Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Oli

hold up aux Brother's

    Messages recommandés

    Voilà, comme promis, je vais essayer de vous résumer cette semaine passée aux Brother’s. Pour rappel, notre centre liégeois de formation Tek, Abyss Plongée en collaboration avec United Divers de Safaga avons organisé une croisière Tek sur les Brothers dont le but avoué était de descendre sous la poupe du Numibia afin d’y filmer et photographier son hélice……..

     

    Nb: Afin d'alléger le texte , ceci est la version sans photos. Si vous voulez lire le récit avec celles-çi, cliquez sur le lien suivant et cliquez sur "Consulter l'objet"

     

    http://www.onplonge.com/Default.aspx?tabid=53&ctl=ArticleView&mid=625&articleId=256

     

     

    Extrait du news letter de UNITED DIVERS :

     

     

     

    Expédition TRIMIX.

    Iles Brothers – Mer Rouge

     

    OBJECTIF 100 mètres !!!

    Revenir avec des photos du Numibia.

     

    Expédition réussie !!!

     

     

     

    Didier Clabots est très fier d’annoncer la pleine réussite de cette expédition exceptionnelle à bord du bateau « Les 2 Amis », organisée en partenariat avec Patrick Vanstraelen.

     

    Un défi, une aventure, un rêve devenu réalité pour une poignée de plongeurs Tec Trimix le 17/07/2006.

    Les premières photos de la poupe du « Numibia » prisent de – 95m sur la pointe nord de Big Brother, dans un courant avoisinant les 3 nœuds…

     

     

     

     

    Les images de cette expédition seront disponibles d’ici 15 jours sur notre site web et libres de droit…

    … d’autres surprises suivront !

    En remerciant pour leur collaboration :

    Hamada, capitaine du « 2 Amis »,

    Anne RIOU, pour « Plongeurs International »

    Serge GRISPOUX.pour « Octopus »

    Et tous les autres fous rêveurs qui nous ont aidés à repousser les limites lors de cette fantastique expédition, que ce soit sur place ou lors des mois de préparations qui l’ont précédée.

     

    Extrait communiqué de presse Abyss Plongée :

     

    TRIMIX AUX BROTHERS !

    Bien connues et fréquentées par les plongeurs belges et français, les îles Brothers, au beau milieu de la Mer Rouge en Egypte, sont classées parmi les plus beaux spots de plongée au monde. Malgré cette célébrité, les superbes épaves des cargos Numidia et Aida, posées sur la pointe nord de Big Brothers à des profondeurs déraisonnables, n’avaient jamais fait l’objet d’une exploration systématique. En juillet dernier, une équipe de plongeurs trimix animée par Patrick Vanstraelen, IANTD Instructor Trainer, a réalisé avec succès la première exploration complète de ces deux épaves. Outre l’éloignement et les conditions de plongée caractéristiques des Brothers, la difficulté majeure rencontrée par l’équipe francophone fût la planification et la gestion de plongée trimix dans la zone des 80 à 90 mètres avec des courants avoisinant les 3 nœuds. La logistique de cette expédition fût fournie par le centre de plongée United Divers et son bateau de croisière « Les 2 Amis ». Dirigé par Didier CLABOTS, ce centre francophone est le seul sur la riviera égyptienne à être spécialisé en plongée Tek. D’autres expéditions en partenariat avec United Divers et Patrick Vanstraelen sont actuellement en projet.

     

    Le team de cette expé : Olivier Bertieaux, Charles Honoré, Claude Larminier, Thierry Micha et Patrick Vanstraelen.

     

     

     

    Nous y voilà !

     

    Jour 1 : Départ de Bruxelles puis arrivée à Hurghada vers 13h après un vol sans encombre pour les 19 personnes participant à la croisière (seuls 4 d’entres nous font partie de l’équipe Tek). Marmout (sorry pour les fôôôtes) le divemaster de bord et frère de Hamada le capitaine des « Les 2 amis », notre bateau, nous accueille avec son sourire enfantin. Il me signale que les minibus sont là , prêts pour le transfert vers Safaga et le centre de plongée où nous attendent Didier et Pat tjs en train de peaufiner les derniers détails (Pat était venu 2 jours + tôt avec plus d’une centaine de kg de matos). A peine quelques mètres et le GSM de Marmout retentit déjà ! C’est Didier, il veut me parler…..aie ! Oli, comment vas-tu ? Je peux te confier une mission ? C’est important ! heuuuu, oui ! lui dis-je un peu méfiant ……..Prends quelques passeports et file au free tax , il faut alimenter notre « bar de déco »   ! M’enfin, en voilà une mission (que je réaliserais avec succès).

