Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Première narcose


    Recommended Posts

    Du 18 au 23 avril, je me suis offert quelques jours de plongées sur la Méditerrannée en compagnie de mon binôme préféré, niçois d'adoption. Ce fut pour moi l'occasion de tester ce qu'est une bonne narcose. Une expérience instructive mais que je ne souhaite à personne.

    On commence le mardi par une plongée, ou plutôt devrais-je dire une tentative de plongée, sur un site du Vars dont j'ai oublié le nom. C'est un départ du bord et nous nous changeons sur un parking avant de "dégringoler" par un mauvais sentier sur une plage de caillasses. 300 m de capelé plus tard, nous sommes sur le site, une grotte à explorer à une dizaine de mètres de fond. Malheur à moi, je m'apperçois que j'ai perdu mon masque. Mes trois équipiers le cherche pendant une vingtaine de minutes avant de se résigner à explorer la grotte sans moi. Il partent pendant une quarantaine de minutes et je reste en surface à les attendre. Malheureusement, la mer est agitée, le vent est frais et je suis en humide 2 x 5 mm dans une eau à 13°. Bilan, je commence à me les geler et, surtout, j'ai le mal de mer, ce qui se termine par un nourissage en règle des poissons. Je ne vous dis pas comme j'étais content de voir réapparaitre mes copains de palanquée ! Mais nos déboires n'étaient pas finis puisque sur le chemin du retour en capelé, j'ai perdu ma protection d'Aladin et mon binome a paumé son masque. Il y a des fois où la plongée du bord coûte plus cher qu'un plouf en structure...

    Deuxième essai le lendemain. Nous sommes au Cap d'Antibes, au Bacon. C'est aussi une plongée depuis le bord et j'étrenne ma nouvelle semi-étanche Scubapro Scotia (et un nouveau masque Seac Sub). La sortie de l'eau est sportive et il est évident que je manque de condition.

    Le lendemain jeudi, nous sommes toujours au Cap d'Antibes, au Graillon, pour une nouvelle plongée depuis le bord après un "trek" sans sherpa dans les rochers. Nous descendons à 21 m et j'apprécie ma nouvelle combinaison dans cette eau à 13°.

    Pour le vendredi, nous partons dans le Vars, à Cavalaire pour une journée d'explo sur épaves et nous embarquons sur le voilier d'Isadora Croisières, le club de Michel, un guide de plongée génial et très sympa. Nous sommes quatre plongeurs sur le bâteau et la journée promet d'être inoubliable, elle le sera...

    Le matin, nous descendons sur le Rubis à 41 m pour une plongée de 26 mn. La visie est très bonne et nous profitons pleinement de cette épave de sous-marin. L'après midi, plongée sur l'Espingole à 39 m pour un temps total d'immersion de 41 mn. Comme les ordis nous plombent au niveau majoration, on se prend 2 mn de plalier à 6 m et 12 mn à 3 m, le tout en pleine eau sous un parachute.

    Pour le vendredi, retour dans les Alpes Maritimes, à Juan les Pins, pour une profonde sur la Fourmigue. On descend à 43,9 m et, pour la première fois de ma vie, je me choppe une narcose à ne pas piquer des hanetons. Nous étions trois, un N4 comme guide, mon binome habituel et moi, tous deux N2. Le N4 était devant, et nous deux un peu en arrière, presque sur le fond à "taquiner" une grosse langouste pas effrayée pour deux sous. J'étais bien, serein, heureux. Mon binome à côté de moi semblait à l'unisson lorsque j'ai eu la sensation qu'il s'éloignait et que je coulais. En fait, j'ai immédiatement réalisé que c'était ma tête qui tombait sur le côté, le tout accompagné d'une légère nausée. J'ai voulu faire le signe "je suis narcosé" mais ai eu le sentiment que je n'en aurai pas le temps. Aussi, concentrant toute mon énergie encore vaillante, j'ai donné un vigoureux coup de palme et suis remonté de trois mètres, suivi immédiatement par mon binome qui s'était apperçu que quelque chose ne collait pas puisque je n'avais pas répondu à plusieurs signes répétés. Nous étions en fin de plongée et sommes remontés lentement. L'après-midi, par sagesse, nous n'avons pas plongé mais nous nous sommes rattrapés le lendemain pour une dernière plongée sur La Petite Françoise aux Iles de Lerins, un très beau tombant que nous avons exploré pendant 40 mn jusqu'à 35 m. C'est là que j'ai pu constater qu'il était important de bien replier les manchons de la Scotia sous peine de finir en humide complètement frigorifié.

