Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
LXG

Quatre plongeurs portés disparus en mer Rouge

    Messages recommandés

    Invité invite

    Pour q'un parachute soit vraiment efficace comme signalisation il faut qu'il soit lacher a partir du fond.

    Avec un parchute "traditionnel" tu peut dériver 3-4 minutes avant de te signaler.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Si on en croit la version du Monde les autres plongeurs ne savaient pas nager... :bravo: les journalistes... comme quoi les incidents/accidents feront toujours phantasmer les béotiens :rolleyes:

     

    Cela dit, je connais des (j'exagère, un) plongeurs qui ne sav(ai)ent effectivement pas nager lorsqu'ils ont commencé...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ta remarque est valable pour toutes les informations !!!!

     

    il est nécessaire d'avoir une pluralité de source d'information pour avoir une juste vision de l'evenement.

    Outre la ligne rédactionnelle de tel ou tel média, les journalistes commettent parfois des erreures liées à la non compréhension ou la non perception de toutes les données du sujet.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Hors Sujet ON

     

    1000 messages pour Jean-Claude

     

    ;)

     

    Ca ne lui en fait même pas un par plongée ;-) (loin de là d'ailleurs si mes renseignements sont corrects)

     

    Hors Sujet OFF

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    et alors ?

    quelle préconisation pour améliorer le ratio ? supression des plongées ou augmentation frénétique des posts ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mouais, si c'est le genre instructeur PADi avec 60 plongées au compteur, ça veut pas dire grand chose.

    Et le souci, c'est qu'ils sont majoritaires, depuis que la règlementation Egyptienne impose des divemasters Egyptiens sur tous les bateaux...

    Dans le même genre j'ai rencontré un instructeur aux maldives qui avait à peine 100 plongées, il faisait vraiment peur sous l'eau. :fou::confus:

     

    Sans aucune polémique peux tu me dire avec combien de plongée tu peux devenir "guide de palanqué" ???

     

    En tout cas chez PADI tu n'es pas Instructeur avec seulement 60 plongées, tu peux seulement devenir Divemaster.

     

    Mais surtout ne relançons pas le débat "ici c'est mieux qu'en face".

    Dans cette situation et par conséquent cet évènement tout dépend des circonstances.

    Quel était le niveau du Guide, des plongeurs, les conditions de plongée etc...

    Pas de jugement hatifs sur tel ou tel organisme...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Sans aucune polémique peux tu me dire avec combien de plongée tu peux devenir "guide de palanqué" ???

     

    En tout cas chez PADI tu n'es pas Instructeur avec seulement 60 plongées, tu peux seulement devenir Divemaster.

     

    Mais surtout ne relançons pas le débat "ici c'est mieux qu'en face".

    Dans cette situation et par conséquent cet évènement tout dépend des circonstances.

    Quel était le niveau du Guide, des plongeurs, les conditions de plongée etc...

    Pas de jugement hatifs sur tel ou tel organisme...

     

    Loin de moi l'idée de lancer un énième débat CMAS vs PADI (je suis moi-même certifié PADI et FFESSM), il y a aussi des n4 avec 60 plongées (j'en connais au moins un). Je disais simplement que depuis que la legislation imposait un divemaster egyptien dans chaque groupe de plongeurs, on trouvait partout des Divemasters (mea culpa, j'ai écrit "instructeur" plus haut) à peine formés, tout frais diplomés, qui savent à peine nager... Et qui embarquent des clients parfois 10 fois plus expérimentés qu'eux.

     

    Mais bon c'est pas grave, dans 5 ans ils seront expérimentés... Du moins ceux qui auront passé avec succès le test de Darwin. :(

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    "Il a pu quitter l'hôpital dimanche, déclarant à des responsables que l'ensemble des plongeurs s'étaient perdus sous l'eau et qu'ils avaient commencé à nager en direction d'un village côtier. Loukyantchenko a expliqué qu'il avait alors perdu les quatre plongeurs."

     

    Perdre une palanquée sous l'eau d'accord, je comprends très bien que cela arrive. Mais comment peut-on perdre ses coéquipiers en nageant à la surface, tous galérant pour rejoindre la côte ???