    La ou plutôt le‘Bar de déco belge’

     

    45’ de transfert, le béton est de + en + présent à ma gauche et les sacs plastiques sur ma droite aussi, prisonniers des nombreux barbelés qui jonchent la route.

    L’arrivée au centre est plutôt joyeuse et un bon repas nous attend au snack du coin « AliBaba » kebab et durum avec boisson pour 25 livres (+- 3,5 €) ensuite 3’ de minibus vers la marina où les « deux amis » et son équipage nous attendent.

    Wouahhhh, la surprise ! Il s’est fendu le Didi, je m’attendais à quelques « bi » loués ou récupérés à gauche à droite mais pas du tout……..des tout flambants neufs « bi » 12 alu lestés de 4 kgs de plomb et avec des tout beaux stickers TRIMIX collés avec amour par mon pote Pat.

    Et en plus les décos 7 l sont neuves aussi, les 11 l sont des blocs traditionnels nitrox.

    Nous passerons le reste de l’après midi à « fitter » nos bi sur nos wings et configurer nos décos selon nos habitudes…….

     

    L’ambiance est bon enfant et j’essaie avec humour d’expliquer aux plongeurs loisirs que nous allons prendre bôôôcoup de place………Les B50 d’Hélium et d’O² sont omniprésentes sur le pont et les coursives ainsi que les décos et nos bi.

    Nous attendons alors 7hoo du matin, heure aléatoire décidée par le responsable de la marina

    Pour notre départ vers l’aventure………

     

    Jour 2 : j’ai dormi sur le pont, il est 8h00 et déjà, la chaleur du soleil me réveille. Après le retard habituel dû aux coutumes locales (le remplaçant de l’autre comique du port trouvait qu’il n’y avait pas assez de cachets sur les 43 autorisations) la proue de «les 2 amis » fend les flots vers l’Est .

    Pendant la traversée, nous planifions nos plongées, calculons nos mélanges fond et nos décos (pauvres et riches). Pat nous explique que nous remplirons d’abord par pressions partielles puis au fur et à mesure que les b50 se videront, on utilisera le continu aussi bien pour les mélanges O² jusqu'à 40% que pour le trimix normo et hypo…et cela grâce à un Stick fabrication maison de Super Didi (Didier Clabots, le chef du centre) couplé à notre testeur digital Hé/O²….. D’enfer le système ! Je vais pouvoir peaufiner mon blending… (je croyais pas si bien dire !)

    Quelques 5 heures plus tard, le capitaine Hamada arrime son bateau sur Big Brother, la mer est calme mais il semble y avoir un « certain » courant. Deux plongées sont prévues ce jour, les palanquées se préparent et les zodiacs les amènent sur la pointe nord de Big pour une drift Est ou Ouest selon le courant…

    Pour cette mise en palmes, on fera light (bi gonflé à l’air) : vérification du lestage, position du bi et des décos sont de mises…largage prévu sur le Numibia avec remise en mémoire des lieux. Mais ……Oups ! le courant est vraiment de la partie, impossible de rester en stationnaire, tant pis, on dérive sur le coté ouest pour rejoindre l’Aïda (la 2° épave connue de Big), 2 minutes suffisent pour y arriver ! On est sur 50/55 m, bonjour madame ! Elle est toujours bien là mais depuis 3 ans que l’on ne s’était plus vu, elle semble avoir changé. Tché (Thierry le caméraman) et moi passons sur tribord pour se mettre à l’abri de ce satané courant tandis que Pat accompagné de Claude et Charlie (les 2 derniers tekkies de l’expé) s’abritent à l’intérieur de la vielle dame.

     

    Nous remontons calmement dans la zone des 20 m tout en survolant l’épave, le courant qui s’est atténué n’est pas pour nous déplaire, quelques barracudas nous accompagnent puis un gros napo, ensuite 2 gros thons en pleine course nous frôlent de vraiment très près ! L’accoutumance au matos et l’amélioration de notre configuration terminent nos 55’ premières minutes de plongée.

     

    Deux heures trente plus tard on remet çà. Le courant étant tjs présent, dés la bascule du zod, on palme pour se diriger sur le flan Est nous resterons dans la zone des 20m pour ne pas trop charger en prévision des jours à venir….

