Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Yosto

Membres
  • Posts

    23
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France
link1
link2
link3

Personal Information

  • Localisation
    Paris
  • Profession
    Au chaud et au sec dans mon bureau

La plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM, GUE
  • Niveau en plongée
    N2, Nitrox, GUE Fundamentals
  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Yosto's Achievements

Apprentice

Apprentice (3/14)

  • One Year In
  • Reacting Well Rare
  • Collaborator
  • Dedicated Rare
  • One Month Later

Recent Badges

6

Reputation

  1. S'ils gonflent aussi du nitrox ou du trimix, d'autant plus s'ils manipulent des bouteilles par dizaines, je préfère vérifier que j'ai bien de l'air dedans et qu'il n'y a pas eu de loupé quelque part (vous me direz, s'ils offrent autre chose que de l'air c'est probablement ce que je prendrai, et donc j'analyserai forcément le mélange :o). Dans tous les cas ça va prendre 30 secondes à vérifier, c'est pas spécialement coûteux en temps. Après faut voir aussi la plongée prévue... si c'est pour aller à 15m ou s'ils n'ont que du gonflage air dans le centre, effectivement ça ne sert pas à grand chose.
  2. On est d'accord qu'un analyseur d'O2 ça tient dans une poche et ça coûte 200€ pour un modèle ordinaire ? Quand on trimballe déjà 20kg et des milliers d'euros de matériel en voyage, ça ne me paraît pas être un ajout si pénible que ça, alors que ça me semble être un élément de sécurité franchement important, surtout quand on prévoit un rythme de plongée intensif et l'utilisation de mélanges (et encore, même à l'air, personnellement je prendrais les 30 secondes nécessaires pour analyser la bouteille).
  3. Oui effectivement ça reste évolutif. Lorsque je l'ai achetée, il y avait un modèle en stock seulement dans la boutique. Le gérant du magasin a pris le temps de prendre toutes les mesures selon la grille fournie par le fabriquant pour choisir la bonne taille. Tu te retrouves en gros avec une vingtaine de mesures, et ensuite tu essaie de trouver la taille de combinaison qui s'en rapproche le plus (sachant que certaines parties sont plus importantes que d'autres (genre c'est pas très grave si t'as quelques cm de longueur de bras en trop sur la combinaison, mais à d'autres endroits ça doit être plus ajusté). Tu peux aussi prendre les mesures toi-même, on trouve la grille détaillée des pointes de mesures pour chaque taille sur Internet. Concernant les palmes, j'ai des Jet Fins de chez Scubapro. Mieux vaut des palmes assez lourdes pour compenser le fait que tu auras un peu d'air autour des pieds et un gros bottillon avec du néoprène autour.
  4. Alors, j'ai pu l'essayer, mais peu, donc mon avis reste limité. De plus, c'est ma première étanche, donc je n'ai pas beaucoup d'éléments de comparaison. Ce que j'apprécie : - Ça s'enfile et se retire en quelques secondes. - C'est confortable, et sortir de l'eau sec c'est vraiment incroyable. Pas de transition pour se sécher, doucher, changer. Tu sors et hop, quasiment prêt à aller au resto - C'est très facile d'ajuster le confort thermique, il suffit de modifier les vêtements qu'on porte en dessous. - Les finitions m'ont l'air excellentes, rien ne dépasse. - La fermeture avant en diagonale, bien mieux que celles qui s'ouvrent dans le dos. - La purge bien placée, sur le bras gauche. - Il y a des emplacements prévus pour une P-valve et des branchements de sous-vêtements chauffants. Je n'en ai pas pour le moment mais du coup c'est plutôt évolutif. - La toile semble solide et en même temps assez légère. J'imagine qu'il y a plus solides ou plus léger en sur mesure ailleurs, mais ça me semble ici être un bon compromis. - Ca sèche super vite. - Je l'ai payée dans les 1100€, alors qu'en sur-mesure chez Santi/DUI/SF Tech on doit être au moins au double pour l'entrée de gamme. Quelques points négatifs (très relatifs, je suis quand même très satisfait) : - Un peu d'incohérence sur certains éléments : J'en ai pris deux (pour moi et ma compagne), et l'une a une valve low profile, l'autre une valve standard plus grosse. De plus, les cagoules sont étrangement différentes : sur la mienne ils ont donné une cagoule Avatar 7mm, et sur celle de ma compagne c'est une cagoule Santi 5-6mm... je comprend que la taille puisse changer, mais l'épaisseur, je ne vois pas le rapport. Ca aurait été au moins bien d'avoir l'info sur ces éléments au moment de l'achat, même si ce n'est pas très grave. - Ce n'est pas du sur mesure, et donc il faut trouver une taille qui convienne. Il doit y avoir une dizaine de tailles, donc de quoi faire, mais par exemple pour un physique comme le mien (grand, plutôt mince et fit), j'ai du eu mal à avoir quelque chose qui aille parfaitement, et j'ai du prendre un peu large à certains endroits. C'est pas très grave, mais clairement c'est sans doute plus simple de trouver un ajustement parfait en étant taillé épais. - Les botillons sont fixes et imposés en lien avec la taille de la combinaison. Du coup, comme j'ai des grands pieds, je vais devoir les changer. - Je n'ai pas vécu ça, mais j'imagine que si la combinaison prend l'eau ou beaucoup de transpiration, ça doit être un peu chiant à sécher vu qu'elle est fermée d'un côté (botillons fixes). - Le trilaminé ça se modifie, mais les délais sont longs. Il faut un mois avec retour atelier pour changer des botillons par exemple (et 300€ de plus, matériaux et main d'oeuvre). J'imagine que certaines réparations / modifications peuvent se faire seul avec un peu d'apprentissage, mais je ne suis pas sur d'oser tenter le coup avant un moment. Voilà ce que j'ai en tête, mais n'hésite pas si tu as des questions spécifiques. En tout cas, je suis très content de l'achat, et je ne regrette pas du tout de ne pas être parti sur une humide, une semi-étanche ou même une étanche en néoprène.
