Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

fiftyshadesofblue

Membres
  • Posts

    16
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France
link1
link2
link3

About fiftyshadesofblue

  • Birthday 01/21/1969

Personal Information

  • Localisation
    France
  • Passions
    plonger, enseigner, l'art, les sciences de la santé, un peu geek aussi
  • Profession
    instructeur d'apnée, plongeur scaphandre, consultant marketing

La plongée

  • Féderation(s)
    FSGT
  • Niveau en plongée
    A4, E2, nitrox confirmé
  • Professionnel de la plongée
    Yes

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

fiftyshadesofblue's Achievements

Apprentice

Apprentice (3/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

2

Reputation

  1. et si les astres veulent bien s'aligner, on remet ça cette année de fin décembre 2020 à Avril 2021 https://www.50shadesofblue.fr/apnee-sous-glace
  2. et ne pas oublier Val Thorens au lac du lou à 2035m pour y pratiquer de l'apnée depuis l'an passé, avec moi en l'occurrence. Un petit paradis loin des remontées mécanique et du bruit avec un extraordinaire chalet d'altitude juste au dessus du lac. https://www.50shadesofblue.fr/apnee-sous-glace
  3. bonsoir, j'arrive sans doute après la bataille mais voici quelques éléments assez factuels pour ceux qui souhaitent progresser rapidement en apnée. 1/ Comprendre : Comme on le dit souvent, retenir sa respiration n'a rien de naturel et le corps va vous le faire savoir. Dès lors cela a des impacts sensoriels et de facto mentaux : qu'est-ce qui se passe dans mon corps, c'est "insupportable", je stresse, je stoppe mon apnée. La réponse a été donnée et je simplifie les mécanismes : l'augmentation des pressions partielles en Co2 dans le corps lié au fait de bloquer se ventilation introduit un déséquilibre anormal et fait réagir le corps : spasmes, chaleur, tension, etc.... c'est une information que le corps vous donne, pas encore une alerte de danger potentiel. mais quand on ne le sait pas, on peut vite monter en stresse ce qui augmente le cercle vicieux. => d'où le relachement demandé : pas d'effort = pas de montée rapide du Co2 et un meilleur état d'esprit. 2/ Solution : l'entrainement très progressif - En hypercapnie cela permettra au corps d'accepter une augmentation de plus en plus forte de la pression CO2 comme devenant normale, et facilitera la recherche de détente. Le corps s'adapte rapidement dans le cadre d'une séance, et bien entendu d'une séance à une autre si pas éloignée de plus de 2/3 jours. - la relaxation, le lâcher prise, cela s'apprend et s'entraine quand on ne sait pas le faire naturellement seul pour qu'il soit efficace et profond. Cela passe déjà par savoir respirer correctement, ce qui n'est pas non plus toujours le cas. 3/ L'idéal : se faire coacher Un moniteur, bénévole (en principe) ou professionnel d'apnée saura construire des séances cohérentes, vous débriefer pour comprendre les ressentis, apporter des outils et des correctifs et adapter l'entrainement en cohérence avec votre objectif. Bonnes apnées - et jamais seul !!! Dan - instructeur pro d'apnée et de plongée
  4. Hello Victor, Super, continue tranquillement. En fonction de ta géographie tu trouveras certainement un club avec une section apnée, tu peux regarder à la FSGT ou chez AIDA ou à la FFESSM. les plongeurs sont en général peu ou pas formés à l'apnée et ne s'y intéressent e plus souvent que pour leur passage de niveau N4 ou MF2... et nous sommes alors de toute façon très loin de notre pratique. Sinon tu pourras trouver des moniteurs professionnels, affiliés ou non à ces fédérations, qui pourront alors t'accompagner presque sur mesure en fonction de ton agenda, mais bien sur il y a un budget à prévoir. Les apnées à sec se font très bien en suivi via internet.
  5. Le post est ancien mais utile alors je propose une réponse : - Acétone, mais attention au support, procéder délicatement et tester avant tout... - Chauffer la colle au sèche cheveux permet de la ramollir et de l'enlever assez facilement. Dan - Instructeur apnée
