Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

La narcose : c'est comment?


Boukha
 Share

    Recommended Posts

    Pas besoin d'imaginer des dauphins, un beau bleu bien bleu, avec de la visi, c'est magnétique... même sans narcose. Je ne connais pas de plongeurs expérimentés que ça ne tente pas. C'est très beau. C'est aussi une question d'ambiance.

     

    Pour en revenir au sujet de la narcose, c'est un phénomène inévitable, à l'air, dès 40m. Ceci dit, faut pas confondre sa propre appréhension avec les premiers effets de la narcose. Je veux dire par là que quand on a pas l'habitude de se promener profond, et/ou qu'on connait pas le site, ou les autres plongeurs, ou le guide, on a de toute façon tendance à se surveiller plus, à contrôler ses paramètres plus souvent ; bref, à gamberger plus que d'habitude.

     

    La narcose se gère comme et en même temps que l'évolution à la profondeur où elle est susceptible d'apparaître, Boukha. Une explo à 40, et à plus forte raison à 50 ou à 60, c'est pas une 20. On s'économise un maximum, on supprime tous les gestes inutiles et on ralentit tous les mouvements. On fait plus attention à sa respiration, en insistant bien sur l'expiration. Le but, bien entendu, c'est d'économiser de l'air. Bref, on rentre pas en léthargie mais tout est sous contrôle. Calme, zen. Le moindre emballement devient donc suspect. Un plongeur qui s'agite (se déplace trop vite, fait trop de gestes), ou qui a l'air d'angoisser (le regard est très parlant, même à travers un masque), qui fait trop de bulles (respire trop souvent et consomme trop compte-tenu de la profondeur), ou qui regarde son ordi et son mano toutes les dix secondes, eh ben on va le voir et on lui demande si tout baigne. S'il a l'air stressé ou si la façon dont il repond est un peu suspecte (trop vive ou au contraire trop hésitante), le mieux c'est de remonter sensiblement. Pas de mettre un terme à la plongée, mais de continuer la promenade à une profondeur moindre. Evidemment, c'est facile sur une roche ou sur un tombant, mais pas toujours possible sur une épave. De même, si on se sent pas tranquille, pas à l'aise, faut pas hésiter à proposer au guide ou au plongeur qui conduit de remonter un peu. Début de narcose ou pas, ça vaut jamais la peine de se gâcher le plaisir. ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 67
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Moi je me souvient d'une plongee a l'ile Maurice l'annee derniere, à 40 metres nous avions repere une chaine enorme,et pour nous en la suivant,nous trouverions une ancre,probablement...

    Nous l'avons donc suivi,quand a un moment donne j'ai regarde mon ordi qui affichait 56 metres.Je me souvient que sur le coup ça m'a un peu stressee,et puis peut etre quelques secondes apres,j'etais quasi euforique d'etre descendue aussi profond(c'etait la premiere fois)et là j'etais bien....j'ai repere sur un rocher un petit benitier et il parait que je suis restee "scotchee" devant un moment ,en admiration....je planais...jusquà ce que mon binôme me "reveille" et me ramene a la realite qu'il fallait commencer a remonter.

    d'ou l'interet de ne jamais plonger seul(e);mais elle reste une plongee inoubliable!!! Mais nous n'avons pas pu descendre plus bas pour trouver cette ancre.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    Narcose et nitrox

     

    Bjr,

     

    Pour ma part plusieurs plongées à 40-45 métres sans narcose, mais il faut dire que je ne fais des profondes qu'aprés plusieurs plongées à 20-30 métres et jamais en début de saison.

     

    En ce qui concerne le nitrox, ce n'est pas fait pour aller profond, sachant que la pression partielle d'O2 maxi est de 1,6 avec un nitrox 40/60 on est limité à 30 métres. Et il est de plus en plus habituel de fixer la PPO2 à 1,4 donc limité pour un 40/60 à 25 métres. Le nitrox permet de plonger en saturant moins en azote, donc + de sécu, - de paliers et - de fatigue due aux échanges gazeux.

    Interressant quand on plonge 2 à 3 fois par jour sur plusieurs jours!

    Il reste la plongée en recycleur semi fermé qui est sur le plan du mélange respiré une plongée nitrox.

     

    Attention les plongées en recycleur fermé relévent des plongées tek puisqu'elles permettent également des profondes: il y a injection d'O2 avec calcul en temps réel de la PPO2 par 2 ordis avec 3 capteurs!!!!!!!!!!

