Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

jusqu'où iriez-vous


sebubble

Recommended Posts

Remarque en y réfléchissant, c'est pour ça que dans le choix des sites avec mon club..... on fait gaffe à la profondeur maxi que tu rencontres sur le site.

Par exemple si je plonge en autonomie, la profondeur dispo sur le site ne doit pas excéder 20-25m (le fond plat du sable). Comme ça si un binôme perd conscience par exemple... il tombera à 25m (ce qui facilite les recherches pour retrouver le matos :D ) donc limitera les risques à prendre par ses binôme pour le remonter.

Exactement, les choses ne se présentent pas du tout de la même façon sur un fond bien borné (qui plus est dans des limites raisonnables de plongée loisir), que sur un tombant qui glisse à l'infini ...

Dans le premier cas, on a quand même pas mal de chances d'arriver à remonter à 2 de 30 ou 40m même si les réserves de gaz sont basses (au pire du pire, cramer 10min de deco à 3m est une possibilité à prendre en compte). Le risque dans cette situation viendrait plutôt d'un comportement dangereux du secouru (il perd les pédales, devient incontrôlable ...).

Dans le second cas, bin je rentre en mode "christophe38" :D Le choix va être dur, sachant que plus la profondeur planifiée pour le déroulement de la plongée est importante, plus les marges de manoeuvre vont être faibles. A la limite les marges deviennent inexistantes, ça simplifie dramatiquement le choix :(

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 104
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

suis d'accord avec toi Christophe et ça va dans le sens de ce que j'ai dit.. et comme je l'ai également écrit, idéalement on devrait en parler entre binome.. pour que les choses soient "clairs".. autant qu'elles peuvent l'être, sachant que dans la réalité, personne ne sait comment nous réagjirons.

 

.. si t'es ce gars entrain de couler et tu sais que c'en est fini pour toi.. que voudrais-tu? .. pour ton binome?..

 

 

 

mauvaise question : :confus: l'instinct de survie voudrait que l'on s'accroche :malade:

Link to comment
Share on other sites

dans le what if, on peut (et on devrait) se la poser, ouvertement ou en son for interieur.

 

Le "what if" dépend des gaz utilisés et de la réserve disponible, il fixe une profondeur plancher en dessous de laquelle on ne doit pas aller et donc au delà de laquelle on ira pas chercher son binôme.

Il doit donc être déterminé avant chaque plongée.

 

Tu as raison, on peut faire abstraction du côté sensationnel de la question de départ et répondre qu'on ira jusqu'à la profondeur maximale + Xm fixée avant la plongée.

Finalement, c'est la seule réponse sensée.

Link to comment
Share on other sites

re,

 

 

moi, je pense que c'est une bonne question.

 

dans le what if, on peut (et on devrait) se la poser, ouvertement ou en son for interieur.

 

Là, on n'est pas dans les poncifs, les causes bien entendues, les trucs téléphonés mais les choix dechirants comme lacher son binome qui, trop lourd, t'entraine vers le fond malgré le fait que tu resistes.... quand tu sens la panique qui te gagne, l'essoufflement qui arrive, la narcose qui est bien installé, tout ça dans une eau froide.... et je ne te parle pas du regard du mec qui est laché......

moi, je ne l'ai pas vécu mais on me l'a raconté

 

 

 

quelque part, il faut quand meme y penser, meme si personne ne souhaite etre confronté à ces situations

Je pense comme toi qu'il faut quand même y penser.

 

Et notamment quand on plonge avec un "buddy" régulier.

 

J'imagine que la plupart des "paires de plongeurs" n'ont jamais évoqué le problème car ils connaissent la réponse et que ce n'est pas de nature à les rassurer, ou peut-être que c'est de la superstition ... si j'en parle pas rien ne va m'arriver ?

Link to comment
Share on other sites

bjour

pour moi la question est du style : pensez vous à vos enfants que vous avez confié à la grandmère quand vous prenez tous les deux le même avion qui va peut etre se casser la gueule?

je plonge tres regulierement avec "la mère de mes enfants" mais jamais hors structure et jamais sur des fonds "abyssaux" et tous les autres je m'en tape...donc dans tous les cas : technique "Bloop" :froglol:

et je comprend aussi qu'il s'en tape complétement de moi bien évidemment!!!(pour repondre à la question "retournée")

Link to comment
Share on other sites

mauvaise question : :confus: l'instinct de survie voudrait que l'on s'accroche :malade:

 

t'es certain ?? jusqu'au point de risquer la vie de ton binome??..

 

ceci dit je me mets dans une situation où on serait encore CAPABLE de raisonner.. mais effectivement... dans un moment de délire ????... l'instinct de survie doit primer .. oui.. :)

Link to comment
Share on other sites

Exactement, les choses ne se présentent pas du tout de la même façon sur un fond bien borné (qui plus est dans des limites raisonnables de plongée loisir), que sur un tombant qui glisse à l'infini ...