    Malgré tous ces déboires, la semaine fut magnifique et j'ai hâte de recommencer... Peut-être à la fin du mois.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 34
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Guest phil_zehit

    Merci pour ce CR et ces infos.

    Bien géré sur ce coup !

     

    Sinon, on a bien remarqué l'évolution de tes plongées qui t'ont amené à cette petit narcose:

    Plongées répétitives, fatigue, (condition phys un brin juste), de plus en plus profondes, et un petit coup de froid...---> Narcose

     

    Sinon, ça avait vraiment l'air sympas ces vacances

     

    (comment on fait pour perdre son masque ? on le met sur le front ? :D )

     

    Phil

    Link to comment
    Share on other sites

    La redondance ne porte pas que sur les détendeurs;) . Un petit masque dans une poche ne mange pas de pain, et ça peut s'avérer très utile. Comme le dit phil, masque au front quand tu as du capelé à faire, c'est du pain béni pour les vendeurs de masques:hehe:

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour ce CR et ces infos.

    Bien géré sur ce coup !

     

    Sinon, on a bien remarqué l'évolution de tes plongées qui t'ont amené à cette petit narcose:

    Plongées répétitives, fatigue, (condition phys un brin juste), de plus en plus profondes, et un petit coup de froid...---> Narcose

     

    Sinon, ça avait vraiment l'air sympas ces vacances

     

    (comment on fait pour perdre son masque ? on le met sur le front ? :D )

     

    Phil

     

    Eh oui, la perte du masque est due à une erreur digne d'un débutant : masque sur le front pendant un capelé ! Ceci dit, c'est un moindre mal car j'ai perdu un Cressi Big Eye, un masque acheté voici trois ans et qui ne m'a jamais vraiment satisfait (entrées d'eau à répétition). Il faut bien positiver...

    Il est évident que cette narcose a été causée par plusieurs facteurs qui se sont combinés : accumulation de profondes, condition physique un peu juste, froid. L'avantage de la chose, c'est que maintenant je sais ce qu'est une narcose et je sais aussi que ça se gère. Par contre, je doute que cette expérience me soit utile pour l'avenir car il n'est pas sûr du tout que ma prochaine narcose, s'il y en a une un jour, se manifeste par les mêmes symptomes. Donc, prudence !

    Link to comment
    Share on other sites

    La redondance ne porte pas que sur les détendeurs;) . Un petit masque dans une poche ne mange pas de pain, et ça peut s'avérer très utile. Comme le dit phil, masque au front quand tu as du capelé à faire, c'est du pain béni pour les vendeurs de masques:hehe:

     

    C'est d'autant plus vrai que j'avais deux autres masques mais laissés à Paris (voyage en avion et limitation du poids).

    Quant au petit masque dans une poche, celles de ma stab (Scubapro X-Wing) ne le permettent pas.

    Link to comment
    Share on other sites

    Yop,

     

    Bha vous reste plus qu'a :

    a) pour les ceux-ce en humide acheter une poche de cuisse type DR qui permet ce genre de chose

    b) ceux-ce en 'tanche et pour qui s'est pas de série faire pose ou coller sois même une poche sur votre combi.

     

    @pluche

     

    Nem.

    Link to comment
    Share on other sites

    Encore faut-il avoir une poche...:hehe:

     

    C'est bon la narcose hein ?

