Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Search the Community

Showing results for tags 'décompression'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La plongée sous-marine
    • Forum Principal
    • Scubanews, les actualités plongée
    • Plongée Enfants
    • Débutants en plongée
    • Apnée
    • Plongée et Handicap
    • Médecine
    • Incidents et accidents
    • Bibliothèque
    • Racontez vos plongées
    • Niveaux et prérogatives
    • Activités Associatives
    • Activités professionnelles
    • Enseignement et pédagogie
  • Le matériel de plongée
    • Le coin du matos
    • Construction et bricolage
    • Bateaux, nautisme
    • Bons Plans Achats
  • Bio et environnement
    • Biologie sous-marine
    • Défense de l'environnement
    • Identification d'espèces
  • Photographie / Video
    • Avis sur image
    • Photo : Sorties, stages, concours
    • Photo : Le matériel
    • Photo : Trucs et astuces, bricolage
    • Photo : La prise de vue en plongée
    • Photo : Le traitement de l'image
    • Vidéo : De la prise de vue au montage
    • Vidéo : Vos créations
    • Vidéo : Le matériel
  • La plongée technique
    • Nitrox / Trimix / Recycleurs
    • Plongée Spéléo, Archéologie et épaves
    • Le sidemount
    • Le matériel spécifique
  • Où Plonger ?
    • Bon allez on va plonger ?
    • Compte-rendus de voyages
    • Localisation de SITES
    • Les promos des pros - Voyages
    • FRANCE : du nord de la loire à la mer du nord
    • FRANCE : du sud de la loire au pays basque
    • FRANCE : côte mediterranéenne et Corse
    • Lacs, Carrières, Grottes et Fosses EUROPE
    • Lacs, Carrières, Grottes et Fosses HORS EUROPE
    • Méditerranée
    • Mer du Nord et Belgique
    • Nord Europe
    • Suisse
    • Québec
    • Atlantique EST & Afrique de l'OUEST
    • Atlantique OUEST
    • Mer Rouge
    • Golfe Persique
    • Océan indien & Afrique de l'est
    • Asie
    • Caraibes
    • Océan Pacifique
  • Divers
    • Charte du Forum
    • Présentez-vous !
    • Aide Forum
    • Le Bistrot
    • La vie du site
    • L'Informatique des plongeurs
  • Plongée sous-marine
    • La plongée sous-marine - Santé, médecine et incidents de plongées
  • Centres et clubs de plongées
    • Les clubs de plongée bénévoles en France
    • Plonger en France et en Méditerranée
    • Plonger dans le monde entier
  • Matériel, photographie et vidéo
    • Photo et vidéo sous-marine - En Général
    • Photo et vidéo sous-marine - Matériel

competitions

  • Confinés
  • Grands Espaces
  • Rentrée !
  • Coloré

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


A propos


Localisation


Passions


Profession


Féderation(s)


