Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Didiplongée

Membres
  • Posts

    28
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France
link1
link2
link3

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Didiplongée's Achievements

Explorer

Explorer (4/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

3

Reputation

  1. OK, merci de ta réponse. Je trouve aussi que c'est une bonne idée car c'est vraiment accidentogène.
  2. Bonjour. Juste une précision : J'ai eu une mauvaise mauvaise surprise, en Méditerranée, au sortir de l'eau avec mon binôme. Nous sommes sortis à environ une cinquantaine de mètres du bateau du club qui nous avait vendu la plongée. Partis les premiers donc rentrés les premiers. Le bateau est un gonflable semi rigide (haut sur l'eau) et il se trouve que l'échelle de remontée était cassée (cassée ou dessoudée ?). Mon binôme étant fatigué, je me suis occupé de sa bouteille et, en l'absence de bout le long du bateau, nous nous sommes tenus accrochés à la corde de l'ancre en attendant de l'aide. lorsque le moniteur est arrivé au bateau avec sa palanquée, tous muscles dehors, il a réussi à grimper sur les boudins du bateau et il a aidé tous les plongeurs à remonter très fier de lui et de ses capacités sportives. Ma question est de savoir si, en France, oui ou non il y a une obligation de laisser quelqu'un en sécurité à bord du bateau comme ca se passe dans tous les pays étrangers. Merci de vos précisions.
  3. Un bon conseil, évite Suresnes et son actinia club, je crois qu'il n'y a pas pire club.
  4. Il n'est pas question de privatiser quoique ce soit quoique certains plans d'eau sont essentiellement réservés à des membres d'une certaine fédération. Pas de licence, pas d'accès..... Je connais un peu le barrage de l'eau d'heure ou ddes carrières Belges ou tu te pointes, tu payes une toute petite somme et tu plonges sans qu'on te demande quoique ce soit. Si j'ai envie de plonger en mer ou en lac je n'ai pas besoin de m'affilier à qui que ce soit. Pour la question de la responsabilité civile, j'en ai déjà une avec mon habitation. Quand à ma protection personnelle en cas d'accident, de vol de matériel ou autre je choisis moi-même mon assurance plutôt que de me voir imposer un assureur quelconque, en particulier un courtier d'axa......
  5. J'entend bien, les lacs, les carrières, les rivières,....... pourquoi pas. Mais je ne vois toujours pas l'intérêt de payer une cotisation pour entretenir un club associatif et par ce biais, une fédération. Pour faire celà, et si la dite fédération n'a pas créé un monopole sur ces sites de plongée, afin d'être prudent il suffit d'une assurance qu'au moins n'est pas imposée.....
  6. A quoi servent les clubs associatifs lorsqu'on habite loin de la mer, à part y retrouver des amis. Pour faire des longueurs dans une piscine il est inutile de faire partie d'un club de plongée, pratiquement toutes les piscines acceptent les nageurs avec palmes. Pour pratiquer la plongée 'bouteille' durant les vacances, il suffit de se former dans une structure commerciale à l'open water en France ou à l'étranger et si on a bien étudié et réussi ses exercices, je ne vois pas bien ce qu'on peut apprendre de plus. Pour le reste, et si on est curieux, il existe une multitude de bouquins......
  7. Passionnants tous ces commentaires, je suis mort de rire.
  8. Merci à tous de vos réponses. Après recherches ,il semblerait (je dis bien il semblerait) que dans mon cas, en tant qu'individuel je ne suis soumis à aucune réglementation particulière. Ce sont mes bouteilles et mon compresseur et c'est à moi de les entretenir (sablage des blocs, visite endoscopique, etc.....). Par ailleurs, certains d'entre vous évoquent le TIV. Ne connaissant pas ce sigle je suis allé faire un tour sur Google. Ce fameux TIV implique que pour avoir ce diplôme il faut s'inscrire à la fédération des sports sous marins (prendre une adhésion), ce que je n'ai aucunement l'intention de faire car cet organisme