Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bardass1566974064

Membres
  • Compteur de contenus

    124
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de bardass1566974064

  • Rang
    Plongeur en haute mer
  1. simple, il suffit d'aller dans la rubrique juridique de la fédé : http://juridique.ffessm.fr/index.php/faq/13-quelle-est-la-reglementation-qui-s-applique-lors-d-une-plongee-a-l-etranger http://juridique.ffessm.fr/index.php/faq/84-plongee-a-l-etranger-et-responsabilite-penale que je sois clair : je n'ai rien à faire de la règlementation. je dis simplement que les exemples cités ne sont pas viables dans le contexte de ce sujet car ils ne portent en aucune manière sur des initiateurs N2 ou N3. tu as peut-être vécu ces exemples mais cela ne pouvait pas être des initiateurs, sauf à ce qu
  2. une structure française organisant un séjour à l'étranger est soumis à la réglementation française quant à l'organisation et l'encadrement nécessaire. Quand une loi locale est applicable, alors c'est la plus contraignante qui sera utilisée. Cela pour répondre aux profondeurs par exemple. Mais aussi au nombre de plongeurs encadrés.
  3. raté, marche pas non plus l'initiateur est une particularité française et un club français est soumis à la loi française dès lors que la sortie est organisé par ce club. peu importe que ce soit à l'étranger ou en France révise ta règlementation
  4. Untelosa ... les initiateurs N2 et N3 n'ont pas accès au milieu naturel ...
  5. les exemples que tu cites sont issus de ce que tu as vu en structures commerciales. Or les initiateurs n'ont pas le droit d'y travailler. Seulement des brevetés ou diplômés d'état. Que vient faire l'initiateur N2 là dedans ?
  6. j'avais bien compris pour moi, le palier facultatif n'est obligatoire QUE dans un seul cas : la plongée dans la courbe de sécurité. Dans le cas de plongée à décompression, quelles que soient les conditions rencontrées, il peut (et pour ma pratique, il doit) être zappé. car il apporte plus de désagréments que d'avantages, je développerai plus tard s'il le faut. mais qu'en aucun cas, il ne doit être imposé. Dans certains conditions, je suis parfois amené à allonger la durée de mes paliers obligatoires de x minutes à différentes profondeurs : effort, froid au fond, fatigue ... mais c'est
  7. un palier quel qu'il soit sert à une seule chose, schématiquement : ralentir la vitesse de remontée, de manière générale, mais surtout proche de la surface où les gradients de pression augmentent. L'objectif est double : - limiter la formation de bulles d'azote en nombre et volume - donner du temps au filtre pulmonaire pour évacuer l'azote sous pression ma réponse est donc la suivante : oui pour faire un arrêt, quel qu'il soit durant toute plongée au delà de 10m. Pour les raisons physiologiques que je viens de donner. Auxquelles on peut associer des vertus pédagogiques si l'on
  8. à quoi sert de faire un palier de sécurité alors que l'on a déjà fait des paliers obligatoires ?
  9. Idem quand j'ai fait mon stage en structure commerciale l'été dernier pour mon MF1 Palier de sécurité devient obligatoire quand les plongeurs n'ont pas de paliers obligatoires. Ça leur permet de ralentir leur retour à la surface Un dernier truc qu'un IR médecin federal m'a donné lors de mon examen : La remontée entre le dernier palier et la surface doit durer le temps de faire au moins 7 expirations contrôlée Ça donne un critère facilement mémorisable aux plongeurs. Poseidon connaît bien cet IR.
  10. Ce sont des clavelines que l’on trouve assez communément en méditerranée La fiche sur Doris http://doris.ffessm.fr/fiche.asp?varpositionf=15&sousgroupe_numero=&fiche_numero=355&origine=groupe&fiche_etat=4
  11. merci Piccolo une belle semaine qui se termine bien
  12. c'est plus compliqué que cela le 16 juin, la CTR Centre émet un courrier à l'ensemble des présidents de club indiquant la modification de délivrance du certif pour les N2,N3, PA20, PA40, PE20, PE40 et PE60 : https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/t1.0-9/s640x640/10426656_795792977099579_7294084819187205750_n.jpg la ligue de Bourgogne a diffusé le 17 juin un message sur sa page Facebook https://www.facebook.com/LigueBourgogneFFESSM Ensuite, il semble que JO Vrijens ait écrit un courrier dans le même sens, mais je ne le trouve pas l'écrit sur Internet. Dans les trois
  13. je vais être un poil plus direct : ce n'est pas au DP de fournir un parachute, c'est au plongeur d'en avoir un et de savoir l'utiliser en cas d'oubli, c'est au plongeur d'en réclamer un
  14. Une réponse à ta question n'est-elle pas : chaque plongeur doit avoir son propre parachute. Que fera ton binôme le jour où vous vous perdez de vue ? Comment se signalera-t-il alors que la procédure veut que vous vous retrouviez en surface si vous êtes en pleine eau ? Certes tu as choisi la moins pure des solutions au vu du contexte. Mais la prise de risques est-elle justifiée en regard d'un matérie à moins de 20€ ?
×
×
  • Créer...