    On passera la soirée (après un souper indigne des weight watchers) à remplir nos blocs de 14/50 prévus pour sonder dans la zone des 90 m, profondeur estimée maximum pour l’hélice du Numibia et nos décos 11l alu en 40 et 80 %..........

     

    Jour 3 : 7h00, Le vent s’est levé pendant la nuit, et du même coup la mer s’est formée, les creux atteignent presque 1m voir 1,5m ; ce n’est pas du goût de tous ! Les nouveaux petits aventuriers sourient jaune et visitent plus que fréquemment les salles d’eau  , à ce propos, sympa l’idée d’avoir équipé les cabines inférieures de WC individuels, complétant ainsi l’air conditionné qui faisait déjà partie des petits plus de ce bateau.

    Enfin qu’importe ! 8h30, la sécu est mise en place puis les zods filent vers la pointe. Pat,Tché et moi formons la 1°vague (humour) qui descendra sur la poupe. Claude et Charles, bi gonflés au normoxic (20/25), resteront sur les super structures dans la zone des 60m. Les creux à la pointe sont nettement plus costauds mais toujours sans danger (belges mais pas fous !).Allez hop, on bascule, de suite l’épave nous apparaît à quelques mètres tout au plus(elle commence à +-8/10 m de la surface) mais semble s’éloigner de manière bizarre ! Pourtant on palme comme des bœufs mais rien n’y fait !

    B….de m…., fais chier ! Le courant est encore plus fort que la veille, pffff.

    Plan B : L’Aïda. On coule sur les 60 sachant que c’est la prof +- max de cette épave. Ah, la voilà déjà, on se maintient avec grande peine dans les alentours de l’hélice (tordue) mais ce n’est pas jouable sans entamer grandement le Project AWARE. On décide donc selon le briefing de continuer notre descente sur le flan de Big . Bin, oui ! Remonter voir les anthias à 5m avec du 14/50, ce n’est pas trop top ! Le trio se resserre et sonde la zone des 85 /90 m pendant 15min. C’est fou ce qui jonche les fonds à cette profondeur ! Les restes clairsemés de l’Aïda (dérive, courant, tempête…) mais aussi tonneaux, filets de pêche, amarres et….au combien de ceintures de plomb neuves ou vraiment anciennes.

    On entame notre remontée sans négliger ce courant adouci mais qui se transforme en courant d’arrachement (pas bon !) dés que l’on s’écarte du fond de plus de 3 à 4m ! De nouveau barracudas et thons font partie du voyage (nous en verrons pratiquement à chaque immersion en quantité et grosseur diverses).Après la déco et quelques 90 min sous l’eau, nous sortons la tête juste à l’aplomb du ponton, le zod nous ramène au bateau.

     

    Après un bon repas, la corvée gonflage est de rigueur, nous préparons les décos pour le lendemain et taquons nos bi à l’air pour une sage ballade dans le milieu de l’après-midi. On avait prévu des petits blocs déco de 8litres pour les normoxic et les secondes plongées de la journée (toujours beaucoup plus cool que celles du matin)

    Pour info ; les plongeurs loisirs font 3 sorties par jour tandis que les plongeurs Tx se limitent à 2 pour autant que cette dernière soit « safe »

    Notre 2° largage est à chier, le zodiacman de service n’est pas dans son bon jour et nous largue dans le bleu absolu du néant (le même qui régnait derrière ses yeux !) après 10 min passé à palmer, on rejoint la zone des 5m le long du coté Est (napo, murènes, 2tortues et un requin renard nous font oublier à moitié notre mise à l’eau). On rejoindra doucettement le ponton du «les2Amis» à la palme (exercice utile suite aux mégas bouffes sur ce bateau)

    En soirée, préparation des mélanges du lendemain pour une nouvelle tentative sur le Numibia.

