Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

DiverMat

Membres
  • Compteur de contenus

    80
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de DiverMat

  • Rang
    Always happy in the blue

Informations personnelles

  • Localisation
    près de Lyon
  • Profession
    _

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Je découvre ton récit. Lamentable le comportement des moniteurs Que cela soit la plongée ou autre chose (à moins que cela soit un exercice à l'armée), l'apprentissage se fait par le plaisir et la volonté d'apprendre et d'aller plus loin. Essayer de forcer quelqu'un de la sorte à faire ce type d'exercice est une bétise qui a sans doute contribué à bien des accidents. Tu t'en sors bien. Je souhaite de tout coeur que tu aies encore envie de plonger et d'apprendre (avec d'autres instructeurs of course).
  2. DiverMat

    migraine et plongée ?

    1ère séance d'hypnose Au fait, j'ai trouvé la solution miracle pour ne plus avoir de migraines. Pour rappel, j'ai les migraines uniquement le week-end. Donc, le samedi et le dimanche, dès que je me lève je prends systématiquement un Claradol à la caféine (paracétamol + caféine) + 1 grand café. Cela fait un mois que je n'ai plus de migraine ! C'est toujours mieux que de prendre des triptans. Je procède ainsi même si je ne ressens pas de migraine. En effet, j'ai constaté qu'une migraine qui se déclenche plus tard dans la journée est très difficile à arrêter sans Triptan. D'autre part, j'ai réalisé ma première séance d'hypnose. Après un questionnaire par l'infirmière d'environ 30 min, elle m'a lu un texte hypnotique sur les sensations en plongée dans l'eau (elle a plusieurs textes et elle a choisi un texte sur un domaine qui évoque des sensations positives chez mois). Au bout d'environ 5-10 min, j'ai décroché, i.e. que je suis entré dans un état semi-conscient (sous hypnose donc) qui m'a complètement relâché. J'ai 10 séances de prévu et la prochaine fois j'enregistre la séance pour pouvoir faire la même chose à la maison. Trop tôt pour dire si ces séances ont un impact positif sur les migraines, je vous raconterai. En tous cas cas, migraine ou pas, cela est excellent pour se détendre et se vider l'esprit.
  3. DiverMat

    migraine et plongée ?

    Hypnose A Gabacholandia : j'ai suivi ton conseil , j'ai rendez-vous fin avril dans un centre de traitement de la douleur pour commencer l'hypnose (c'est d'ailleurs le neurologue du centre anti-migraine qui m'a cité l'hypnose comme une des voies possibles à essayer pour mon cas). Je te dirai comment cela se passe. D'ailleurs, il y en a t-il qui ont déjà essayé l'hypnose pour ce type de cas ?? A zoe31 : mon neurologue m'a dit que l'objectif que l'on se donnait pour un traitement de fond était en général de réduire la fréquence des crises par deux après quelques mois de traitement. Te concernant cela a donné quel résultat (en intensité et en fréquence) ?
  4. DiverMat

    [CR] Assistance à 40

    Parfaitement d'accord avec Loule06, je pense qu'après ce type de plongée, il faut avoir une explication sérieuse et vider son sac. Je ne suis que N2 mais lorsque je plonge de manière encadrée avec un N1, j'ai le réflexe naturel à avoir un oeil sur le N1 et bien le surveiller de mon côté (même dans une plongée encadrée). C'est d'ailleurs pour moi le concept d'une palanquée de 3. Dans votre cas, le guide en tête, le N2 qui suit et le N3 en dernier. Sinon, il a qu'à se fouttre en l'air tout seul ce niveau 3 ! Donc, je pense qu'il faut se dire ce que l'on pense après une telle plongée, essayer d'en faire une analyse collective. Sinon, cette expérience n'aura servi à rien, mais vraiment à rien. Et, après, l'apéro !
  5. Les gars, je crois qu'on s'est fait avoir ! Notre big boss plongeur.com amateur de nouveautés vient de tester le FIL SURPRISE, ("hidden thread" en anglais), concept emprunté bien sûr à notre cher M. Beliveau. Au prochain post, à tous les coups ils vont se démasquer . Je suis sûr qu'ils en rigolent derrière leurs claviers...
  6. J'ai beau regardé sur le calendrier, il me semble que ce n'est pas le 1er avril aujourd'hui... Le dauphin, je suis sûr qu'il devait être super content qu'on lui "apprenne" (j'aime bien le terme venant d'un 'terrien') à nager sur le dos... Effronté que je suis avec mes 60 plongées, comment j'ose répondre à une telle star ?! Trop impressionné, je m'en vais de suite.
  7. DiverMat