  6. Vaste sujet ! Tu parais en forme et tu as progressé sans faire de syncope jusque là, je dirais que le chemin n'est donc pas mauvais. Ton approche semble pour l'instant très animée par la recherche de performance. C'est peut -être ce qui peut constituer un frein à court terme si la frustration de progresser de façon plus difficilement ou de régresser se fait jour. Ce que l'appli ne te donne pas et qui sont nécessaires pour progresser (sans rentrer dans un cours d'apnée) : - la qualité de la ventilation : développer une prise d'air optimale sans tomber dans les pièges de l'hyperventilation et de la carpe (mise sous pression de l'air dans les poumons). Cela passe par des étapes d'assouplissement musculaire et thoracique notamment. - Optimiser ton relâchement musculaire général, avant le top, et surtout pendant afin de limiter les gestes parasites, la consommation inutile d'oxygène... A ce sujet as-tu des contractions au niveau du diaphragme ou de la glotte à un certain moment ? C'est un signal du corps très normal qui donne des indications tout au long de l'apnée, mais tous les apnéistes n'en n'ont pas, ce qui peut s'avérer plus compliqué pour eux au bout du compte. - Une pensée légère, peu consommatrice (le cerveau consomme 20% de tes ressources en énergie). Il y a beaucoup d'approche possible entre l'auto hypnose, la sophrologie, le rêve éveillé, l'introspection etc.. Par ailleurs, les règles de base en sécurité : - Ne Jamais être en situation de pouvoir chuter ou s'étouffer si d'aventure tu devais perdre conscience, même quelques microsecondes . - Dans l'idéal rester sous la surveillance de quelqu'un.. Voilà, après c'est comme tout sport, l'entrainement en autonomie c'est bien,mais dans bien des cas un coach est intéressant pour t'aider à progresser, comprendre, planifier, tester...et rendre tes entraînements intéressants, ludiques, pour garder une seine motivation. Tu en trouveras certainement autour de toi. Dan , instructeur d'apnée
  7. Pas mal de bassins d'intérieurs vont ré-ouvrir dès le 1er juillet en Ile de France, la plupart des piscines que je connais ont pris le parti de ne permettre que de la nage, sans matériel, san jeu, voire sans pataugeoire, en limitant 4/6 nageurs par ligne d'eau, sur des horaires contingentés de 1h30 a 2 heures sur rdv, et pas de douche à la sortie etc... Ce sera funky cet été la piscine
  8. et c'est pas fini avec +20 nouveaux moniteurs BPJEPS par an qui sortent du CREPS
  9. Pas de soucis, mea culpa pour les premiers posts ou ma signature intégrait mon site en effet, mais plus les suivants Je mets à jour si je peux mes premiers posts , mais je crois que l'admin a traité déjà, je vois plus la carte de visite .
  10. Ca a donné quoi ? Dan - instructeur d'apnée
  11. Super sujet récurrent ça Et un an après, ça donne quoi cette BTV ? Des progrès ? Dan - Instructeur professionnel et BTV naturelle.
  12. Ha oui, "normal" : c'est un magnifique exemple de biais cognitif, assez courant malheureusement et très compliqué à désactiver puisque la personne est convaincue de sa compétence et de ce qu'il croit savoir, même si on lui démontre les failles de son raisonnement ou pire la réalité de son incompétence. D'expérience, cela demande une pédagogie douce et longue pour qu'il modifie "tout seul" son rapport au savoir....et pendant ce temps cela demande une extrême surveillance lors d'une sortie en binôme avec ce genre de personnes. Ha....je suis moi-même en plein biais là non ??? lol Dan - instructeur d'apnée
  13. Bonjour Val, Simples sorties ? cela veut dire sans coaching j'imagine. Oui aussi, nous faisons aussi des sorties à la carte, en indiv ou petits groupes selon les envies. Forcément en post confinement, on a réduit la taille de groupe. Me contacter en MP pour ne pas "polluer" le forum .
  14. Tu peux aussi utiliser un pince nez d'apnéiste dont le design permet la plongée sans maîtrise de BTV. Il existe au moins 2 produits sur le marché français : - OMER propose un masque et son pince nez à régler pour permettre de compenser masque et oreilles. J'ai testé, il faut prendre le temps de trouver le bon réglage pour soi, mais ça marche. - Pascal Huron propose un produit que je n'ai pas testé - mais j'ai tendance à lui faire confiance en tant que professionnel - que tu trouveras ici Bonnes balades Dan - instructeur professionnel d'apnée Cela se gère en maîtrisant bien le voile du palais, pour laisser l'air reprendre son volume dans l'espace ORL complet afin de ne pas se blesser au niveau des capillaires en effet. Lorsque l'on est bien relâché cela se fait presque naturellement au bout de 2 / 3 descentes en formation. Dans le doute ou à la moindre tension, retirer le pince nez à la remontée est un réflexe à avoir indispensable. Dan, instructeur d'apnée professionnel
  15. Si jamais tu viens à Marseille cet été, et si cela te tente, tu pourras toujours nous demander si on a de la dispo pour te proposer un cours particulier pour commencer avec des bases solides avant de rejoindre nos sorties en groupe : - La ventilation en préparation et en récupération - L'art du canard et de la verticalité - Améliorer son palmage et son aquaticité - Prendre le temps de prendre le temps et surtout : s'amuser et découvrir l'environnement sub dans les Calanques : grottes, épaves, faune,... en toute sécurité, de jour mais aussi de nuit Aude & Dan - Instructeurs professionnels BPJEPS / AIDA ....
×
×
  • Create New...