Niveau en plongée

Found 2 results

  1. Suite des tests de l’algorithme Fused 2, proposé par Suunto, comme une évolution majeure du Fused, suite aux commentaires peu amènes des plongeurs pour les plongées au-delà de 40 mètres. La première version des tests publiée en mars concernait les profils carrés. Ma conclusion de l’époque était que Suunto avait bien corrigé le tir pour des plongées jusqu’à 50m avec des profils proches de ceux des ordinateurs utilisant un algorithme Buhlmann correctement réglés. Au-delà de 60m, cela se corse pour le Fused 2, on retrouve les mêmes défauts que pour le Fused avec des plans de décompression exagérément longs, que ce soit à l’air ou au trimix avec des gaz Nitrox en déco. La conclusion de l’époque était que le Fused 2 était bien adapté à la plongée loisir jusqu’à 50m. Et donc parfaitement adapté à un ordinateur comme le modèle D5 chez Suunto. Mais pas du tout pour les profils trimix autorisés par les modèles Eon (Steel et Core) Pour cette suite, j’ai décidé de mettre à l’épreuve l’algo Fused 2 sur des profils moins contraignants mais peut-être plus réalistes par rapport à notre pratique : les profils multi-niveaux, avec un point bas en début de plongée et une remontée progressive le long d’un tombant ou autour d’un sec. Evidemment, il n’est pas possible de modéliser une remontée progressive sur une plongée complète. J’ai simplifié le modèle en travaillant sur des profils à 3 niveaux de profondeur : - profil 40 mètres : niveau 1 = 8 minutes à 40 mètres, niveau 2 = 10 minutes à 30 mètres, niveau 3 = 15 minutes à 20 mètres. - profil 60 mètres : 5 minutes à 60 mètres, 5 minute à 40 mètres, 10 minutes à 20 mètres - profil 70 mètres : 6 minutes à 70 mètres, 5 minutes à 50 mètres, 5 minutes à 30 mètres - profil 96 mètres : 10 minutes à 96 mètres, 5 minutes à 70 mètres, 5 minutes à 51 mètres. Pour chaque profil, un Run Time de remontée est établi et sera respecté par les simulateurs utilisés. Run Time profil 40 mètres : niveau 40m quitté à la 10e minute, niveau 30m à la 21e minute, niveau 20m à la 37 minute Run Time profil 60 mètres : 60m/8e min, 40m/15e min, 20m/27e min Run Time profil 70 mètres : 70m/10e min, 50m/17e min, 30m/24e min Run Time profil 96 mètres : 96m/15e min, 70m/23e min, 51m/30e min Selon le profil et réglages utilisés, il a parfois fallu diminuer la durée d’un niveau pour respecter le RunTime de remontée. Les hypothèses sont les suivantes : - Les temps de descente ne sont pas inclus, les durées annoncées correspondent au temps passé réellement sur chaque niveau. - La vitesse de descente est réglée à 20 mètres / minutes, les vitesses de remontées à 10 mètres / minute pour l’algorithme Buhlmann, 8 mètres / minute pour les Fused. - l’altitude est réglée à 0 mètre (1013 mb) - l’option Palier profond des algo Fused est désactivé - pour chaque profil, 3 modes de sécurisation sont testés : P-2, P0, P+2 - La consommation est de 15 litres/minute en surface. - Les profils sont réalisables avec les blocs prévus pour chaque profil, avec les procédures de perte de gaz le cas échéant - l’algorithme embarqué dans le simulateur DM5 fourni par Suunto est équivalent à celui embarqué dans les ordinateurs de la marque. - le simulateur Buhlmann + GF utilisé est PastoDeco 4.9.0.P du regretté A. Pastorelli. Les résultats ont été croisé avec Ostc Planner 3.00 beta 14. Profil 40 mètres avec gaz Air, Nitrox 28 ou Air + Nitrox 75. Bloc 15 litres à l’air ou Nx28 et pony 7l pour le Nx75 Quels que soient les gaz utilisés, les profils Fused et Fused 2 sont quasiment parfaitement alignés. En sécurisation P0, Fused et Fused 2 correspondent quasiment à un Buhlmann + GF80/80 (réglage que j’utilise sur ce type de profil) En sécurisation P-2, Fused et Fused 2 correspondent à un GF90/90 En sécurisation P+2, Fused et Fused 2 correspondent à un GF66/66 Cela