     

     

    Jour 4 : 7h00 du mat, je me lève péniblement de la banquette qui me sert de lit depuis le départ .Après le passage habituel par la salle de bain, je teste les mélanges fond et déco préparés la veille : Tx 13/47, Eanx 39 et 79%

    8h00, la plupart sont levés et préparent eux aussi leur première immersion de la journée. Didier propose sagement de reporter d’une petite heure la plongée car le courant s’atténue au fur et à mesure du temps qui passe. Le calme revient momentanément sur le pont arrière. Les vagues des « loisirs » mises à l’eau ,nous chargeons le zodiac de nos décos ,caméra et appareil photos. Le bi sur le dos , Marmout le meilleur zodiacman de mer rouge, nous emmène à la pointe nord de l’île. Nous sommes fin prêts pour le largage, concentré car le dropage et les quelques premières secondes sous l’eau sont primordiales . Le « go » officiel de Marmout nous expédie vers les fonds…

    Purée ! Génial ! Fortiche le mec, juste quelques mètres avant l’épave et le courant à décorner les bœufs dans le dos . On pique pour se mettre à l’abri sous le flan du Numibia, 20m ,on switch sur le gaz fond, la descente s’effectue sans trop de problèmes (le courant arrive à passer sous la coque du cargo et nous écarte légèrement). La fin de l’épave se précise, mon vr3 affiche 73 puis 75,78, je suis sous la poupe à 79m. La coque surplombe le gouvernail (vr3 à 80m). Un terrible effet venturi se crée entre la coque et le fond (voir les bulles sur la photo çi-dessous), une vraie machine à laver.

     

    Thierry (caméra) et Pat (photos) s’écartent encore un peu pour « cerner » un peu plus le sujet.

    Mais il faut se rendre à l’évidence : ON NOUS A VOLE L’HELICE !

    Aussi invraisemblable que cela ne puisse paraître ,aucune trace de celle dont nous espérions tant mitrailler la tronche….Rien, nada,nothing, niente !

    Pat descend encore un peu (93 m) pour faire quelques superbes clichés du cargo entourés des deux petits moustiques que sont Tché et moi-même.

    On quadrille un peu le secteur mais le timing et, pire encore, le courant descendant nous rappelle à l’ordre et à une certaine prudence. On s’accroche aux éléments qui nous entourent afin de rejoindre la zone sous la coque qui nous met un peu à l’abri de ce satané aspirateur à plongeurs.

    On entame la remontée sur bâbord, vers les 40m j’essaie de passer la tête par-dessus le bastingage (on prévoyait de finir la déco sur les ponts voir à l’intérieur de la bête) mais que nenni, comme par une rafale de vent d’automne, il s’en faut de peu que je perde mon masque ! On en restera là pour cette fois, assez de péripétie pour aujourd’hui. On se rapproche peu à peu de la surface, changement de gaz à 30m, le courant nous écarte du cargo en nous poussant sur le versant Est de Big. Passage sur le gaz riche vers 8m et dérive tranquille pendant le temps de déco…..

    Remontée sur bâbord Gaz intermédiaire

    Déco gaz riche

    De retour à bord, nous passons notre temps à visionner films et photos. Les discussions du genre : « celle-là est mieux, non ? Ben non ! Je préfère la troisième. Moi la Première .Non,la quatrième » etc,etc,etc….combleront l’intervalle de surface de +- 5heures qui nous sépare de la seconde immersion.

    Vers 16 h , nous nous mettons à l’eau pour une dérive sur le flan Est . Largage sur la pointe avec profondeur limitée à 40m sur les superstructures du Numidia. Quelques plongeurs loisirs nous suivent avec quelques mètres de moins, question de rester dans « la courbe » ! Charles, le normoxic du team et accessoirement chirurgien de bord (c’est toujours sympa d’emmener son toubib-découpeur en vacances   ) m’accompagne. Les premières minutes servent à se positionner sur une partie relativement dominante mais abritée du courant qui avouons-le a diminué quelque peu d’intensité. Les premiers « loisirs » commencent à nous quitter lorsqu’au loin des formes tant attendues font leur apparition……OUI, ils arrivent, deux gris respectables remontent lentement et se positionnent à quelques mètres de nous (5 à 10m max) sur le rebord de la crête ( on n’en demandait pas tant ! ) où ils commencent à onduler dans le courant .Charles et moi restons tapis le plus prés possible du récif limitant les bulles au strict nécessaire . Plusieurs gros mots passent et repassent dans ma tête ; je n’ai pas mon appareil photo !( plus tard je visionnerai les vues prises par d’autres mais pas assez nettes ou proches pour en tirer un truc vraiment bien, dommage.) Au bout de 4 ou 5 minutes , nous comprenons le manège des squales, ils sont simplement venus se faire curer les dents à leur institut de beauté favoris !!! Une valse effrénée de petits courageux se déroulent sous nos yeux, c’est génial ! Tour à tour , les deux belles bêtes se rapprochent , se font entretenir puis repartent dans le courant avant de revenir remettre une « final touch » sur leur mâchoires tant redoutées.