     

    Petite pochette sur la ventrale de la wing, ça va aussi... j'ai mon petit masque cressi, une loupiotte de secours dedans, , mes tables et petits accessoires de secu surface (miroir) securisé sur un D-ring), ça va bien et ça mange pas de pain...

    Link to comment
    Share on other sites

    Heu, il est où le smiley Erwan :confused: Tu te shootes à la narcose toi ? :confused:

     

    a y est je l'ai rajouté...

    Faut reconnaître que les sensations sont très agréables, mais pour répondre à ta question : non, je ne vais pas me taper des fonds pour provoquer la narcose, c'est dangereux et tout le monde le sait.

    Mais quand même, chez certains elle provoque des sensations d'angoisse, chez d'autres de l'euphorie, chez moi : que du bonheur ...pour l'instant...en attendant pire... ( c'est par crainte du pire que j'évite de la provoquer)

    Link to comment
    Share on other sites

    a y est je l'ai rajouté...

    Faut reconnaître que les sensations sont très agréables, mais pour répondre à ta question : non, je ne vais pas me taper des fonds pour provoquer la narcose, c'est dangereux et tout le monde le sait.

    Mais quand même, chez certains elle provoque des sensations d'angoisse, chez d'autres de l'euphorie, chez moi : que du bonheur ...pour l'instant...en attendant pire... ( c'est par crainte du pire que j'évite de la provoquer)

    Ah oui, ça va bcp mieux comme ça :D

    Tiens on pourrait peut être ouvrir un sujet sur les sensations de narcose pour chacun :hehe: Tu me sembles chanceux :top:

    Je n'ai jamais ressenti de sensations de 'plaisir' dans mes narcoses :non: et je serai curieux de savoir qui en tire des sensations agréables au passage. :confus:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 25
        j'ai décidé au moment de m'équiper de n'a pas plonger. C'était pourtant une plongée que j'anticipais avec plaisir et après près d'une heure de bateau pour rejoindre le site.   Les raisons importent peu, ou plutôt elles n'importent pas du tout et risqueraient même de faire dévier cette discussion de son objectif.   Ce message est d'abord pour montrer mon appréciation de l'absence totale de pression pour me faire changer d'avis.   Ensuite il est pour rappeler à tous q
      • 32
        Bonjour tout le monde Je compte me lancer en plongée cet été et je voulais un peu profiter de votre expérience si possible Qu'est-ce que vous me conseillez pour une première fois: quelles tenues, quels matériels, quels gestes, quels attitudes? Comment faire, quoi     Merci déjà pour vos réponses.
      • 39
        Cela fait une semaine que l'on est rentré de la croisière BDE avec Dune sur Alya.   Une de mes premières réflexions qui me viennent en repensant aux différentes plongées sur Daedalus est qu'il va falloir que nous repensions (plongeurs, organisateurs et autres acteurs) la pratique de notre passion : 20 bateaux environ 500 plongeurs 30 zodiacs sur site : résultat on a rien vu mais par contre tout entendu. Je suis en effet un peu inquiet car j'entrevois la volonté affiché par certains voy
      • 26
        Bonjour,   Je réfléchis à m'acheter une combinaison étanche pour utilisation occasionnelle (une dizaine de plongées par an) sur la côte varoise de l'automne au printemps quand l'eau est entre 14° et 18°, voire aussi un peu en été sur la côte languedocienne pour de l'eau à 16°-17°.   Dans mon centre de plongée, on m'a conseillé à plusieurs reprises de prendre un modèle où les manchons sont remplaçables soi même et je ne souhaite pas non plus y mettre une fortune. Mais j'aimera
      • 17
        Salut tout le monde,   Bien que plongeant depuis des années, je n'ai jamais ressenti le besoin de m'équiper, me contentant du matériel fourni par mon club. Cependant, une croisière aux Maldives prévues pour le mois de février me donne un prétexte pour afin acheter mon propre équipement et je suis donc à la recherche d'une stab. Ne m'y étant jamais intéressée jusque là je suis un peu perdue parmi tous les modèles qu'il existe !   Je découvre par exemple qu'il existe des modèle
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.