vient (encore) renforcer l’idée (puisque aucune information n’est fournie par Suunto) que Fused et Fused 2 sont identiques entre 0 et 40 mètres et que l’évolution du Fused concerne les plongées au-delà de 40 mètres. Profil 60 mètres avec gaz Air, Air et Nitrox 50 Bloc 15 litres à l’air et pony s80 pour le Nx50 Les remarques suivantes sont applicables quels que soient les gaz utilisés dans cette simulation. En mode P0, l’algo Fused 2 est assez proche des valeurs de GF60/75 que j’utilise, il sort 4 minutes après avec de l’air ou en même temps quand une déco est utilisée. Cela montre que l’algo Fused 2 n’aime pas l’air et préfère quand le Nitrox est utilisé en déco. Ce qui n’est pas un mal vu le profil de la plongée … Quant à l’algorithme Fused 1e version, c’est la catastrophe : il attaque les paliers dès 24 mètres ce qui nécessite d’ajuster la durée du niveau à 20 mètres. Conséquences : en mode Air, il sort 23 minutes après son petite frère Fused 2. Avec un Nitrox 50 en déco, la peine est moindre, il sort 13 minutes plus tard. C’est sur ce type de profil que l’on se rend compte de l’inadéquation de l’algorithme Fused : sur un profil classique où un plongeur lambda sort la tête de l’eau après 50 minutes de plongée environ, le Fused le fait sortir 25 minutes plus tard … En mode P-2, l’algo Fused 2 correspond à un GF80/80, en mode Air ou Air+Nx. Fused est toujours à la ramasse en sortant 15 à 20 minutes après tout le monde. En mode P+2, l’algo Fused 2 correspond peu ou prou à un GF60/60, en mode Air ou Air+Nx Fused … des paliers à partir de 27 mètres et une sortie entre 15 et 25 minutes plus tard. Que dire … Profil 70 mètres Trimix. Bloc 2x10 litres en Tx18/45 et pony s80 pour le Nx50 Grosse surprise sur ce profil ! Quel que soit le niveau de sécurisation Px, Fused et Fused 2 sont quasiment alignés en terme de remontée. Avec une différence notable : Fused 2 débute les paliers plus profond, cherchant à maximiser la ppO2 au palier à 21m et raccourcit les paliers proches de la surface. J’en reparlerai plus bas. En mode P0, les deux Fused sont quasiment alignés sur les profils GF50/70 ou 60/75 que j’utilise. En mode P-2, les deux Fused correspondent à un profil GF45/85. En mode P+2, les deux Fused correspondent à un profil GF20/65. C’est plutôt pas mal. Profil 96 mètres Trimix Bloc s80 Tx 23/50 en travel à 20m pour la descente Bloc 2x12 litres en Tx10/65 Bloc s80 Tx 23/50 en déco à 51m Bloc s80 Nx50 à 21m Bloc s80 OXY à 6m La surprise se confirme : là encore, quel que soit le niveau de sécurisation Px, Fused et Fused 2 sont très proches en terme de remontée. Certes, le Fused première version sort tard, mais l’écart avec le Fused 2 est bien plus faible que sur les profils carrés au trimix. En mode P0, Fused 2 un profil presque équivalent à un GF05/80 avec des paliers débutants à 72m pour les Fused et 63 mètres pour le GF. A titre de comparaison, avec un GF40/70 que j’utiliserai sur cette plongée, les premiers paliers apparaissent à 39m. En mode P-2, Fused 2 a un profil équivalent à un GF15/90 En mode P+2, Fused 2 a un profil équivalent à un GF05/70 Comme sur les profils carrés, les premiers paliers des Fused démarrent très profond (72 mètres) et les paliers proches de la surface sont raccourcis par rapport à mes réglages GF (type 40/70). Tableau des équivalences GF pour les profils de remontée générés par le FUSED 2 Conclusion Les profils mutli-niveaux sont moins contraignant que les profils carrés au niveau de la décompression. De fait, l’algo FUSED 2, mais aussi son ainé le FUSED, sont plus à leur aise dans cet exercice que précédemment. Je tire les constats de l’analyse de ces nouvelles courbes : - les algorithmes FUSED et FUSED 2 n’aiment pas l’air en plongée. C’est d’autant plus vrai pour le FUSED dès que le plongeur dépasse 40 mètres. FUSED 2 corrige la donne même s’il