Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

plongee profonde, mais alors tres profonde


    Recommended Posts

    bonjour a tous

     

    comment ca marche :confused:

     

    vu dernierement un corailleur qui descend a 85-90m voir plus :surpris:

     

    il passe quelques minutes en bas

    reste plus d une heure trente a faire des paliers

     

    et le tout a l air

    je croyais que la limite air etait vers 55 60m

    est ce que les ordis marchent toujours a 90m

    j imagine qu il existe des tables pour ces profondeurs

     

    bon ben voila quoi:eek: :nerveux:

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 54
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Bonjour

     

    Il y'a eu une génération de coraileurs dont deux frères corses qui allaient au de là de -110 m à l'air. (morts depuis)

     

    En théorie la pression partielle max d'O² tolérée est de 1.6 à 2 selon les tables et les procédures. Quand tu veux aller plus profond tu plonges avec des mélanges pour baisser le niveau d'oxygène pour le pas dépasser cette limite physiologique et baisser la pression d'azote pour limiter l'effet de la narcose. POur cela on ajoute un autre gaz en général de Hélium.

     

    Les ordis marchent encore (selon le modèles) pour ma part j'ai fais une 88 m quia nécessité 3 heures de paliers (pas à l'ordi mais à la table)....

     

    cette génération de corailleurs est en voie de disparition. Aujourdhui on a soit des plongeurs qui coraillent pas profondémment soit des corailleurs équipés de caissons et de moyens tehnique à la hauteur.

     

    Je sais que certains sont anti corailleurs. Pour les avoir connus -les corailleurs profonds - j'avoue que je les respecte et admire. Ce sont souvent des "bandits" mais ils trichent pas et souvent meurent de leurs passions pour le corail. Donc respect...

    Même sil ils ont laissés des veuves, et des mères épleurées.

     

    Voila A+

     

    (bienvenu sur ce forum)

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui, je crois qu'il en reste un Corse, qui travaille vers entre tizano et bonifacio. Il travaille de façon artisanale et je crois qu'il est le seul actuellement autorisé à pratiquer se métier en Corse.

    Tant que cela ne devient pas industriel, le corail rouge a encore de belles pousses à faire ! (je vois des branches de plus en plus grandes au fur et a mesure des années, et c'est très chouette !)

    Link to comment
    Share on other sites

    Là tu as tout à fait raison le corail va mieux malgré l'été 99 (qui avait tué autant de gorgones).... De toute manière le corail qui se trouvent à plus de 60m de fond je m'en tape ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui, y'en reste 3, en realité, zont 3 bateaux, est en plus, plus ou mois de la meme famille; Je connais le premier (Jean Philipe J)qui a plongée sur bonifaccio, dans les années 60-70, enfin bref.

    il plonge encore, est je vous assure qu'il a outre un materiel imposant, un grand respect de la mer.

    Mon intervantion, n'est pas pour parlé de lui, mais de sont discourd.

    Entre sardegne est corse, et par ces fond; le vrai probleme est la destruction par les sardes. Ils n'est pas rare de voir les desastres causé par les croix de saint andrée.

     

    Puisque j'y suis !!!! la deuxieme Chose dont je voudrais parlé...

     

    C'est le respect, en effet peut de navigateur t'en amateur que professionel on le respect de la vitesse et des distances a respecté vis a vis des plongeur.

     

    Et là, je m'en remets a une conversation avec Franck, Plongeur bien connus sur les lavezzi qui essais de remuer un peut les autorité,(tous les jours, il risque sa pot) et la reponce de ceux-ci est la suivante :

    On ne peut rien faire, cela coute plus chere a la france les fraits

    de dossiers entre italie est france, que le PV lui meme...

     

    Apres ça, ont peut bien parlé de l'europe !

     

    Voila

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    Cet été j'ai également fait une très profonde 100m car l'ordi n'affiche plus rien audelà, le tout à l'air et la décompression à partie de 20m au nitrox 50°/o. A cette profondeur nous étions complètement narcosés, nous sommes remontés à notre aise et vers 65m l'ivresse adisparu. Cette plongée je suis comptant de l'avoir faite, une fois mais pas deux. Il ne faut pas trop jouer avec la chance.

     

    Pierre

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour Pierre,

     

    plusieurs questiosn me veinnnent a l'esprit en lisant ton post. t'es descendu a 100m (ou surement plsu si j'ai bien compris) pour voire une epave ou pour tester tes limites ou pour une autre raison ?? En effet, j'ai du mal a comprendre tes motivations pour allez si bas ou il n'y a plus de bebettes a voire :D... Derniere questions du utilsient le 'nous', vous etiez combien ?? Je n'ai jamais fait de telle plongée (elle a pas dépasser les 45 m la coco) mais n'est ce pas a ces profondeurs tres risquer de descendre a plusieurs (de toute facon c chacun pour soit ou tout le monde y reste ??).

     

    corinne

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est clair que les profondes, si y'a un pépin, tout le monde a des chances d'y rester... Avec mon club, les profondes, c'est plusieurs palanquées ensemble sachant qu'une palanquée c'est deux plongeurs maxi. Le concept est bizarre mais globalement on se focalise sur la sécu de son binome puis celle de l'autre palanquée.

     

    Scubacastor

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonsoir Corinne,

     

    Tu as raison à la lecture des ordis sur le pc la profondeur était plus importante. Pour les raisons qui nous on fait descendre si bas, il faut simplement chercher dans nos limites personel et également avoir cette sensation de liberté(ivresse).

    A cette profondeur il y a encore un peu de faune(murènes)et de flore(corail).

    Cette plongée a été réalisée en mer rouge 29° en surface et 25° au fond, une visi digne du grand bleu.

    Nous étions deux avec 4 blocs chacun et une sécu en surface.

    Si jamais je devais redescendre au-delà de 70 M se serait au trimix.

     

    Pierre

    Link to comment
    Share on other sites

    Bin perso, je vois pas trop l'intérêt d'aller chercher ses limites à 100 m en sachant très bien qu'on va être complètement shooté au fond avec les risques que cela comporte notamment vis à vis de la pression partielle d'O2 sans compter des temps de palliers interminables et j'en passe.

     

    Pour moi c'est plutôt de l'inconscience que cette volonté de faire profond pour mieux se connaitre ou je ne sais quelle connerie. C'est pas la plongée "profonde" telle que je l'envisage :non: d'ailleurs je ne descends profond que lorsque je sais que cela en vaut la peine !

     

    Scubacastor

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.