Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
LXG

Quatre plongeurs portés disparus en mer Rouge

    Messages recommandés

    Pour moi qui n'est jamais encore mis les pieds en mer rouge ... ça donne vraiment envie :decu:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ta remarque est valable pour toutes les informations !!!!

     

    il est nécessaire d'avoir une pluralité de source d'information pour avoir une juste vision de l'evenement.

    Outre la ligne rédactionnelle de tel ou tel média, les journalistes commettent parfois des erreures liées à la non compréhension ou la non perception de toutes les données du sujet.

     

    En tant que journaliste, je te remercie pour cette mise au point. En effet, un journaliste n'est pas infaillible, d'autant que les directeurs éditoriaux leur en demandent de plus en plus. Malheureusement, l'information est devenue un produit de consommation courante que l'on fabrique en série. Et comme toute production de série, il y a des malfaçons dues à la recherche de productivité. Et ce n'est pas près de s'arranger car les rédactions comptent de moins en moins de journalistes et de plus en plus d'assistants de rédaction qui n'ont ni la formation, ni la compétence, ni le statut de journaliste.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mouais, si c'est le genre instructeur PADi avec 60 plongées au compteur, ça veut pas dire grand chose.

    Juste pour précision :

    Il faut avoir 100 plongées enregistrées pour être Instrcuteur PADI.

    Il faut avoir 60 plongées enregistrées pour être Divemaster PADI.

     

    Mais la legislation n'oblige pas les plongeurs à savoir se servir d'un parachute, et je ne me rappelle pas que son apprentissage fasse partie des cours PADI de base.

    Là encore pour précision :

    L'apprentissage du parachute peut être dispensé (mais ce n'est pas obligatoire) lors de l'AOW (plongée récupération d'objets, plongée profonde).

    De toutes façons il faut être assez bourrin pour ne pas savoir s'en servir un minimum, même si on ne l'a jamais appris avant...

     

    :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    On pourrait demander aussi l'avis des moniteurs expat' sur la fraicheur (lire le degré d'impregnation alcoolique de certains)... :malade:

    salut

    en general avec des plongeurs d'europe de l'ouest pas de soucis

    en ce qui concerne ceux de l'est, mieux vaut verifier le contenu des bouteilles d'eau :eek: !

    la regle chez nous :

    pas d'alcool avant les plongees

    apres on se narcose avec la sakara :biere: !

    reste a bien surveiller l'etat des gens le matin, car un russe qui boit, il boit !!! et meme le matin ca craint !

     

    d'un autre cote en tant qu'expat, hormis ces cas la, je vois plutot la consommation d'alcool entre deux plongees en ... france (antilles comprises) !

    le repas du midi avec anisette et 1/4 de vin est assez courant, ou ti'punch entre deux !

     

    concernant les accidents en egypte, outre les regles statistiques, de notre cote on voit que :

     

    professionnels qui veulent se faire un palmares perso (style 90 metres avec un 12 L)

    le bapteme a 10 dollars le metre (20 m = 200 dollars)

    des plongeurs de l'est (tres courant avec cette population, car indiscipline et alcool ne font pas bon menage)

    des guides egyptiens ou autres parfois sans diplomes (malheureusement courant, ou style un bapteme effectue par un N2 ou un AOWD)

    des clubs de me..e ou je n'enverrais jamais meme momes (on reprend les trucs du dessus avec en plus un equipement non controle regulierement) et qui continue a bosser alors que tout le monde sait que ...

    des marins qui ne connaissent rien

    des regles elementaires de securite non respectees, non dites au briefing

    pas d'O2 a bord

    etc ...

     

    avec tout ca des accidents il y en aura encore beaucoup en egypte, et meme sur place on ne sait pas tout !

     

    quand a l'information ou desinformation allez savoir

    ca ma rappelle un post sur un jeune moniteur decede a sharm (paix a son ame)

    on a dit dans les medias que l'on ne connaissait pas la cause, ici nous avons une autre version (palmares perso)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ...

    De toutes façons il faut être assez bourrin pour ne pas savoir s'en servir un minimum, même si on ne l'a jamais appris avant...

     

    :)

     

    quoique, même avec apprentissage préalable, on en a vu se satelliser faute de veiller à la liberté de leur matos ou télescoper la palanquée au-dessus, faute de curiosité préalable...

     

    Le dernier candidat que j'ai vu à la double qualif ffessm/nasa c'était au mois d'août de cette année.

     

    je lui ai arraché le détendeur des mains au moment où il commençait à gonfler un parachute attaché à son enveloppe, elle même mousquetonnée à la stab...

     

    le regard assez furibard un instant s'est vite radouci....

     

    (je prie réguilèrement le ciel d'avoir MOI aussi un ange gardien le jour où je ferai ma prochaine tentative darwin.)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    salut

    en general avec des plongeurs d'europe de l'ouest pas de soucis

    en ce qui concerne ceux de l'est, mieux vaut verifier le contenu des bouteilles d'eau :eek: !

    la regle chez nous :

    pas d'alcool avant les plongees

    apres on se narcose avec la sakara :biere: !

    reste a bien surveiller l'etat des gens le matin, car un russe qui boit, il boit !!! et meme le matin ca craint !