  5. Hello, Je suis à la recherche d'un ou une binôme, ou d'un club associatif, à Paris, pour pratiquer plus régulièrement que ce que je ne fais actuellement pendant mes vacances. J'ai envie de travailler la technique, éventuellement la théorie, en piscine/fosse, et même idéalement organiser quelques sorties le weekend de temps en temps. Plus précisément sur moi : - 35 ans - 14e arrondissement, moins c'est loin mieux c'est - Niveau 2 + nitrox (+ GUE Fundamentals dans 3 semaines !) - Environ 70 plongées - Entièrement équipé hors bouteilles Si vous avez des contacts / suggestions de clubs je suis preneur Merci
  6. Franchement, gros +1 avec Christophe. Maintenant que je suis passé sur une étanche trilaminée, impossible de revenir en arrière. C'est tellement confortable sur toutes les situations, tellement plus durable, adaptable, confortable. Ça s'enfile en deux secondes, se retire aussi vite, on ressort sec, sans avoir eu froid à aucun moment... si ça c'est pas un plaisir incroyable qui permet d'encore mieux profiter de ses plongées... Effectivement, pour 10-20 plongées par an, ça fait cher. Mais dès qu'on plonge un peu régulièrement, c'est vraiment, je trouve, un investissement hyper intéressant.
  7. Une étanche trilaminée et tu seras paré à toutes les conditions. Si tu n'as pas un rein à vendre pour du sur-mesure, regarde du côté de l'Avatar, prêt-à-porter fait par Santi, dans les 1 200€, que je trouve très bien.
  8. Bonjour, Je vais bientôt passer un peu de temps à Nice, et je me demandais si le coin était intéressant pour plonger. Est-ce que quelqu’un aurait des retours sur la région ? Des spots à conseiller ? Des clubs à recommander ou à éviter ? Je peux bouger autour de Nice, mais je n’aurai pas trop le temps ni l’envie de faire beaucoup de voiture. (J’aurai mon N3 / Nitrox confirmé quand j’y serai, et je suis entièrement équipé hors bouteilles) Merci
  9. Juste comme ça, du haut de mon modeste N2 et de ma centaine de plongées, il y a un point que vous ne relevez jamais, qui est la différence entre les formations à l'année en club et les formations en une semaine en bord de mer. Personnellement, je n'ai suivi que ça (N1 puis Nitrox, puis N2 pendant mes vacances, sur une semaine) et j'imagine (peut-être à tord ?) que ça correspond à 90% des formations de plongée. D'ailleurs 100% de mes proches faisant de la plongée l'ont également fait de cette manière. Et il me semble qu'il y a un fossé gigantesque entre ce que l'on apprend en club toute l'année vs. ce que l'on apprend en moins d'une semaine, pendant ses vacances, avec un investissement des enseignants clairement très light. J'ai déjà un paquet d'exemples de trucs que j'ai trouvé franchement pas terribles dans ces manières d'enseigner, et ce n'est que le début. Tout ce que vous évoquez, sur l'autonomie des N3 (ou des N2), se base j'ai l'impression sur l'idée qu'on part de formations associatives sérieuses, permettant déjà d'être correctement formés, et que l'accès ou non à des compétences d'autonomie réelle ne joue que sur la capacité et l'envie des enseignants du club à aller au-delà du programme. Or, dans les formations que j'ai pu côtoyer, pour moi-même, pour mes proches où j'ai souvent été présent, ou ce que j'ai pu voir de ce qui se faisait autour de moi, on est à 1000 lieues de tout ça dans probablement la majorité des formations "vacances". Et là, on part sur zéro capacité d'autonomie. Pour ma part, la plongée m'intéresse beaucoup, donc j'ai complété avec de nombreuses lectures, d'autres formations à côté (GUE...), et je ne me sens pas du tout en manque de connaissances pour mon niveau. Mais quand je vois la différence avec ce que vivent ceux qui plongent autour de moi, je me dis qu'avant d'envisager une quelconque vraie autonomie, il faudrait d'abord avoir des formations un peu plus cadrées et sérieuses pour 90% des plongeurs.
  10. J'aime bien cette vision, mais comme je vais me lancer dans une formation N3 en début d'année, je m'interroge : si la formation, telle qu'elle est conçue et donnée, m'indique que je suis "autonome", où est-ce que je peux trouver les informations / formations nécessaires pour devenir "vraiment" autonome, tel que tu le décris ? Savoir gérer une plongée une fois dans l'eau, et avoir de bonnes bases de sécurité, c'est bien pour plonger en structure, mais j'imagine que l'ensemble de compétences nécessaires pour faire des plongées hors structure est largement plus grand (et je ne parle même pas de plongée solo) que ce qui est compris dans un N3.
  11. Yosto

