3: Face aux difficultés rapportées par certaines régions pour trouver un médecin spécialiste en vue d’obtenir un certificat médical pour le passage des brevets de plongeurs, la CTN évoque la possibilité de supprimer cette obligation. Eric BERGMANN indique que la CMPN, saisie pour avis pour la circonstance, n’a pas encore pu débattre de ce sujet, qui sera abordé courant juin 2014. Ceci dit, afin de ne pas retarder le processus de décision qui appartient au CDN, Jo VRIJENS propose que la CTN vote pour savoir si cette éventuelle simplification est souhaitée ou pas. Cette simplification n’est pas d’actualité pour les encadrants ni pour les jeunes plongeurs. La CTN demande donc à la CMPN d’émettre un avis sur la pertinence de l’éventuel allègement envisagé" Il ne dit pas que le CDN a entériné la proposition de la CTN. Il dit que la CTN envisage et à voter la suppression de l'obigation du médécin fédéral. Mais on ne ne connait pas le résultat du vote. Il dit que la commission médicale n'a pas pu rendre un avis mais que la CTN est prête à voter sans l'avis des médecins. Voilà, rien n'est simple à la fédé, un bon gros bordel dans la communication
  13. je vais être un poil plus direct : ce n'est pas au DP de fournir un parachute, c'est au plongeur d'en avoir un et de savoir l'utiliser en cas d'oubli, c'est au plongeur d'en réclamer un
  14. Une réponse à ta question n'est-elle pas : chaque plongeur doit avoir son propre parachute. Que fera ton binôme le jour où vous vous perdez de vue ? Comment se signalera-t-il alors que la procédure veut que vous vous retrouviez en surface si vous êtes en pleine eau ? Certes tu as choisi la moins pure des solutions au vu du contexte. Mais la prise de risques est-elle justifiée en regard d'un matérie à moins de 20€ ?
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.