     

    d'un autre cote en tant qu'expat, hormis ces cas la, je vois plutot la consommation d'alcool entre deux plongees en ... france (antilles comprises) !

    le repas du midi avec anisette et 1/4 de vin est assez courant, ou ti'punch entre deux !

     

     

    re,

     

     

     

    je pensais justement à ce type de comportements :(

     

    arriver bourré à la plonge ou se bourrer à bord :confus:

     

    quant à la fumette ou aux cachetons..... je les mets dans le meme sac :tromaran:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    quoique, même avec apprentissage préalable, on en a vu se satelliser faute de veiller à la liberté de leur matos ou télescoper la palanquée au-dessus, faute de curiosité préalable.

     

    Dans ce cas, c'est l'apprentissage qui a été mauvais (ou inexistant).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    re,

     

     

     

    je pensais justement à ce type de comportements :(

     

    arriver bourré à la plonge ou se bourrer à bord :confus:

     

    quant à la fumette ou aux cachetons..... je les mets dans le meme sac :tromaran:

    une regle a appliquer simple : pas d'alcool a bord et basta !

    ou alors avec un groupe on peut le cas echeant avec notre accord en prendre, le mettre en cale et ne le sortir qu'apres la derniere plongee (jamais fait encore d'ailleurs, je prefere offrir un apero au club, c'est plus sympa et facile a gerer !)

    pour les cachets et la fumette, la difficile a detecter sauf la main dans le sac

    maintenant ca nous est deja arrive de refuser la plongee a quelqu'un qui n'etait pas, a notre avis, en etat de le faire

     

    le tout est de savoir dans ces cas heureusement rares comment reagir :

    tu laisses faire comme certains et tu pries pour qu'il n'arrive rien

    tu imposes et ca peut bloquer au niveau commercial

     

    nous avons choisi, pas d'alcool ou pas de plongee !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    d'une façon générale oui, je pense.

     

    dans ce cas précis, je connais pas le pedigree complet d'apprentissage (ma seule et unique plongée avec ce gaillard) , mais c'était un encadrant encarté (soupir...) qui n'avait que des petits ploufs pas fréquents depuis deux ans (infos à posteriori, mais avec un comportement qui m'avait pas incité à le quitter de l'oeil sous l'eau...)

     

    alors c'est vrai aussi que l'apprentissage ça s'entretient...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Tartiflette
    salut,

     

     

     

    donc en reponse à ma question sur le nombre de plongeurs à l'instant T..... plus de 10 000 plongeurs en meme temps, donc 500 bateaux à 20 plongeurs, en moyenne.....

     

    et cela tous les jours

    La loi des grands nombres qui dit qu'il y a un accident/probleme pour 6000/10000 plongées (ratio des tables de plongées).... ben, ça fait un probleme par jour. :tromaran:

     

    sinon, l'avis d'un moniteur qui bossait là bas :

     

    Effectivement on pourrait trouver des solutions...mais on pourrait aussi

    tenter d’éviter ce genre de perte.

     

    Il est quand même étonnant que les pertes de plongeurs se répètent en

    mer rouge ces derniers temps...et pourquoi ?

     

    Pour en avoir pas mal discuté avec des patrons de centre de plongée, des

    moniteurs et des potes encore sur place.

    D'abord de plus en plus d'égyptiens se sont proclamés marins alors qu'ils

    ne connaissent rien de la mer rouge.

    La manne financière dégagée par le tourisme lié à la mer rouge est

    importante et attire beaucoup de gens. Des bons et des mauvais.

     

    N’oublions pas que tourisme balnéaire est plus important que le tourisme

    lié à la plongée et que des bateaux avec "Snorkeleurs" à bord oublient

    des clients dans l'eau tous les jours.

     

    Ensuite, le gouvernement local a "obligé" les Dive Center à

    former/fabriquer du dive master égyptien à la chaîne afin de les imposer

    dans les palanquées de plongeurs. Beaucoup de ces DM ne connaissent

    rien au monde de la mer et s'en foutent totalement.

    J'en ai croisé des tas, bronzette et drague d'européennes et amoureux du

    $ ou de l’€ avant tout.

    J’en ai rencontré pas mal des branleurs de ce genre, heureusement ce sont

    les équipages de bateaux qui résolvaient le problème afin de ne pas être

    taxé de raciste. Quelques uns doivent encore se rappeler de moi, en tout

    cas de grands moments de rigolades aussi.

     

    Le fait que dive master, moniteurs et équipages ne connaissent la mer

    rouge que dans les livres devient vite catastrophique dès que l'on se

    retrouve dans une situation où vent et courant sont des paramètres

    accidentogènes (je l’ai placé celui là) de la plongée.