    migraine et plongée ?

    Effectivement, le site web sos migraine est vraiment bien. Me concernant, c'est une migraine dîte du "week-end" provoquée à chaque changement de rythme (dès que je ne travaille plus). En traitement de fond, le neurologue m'avait prescrit de l'avlocardyl (bétabloquant). J'avais trouvé deux documents intéressants sur les risques de prise de bétabloquant lors de la pratique de la plongée : http://www.cardiosub.com/resources/Betabloquants+et+plong$C3$A9e.pdf et surtout le document ci-dessous qui détaille le protocole de décision : http://www.comiteraba.fr/rendermedia.aspx?mediaid=2faee01f-a42b-4d85-bc44-492bb9079f6c&download=true
  8. DiverMat

    migraine et plongée ?

    Moi aussi, je fais partie du club des migraineux et je me suis aussi posé ces questions (d'ailleurs en ce moment j'en ai une ). J'avais d'ailleurs trouvé un document réalisé par des médecins qui concluait sur la compatibilité entre certains traitements et la pratique de la plongée. Faudra que je vous le retrouve. A Gabacholandia, tu prends un traitement de fond ? Lequel sans indiscrétion ? De mon côté, j'ai jamais osé me lancer dans un traitement de fond. J'ai une crise de migraine 2-3 fois par mois. Le Relpax me fait bien effet même si cela met KO pendant une heure ou deux. C'est clair que je ne prendais pas ce type de Triptan avant d'aller plonger. Sans parler de ce qui peut se passer dans l'organisme, cela assomme et ce n'est sans doute pas bon pour être bien serein au fond.
  9. Carrément HALLUCINANT ! Quand on voit toute cette faure marine en abondance, cela donne un peu d'espoir. C'est sûr que le recycleur, dans 10 ans, on en aura tous un. J'ai un trou de mémoire, la musique du début, c'est quel groupe déjà
  10. Un article plutôt original sur ce sujet dans la presse ce matin : Respect ! --------------------- "Dans le lobby du Congrès à Washington, ils ne sont guère passés inaperçus, ces citoyens estropiés venus presser leurs sénateurs d'adopter une loi pour la protection des requins. Anciens surfeurs ou vacanciers, un bras ou une jambe en moins, neuf rescapés d'attaques de requins aux Etats-Unis ont plaidé cette semaine pour la défense des prédateurs, menacés de disparition. "Je suis ici pour faire du lobbying pour sauver les requins. Et j'ai perdu un bras. C'est un message fort", assène Al Brenneca, 52 ans, attaqué par un requin en 1976 en Floride. Avec huit autres rescapés réunis à l'initiative du centre d'études Pew Environment Group, il milite pour qu'une réforme du "Shark Conservation Act 2009" restreigne la pêche aux requins pour leurs ailerons. Plus d'un tiers des espèces de requins sont menacées de disparition, pêchés pour la soupe aux ailerons et rejetés en mer vivants, une fois les nageoires découpées. Quelque 70 millions de requins disparaissent chaque année des océans. Les attaques de requins sur les hommes sont rares: entre 60 et 100 par an dans le monde. "Vous vous demandez pourquoi, ayant été attaqué par un requin, je ne veux pas tous les manger ou tous les tuer ?", interroge Krishna Thompson, un banquier new-yorkais de 44 ans dont l'attaque spectaculaire par un requin-taureau à l'été 2001, alors qu'il fêtait ses 10 ans de mariage aux Bahamas, avait capté l'attention des médias. Se défendant à coups de poing, il était parvenu à se défaire de