    Je trouve ça bizarre, pas vous ? C'est peut-être l'article du nouvel obs qui n'est pas clair pour moi.:confus:

     

    attention à ne pas extrapoler et dire n'importe quoi on ne peut jamais se mettre à la place des personnes qui sont en galère, jamais !!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    comment se fait il que le bâteau n'ait pas été là ?

    et attention les ptits loups depuis peu la législation égyptienne autorise les plongées à 40 m et oblige tous les plongeurs à avoir un parachute de palier, ce qui est une bonne chose.

    je me rappelle que 6 plongeurs étaient partis à la dérive pendant 1 ou 2 jours ???

    ce n'est pas sérieux.....

     

     

    bonjour Annie,

     

     

    combien de plongeurs sont, en meme temps, dans l'eau en mer rouge, coté Egypte ?

    Combien de bateaux par site ?

    as tu déjà fait la sécu surface depuis un simple bateau pour suivre les bulles ? Penses tu que ce soit aisé de suivre plusieurs palanquées, en meme temps, là où il ya du courant avec un gros bateau ?

     

    Ton parachute, toi qui est encadrante, tu le largues à combien ?

     

    et reflexion perso, tirée d'un autre forum :

    quelle était la valeur et la fraicheur des autres plongeurs ?

    la valeur, lire le niveau et l'habitude d'evoluer en pleine eau et dans le courant, .... je ne parle pas de la fraicheur (de l'haleine)...

    Le dive master, il avait combien de plongées au compteur ?

     

     

    Beaucoup d'interrogations :)

    et les réponses, je n'irai pas les chercher dans des feuilles de choux françaises et generalistes de surcroit. :tromaran:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Loin de moi l'idée de lancer un énième débat CMAS vs PADI (je suis moi-même certifié PADI et FFESSM), il y a aussi des n4 avec 60 plongées (j'en connais au moins un

     

    tout à fait "Thierry", et j'en connais aussi qui ont plus de 500 plongées, qui sont N4 mais physiquement ne sont plus dans le coup...

    Comme tu l'as dit ne relançons pas le énième débat truc/machin...

     

    Mais bon c'est pas grave, dans 5 ans ils seront expérimentés... Du moins ceux qui auront passé avec succès le test de Darwin.

     

    Je ne sais pas ce qu'il est devenu, mais apparemment il n'a pas passé le cap du test... :sniper:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    tout à fait "Thierry", et j'en connais aussi qui ont plus de 500 plongées, qui sont N4 mais physiquement ne sont plus dans le coup...

    Comme tu l'as dit ne relançons pas le énième débat truc/machin...

     

    C'est vrai, j'en connais aussi des comme ça. Même des moniteurs.

     

    Je ne sais pas ce qu'il est devenu, mais apparemment il n'a pas passé le cap du test... :sniper:

     

    Hélas... :decu: Le plus embêtant c'est que celui qui prendra sa place ne sera pas mieux formé.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    comment se fait il que le bâteau n'ait pas été là ?

     

    Plusieurs possibilités:

    - les gugusses sont partis de leur coté, le bateau a suivi les autres. Y'a pas un bateau en surface par palanquée

    - le bateau s'est barré sans les attendre; Ca arrive assez souvent hélas, ils prennent pas toujours la pein de recompter les gens à bord.

    - le bateau avait une autre rotation à faire, ils se sont dits qu'ils les reprendraient après...

    - etc... etc...

     

    et attention les ptits loups depuis peu la législation égyptienne autorise les plongées à 40 m et oblige tous les plongeurs à avoir un parachute de palier, ce qui est une bonne chose.

     

    Oui... Mais la legislation n'oblige pas les plongeurs à savoir se servir d'un parachute, et je ne me rappelle pas que son apprentissage fasse partie des cours PADI de base.

    J'ai vu des plongeurs qui avaient un para, mais qui n'avaient ni les 6m (ou plus) de bout, ni plomb. Autant dire qu'il étaient super utiles. :rolleyes:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut,

     

     

     

    donc en reponse à ma question sur le nombre de plongeurs à l'instant T..... plus de 10 000 plongeurs en meme temps, donc 500 bateaux à 20 plongeurs, en moyenne.....