     

    Une plouf dans le lagon n’est pas bien compliquée, plonger à Brothers ou à

    tout autre endroit moins protégé avec vent et courant relève parfois de la

    folie. Parfois, il est même préférable de faire demi tour et de se mettre à

    l’abri.

     

    J’ai eu pour ma part beaucoup de chance de travailler avec des marins, de

    vrais marins, des vieux & des jeunes. Nous nous faisions mutuellement

    confiance et travaillions en équipe.

    Un autre élément très important : les semis rigides qui assurent la sécurité

    des plongeurs. Les Zodiacs’men sont les anges gardiens du plongeur, ce

    sont eux qui nous récupèrent par tous temps et dans toutes conditions.

    Croyez moi il faut avoir de bons yeux pour suivre les bulles ou voir des

    têtes de plongeurs se balader dans les creux et vagues, de ne pas taper la

    tête du client avec le zod’ etc...

     

    Un plongeur en mer rouge ou ailleurs devrait avoir au moins un parachute,

    un vrai pas percé comme j’ai pu voir de nombreuses fois, un miroir et un

    sifflet à bouche parce que un Dive-alert quand les blocs sont vides ne sert

    pas à grand chose. Pour ma part, le kit minimum se complète d’une à deux

    petites lampes à grosse autonomie (glo-toob ou flash) que l’on peut

    mettre dans le parachute, feux à mains ou fumigène mais il devient difficile

    de les transporter par voie aérienne, d’une flamme à poser sur l’eau en

    toile de spi pour le repérage aérien. Liste non exhaustive.

     

    On pourrait aussi ne pas laisser partir des plongeurs qui ne sont pas en

    état de le faire, santé, medocs, alcools….Et l'alcool pendant les vacances

    plongée fait des ravages...

     

     

    On pourrait demander aussi l'avis des moniteurs expat' sur la fraicheur (lire le degré d'impregnation alcoolique de certains)... :malade:

     

    Didon toi tu radotes :jesors:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pourquoi TT ? :confused:

     

     

    J'ai demandé à son auteur, par private, l'autorisation de l'ecrire avant de la poster .. :D

    et ce qui est en gras, ce ne sont pas mes propos...

     

     

    je radote ou t'es pas clair, TTF ? :fou::confus::hehe::hehe:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pb de communication, attention c'est comme ça qu'arrive les incidents sous l'eau.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Juste pour précision :

    Il faut avoir 100 plongées enregistrées pour être Instrcuteur PADI.

    Il faut avoir 60 plongées enregistrées pour être Divemaster PADI.

     

    Salut Walter, oui, je connais les standards PADI (je bosse un peu le divemaster). mais les 60 ou 100 plongées, c'est sur le papier.

    Lorsque tu envoies la PIC, on ne te demande pas d'envoyer la photocopie des 60 plongées validées du carnet de plongée, non? ;)

    Certains centres de plongée dans la zone Egyptienne sont coulants sur le nombre de plongées... surtout lorsque ce sont des gars de la maison, et qu'ils en ont besoin pour les envoyer avec les touristes. :rolleyes:

     

    Là encore pour précision :

    L'apprentissage du parachute peut être dispensé (mais ce n'est pas obligatoire) lors de l'AOW (plongée récupération d'objets, plongée profonde).

    De toutes façons il faut être assez bourrin pour ne pas savoir s'en servir un minimum, même si on ne l'a jamais appris avant... :)

    Pas évident... j'ai fait la connaissance l'an dernier d'un groupe de touriste espagnols, tous certifiés PADI AOW. Ils avaient vu sur le papier du TO qu'il fallait avoir un parachute, ils en ont acheté. Ils l'avaient dans la poche, pas gréé, parce qu'ils n'avait pas la moindre idée du "comment ça marche"... :fou:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut Walter, oui, je connais les standards PADI (je bosse un peu le divemaster). mais les 60 ou 100 plongées, c'est sur le papier.

    Lorsque tu envoies la PIC, on ne te demande pas d'envoyer la photocopie des 60 plongées validées du carnet de plongée, non? ;)

    Certains centres de plongée dans la zone Egyptienne sont coulants sur le nombre de plongées... surtout lorsque ce sont des gars de la maison, et qu'ils en ont besoin pour les envoyer avec les touristes. :rolleyes:

     

     

    Pas évident... j'ai fait la connaissance l'an dernier d'un groupe de touriste espagnols, tous certifiés PADI AOW. Ils avaient vu sur le papier du TO qu'il fallait avoir un parachute, ils en ont acheté. Ils l'avaient dans la poche, pas gréé, parce qu'ils n'avait pas la moindre idée du "comment ça marche"... :fou:

     

    Des heures et des heures que je l'attendais ;) , voilà c'est fait la sainte-guerre a redémarré (après la trêve de Noyelle bien sûr :hehe: ), le 8 janvier à 16h44, notre grand gagnant : JHT :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...