Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

aka74

Membres
  • Posts

    744
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Everything posted by aka74

  1. Bonjour, Depuis quelques jours des pop up publicitaires apparaissent. Un en arrivant sur le site, pourquoi pas. Mais ces pop up apparaissent à chaque changement de page/rubrique et parfois aléatoirement. Je me suis permis de le souligner car je les trouve très intrusifs, trop nombreux et ils gâchent l’expérience utilisateur (de mon point de vue).
  2. Il ne s’agit pas que de cela dans le lien. Sur la 7 il y aurait un problème avec la balance des blancs à 5500k. Il faudrait la mettre en auto et pas en natif. Et que si le problème n’est pas résolu, une mise à jour du firmeware serait à faire. Dans tout les cas, comme un intervenant l’explique (et on retrouve ceci dans tous les tutos vidéos sous marine), le mieux est de filmer en flat, de commencer chaque scène en filmant une ref blanche (une plaquette que tu emmènes par ex. ) et de refaire la colorometrie en post prod (ou utiliser des LUT).
  3. https://community.gopro.com/t5/Cameras/problem-with-protune-underwater/td-p/383141
  4. Bonjour, Pour des niveaux débutants/intermédiaires, de mon point de vue, toutes ces vidéos (pour celles que je connais) sont bien pour revoir des concepts que tu as déjà vu lors d’une interruption par ex. ou si tu décides de retravailler des points vus en formation ou avec un GP (j’ai appris pas mal de trucs avec eux). Mais la plongée au format Mooc, je le sens moyen voire pas du tout. Pour des niveaux avancés, il y aura sûrement des trucs à prendre pour leurs plongées. Mais, je le répète, ce n’est que mon point de vue.
  5. chaîne YouTube de l’UCPA, 13 vidéos sur les bases de la plongée
  6. A moins 30m? l’usage voudrait que l’on fasse 3 photos Ev -1, Ev0, Ev +1 (ou +|- 0,5 suivant la luminosité) pour calibrer l’appareil. Mais on le fait quand il y a risque de « cramer » sa photo/vidéo. Si on ne filme pas en flat (où l’on restera à 0 dans ce cas) en diminuant ou augmentant la luminosité on risque de perdre sur la plage dynamique. Avec impossibilité de récupérer de l’information sur les parties les plus sombres. Si les phares crament la vidéo, c’est qu’ils sont mal réglés. Les phares ne pouvant éclairer que sur 1 à 3m env., tout le reste serait trop sombre si on diminue la sensibilité. Mais il n’y a qu’une façon de s’en assurer, même si à 1ere vue le manque de luminosité à une télle profondeur me donnerait plutôt raison. Je pense même qu’il faudrait augmenter l’EV si pas en mode flat.
  7. S’il s’agit d’un problème de mine qui casse, pour les travaux j’utilisais des crayons de charpentier. Jamais eu de problème de mine qui casse malgré les chutes, même de 2/3m de haut. Mines solides et plusieurs types de mines dispo (HB, 2H, 4H)... Gros avantage sur des crayons dont on ne peut choisir la dureté (visibilité de l’écriture suivant le support) Ca peut être une piste
  8. Suivant les tampons sur ton passeport ou en raison du contexte sanitaire (je ne connais pas les restrictions imposées par Israël), sûrement. Par contre, niveau vols... c’est super accessible (prix ou nombre de vols) avec EasyJet depuis Lyon ou Genève par ex.
  9. Il y a aussi de l’autre côté, en Jordanie. Du côté de Aqaba (vols vers Aqaba sont beaucoup moins chère que vers Amman), il y a - le muséum : env. 15/20m, tanks, hélicoptères de combats, véhicules militaires - Le cedar pride : épave entre 15 et 25m - j’ai oublié le nom du site, épave d’avion - japaneese garden: entre 6 et 12m, pas mal de « pineapple » gavés de vie. Et autres avantages non négligeable: Aqaba est à 2h du Wadi Rum et 3 ou 4h de Petra. Par contre les plongées sont plus chère qu’en Egypte mais les gardes côtes Jordaniens veillent à limiter le nombre de plongées par site (le pays veut devenir une destination haut de gamme en plongée) En Israël, du côté d’Eilat, il y a des spots réputés mais je ne connais pas.