est bien loin (avec tout le respect que je lui dois) de ce que je souhaite faire. Ayant eu de mauvaises expériences en Corse je vais me tenir bien loin de ces 'petits chefs' qui se prennent un peu pour le centre du monde. D'autre part, en ce qui concerne le TIV, je ne vois pas ce que je pourrais apprendre de plus que ce que nous savons (moi et mes amis) en une ou deux journées de formation. Sans compter que cette qualification demeure quelque chose de limité aux clubs de la ffesm et n'a aucune valeur sur le plan légal. Je vais donc m'en tenir à entretenir mon matériel de plongée moi-même et continuer à plonger sur nos côtes avec mon groupe d'amis et dans des structures professionnelles à l'étranger.
  9. Merci à tous pour vos réponses, je vois que c'est un sujet quelque peu épineux. Je vais creuser un peu la question en posant le problème à DAN qui est mon assureur, peut-être pourront-ils me répondre. Bonnes fêtes de fin d'année à tous.
  10. Bonjour. Me considérant toujours comme novice, j'ai une question concernant la loi française sur les bouteilles de plongée. Je précise bien que ma question concerne la France et exclusivement la France, à savoir qu'a l'étranger et plus précisément en mers chaudes je plonge le plus possible en recycleur maintenant que j'ai été formé. Je possède un petit bateau et j'ai fait l'acquisition d'un petit compresseur d'occasion et de deux bouteilles de plongée (12 l). Je me considère donc comme étant tout à fait autonome. Toutefois je me pose une question sur la législation en vigueur concernant les bouteilles. Suis-je assujetti à une quelconque réglementation ? Je remplis mes bouteilles moi-même et me sens tout à fait capable de visiter et d'entretenir moi-même régulièrement mes bouteilles (étant bien conseillé). Jusqu'à ce jour j'ai lu et entendu tout et son contraire. Je ne fais pas commerce de la plongée et n'ai pas vocation à distiller de l'apprentissage. Si quelqu'un peut sérieusement m'éclairer à ce sujet sans tomber dans une quelconque polémique je lui en serais extrêmement reconnaissant. Merci par avance.
  11. Quelle idée de s'assurer pour la plongée chez axa alors qu'il existe des assurances 'plongée' qui offrent des garanties bien supérieures. Je n'aimerais pas qu'il m'arrive quelque chose au bout du monde et avoir à téléphoner à axa. J'ai une de mes connaissances qui a fait un accident de décompression lors d'une croisière au Panama (FOP non détecté), fort heureusement son assurance était le DAN. La réactivité de DAN a été exceptionnelle fort heureusement et il s'en est sorti sans frais ni problème. Peut être qu'axa est bien en France, ailleurs j'ai quelques doutes.
  12. Bonjour. Comme le prix que j'ai payé à l'air d'en étonner certains, je précise que j'avais tout mon matériel à l'exception de la bouteille (12 litres acier, donc sans supplément) et des plombs (5 kg). Par ailleurs je n'ai pas non plus demandé de guide et j'ai plongé en toute autonomie dans le premier club avec un français et un belge (*** et ** CMAS) tous deux Advanced diver PADI. Ils étaient aussi contrariés et déçus que moi (110 euros pour 2 plongées). Dans le second club il me semble que nous étions en autonomie, 4 plongeurs, dont un a pris le tête du groupe (104 euros pour 2 plongées). Deux plongées sans intérêt avec un leader qui, semble-il, ne connaissait pas les fonds. Je ne regrette aucunement le prix que j'ai payé et j'étais prêt à payer plus cher pour avoir de la qualité.
  13. Tout le matériel à trimbaler jusqu'au zodiac, marcher dans les cailloux, traverser la plage, marcher dans l'eau jusqu'au bateau et, cerise sur le gâteau, grimper l'échelle avec la bouteille sur le dos. Idem au sortir de la plongée et cela devant un imbécile ricanant de mes efforts....
  14. Je suppose que ce commentaire m'est destiné. Ben oui, quand je paye 55 euros la plongée je suis en droit d'obtenir un certain service, notamment que mon matériel soit sur le bateau, ce qui me paraît un minimum.
×
×
  • Create New...