    Frenzel

    Hello, À force de lire que la méthode Valsalva n’est pas très bonne pour les oreilles, j’aimerais passer à autre chose et je m’intéresse à la méthode Frenzel. J’ai déjà un peu lu sur le sujet, quelques fois essayé, mais malgré les indications à suivre je n’obtiens rien de très convaincant. Auriez-vous de bonnes sources d’exercices à partager pour s’entrainer à effectuer cette méthode ? Merci
  12. Hello, Je voudrais investir prochainement dans un analyseur de gaz, mais je ne sais pas trop sur quels critères choisir (en dehors des gaz analysés). Auriez-vous des modèles à conseiller ? Pour le moment pour plonger en OC avec du nitrox, mais comme j’envisage sérieusement le trimix et le recycleur à moyen terme (disons 1-2 ans) je ne suis pas contre quelque chose d’évolutif si c’est abordable. Aussi, savez-vous si certains analyseurs permettent de contrôler les potentiels autres composants indésirables du mélange (CO, CO2) ? Merci
  13. En étanche "abordable", je vais inaugurer mon Avatar cette semaine, je pourrai faire un retour. C'est fait par Santi, mais standardisé, pas de sur-mesure ni d'options à la commande, pour un prix moitié moindre (environ 1200€).
  14. Personnellement j'ai pris les piles au lithium recommandées dans le manuel (Saft LS 14500), je les laisse dedans sans m'en préoccuper, et je les change quand il m'indique low battery (donc avant l'alerte batterie critique).
  15. Bonjour, Je m'intéresse de plus en plus aux combinaisons étanches, plus pour aller plonger dans des régions froides que pour du confort en eau tempérée, mais j'ai encore pas mal de doutes sur le choix de la combinaison et de l'éventuelle formation associée. J'ai noté qu'il semble exister en gros deux types de combinaisons étanches : en néoprène et en tri-laminé (avec des considérations plus subtiles sur les jointures en silicone ou en latex, mais bon je n'en suis pas là...). Le néoprène aurait pour intérêt sa solidité et le fait qu'il ne dépend de rien d'autre pour maintenir au chaud. Le tri-laminé semblant lui plus fragile mais permettant d'être habillé en dessous et de gérer sans doute plus finement la couche de protection nécessaire, et il n'apporte aussi aucune flottabilité supplémentaire (et donc permettrait de mieux gérer la flottabilité au fil des variations de profondeur et ne pas nécessiter 10kg de poids en plus). Déjà, pourriez-vous me confirmer / corriger / compléter ce que j'en ai compris ? Auriez-vous des conseils pour choisir ? Des marques à recommander ? J'ai entendu parler de Santi et DUI pour les tri-laminé, Aqualung ressortais souvent sur celles en néoprène, mais c'est tout, et l'ensemble reste flou pour moi (et surtout le choix semble complexe, surtout sur les tri-laminées qui ont l'air d'avoir un paquet d'options). Enfin, est-il nécessaire de suivre une formation pour plonger avec ce type de combinaison ? Ou est-ce que je peux y aller comme ça et apprendre sur le tas ? Dans le cas où je suivrais une formation, est-ce que ça change significativement de la faire sur un type de combinaison (si je la fais sur du néoprène, et qu'ensuite je m'achète une tri-laminé par exemple) ? Merci Profil actuel : N2 allant vers son N3 tranquillement (toujours aussi à la recherche d'un binôme pour organiser une formation GUE Fundamentals... si quelqu'un d'intéressé passe par là), un peu moins de 100 plongées dans des eaux tempérées / chaudes (14-30°C), mais avec une attirance pour aller explorer l'année prochaine la Bretagne, des grottes / carrières, et peut-être même des eaux vraiment froides en pays nordiques (mais rien de signé pour le moment !).
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.