sécurise encore pas mal comme on a pu le voir sur les profils carrés. Sur les profils multi-niveaux, cela se ressent moins. - l’algorithme FUSED 2, encore plus que le FUSED, a tendance à démarrer les premiers paliers vraiment profonds. C’était carrément visible sur les profils carrés, cela se voit moins sur les profils multi-niveaux. Toutefois la plongée multi-niveaux depuis 96 mètres est révélatrice de ce comportement : le plongeur n’a pas atteint le dernier niveau de sa plongée à 70 mètres qu’il a déjà attaqué les paliers de décompression à 72 mètres !! Honnêtement, je ne comprends pas, je me croirais revenu dans les années 2000. Depuis ce temps, il y a eu pas mal de publications, de discussions, de webinar indiquant une tendance générale à remonter la valeur du GF bas et à diminuer la valeur du GF haut pour limiter le risque d’ADD, l’hélium permettant de remonter plus vite que prévu initialement par les modèles. Or, à voir ses équivalents GF, Suunto continue de produire des algorithmes qui ne tiennent pas compte de ces avancées sur les procédures de remontées. C’est dommage de rester 15 ans en arrière … Du coup, je confirme ma conclusion précédente : Pour moi, FUSED 2 reste encore un algorithme Loisir. Sur le principe, il est tout à fait adapté aux caractéristiques du modèle D5 de Suunto. Mais il l’est beaucoup moins sur un ordinateur Trimix comme l’EON CORE (80m) ou STEEL (150m) et autres modèles Trimix. Dommage … Episode 3 à venir : l'algorithme FUSED 2 et les recycleurs
  2. Bonjour à tous (En écrivant je me rends compte que je suis en train de pondre un pavé... si vous voulez aller directement à la question c'est en paragraphe 5 ) Cela fait un moment que je n'avais pas posté sur le forum, du coup, je vais présenter un peu plus afin de mettre en relief la question que je me pose. J'ai une centaine de plongées au compteur et "jeune" plongeur N3 (dans le sens où je ne le suis que depuis l'été dernier) ; je n'ai donc pas eu l'occasion de plonger beaucoup dans ces nouvelles prérogatives (et à ces occasions jamais très profond ; jamais dépassé les 35 mètres passé le stage final. Je pense de toute façon que mes occasions de pratique étaient pour le moment trop disparates pour gagner une accoutumance à la profondeur. Breeeeeef...). Durant ma formation associative N2 puis N3, sans remettre en cause la qualité indéniable du contenu et de la pédagogie de mes moniteurs, je restais sur ma faim sur la question de la planification notamment au regard de l'autonomie en air. Certes nous avons fait des exercices sur les tables ainsi que les calculs pratiques à la sauce Mariotte pour la conso à telle profondeur. Mais dans la pratique, jusqu'au stage final, les principes qui nous étaient donnés me semblaient "light" ; en caricaturant : "Depuis X mètres tu remontes en général quand ton binôme ou toi atteint Y bars ; tu auras normalement assez pour faire tes paliers. Sauf si le DP te donne une consigne plus précise, dans ce cas tu la suis.". Bref, cela me semblait un peu trop pifométrique, pas assez argumenté (alors que tout le reste l'était) et surtout pas du tout personnalisé en fonction du profil de plongeur et de sa conso. D'où deux questions qui me sont venues à l'esprit assez vite en pratique : Comment personnaliser le plan de la plongée connaissant ma consommation équivalent surface (calculée sur PC à l'aide de l'historique de profils déchargés depuis l'ordi, des pressions notées sur mon carnet de plongée ainsi que le volume de la bouteille) et celle de mon binôme ? La crainte : mon mano m'indique 110 bars, je suis à 40 m, j'ai tant de palier à faire. Euh... je dois remonter tout de suite ou j'ai encore du temps devant moi ? Bref, j'ai pris conscience que j'avais encore à apprendre si je voulais vraiment maîtriser mes plongées. J'ai regretté de ne pas avoir posé ce genre