Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

hougoul

Membres
  • Compteur de contenus

    28
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Country

    France
link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

11 Good

À propos de hougoul

  • Rang
    Rang du forum : Poisson perroquet

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. En fait j’en ai parlé dans un poste précédent ou ma difficulté est de savoir mettre et dosé correctement là chaud. Le montage/démontage est tellement simple que j’en ai pas vu un sujet. Entretien pareille tout ce rince sauf les cellules oxy. Pas besoin d’outil, la boucle ne peut être mis que dans un sens. Les clapet anti retour sont facilement vérifiables. le seul point négatif est le couvercle de la batterie de secours et qui recharge les deux autres batteries, le dévisser n’est pas évident. La procédure est généralement la suivante (sur la machine vérifiez vos gaz et le mar
  2. Par complexité, j'entends complexité à l'apprentissage, Normalement la majorité des problèmes sont sensé être maitrisé préalablement par la formation en Nitrox (si machine sans déco) et Nitrox avancé/confirmé (si machine avec déco). Les seules grosses nouveautés sont l'hypercapnie, l'apprentissage de la stabilisation, certaines manipulations liées au side Mount et les calculs d'autonomie.
  3. Je dis juste qu'à chaque fois que j'ai plongée avec eux ils avaient les deux bail out (des S40), même si je pense que l'un des deux étaient destiné à nous les OC, à l'époque j'était Niveau 2 donc sous leur responsabilité (N4) lors des plongées au delà de 20m. Maintenant je ne les ai jamais forcé à ce sur équiper ce n'est juste que mon expérience. Après on a croisé un Triton ce week end et il avait qu'un bloc sur le dos. Perso j'ai longtemps hésiter entre le triton, le Shark et l'horizon. Pour finalement rester entre le triton et l'horizon. Et c'est plus mes ob
  4. Tou dépends de tes objectifs si tu veux aller au delà des 40m faire du trimix... il n'y a pas à hésiter prends un CCR. Le problème est qu'en Europe à part l'inspiration sans option, les CCR ont des prix très proche de celle d'une voiture. Perso sur des plongées au de la de 20m je n'ai jamais vu aucun plongeur partir sans leur 4 bouteilles, 2 petite du CCR et deux bail out. La seule chose que je puisse te dire est que je connais deux plongeurs Horizon qui sont aussi plongeur Revo voir pour l'un des deux Shark, Kiss Spirit et Triton. Hors pour celui qui est Revo (c'était
  5. Je fais l’extended. Normalement tu as une première plongée découverte la formation commence que si tu souhaites continuer. Extended 6 plongées, normale c’est 4 plongées. aujourd’hui c’était ma 3 ème plongée 1h15 sous l’eau (7°) avec 10 minutes de nages à 10 m en bail out+ la machine à 30 l\min. On a vu un omble chevalier (je crois) et il me semble un féra
  6. J'ai eu une réponse du pourquoi deux bouteilles et 40m 25min max au fond. En fait avec une 7L vous n'avez pas assez de gaz pour faire vos pallier et sortir en cas de bail out au fond en fin de plongée, Il faudrait avoir une 12L, et il est plus agréable d'avoir deux bouteilles de 7 L.
  7. Un autre issue d'un PSCR est aussi la raison suivante: Etant donnée Que Mares est une compagnie européenne avec un gros marché en Europe, elle est dans l'obligation de faire une machine CE. Hors la norme CE oblige que tout recycleur soit capable de fournir un GAZ respirable (équivalent à 21% surface) dans la pire condition 3L/min de consommation d'O2. Pour maintenir un 21% avec un NX 30 il faut injecter 30L / min. Sur un PSCR le pire des cas est proche de la surface car pour avoir du 30L/min dans ces conditions il faut rejeter environ 30% (valeur retenu par un PSCR de kis
  8. L'argument est la simplicité en usage, la maintenance ce n'est pas vraiment très compliqué. Après ils auraient pu faire un PSCR mais de toutes les façons ils aurait du mettre des cellules et une électronique branché avec (Obligatoire pour être CE il me semble). Sinon ils avaient deux problèmes être grand public (donc maximiser la sécurité, et la facilités d'emploie, agréable dans l'eau...) et toucher un public plus avancé mais pas forcément TEC haut niveau (juste plongées avec décompression, d'un point de vu français c'est étrange du fait que les plongées déco s'est vu comme u
  9. D'un point de vue machine, oui en technologie c'est quasi identique (une ou deux redondances en moins) c'est pour cela que je pense qu'il est difficilement justifiable d'avoir un prix ECCR > à 2000 euros de plus que la version horizon Deco, et pour les MCCR impossible de proposer plus cher (de mon point de vue). Par contre en utilisation c'est tout autre, beaucoup moins de what if et problème potentiel même si l'électronique est mort du moment ou tu as une redondance pour la profondeur, le temps et le calcul des paliers (si plongée déco). Le solénoïde est inversé par
  10. le deux gaz sont branchés sur un "common rail". le gaz de fond à une pression de sortie < au gaz de déco. en début de plongée le gaz de déco est fermé. ppO2 ou NX cela reviens au même mais du point de vue utilisateur la machine maintien un NX que tu définies avant la plongée. Pendant la plongée tu peux le modifié à ta convenance. si ta bouteille est 99% O2 alors tu ne peux et ne dois l'ouvrir que entre 0 et 6m (bail out et sur injection pendant le check de fonctionnement qui a lieu toutes les 10 minutes)
  11. La version no deco est livré avec un détendeur standard mares. La version Deco est livré avec deux détendeurs, le même que celui du non Deco + un premier étages et deuxième étage oxygène clean. Pour mettre du NX50 sur la bouteille de fond il te faut forcement avoir pris la version déco et utiliser une bouteille Oxy clean + les détendeurs déco.
  12. C'est un HSCR, comme les ASCR il a un débit constants mais régler sur une valeur minimal de 5L/min à la surface (6.8L / min à 40m). Et il complète le débit par une command électronique ESCR afin de maintenir le Nitrox défini en set point. Oui quand la surpression est légèrement trop forte dans la machine, elle relâche des bulles dans ton dos (généralement à l'expiration). Mais à la différence du PSCR, il ne fait pas de bulle à chaque respiration.
  13. Le fait de respirer en continue et plus ample que la normale (surface), fait circuler l'air dans la boucle et la valve de surpression fonctionne mieux, du coup moins de variation de volume de gaz dans la boucle (surtout toute les 10 minutes lors des tests).
  14. Deuxième plongée (Air -4, Eau 7): Stabilité bien meilleur 2Kg de moins (mais encore un trop lourd) et j'ai changé ma façon de respirer, un peu plus ample et surtout sans micro apnée. Pour les bulles, mon collègue de formation est parti avec une seule bouteille en NX 50 pour cette plongée avec un set point à 36. Sa machine envoyait du 5L/min, du coup il ne faisait que très très peu de bulles. Moi Avec du NX32, set point Nx 26. j'en faisais plus environ toutes les 30s.
×
×
  • Créer...