Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

[66] le retour des corailleurs


    Messages recommandés

    Je n'ai pas lu l'article, mais s'il s'agit d'activités maritimes, ce n'est pas le prefet de région qui a autorité, mais le prefet maritime, celui de la troisieme région maritime en l'occurence (ou région med maintenant) et qui s'étend de la frontiere italienne à la frontiere espagnole.

     

    En ce qui concerne la pêche du corail, c'est l'administration maritime (Aff Mar) qui délivre les concessions, suivant les cas l'administrateur local ou régional. Le corail étant une "pêche" ça ne concerne pas directement la préfecture maritime...et vu le merdier que ça génère, ils n'ont aucune envie d'avoir le problème sur les bras:fou:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 34
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Ca va , en effet, dans le bon sens, encore que parmi les participants français,je ne vois que quelques scientiffiques, certes de première importance comme Lucien Laubier et Jo Harmelin, aujourd'hui retraités ou proches de la retraite...donc pas forcément mandatés par les autorités directement en charge du problème, c'est à dire le ministére des transports (Aff mar) et le ministére de l'agriculture (Pêche) les syndicats de corailleurs, tous brillamment absents du débat. Pour Jo Harmelin, ça fait des années qu'il tire la sonnette d'alarme sur le problème...fasse le ciel qu'il finisse par être entendu avant qu'il ne soit trop tard.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 3 weeks later...

    j'avais vue dans un reportage (carnet de plongée) un corailleur qui descendait à 80m pour remonter du corail rouge. Ce plongeur était conscient de son evironement et ne ramassait que des coraux morts, il n'y a pas que des sauvages mais je craind que ce ne soit qu'une minorité.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    j'avais vue dans un reportage (carnet de plongée) un corailleur qui descendait à 80m pour remonter du corail rouge. Ce plongeur était conscient de son evironement et ne ramassait que des coraux morts, il n'y a pas que des sauvages mais je craind que ce ne soit qu'une minorité.

     

    J'ai été pendant quelques saisons corailleur en Corse (il y a plus de 30 ans...) nous travaillions entre 80 et 100m (a l'air...) et si je peux te certifier une chose c'est que jamais nous ne ramassions une branche de corail mort...c'est totalement inutilisable et e toutes façons invendable parceque blanchi et poreux :non: !

    Il est possible de faire ce travail, comme tout ce qui est pêche, en professionnel conscient, soucieux de l'environnement...malheureusement ici comme ailleurs il y a des gougnafiers qui détruisent le milieu en récoltant des petites branches entre 10 et 50m, lesquelles sont ensuite réduites en poudre, réagglomérées avec de la résine pour donner un aspect de corail compact...

    C'est surtout ce procédé qui cause de gros dégats...

    Ceci étant, comme je l'ai déjà dit ici, les discussions qui ont eu lieu l'an passé avec le syndicat des corailleurs, les Affmar et Christian Alégoët, responsable bio FFESSM de la Côte d'Azur, ont montré qu'environ 30% du corail détruit sur nos côtes, l'était par des corailleurs "amateurs" !

    Ca va de la petite branche souvenir qui récolte ensuite la poussiére dans une vitrine au commerce clandestin qui approvisionne certains marchands de curios peu scrupuleux.

    Plusieurs d'entre eux ont d'ailleurs été pris la main dans le sac et verbalisés.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 11
        Salut tout le monde   Je suis passé en combi étanche depuis 10 plongées et j'utilise exclusivement la combi pour la flottabilité   Souvent vers le milieu de plongé, j'ai un sensation bizarre d'air au niveau des pieds qui me dérange un peu (s'est dur a expliquer, j'ai l'impression d'avoir plus de mal a palmer..) Est-ce que sa viens du fait que les bottes de la combi étanche sont pas mal plus grand que ma pointure? J'utilise des chaussons Fourthelement dessous.  
      • 5
        Alors que dire ?   J'ai adoré ce bouquin !   Pénible à lire car la traduction pêche, ce qui donne un résultat ou l'écriture est très pauvre et ça, ça m'a chagriné un peu. Par contre, de vrais personnages dans les 2 sens du terme, vrai car réel, vrai car tous avec des caractères très trempés. Une aventure exceptionnelle et quel plaisir de plonger avec eux dans cette exploration. j'ai retrouvé certaines cotés que j'ai pu connaitre à une époque et certaines sensat
      • 0
        https://www.zubludiving.com/articles/zublu-insights/sea-cucumber-poo-could-save-a-queensland-reef  
      • 15
        Bonjour à tous,   Ma plongée de ce matin me laisse quelques interrogations sur mon nouvel ordi Shearwater (Peregrine) que je possède depuis environ 3 mois.   J'en suis tout à fait satisfait mais (il y a un mais) je trouve que le capteur de pression n'est pas très précis par rapport à mon ancien Suunto Vyper que j'ai remisé dans sa boite (Aaaaah, quel bonheur d'avoir un écran couleur).   Je m'explique : mon Peregrine ne commence à m'indiquer la profondeur qu'à enviro
      • 2
        Cela remonte en septembre 2013, séjour à Playa Del Carmen plongée avec Phocea Mexico. Un temps de chien, il pleut et pleut on récupère la queue du cyclone d'Acapulco. Résultat ce 19 septembre le port de Playa est fermé. Le Boss de Phocea nous envoie en cenote pour plonger . Pour 2 personnes de la palanquée c'est le dernier jour de plongée avant retour. Donc nous voilà embarquées sur des cenotes près de Tulum . Nous sommes une palanquée de 4 nanas N2 avec un guide. On nous propose en premier A
    ×
    ×
    • Créer...