de questions durant mon stage final, j'avoue que dans le "feu de l'action" je n'y avais juste pas vraiment pensé... Il fallait donc dorénavant que je cherche les renseignements par moi-même afin de sécuriser ma pratique. C'est alors en parcourant ce forum que je suis tombé sur le thread de @bardass qui propose une méthode pour planifier une plongée basée sur la DTR et la connaissance de la conso personnelle : https://www.plongeur.com/forums/topic/59799-méthode-de-planification-de-plongée-loisir-à-lair Je voulais donc en profiter pour te remercier au passage Laurent, pour cette méthodo qui m'a remis les idées au clair et que j'applique maintenant à toutes mes plongées. Méthodo que j'ai pu passer au crible de mon sens critique et que j'accepte de part ses arguments objectifs (il me semble en effet important de d'abord se convaincre de la solidité d'un enseignement, d'une méthodologie, avant de l'appliquer soi-même, mais cela n'engage que moi ). Maintenant, j'ai passé mon Nitrox confirmé. La méthode de @bardass fonctionne déjà à l'air et au Nx fond, mais comment l'adapter quand on embarque une pony de gaz supplémentaire, Nx ou O2 ? En y réfléchissant j'ai envie de répondre ceci, mais j'aimerais bien avoir votre avis : Je pars du principe que j'ai assez de gaz déco pour assurer mes paliers (bien sûr, il faut s'en assurer en pratique , pony pleine par exemple) ; CONDITION DE PRESSION : On décolle du fond lorsque mon binôme ou moi atteint la pression donnée par le calcul sans paliers (DTR = Pabs : 4 mn à 30 mètres, 5 mn depuis 40, 6 mn depuis 50...). Sauf si bien sûr on décide d'une condition plus contraignante lors du briefing (suite consigne DP par exemple) ; OU CONDITION DE PALIER : On décolle dès que l'ordi commence à afficher un palier (d'une minute) à une profondeur inférieure ou égale au MOD de la déco. Par exemple, 1' de palier à 6m alors que la déco est à l'O2 (MOD 6 m si on se cale à 1,6 bar de pp max en décompression). Arguments pour cet "embryon" de méthodo : De cette manière, nous nous assurons d'avoir au moins la pression de réserve lorsque nous arrivons aux paliers et que nous "switchons" de gaz, avec une petite marge vu que je considère le trajet jusqu'à la surface alors qu'on change au palier. En cas de pépin (perte de déco par exemple), nous sommes proches de la surface avec au moins 50 bars de gaz fond chacun pour demander une éventuelle assistance depuis la surface ou faire nos paliers en mode dégradé, si c'est possible. Dans tous les cas, on a de la marge pour anticiper. La dernière condition sur la profondeur du palier (je ne pense pas qu'elle se produise beaucoup en plongée loisir pour des couples temps/profondeur raisonnables) permet de s'assurer qu'on fera dans le pire des cas 1 minute de palier avec le gaz fond, et comme la condition de pression est respectée par ailleurs, il nous restera bien la pression de réserve voulue au moment du "switch". Est-ce que ces principes de départ vous paraissent raisonnables ou est-ce que d'après vous il faudrait modifier certaines choses ? Ou alors, tout ça vous semble hors de propos car par expérience vous avez d'autres manières de faire fiables et éprouvées ? "La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien." : Je n'ai pas encore d'expérience pour l'utilisation de la déco depuis ma formation. Je n'ai donc pas la prétention d'arriver avec mes grands sabots à proposer la-méthode-à-laquelle-personne-n-aurait-pensé-jusque-là. Mais d'un autre côté, dans la continuité de ce que j'ai pu dire au début, il me paraît nécessaire de me poser ce genre de questions justement pour pouvoir planifier et gérer le briefing correctement dès la première plongée (même si pour cette reprise elle bien sûr sera peu profonde, et avec un binôme de confiance). Merci de m'avoir lu jusqu'ici en tout cas !
×
×
  • Create New...