Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Bateau électrique


    Messages recommandés

    Bonjour,

    Depuis quelques temps je m'interroge sur la faisabilité d'une petite unité a moteur électrique.

     

    Il en existe quelques unes, principalement des bacs a vocations fluviales.

    Aussi pour quoi ne pas concevoir une petite unitée (5-7m), a motorisation electrique par batterie. En général, nos sites de plongées sont a moins de 45' de bateau, il faudrait donc avoir 45*2=90' d'autonomie, que l'on multiplie par 2 pour la sécurité soit 180'.

    Les avantage sont dans le cout de fonctionnement: Un moteur électrique ne coute que trés peu a l'entretien et dans la consommation sans commentaires.

     

    Qu'en pensez vous?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est une partie du problème: Il faudrait pouvoir transporter 10 plongeurs équipés soit 1500kg a une vitesse de 15noeuds. la vitesse est donnée par la sécurité que l'on veut donner aux plongeurs.

    Bien sur la puissance moteur dépends d'une part du poids de la coque, de la forme de la coque mais aussi du nombre de batteries qui lui dépend de la puissance moteur. Mais je suis certain qu'un ingénieur dans le coin peut nous trouver une solution vitre fait.

    A titre dexemple, le bac qui fait la traversée du rhone a Avignon dispose de 4800kg de batterie ce qui lui donne une autonomie de 5 jours de travail avec 50 traversées du rhone journalière.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pourquoi pas ? le bac qui traverse le port de la Rochelle est aussi electrique (marseille aussi non ? ), et le courant en fleuve peut être violent.

    je m'était renseigné pour les moteurs éléctriques existants pour un secours et ça n'était vraiment pas suffisant.

    je pense par ailleurs que multiplier par 2 la sécu est insuffisant: un trajet fait en 30 minutes en temps normal (Bormes - Port Cros par ex.) est fait en presque 1 heure si la météo est très dégradée et s'il faut réduire les gaz.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le problème de la recharge peut-être difficile à résoudre non ? une prise 220 classique ne faisant pas l'affaire, je me trompe ?

    Mais quel bonheur : un moteur silencieux ! ( du coup ils ne feront pas plus de bruit que les voiliers ! faudra qu'on se méfie !)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour

     

    Mon club s'etait posé la question lors du renouvellement du bateau. Apparement cela existe en Suisse ou certains clubs utilisent cette solution.

    Pour la mer les contraintes sont plus importantes, il faut de plus prendre en compte la durée de vie des batteries dans les coûts.

    Par contre il faut profiter de l'energie solaire pour aider à la recharge à mon avis.

     

    Un lien interressant sur le sujet : http://www.clean-auto.com/article.php3?id_article=3867

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est une partie du problème: Il faudrait pouvoir transporter 10 plongeurs équipés soit 1500kg a une vitesse de 15noeuds. la vitesse est donnée par la sécurité que l'on veut donner aux plongeurs.

    Bien sur la puissance moteur dépends d'une part du poids de la coque, de la forme de la coque mais aussi du nombre de batteries qui lui dépend de la puissance moteur. Mais je suis certain qu'un ingénieur dans le coin peut nous trouver une solution vitre fait.

    A titre dexemple, le bac qui fait la traversée du rhone a Avignon dispose de 4800kg de batterie ce qui lui donne une autonomie de 5 jours de travail avec 50 traversées du rhone journalière.

     

    salut Philippe,

     

     

     

    Pas realiste : un bateau de cette taille pese au moins la tonne.

    Tes plongeurs equipés pesent environ 1.3 t à raison de 100 à 110 kil' par tete et le pilote. Cela te fait donc un poids "depart du quai" à presque 2.5 t sans la propulsion.

     

    Je pense donc que cette situation est irralisable dans l'immediat : tu compares un bac qui fait du 5 noeuds sur 500 m (et moins) à un bateau qui doit naviguer sur 60 km (15 noeuds = 15 nautiques et ta marge de securité du double, cela fait 30 nautiques soit 54 kilometres).

    Les batteries pesent lourd. Elles ont une durée de vie courte (moins de 5 ans) et coutent cher à recycler. Accessoirement, elles coutent cher.

    Aujourd'hui, l'electrique (donc le nucleaire puisque 80% de notre energie est nucleaire) et l'eolien et le solaire ne sont pas viables sans subventions (sans que nos impots ne servent à payer pour cela). Et je ne te parle pas du recyclage et de la pollution.

     

    Il y aurait peut etre une solution : le diesel-electrique comme sur les paquebots : ton moteur thermique alimente comme un groupe electrogene un moteur electrique qui fait avancer le bateau. Mais il faut de la puissance. Pour idée, cet été, dans la vague, pour aller à Planier, nous avançions à 16 noeuds avec un 225 CV derriere sur le zod' de Plongée Passion. (juste une idée en passant : les nouveaux sous marins allemands, français et autres sont élaborés sur cette idée, meme en plongée : projet Scorpene. Les americains font la tete car avec ce mode de propulsion et bien isolés, ils sont plus difficilement detectable que les nucleaires.) Donc, cela existe, mais pas à une echelle plaisance.

