Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Première narcose


    Recommended Posts

    Tu me sembles chanceux

     

    Ou le contraire : cette sensation de plaisir intense, la même que celle procurée par les premières bouffées de protoxyde d'azote, est à mon avis très dangereuse. La première fois que je l'ai ressentie, ça aurait pu mal se passer parce que j'avais bien l'intention de la poursuivre indéfiniment.

    Maintenant je sais la reconnaître comme un signal d'alarme.

     

    Mais je crois qu'on en a parlé il n'y a pas si longtemps ?

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 34
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Dans mon cas, ce n'était pas très agréable puisqu'il me semblait couler avec la tête qui partait sur le côté, le tout accompagné d'une forte nausée qui a disparu dès que je suis remonté de deux ou trois mètres.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 3 weeks later...
    Ou le contraire : cette sensation de plaisir intense, la même que celle procurée par les premières bouffées de protoxyde d'azote, est à mon avis très dangereuse. La première fois que je l'ai ressentie, ça aurait pu mal se passer parce que j'avais bien l'intention de la poursuivre indéfiniment.

    Maintenant je sais la reconnaître comme un signal d'alarme.

     

    Mais je crois qu'on en a parlé il n'y a pas si longtemps ?

     

    oui chu d'accord ya eu un sujet sur le proto sur le forum medecine il y a quelque mois

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    RE-narcose

     

    J'arrive un peu tard... Juste quelques précisions. D'abord le fait de faire des "profondes" de jour en jour n'accroit pas la sensibilité à la narcose, au contraire il y a une forme d'accoutumance. C'est même une technique employée par les vrais profonds, sachant que tu perd cette accoutumance ne 3 ou 4 jours en général.

    Narcose à 43,6m en méditerranée? Tout à fait possible mais surtout pour quelqu'un qui n'est pas habitué à passer les 40m. Sinon pour un plongeur expérimenté, cela n'arrive plus avant 50 ou 60m. Mais c'est vrai que l'eau froide peut favoriser l'apparition.

    Sur les manifestations elles sont en effet diverses et le plus souvent liées à la profondeur, mais pas directement, je m'explique : un plongeur habitué à plonger à 60m ne se fera probablement pas la même narcose à 65m qu'un débutant à 40m. Ce qu'on appelle la narcose euphorique est assez courante en dessous de 50m, mais rarement repérée, car peu génante. Passé 50-55m c'est plutôt de l'hébétude, sensation d'oubli, "on est bien". Après et suivant les cas, tout est possible, mais c'est souvent le stress qui domine : on a l'impression de perdre les repères, vision type stroboscopique et effet tunel, etc... Il n'est pas rare de voir la tête du narcosé partie en arrière ou sur le côté comme pris de vertige. Les mouvements peuvent être ralentis au point que le palmage devienne inefficace. Le stress amène parfois le plongeur à s'autocontrôler sans cesse comme pour vivre la situation de l'intérieur plutôt que d'appréhender la réalité. Il arrive même que le narcosé vous donne la main comme un gosse. Mais si c'est vraiment profond, on peut avoir d'autres symptomes proches de ceux de l'hyperoxie (sans que ce soit cela). Parfois par exemple, cette narcose peut arriver comme un coup de batte de base-ball sur la nuque, mais il faut déjà être à plus de 70-75m.

    Avec l'habitude on arrive à peu près à sentir venir les choses, chacun a ses trucs, je ne vais pas les citer il me faudrait une page de plus. Ce qui est sûr c'est qu'à partir de 85m, il n'y a pas grans monde qui peut avoir des certitudes. Un jour ça passera, plus ou moins pété, un autre ça secouera. Et après ça se joue à 2 ou 3m près. Passer de 90 à 95m, c'est pire que de 10 à 60. A 100m, il n'y a plus grand monde en piste, et c'est réservé pour les solos, 2 à 3mn maxi.

    Personnellement je ne trimbale plus de binôme à partir de 75m. Je ne pratique plus autant qu'avant la profonde. Je me contente de me promener de temps en temps dans la zone des 50-70m où il y a quelques trés beaux sites, bien préservés, en-dessous c'est nettement plus pelé.

    Link to comment
    Share on other sites

    Personnellement je ne trimbale plus de binôme à partir de 75m. Je ne pratique plus autant qu'avant la profonde. Je me contente de me promener de temps en temps dans la zone des 50-70m où il y a quelques trés beaux sites, bien préservés, en-dessous c'est nettement plus pelé.

    Je crois que dans la zone des 50-70 mètres, on a l'impression de voir des très beaux sites grâce à la narcose. Je descends souvent au-dessous de 40 mètres sous 4°C dans le lac. Avec 4°C, l'effet de narcose est plus forte et j'ai senti très agréable et j'ai eu la sensation de voir des paysages magnifiques.