    Les bulles ne semblent pas gêner nos deux compères qui nous regardent du coin de l’œil avec sûrement comme arrière pensée « mais qu’est ce que vous faites là, bande de débiles ? »

    Un petit quart d’heure se passe uniquement à observer les prédateurs soumis à la bonne volonté de ces ridicules mais au combien utiles nettoyeurs de gencives. On commence à décrocher peu à peu, lorsqu’un groupe de pointes noires s’approchent à leur tour. On comptera dans notre champ de vision jusqu’à neuf requins. Arrivé dans la zone des 20m, personne ne nous a attendu ; comme prévu on entame le flan Est. On se dit par signes qu’une fois à bord, on leur en jettera plein la tronche avec le récit de notre belle plongée….Mais notre petit air de « vous n’allez pas nous croire… » ne restera pas bien longtemps !

    Trente ou cinquante bars plus tard, devant nous, un attroupement inhabituel de bulleux s’agite en tous sens. Nous sommes dans la zone des 8 à10 m,de loin il me semble voir de nombreux crépitements de flash, et pour cause…….

    Une superbe raie Manta de taille plus que respectable plane avec toute sa grâce habituelle !

    On apprendra à bord qu’elle est là depuis un certain temps et que l’agitation des palmipèdes caoutchoutés et néoprènés ne l’émoustillait même pas.

    Ci-joint deux photos de cette apparition toujours aussi sympathique, mais je vous demande de bien regarder et détailler la seconde……..

    Miss Elégance…

    et……Mister requin sur la même photo !

     

    Ben oui, on a pu observer et immortaliser deux des êtres sous marins les plus photographiés sur le même cliché. La première est de mon ami « Pat » et la seconde de Luc Licky ,l’un de nos plongeurs loisirs.

    Le retour sur « les 2amis » sera plein de bonne humeur et d’images comme vous pouvez le deviner.

     

     

    Jour 5 : Ce matin , nous faisons tous notre dernière plongée sur Big, les prérogatives de chacun guideront les immersions. Pat ,Tché et Claude se referont la poupe du Numidia (je pense qu’ils iront vérifier si l’hélice était bel et bien absente !   ) tandis que Charles et moi exploreront les cales , salle des machines et autres ponts du cargo. Cette épave est réellement fantastique, elle convient à presque tous les niveaux dotés d’un minimum d’expérience mer et ayant déjà goûté à divers types de courant.

    Fin de matinée cap’tain Hamada largue puis va se positionner sur Little Brothers pour les deux dernières plongées qui entérineront ces cinq jours d’enfer au centre de cette magnifique Mer Rouge.

    Point d’épaves mais deux superbes tombants riches en Gorgones , alcyonnaires et faune diverse.

     

    Jour 6 : Tôt le matin , nous faisons route sur Safaga .Didier nous à concocté comme cerise sur le gâteau deux des plus belles plongées de la zone : Abu Kefan et Panorama puis pour finir une plongée de nuit . Sympa le Didi !

    Sympa mais aussi flexible pour sa clientèle, en effet, car à la demande presque générale (mais à mon grand regret) Panorama sera remplacé par la tristement célèbre épave du « Salem Express ».

    A ce propos , un long et parfois houleux briefing précèdera la plongée : Cette épave a sans doute était trop souvent visitée et ne l’oublions pas c’est un vrai sanctuaire pour tous les Egyptiens , donc « respect et humilité » seront de rigueur.

    Mais revenons à Abu kefan : Plongée en drift sur le plateau Nord formée par deux vagues de plongeurs puis mise à l’abri du bateau sur le flan Ouest du récif . C’est là que Pat et moi avions décidé (mais uniquement pour finir les B50 d’hélium et d’O² …   ) de marquer trois chiffres sur nos VR3 !