l'emprise du squale. "Il me restait ma jambe mais tout ce que je pouvais voir était le fémur et le tibia, pas de chair, pas de veines, pas de muscles, seulement le blanc de mes os", se souvient-il. En short, une prothèse à mi-cuisse, un T-shirt estampillé "Les survivants d'attaques de requins prennent la défense des requins", il a expliqué à son sénateur: "ce que le requin m'a fait, c'est ce qu'il est supposé faire. Les requins existent depuis 300 millions d'années, avant les dinosaures. Ils sont si parfaits qu'ils ont peu évolué depuis". "Si nous tuons tous les requins, cela aura un effet sur la vie humaine, c'est pourquoi je suis ici", dit-il avec un respect mêlé d'admiration pour l'espèce de son bourreau. Les survivants ont livré mercredi leurs effrayants témoignages à des conseillers d'élus ébahis: "vu leur expérience, ils sont porteurs d'un message de défense de l'environnement très fort", a noté Matt Rand, du Pew Environment Research. Tous ont décrit une lutte d'une brutalité inouïe, baignant dans le sang, sans douleur ou presque mais durant parfois plusieurs minutes. Pour la plupart, leur blessure était si grave qu'ils sont tombés en arrêt cardiaque le temps d'arriver à l'hôpital. "Peut-être ai-je été mordu par un requin pour aider à sauver les requins. C'est le but de ma vie", affirme Mike Coots, jeune surfer hawaïen de 30 ans, qui a perdu sa jambe à 18 ans emportée par un requin-tigre. Un mois et demi après la pause de sa prothèse, il surfait à nouveau. "Je suis profondément convaincu que ces animaux ont une place dans notre monde et que sans eux, tout l'écosystème serait bouleversé". Cette démarche magnanime n'est pas des plus aisées. "Certains ne se remettent jamais d'une telle blessure. Certains ressentent toujours de la colère, que ce soit envers le requin ou leur propre stupidité. Cela prend des années et des années à clore ce traumatisme", reconnaît Al Brenneca, dont le bras droit a été avalé par un requin-citron il y a plus de 30 ans. Lui-même est passé par une phase de revanche où il tuait les requins au fusil, avant de créer un groupe de soutien aux rescapés du prédateur."
  11. Excellent CR car tu nous a vraiment bien fait partager tes sensations lors de cette nouvelle expérience. Cela n'avait pas l'air évident, alors bravo ! L'équipe autour de toi semblait très sympa. Des conditions excellentes pour ce type de baptême. Cela m'a donné envie d'essayer !
  12. Que de souvenirs mémorables ! J'ai fait la même plongée fin 2005 sur le célèbre site de Kona. Mantas garanties pratiquement à tous les coups. Après ce voyage, j'ai gardé ces images longtemps dans la tête.
  13. DiverMat

    Raie manta de nuit

    Cela devait être effectivement assez magique ! En fait, la lumière attire les planctons et comme les mantas se gavent de planctons, cela explique la suite. J'ai déjà observé cela dans une plongée de nuit à Hawaii. Par contre, c'est assez marrant de les voir venir en surface comme cela. Et puis, il y a l'aspect inattendu qui a dû rendre l'expérience inoubliable. Bravo !
  14. Extraordinaire... Quand la magie de la nature et le talent de celui qui la met en scène se rencontrent... Je t'en prie, continue à nous faire rêver comme cela plus souvent.
  15. Ton post me laisse des regrets ! Ah si j'avais fait comme toi... Snif, snif...
×
×
  • Créer...