    Donc il faut que ton moteur electrique developpe et tienne au moins cela. Hum....les batteries....

     

    Je te passe sur l'amperage total et l'amperage pour la recharge (en moyenne 10% de l'amperage total).

    Beaucoup de défis en perpective.

    Autant passer au gaz avec des bouteilles de butane comme certains Fenwick en entreprise.

     

     

    Bon après m' et bon week

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et le systême mixte qui exsite sur certains véhicules de tourisme (essence/électrique) ne pourrait pas être porté pour un bateau ?

     

    Je dias pas que c'est simple à réaliser, mais en terme d'encombrement/poids/puissance ce devrait être jouable non ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonjour Christophe,

     

    Pourtant les sous marin diesel fonctionnent sur batteries quand ils sont en immersion sur des durées assez longues non?

     

     

    Re,

     

     

    non : les diesels ont besoin d'air pour fonctionner.

    Les Allemands avaient inventé le snorchel (un tuba) qui permettait au sous marin de progresser sous l'eau (10 m d'immersion) en ayant les diesels qui tournaient pour recharger en electricité les batteries mais n'avaient à l'époque que dans les 24 heures d'autonomie à moins de 5 noeuds.

    C'est pour cela que l'on est venu à la propulsion nucleaire, c'est à dire à la fourniture d'electricité en long terme pour alimenter des moteurs electriques (et fournir de l'oxygene accessoirement pour l'equipage). La durée maxi est alors portée soit à la resistance nerveuse des équipages (les missions de 2 mois en France sont la norme) soit par la place prise par le ravitaillement à bord.

     

    Avec le projet Scorpene, les gaz d'echappement des diesels sont reaspirés et un peu d'oxygene (contenu dans des grosses bouteilles ) est reinjecté quand le melange devient pauvre. Avec une tres bonne isolation des vibrations le moteur devient indectable de l'exterieur et la puissance (electrique) est ajustée par la vitesse de rotation du moteur.

     

    a toute

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Re,

     

     

    Avec le projet Scorpene, les gaz d'echappement des diesels sont reaspirés et un peu d'oxygene (contenu dans des grosses bouteilles ) est reinjecté quand le melange devient pauvre.

     

    Et voila le premier sous-marin recycleur :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    salut Philippe,

     

     

     

    Pas realiste : un bateau de cette taille pese au moins la tonne.

    Tes plongeurs equipés pesent environ 1.3 t à raison de 100 à 110 kil' par tete et le pilote. Cela te fait donc un poids "depart du quai" à presque 2.5 t sans la propulsion.

     

    Je pense donc que cette situation est irralisable dans l'immediat : tu compares un bac qui fait du 5 noeuds sur 500 m (et moins) à un bateau qui doit naviguer sur 60 km (15 noeuds = 15 nautiques et ta marge de securité du double, cela fait 30 nautiques soit 54 kilometres).

    Les batteries pesent lourd. Elles ont une durée de vie courte (moins de 5 ans) et coutent cher à recycler. Accessoirement, elles coutent cher.

    Aujourd'hui, l'electrique (donc le nucleaire puisque 80% de notre energie est nucleaire) et l'eolien et le solaire ne sont pas viables sans subventions (sans que nos impots ne servent à payer pour cela). Et je ne te parle pas du recyclage et de la pollution.

     

    Il y aurait peut etre une solution : le diesel-electrique comme sur les paquebots : ton moteur thermique alimente comme un groupe electrogene un moteur electrique qui fait avancer le bateau. Mais il faut de la puissance. Pour idée, cet été, dans la vague, pour aller à Planier, nous avançions à 16 noeuds avec un 225 CV derriere sur le zod' de Plongée Passion. (juste une idée en passant : les nouveaux sous marins allemands, français et autres sont élaborés sur cette idée, meme en plongée : projet Scorpene. Les americains font la tete car avec ce mode de propulsion et bien isolés, ils sont plus difficilement detectable que les nucleaires.) Donc, cela existe, mais pas à une echelle plaisance.

    Donc il faut que ton moteur electrique developpe et tienne au moins cela. Hum....les batteries....

     

    Je te passe sur l'amperage total et l'amperage pour la recharge (en moyenne 10% de l'amperage total).

    Beaucoup de défis en perpective.

    Autant passer au gaz avec des bouteilles de butane comme certains Fenwick en entreprise.

     

     

    Bon après m' et bon week

    Parfait, rien à redire, si ce n'est un argument en plus, Vetus Equipement, le constructeur hollandais a étudié et mis en vente depuis 2 ans, une propulsion électrique qui se met entre l'arbre de transmission et le moteur diesel, propulsion qui permet une certaine autonomie silencieuse sur batterie. Tout à fait valable en navigation fluviale ou sur les mers intérieures hollandaises, mais pas du tout en mer, du moins, comme le dit Christophe 38, à l'heure actuelle.

    Bonnes bulles.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...