    En surface, nous rejoignions le bord du tombant distant de +- 25 à30 mètres, travel en bouche nous descendons à 5m pour le « check bubbles » puis après un dernier ok nous nous enfonçons vers les profondeurs. A 20m ,on quitte notre 40% pour passer sur les « bi 12 » dopé au 12/50, les mètres défilent : 50,60,70…c’est fou ce qui traîne sur les flans de ces récifs très souvent visités ! Pneus,tonneaux, filets,cordage,masques, ceinture de lest et même un détendeur complet gravé du nom de DUNE (remis à Didier qui le remettra plus tard à Gérard )

    Vers les 85/90 m le sol se casse ,laissant deviner la fin du 1° plateau,la pente devient pratiquement verticale. On ralentit pour enfin se stabiliser entre 98 et 100m (pour une fois Mr Suunto et Vr3 seront d’accord à 10cm prés) ,6 minutes se sont déjà écoulées, nous longeons le tombant à l’épaule gauche pendant encore 5 bonnes minutes, il fait clair mais le brun et le gris règnent en maître, le faisceau de ma Green Force laisse apparaître sur une faible surface les couleurs naturelles : Y a encore une vraie vie à cette profondeur la flore est omni présente mais la faune beaucoup moins.

    Pat me rappelle qu’il est temps de rejoindre les niveaux supérieurs, ok on remonte lui fais je signe. L’ascension le long d’ Abu est de tous repos, la faune traditionnelle réapparaît peu à peu, les déchets humains aussi  , après quelques « deep stops » nous repassons sur le 40 puis sur le 80 %. Les paliers se font dans un confort total, Tché nous rejoindra afin de tuer quelques mètres de pellicule supplémentaire.

    PS : Dis Tché ! c’est quand tu nous fais voir tes images ?

    A notre retour, Didier est excité comme une puce, la joie se lit sur son tronche , il est tout simplement heureux que son centre TEK ait prouvé qu’il était capable d’organiser et de réussir une expé trimix de manière propre et de plus sur les Brother’s dont les conditions de plongées ne sont pas toujours facile .

     

    Voilà , le reste du séjour n’en fût que plus agréable : bonne humeur ,photos, blagues ,bouffe et rangement du matos occupèrent les dernières heures à bord du « les 2 amis » .

    Ah oui, j’oubliais , le plus dur fût d’essayer de terminer notre « bar de déco belge »   

     

    Remerciements et Amitiés à mes deux potes Pat et mister Didi sans qui cette expé n’aurait pas pu être possible….

     

     

    .

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    :eek: c'est un concours avec mattle??? :eek:

     

    :hehe:

     

    en tout cas bravo :bravo:(j'ai pas tout lu mais bravo quand même)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    bon ayé, j'ai tout lu :top:

    A 20m ,on quitte notre 40% pour passer sur les « bi 12 » dopé au 12/50, les mètres défilent : 50,60,70…c’est fou ce qui traîne sur les flans de ces récifs très souvent visités ! Pneus,tonneaux, filets,cordage,masques, ceinture de lest et même un détendeur complet gravé du nom de DUNE (remis à Didier qui le remettra plus tard à Gérard )

    Vers les 85/90 m le sol se casse ,laissant deviner la fin du 1° plateau,

    et y'a quoi d'autre si profond? :hehe:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Sympa mais aussi flexible pour sa clientèle, en effet, car à la demande presque générale (mais à mon grand regret) Panorama sera remplacé par la tristement célèbre épave du « Salem Express ».

    Ca c'est en effet la faute de goût, car autant le tombant de Panorama Reef est superbe autant l'épave du Salem Express ne présente guère d'intérêt.

    Amitié

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour ma premiere epave le Salem est bien mais, moi aussi je prefere Panorama Reef,merci OLI pour le cr vraiment top!.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    sacré CR :top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ce récit de cette aventure passionnante. :top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ouahhh ca fait rever. Merci pour ce super CR et bravo pour l'exploit !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Super cr, bravo et merci

     

    ca donne envie tous ça....les deux gris...et les trois chiffres, un jour peut être!!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Super cr, bravo et merci

     

    ca donne envie tous ça....les deux gris...et les trois chiffres, un jour peut être!!!

     

    Patience, Petit scarabée, les deux gris dans deux semaines...Pour les trois chiffres... :D:D;)

     

    Bravo pour le CR, passionnant! :bravo::bravo:

    A tous: N'hésitez surtout pas à consulter les photos! :top: (Vous remarquerez le shorty... :tromaran: )

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bravo Oli pour ce CR magnifique ; on s' y serait cru.Cela m'a rappellé des souvenirs en effet j'étais debut septembre sur les 2 amis pour une croisiere d'une semaine sur les Brothers : plongées et sensations inoubliables...

    Brothers Islands c'est un endroit magique où la mer nous rappelle qui est le "patron"; on est bien peu de chose ici bas mais Dieu que c'est beau :top:

    alors bonne deco !!! :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...