    Link to comment
    Share on other sites

    TOMEK, je vois ce que tu veux dire. mais je te parle de Méditerranée, si c'est en lac je ne m'amuserais jamais à descendre autant. Je confirme qu'il y a de trés beaux sites au fond mais les clubs n'y vont pas. Ceux qui plongent aux mélanges savent de quoi je parle. Question faune, il y a moins de poissons mais généralement plus gros, et presque plus passé 60m. Pour la flore il y a encore des zones corraligènes trés riches jusqu'à 70M au moins. Parmi les plus belles plongée que je connaisse en Corse, au moins la moitié sont entre 45 et 65m. J'en connais aussi entre 10 et 20m mais tu ne trouves pas la même chose. J'ai un copain qui fait de la photo avec un NIKON RS, la différence est flagrante suivant les profondeurs.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 1 month later...

    Enleve ton masque Cultilata !

     

    Enleve ton masque Cultilata, je t'ai reconnu..

    Le copain au RS, je le connais bien...

    Vu le nombre de plongées que l'on a fait ensemble, je pense connaitre assez bien le plongeur "aguerri" qui s'exprime ici.

    Comme tu es un garçon poli et respectueux de tous les plongeurs, quelque soit leur niveau, je suis sur que tu n'a pas livré le fond de ta pensée sur ce sujet:

    "Une narcose à 43 mêtres, c'est de la narcose de surface ça !!!"

    (narcose de surface: etat "comateux" permanent constaté entre 500m d'altitude et -50m de profondeur chez le plongeur dit "narcosé de surface")

    Toi qui a connu "The Narcose", la grande, la vraie, celle des tatoués, tu doit etre "mort de rire"......

     

    NB: c'est de l'humour. je rappelle que nous respectons tous le monde ici et que toute ressemblance avec des personnages existants est totalement fortuite.

     

    "U Corbu" le corbeau en francais

     

    HAHAHAHAH MDR....

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    Damned, je suis fait! U corbu tu n'as pas tort... Mais certaines idées ont la vie dure. Ca me rappelle cet auteur américain dont je tairais le nom pour ne pas lui faire de pub, trés anti-français, qui avec ses romans de plongées peut se payer le luxe de vivre sur un cargo équipé pour la recherche d'épaves. J'ai lu que 3 bouquins de lui avant que ça m'agace trop. Dans l'un, le héros du genre James Bond, super sportif, commando balaise et touti quanti, raconte comment il lutte contre la narcose qui l'étreint à 40m. 40m? C'est la profondeur ou on recherche les têtes de roches pour poser notre ancre. Bon, il y a aussi les fois où c'est séance photo sur petits fonds. A propos les magazines publient toujours certaines de tes photos? (Toque de type ce Corbu!)... Mais qui on est? i padroni... hé cùsi!

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest phil_zehit

    Allez allez, Dirk Pitt, il est pas si mal....

     

    C'est que les lecteurs sont en général PADI donc c'est vrai que 40m, c'est le fond de la mer.

     

     

    Par contre, l'écrivain plonge lui à l'européenne…

     

     

    Et pour les 40m, je me souviens avoir rencontré une plongeuse confirmée qui parfois ressentait déjà la narcose vers 25m. Bon il est vrai qu’elle faisait 45kg avec la combi et les plombs…

     

    Phil

    Link to comment
    Share on other sites

    Narcose à 43,6m en méditerranée? Tout à fait possible mais surtout pour quelqu'un qui n'est pas habitué à passer les 40m. Sinon pour un plongeur expérimenté, cela n'arrive plus avant 50 ou 60m. Mais c'est vrai que l'eau froide peut favoriser l'apparition.

     

    Je pense qu'il y a une multitude de facteurs qui jouent dans la narcose, en plus de l'habitude: fatigue, température, visibilité, état de la mer...

     

    J'ai quelques plongées dans la zone des 60 sans pour autant avoir eu la sensation d'être pété comme un coin. Attention, j'était évidement pas très clair, un peu trop bienheureux et un peu lent, mais rien de très grave...

     

    Mais j'ai aussi déjà fait une narcose (légère) à 20-22m sous les tropiques.

    Je comptait le recouvrement en corail: je cochait les casses de ma grille de relèvement. Sous l'eau, une sensation de fatigue, la nette sensation de ne pas être performant (la mémoire courte et les reflex lents). Ce qui ne m'empêche pas de faire ce que j'ai à faire, en une heure au lieu de 40 minutes c'est pas la fin du monde. Je remonte sur le bateau, et constate que que les coches au lieu d'être pas lots de 5 comme d'ab sont par 3, 4 ou 6 bref du n'importe quoi.

    Tout ça pour dire qu'il n'y a pas besion de taper dans les 3 chiffres pour être narcosé. ça peut arriver très vite.

    Ce jours l'a, c'était la deuxièmes plongée de la journée, dans une toute petite embarcation bien brassée par une bonne dépresssion, après une nuit courte... et voila...

     

    Ceci dit je suis toujours impressionné quand les gens raconte leurs narcose comme une sensation angoissante, pour moi c'est plutot un dous bien être... je croise les doigts pour que ça ne change pas!