  10. Bonjour, je n’ai jamais filmé à cette profondeur (et j’ai la 8, mais c’est kifkif), mais ce sera sombre. Dans les réglages, il y a trois choses qui risque d’assombrir les prises de vue. « 4k60 », c’est 60fps je suppose. Plus la vitesse est élevée, plus l’image est sombre (rapport à l’obturateur). Vue que l’hypersmooth est boosté, tu n’auras pas forcément besoin de ralentir les images en post prod. 25 fps peuvent suffirent. Mais j’avoue ne pas savoir à quel niveau ça assombrit à cette profondeur. « comp ve -0,5 » Comp VE est la correction manuelle de luminosité... en mettant -0,5 , les prises de vue seront (très légèrement) assombries. Pourquoi ne pas laisser 0? « Les ISO sont réglés entre 100 et 400. » Plus le chiffre est élevé, plus le capteur est sensible à la lumière. A 100 ISO, on est sur une faible sensibilité. C’est bien en journée hors de l’eau, sur quelques mètres sous l’eau ou avec 30/50m de visi, à 30m de profondeur en Méditerranée ça me parait faible. Sinon, c’est de mettre à jour ta gopro et prérègler des protunes et changer les paramètres sous l’eau avec les QRcodes. Lors de la 1ere plongée tu pourras faire des tests et voir quels sont les meilleurs réglages. J’ai pas encore testé les QRcode mais @caolila l’a installé (et peut être déjà testé)
  11. Pour la surface (écrit noir sur blanc sur le site de Garmin). Sous l'eau, le gps ne fonctionne pas... impossible de retrouver son point de départ avec
  12. 840€ a 1150€ selon la version. Dans l’idee, c’est pas mal du tout. Une fois récupéré depuis la surface, il indique le cap, la distance et la durée en fonction du palmage. Mais j’avoue ne pas voir l'interêt en plongée loisir, surtout pour le prix (bon, je fais de la plongée loisir petit bras )
  13. ... quoi que il y a peut être de quoi se marrer encore quelques pages
  14. Je ne sais pas d’où tu sors ceci. 3 infirmières réa dans 3 hôpitaux différents (Paris, Annecy, Genève) me disent la même chose: des vieux obèses Les chiffres disent la même chose: 8% c’est le taux des moins de 45 ans en réa fin juin. Il faut arrêter de raconter n’importe quoi par idéologie. Je me suis arrêté à la 3e ligne tellement c’est ridicule. Je suis atterré. lorsqu’on a besoin de tartiner 50 lignes et rabaisser son interlocuteur en lui retournant des arguments qu’il n’a pas utiliser ... c’est lamentable. Tu as sûrement besoin d’exprimer quelque chose. Si ça te fait du bien, pourquoi pas. Fais toi plaisir mon grand. Il y a du haut niveau de mauvaise foi les gars. Et pour certains, vous êtes d’une violence assez hallucinante (et si vous ne vous en rendez pas compte, c’est vraiment grave). Du coup, je vais aller discuter (même avec contradiction) avec des gens plus apaisés
  15. L’age Median des décès de la Covid est de plus de 80 ans (85 en avril il me semble). L'idéologie de faire vacciner des enfants (moins de 17 ans) qui ont une espérance de vie de 60 à 70 ans sur un vaccin dont on ne connaît pas les effets à long terme n’est elle pas une connerie? Et on peut sortir tous les arguments à la con que l’on veut, personne n’a de réponse. Quel bénéfice pour eux (bénéfice/risque)? Il est nul, puisque à quelques exceptions près qui sont plus que négligeables, ils sont asymptomatiques On devrait d’abord vacciner tous les plus de 65 ans, qui représentent plus de 90% des décès. En appliquant simplement la loi de Pareto, on réglerait le problème. Et après voir comment agir sur les moins de 10% restant. C’est ça le pragmatisme (mais ça en manque beaucoup je trouve). Et pour ne pas me traiter d’idéologue, je précise que si je ne suis actuellement pas vacciner, il est possible que je le fasse dans un avenir proche afin de voyager
  16. C’est déjà difficile de rester sur un sujet, si tu pars sur d’autres ça va être le boxon
  17. D'après les chiffres, les contaminations repartent à la hausse mais le taux d’hospitalisation et d’hospitalisation pour cas grave sont eux à la baisse... ce qui démontre l’efficacité de la vaccination sur les personnes à risque. mais en fait, je ne suis pas certain d’avoir compris ton message
  18. Sans entrer sur le terrain idéologique de la vaccination (le but n’est pas d’apporter mon point de vue sur s’il faut ou non obliger les soignants à se vacciner). D’un point de vue pragmatique, il faut voir que nombre de soignants sont au bout du rouleau, qu’un nombre non négligeable a arrêté cette activité ces derniers mois (la durée de vie professionnelle d’une infirmière était de 7,5 ans... c’est en train de diminuer), que beaucoup sont contre une vaccination obligatoire... on risque d’en perdre encore beaucoup. Pour info, sur le bassin Savoie-Leman il y a déjà une pénurie d’infirmières... ils n’arrivent Plus à recruter et de plus en plus font des doubles services. Le pragmatisme contre l’idéologie, parfois il faut savoir choisir. On est au début d’une crise sérieuse
  19. Et pour rester cohérent, on finit son séjour avec un petit 18 trous en plein désert
  20. Je connais 3 méthodes expliquées par des moniteurs ou guides, c’est donc un peu connu et pas si confidentiel que ça. Mais je ne connaissais pas le terme. - En bougeant la mâchoire (avant/arrière) - En activant les muscles utilisés lors de la déglutition (simulation de déglutition) - En activant les muscles utilisés lors d’un bâillement (en simulant le début de bâillement) Par contre, je trouve que ce n’est pas si évident que ça des les appliquer (hors de l’eau pas de soucis avec les 2 dernières, mais jamais réussi sous l’eau). Naturellement, tu dois mobiliser des muscles qui sont mobilisés par ces techniques.