     

    et cela tous les jours

    La loi des grands nombres qui dit qu'il y a un accident/probleme pour 6000/10000 plongées (ratio des tables de plongées).... ben, ça fait un probleme par jour. :tromaran:

     

    sinon, l'avis d'un moniteur qui bossait là bas :

     

    Effectivement on pourrait trouver des solutions...mais on pourrait aussi

    tenter d’éviter ce genre de perte.

     

    Il est quand même étonnant que les pertes de plongeurs se répètent en

    mer rouge ces derniers temps...et pourquoi ?

     

    Pour en avoir pas mal discuté avec des patrons de centre de plongée, des

    moniteurs et des potes encore sur place.

    D'abord de plus en plus d'égyptiens se sont proclamés marins alors qu'ils

    ne connaissent rien de la mer rouge.

    La manne financière dégagée par le tourisme lié à la mer rouge est

    importante et attire beaucoup de gens. Des bons et des mauvais.

     

    N’oublions pas que tourisme balnéaire est plus important que le tourisme

    lié à la plongée et que des bateaux avec "Snorkeleurs" à bord oublient

    des clients dans l'eau tous les jours.

     

    Ensuite, le gouvernement local a "obligé" les Dive Center à

    former/fabriquer du dive master égyptien à la chaîne afin de les imposer

    dans les palanquées de plongeurs. Beaucoup de ces DM ne connaissent

    rien au monde de la mer et s'en foutent totalement.

    J'en ai croisé des tas, bronzette et drague d'européennes et amoureux du

    $ ou de l’€ avant tout.

    J’en ai rencontré pas mal des branleurs de ce genre, heureusement ce sont

    les équipages de bateaux qui résolvaient le problème afin de ne pas être

    taxé de raciste. Quelques uns doivent encore se rappeler de moi, en tout

    cas de grands moments de rigolades aussi.

     

    Le fait que dive master, moniteurs et équipages ne connaissent la mer

    rouge que dans les livres devient vite catastrophique dès que l'on se

    retrouve dans une situation où vent et courant sont des paramètres

    accidentogènes (je l’ai placé celui là) de la plongée.

     

    Une plouf dans le lagon n’est pas bien compliquée, plonger à Brothers ou à

    tout autre endroit moins protégé avec vent et courant relève parfois de la

    folie. Parfois, il est même préférable de faire demi tour et de se mettre à

    l’abri.

     

    J’ai eu pour ma part beaucoup de chance de travailler avec des marins, de

    vrais marins, des vieux & des jeunes. Nous nous faisions mutuellement

    confiance et travaillions en équipe.

    Un autre élément très important : les semis rigides qui assurent la sécurité

    des plongeurs. Les Zodiacs’men sont les anges gardiens du plongeur, ce

    sont eux qui nous récupèrent par tous temps et dans toutes conditions.

    Croyez moi il faut avoir de bons yeux pour suivre les bulles ou voir des

    têtes de plongeurs se balader dans les creux et vagues, de ne pas taper la

    tête du client avec le zod’ etc...

     

    Un plongeur en mer rouge ou ailleurs devrait avoir au moins un parachute,

    un vrai pas percé comme j’ai pu voir de nombreuses fois, un miroir et un

    sifflet à bouche parce que un Dive-alert quand les blocs sont vides ne sert

    pas à grand chose. Pour ma part, le kit minimum se complète d’une à deux

    petites lampes à grosse autonomie (glo-toob ou flash) que l’on peut

    mettre dans le parachute, feux à mains ou fumigène mais il devient difficile

    de les transporter par voie aérienne, d’une flamme à poser sur l’eau en

    toile de spi pour le repérage aérien. Liste non exhaustive.

     

    On pourrait aussi ne pas laisser partir des plongeurs qui ne sont pas en

    état de le faire, santé, medocs, alcools….Et l'alcool pendant les vacances

    plongée fait des ravages...

     

     

    On pourrait demander aussi l'avis des moniteurs expat' sur la fraicheur (lire le degré d'impregnation alcoolique de certains)... :malade:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    re,

     

     

    je rajoute au précédent ce que certaines et certains ont écrit ici : Akumal qui nous narrait la panne d'air à 35 m d'un binome sans brevet et la reflexion d'un autre qui parle de carte de credit comme bien connue en Egypte...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...