    Pour les profondes il reste le trimix mais ceci reléve également de la plongée tek. C'est vraiment un autre monde!

     

     

    Cordialement

    Rick :diver:

    Link to comment
    Share on other sites

    Comme te l'as dit searil, la narcose peut avoir des manifestations variéés et variable d'un individu à l'autre et meme sur un meme individu.

    Les symptomes sont multiples: euphorie, angoisse......

    Bref un peu comme si tu etait bourré.

    Ce qu'il vaut savoir, c'est que tu commences à remonter, les choses s'ameliorent.....

    Link to comment
    Share on other sites

    On dit des plongeurs qu'ils peuvent être "attirés par le bleu". Comment comprendre ca? C'est une conséquence de la narcose?

     

    C'est très probable, mais cela ne m'est arrivé qu'une seule fois, et la première fois que j'ai fait le célèbre tombant de Mémé (au large de Cavalaire). Tu es dejà à -60 et tu vois encore la falaise qui tombe à -200, t'as vraiment une envie (irrationnelle, mais réellement très prenante) de sonder ... Le seul facteur qui m'a fait me retenir c'est de me faire la réflexion "et si tu le fais, qu'est-ce qui se passe?". Je n'avais pas la réponse, donc je ne suis pas descendu...

     

    Nul doute que la narcose et la topographie du site se liguent pour provoquer ce genre d'effet.

    Link to comment
    Share on other sites

    bon alors la narcose c'est comment (c'est ça la question non ;) ).

     

    En ce qui me concerne :

     

    1) léger sentiment d'angoisse : merde qu'est ce que je suis profond ! c'est pas raisonnable ! aie !

    2) ...bon alors est-ce que j'ai assez d'air... je regarde mon mano...euh c'était quoi déjà...ah oui 150 bars... euh merde je me rappelle plus donc je regarde à nouveau (etc...)

    3) je me sens bien, j'ai une sensation de chaleur, si le site est beau je suis hypnotisé par les poissons, je regarde tout, je suis euphorique

    4) j'ai du mal à me décider à interrompre la plongée pour remonter... bon je suis à 100 b et les paliers à 6M s'allument y faut y aller

     

    Conclusion : narcose danger mais c'est quand même une sacré sensation :D On peut quand même limiter les risques même s'ils existeront toujours.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 68
        Salut à tous – J’ai plein de questions... Je viens d'acheter un nouveau nautilus lifeline (après avoir dérivé 30 minutes au Kenya avant que le bateau ne nous retrouve, même si c'était il y a 2 ans, j'ai finalement décidé d'investir) et je ne savais pas qu’on doit d'abord le programmer.   Dois-je programmer ça ici en France (donc mettre en mode Europe et tester ?) ? Dois-je reprogrammer à chaque fois que je voyage dans chaque pays ? Ou changer de région ? Je suis actuellement en France
      • 8
        Bonjour, veuillez excuser mon ignorance.  Viens de faire de la photo avec un snoot backscatter mf 1, comment faire pour faire les photos devenir noir au tour. le sujet ai bien eclairer.
      • 9
        🤔 Bonsoir  Je viens juste de débuter la plongée bouteille. Et j’aurais besoin d’aide. J’ai plongé 2 fois en fosse, immersion phoque et descente à la vertical. A la vertical j’aimerais bien sauf que je me retrouve sur le dos et la je galère pour me remettre en bonne position. Comment puis je faire pour y remédier. Merci beaucoup pour votre aide.
      • 28
        Bonsoir, Voilà comme d'autres veulent prendre des photos, moi je souhaiterais dessiner sous l'eau En ce qui concerne les outils, j'ai déjà quelques idées (crayons HB, 2B etc... ou bien craies grasses) mais en ce qui concerne le support, la je cale Le papier et l'eau ça fait rarement bon ménage Si quelques uns d'entre-vous pouvez me faire profiter de son expérience, je serais au anges
      • 20
        C'est un classique, je suis toujours hyper stressé quand je dois guider ma palanquée. Je ne suis pas super à l'aise lors des plongées de nuit non plus. Alors la combinaison des 2 Il m'est arrivé de plonger en autonome avec ma femme pour une plongée de nuit, c'était au 7 patates à Safaga (j'ai lu un post sur le forum de quelqu'un qui parlait orientation sur ce site... de jour...  je m'y suis revu), une catastrophe : on a trouvé la première et ... on n'a fait qu'elle en remontant en spirale.
    ×
    ×
    • Create New...