  21. Je voudrais apporter quelques précisions. Personne (en tout cas, pas moi) n’a dit que s’orienter à la boussole (ou compas) était précis et que cela devait être le seul moyen d’orientation. Pour ma part, je n’ai fait que répondre à la question : comment se servir d’un compas? Pour que ça soit précis et sans report sur carte, il serait nécessaire d’avoir constamment en visu un point de référence éloigné de plusieurs km et un viseur sur sa boussole (le viseur n’est pas absolument indispensable mais aide bien). Dans ce cas, et seulement celui-là, on pourrait garder un azimut précis et ne pas dévier de quelques degrés. Bien évidement, c’est impossible sous l’eau. Mais à la différence que sous l’eau on ne nagera pas plus de quelques minutes (contrairement à une navigation terrestre où on comptera en heures). De plus, on a pas de viseur sur un compas de plongée (viseur qui ne servirait à rien car pas assez de visi pour pointer un point de référence à plusieurs km). Ce qui fait qu’a chaque fois que l’on pointe le compas, la position du bras n’est pas tout à fait la même, d’où une erreur à chaque lecture. Il est impossible de faire une navigation au cap avec plusieurs changement de cap (5 min azimut 60, puis 10 min azimut 80, puis 5 min azimut 50...) car la vitesse n’est pas constante, la lecture imprécise, le courant, etc. Le compas ne sert pas à ça . Mais en ayant un cap sur un objet massif, avec une distance relativement faible (temps de nage... le but d’une plongée n’est pas de nager mais d’aller visiter un site), les marges d’erreur cumulées sont tout à fait acceptable pour un retour sur zone (je parle bien d’un retour sur zone, pas forcément au point précis de départ). Sois l’eau, le compas sert à partir d’un point À à un point B dont la distance est relativement faible et à revenir au point À... c’est tout. Ça ne va pas plus loin.
  22. Je n’avais pas vu la chose sous cet angle (sans mauvais jeu de mot). merci pour la précision, c’est plus clair
  23. Le but d’une triangulation est de vérifier à quel endroit tu es. Pour les amers, si je comprends bien, tu relèves un point à un instant t, tu le reportes sur ta carte. Et tu traces ton cap sur la carte. Avec la vitesse du bateau, tu sais que dans 5 min tu seras à tel endroit, dans 15 min à tel autre endroit, etc. Donc, à 5 min ( a 15 min, etc.) tu refais une triangulation, et tu reportes la nouvelle mesure sur la carte. Si tu es sur la ligne de cap, t’es bon, sinon cela signifie que tu dévies de ton cap (et tu corriges ta trajectoire). Ca fonctionne comme En terrestre finalement. Mais sous l’eau, comment tu fais puisque tu ne vois plus tes amers et que tu n’as pas de carte?
  24. Pas compris ce que venait faire l’utilisation des amers là dedans. C’est de la triangulation (et normalement il faut des point assez éloigné ( visi sous l’eau?) qui permet de relever à des instants données sa position et ainsi s’assurer qu’on tient un cap. Tout comme la triangulation terrestre, ça demande de reporter des points de position sur une carte. Si quelqu’un a compris son utilisation en plongée (et surtout sans carte) je veux bien une explication
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.