     

    A+

    Tybo

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest phil_zehit

    Re bonjour..

     

    Le premier facteur "physiologique" engendrant la narcose (d'après DAN) est la déshydratation... Et après vient l'état mental qui a une énorme influence. Si déjà avant la plongées vous vous sentez moyen (genre : elle va être profonde, faudra faire archi attention...) ben sous l'eau, ça n'y coupe pas, vous faites tellement attention que ça en devient une obsession. On passe plus de temps à vérifier ses instruments et à faire des signes qu’à profiter de la plongée :( (je me souviens d'une de mes premières profondes ben j'ai bien vu mon ordi mais pas les marteaux...)

     

    Après il y a des tas de facteurs.

     

    Forme physique du jour (age, repos, KG en trop, alcool, fumée, etc…)

     

    Connaissance de son matos

     

    Confiance en son binôme (très important)

     

    Profile des plongées précédentes, temps au fond...

     

    Répétitives…

    Froid, visibilité, faune...

    Et il y a également le facteur inconnu, parfois ça arrive, c'est comme ça...:surpris:

    Les plongeurs "expérimentés" deviennent en général "heureux", certains recherchent même ces sensations (c'est pas bien ça :non: ). Les plongeurs qui fond leur première narcose le vivent moins bien.

    Après, ce ne sont que des statistiques, on est tous différent.

    Phil

    Link to comment
    Share on other sites

    Narcose à 20m, cela doit être tout de même trés rare, et à ne pas confondre avec d'autres problèmes type hypercanie légère qui peut présenter certains symptômes similaires.

    Pour les plongeurs expérimentés la sensation "heureux" n'est pas systématique (voir aussi mon post plus haut) et plus d'un corailleur s'est pris par esemple un jour ou l'autre le coup de barre derrière la tête de la narcose violente. Mais en général passé 70m, pour l'avoir connu et vu chez d'autres, la majorité des comportements étaient plutôt à rattacher à la sensation que les choses échappent à tout contrôle. En tout cas, passé 90, c'est rarement tranquille, et parfois trés violent, la situation est trés variable suivant les différents facteurs cités dans les 2 posts avant le mien. La seule chose qui parait à peu près sure d'après mon expérience c'est que le temps qu'on a pour réagir se raccourcit considérablement avec la profondeur. Sachant aussi que tout peut venir insidieusement, j'ai un ami habitué aux trés profondes qui en a fait les frais il y a quelques années en se laissant aller à se promener à 70m, ne songeant à remonter qu'une fois l'air épuisé, vivant mais sans avoir fait de déco, à ce jour il est toujours allongé...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 25
        j'ai décidé au moment de m'équiper de n'a pas plonger. C'était pourtant une plongée que j'anticipais avec plaisir et après près d'une heure de bateau pour rejoindre le site.   Les raisons importent peu, ou plutôt elles n'importent pas du tout et risqueraient même de faire dévier cette discussion de son objectif.   Ce message est d'abord pour montrer mon appréciation de l'absence totale de pression pour me faire changer d'avis.   Ensuite il est pour rappeler à tous q
      • 32
        Bonjour tout le monde Je compte me lancer en plongée cet été et je voulais un peu profiter de votre expérience si possible Qu'est-ce que vous me conseillez pour une première fois: quelles tenues, quels matériels, quels gestes, quels attitudes? Comment faire, quoi     Merci déjà pour vos réponses.
      • 39
        Cela fait une semaine que l'on est rentré de la croisière BDE avec Dune sur Alya.   Une de mes premières réflexions qui me viennent en repensant aux différentes plongées sur Daedalus est qu'il va falloir que nous repensions (plongeurs, organisateurs et autres acteurs) la pratique de notre passion : 20 bateaux environ 500 plongeurs 30 zodiacs sur site : résultat on a rien vu mais par contre tout entendu. Je suis en effet un peu inquiet car j'entrevois la volonté affiché par certains voy
      • 26
        Bonjour,   Je réfléchis à m'acheter une combinaison étanche pour utilisation occasionnelle (une dizaine de plongées par an) sur la côte varoise de l'automne au printemps quand l'eau est entre 14° et 18°, voire aussi un peu en été sur la côte languedocienne pour de l'eau à 16°-17°.   Dans mon centre de plongée, on m'a conseillé à plusieurs reprises de prendre un modèle où les manchons sont remplaçables soi même et je ne souhaite pas non plus y mettre une fortune. Mais j'aimera
      • 17
        Salut tout le monde,   Bien que plongeant depuis des années, je n'ai jamais ressenti le besoin de m'équiper, me contentant du matériel fourni par mon club. Cependant, une croisière aux Maldives prévues pour le mois de février me donne un prétexte pour afin acheter mon propre équipement et je suis donc à la recherche d'une stab. Ne m'y étant jamais intéressée jusque là je suis un peu perdue parmi tous les modèles qu'il existe !   Je découvre par exemple qu'il existe des modèle
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.