Dans le premier cas, on a quand même pas mal de chances d'arriver à remonter à 2 de 30 ou 40m même si les réserves de gaz sont basses (au pire du pire, cramer 10min de deco à 3m est une possibilité à prendre en compte). Le risque dans cette situation viendrait plutôt d'un comportement dangereux du secouru (il perd les pédales, devient incontrôlable ...).

Dans le second cas, bin je rentre en mode "christophe38" :D Le choix va être dur, sachant que plus la profondeur planifiée pour le déroulement de la plongée est importante, plus les marges de manoeuvre vont être faibles. A la limite les marges deviennent inexistantes, ça simplifie dramatiquement le choix :(

 

Je plussoie ce point de vue...

 

Ca dépend des conditions.

C'est une bonne chose d'y penser avant.

 

Par exemple, la profonde que je fais le plus souvent est sur un fond de maximum 70m... et avec généralement pas mal de monde aux alentours et un caisson à 10 minutes d'hélico. Je pense que dans ces conditions là si mon binôme "glisse" et qu'il me reste suffisamment d'air il y a de grandes chances que j'aille le chercher, car :

1. Je pourrais prendre quelques secondes pour y réfléchir avant et pas seulement agir "d'instinct".

2 Je saurais alors que j'aurais des chances importantes de le remonter

3. ainsi que de bonnes chances de pouvoir compter sur d'autres aux alentours pour nous venir en aide pour finir les paliers

4. et si ce n'est pas le cas une possibilité d'être au caisson relativement rapidement...

 

Maintenant, si sur un tombant infini dans un pays que tu ne connais pas tu es à 60 et que tu commences à voir un type 30m devant, 20m en dessous couler à pic c'est une autre histoire... déja il faut agir très vite. Tu n'as pas 5 secondes pour réfléchir... En plus le temps de le rattraper tu seras toi même en grand danger, et entreprendre tout ça bien narcosé et adrénalinisé.... C'est très très chaud.

 

Dans un cas, on peut réfléchir avant d'agir. Dand l'autre, non, et c'est une question de réflexe... Difficile de prédire pour ma part comment jer réagirais dans une situation à chaud comme celle-ci, je ne pense pas avoir la fibre d'un héros, aurais-je celle d'un inconscient ?

Link to comment
Share on other sites

bjour

pour moi la question est du style : pensez vous à vos enfants que vous avez confié à la grandmère quand vous prenez tous les deux le même avion qui va peut etre se casser la gueule?

je plonge tres regulierement avec "la mère de mes enfants" mais jamais hors structure et jamais sur des fonds "abyssaux" et tous les autres je m'en tape...donc dans tous les cas : technique "Bloop" :froglol:

et je comprend aussi qu'il s'en tape complétement de moi bien évidemment!!!(pour repondre à la question "retournée")

 

Au secours!!! C’est un gag. Pincer-moi, je rêve. Tu te tapes de ton binome comme de ta première paire de palmes. Dis-moi où tu plonges que je choisisse un site à 360°.Et moi qui croyais aux vieilles valeurs : la solidarité entre plongeurs, l’amitié au fond de la mer, le sens de l’aide, le respect de l’autre et de l’environnement.

 

Bouhhhhh : tout fout le camp.:(

 

Chuis trop triste. Je vais noyer mon chagrin dans un punch.:)

 

Link to comment
Share on other sites

salut Kipling,

 

 

 

au printemps, j'ai eu l'occasion de faire des profondes (en dessous de 70) au trimix sur des tombants qui tapaient entre 140 et 240-300 m.

 

Tu crois que j'ai envie de mourir ?

Il y aura une limite, mais pas celle de ma vie.

désolé si c'est cru mais ma peau, je la risque assez comme ça et j'en ai déjà assez payé le prix ...

Link to comment
Share on other sites

bonjour a tous

 

sujet ô combien intéressant mais bien malin celui qui pourra répondre en toute connaissance de cause.

trop de parametres a prendre en compte(profondeur,fatigue,reserve d'air etc....)

 

ne pas oublier que chaque plongée est unique donc par conséquence chaque assistance si il y a lieu sera unique.

 

personne ne peut affirmer qu'il agira de tel ou tel maniere en cas de problemes car il na pas toutes les données a l'instant t.

exemple:

pourquoi certain laissent une femme se faire agrésser dans le metro ? alors que quelque temps avant ils etaient prêt a ce faire couper en deux lors d'une discution entre amis parlant de ce sujet.

simplement ils n'avaient pas tout les parametres et c'est pour cette raison qu'il ne faut pas les juger car dans le même cas qu'aurions nous fait?:confus:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.