Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

N3 150 plongées et je panique sous l'eau


    Messages recommandés

    La trouille fait partie des choses normales... C'est le manque de trouille qui est "anormale". C'est une réaction de défense de l'organisme, face à une situation de danger.... Et la panique..... :trouille: , et bien c'est la résultante...... qui peut arriver à n'importe qui. :hehe::D

    Il faut que tu retournes à l'eau, sans exercice, sans situation de stress possible, dans de bonnes conditions météo, T°, profondeurs, et avec quelqu'un en qui tu as une confiance d'enfer :ange: , et que tu ...persévère....

    J'ai eu un truc similaire, et c'est ce que j'ai fais.

    Je suis aussi (c'est même mon métier ) monit avion. J'étais breveté avion et planeur, quand un jour je me suis foutu une trouille en planeur, avec un départ de vrille mal contrôlé. A partir de là, impossible d'incliner. A 5° d'inclinaison, c'était à hurler (d'ailleurs je hurlais). Et bien j'ai eu le courage de le dire au chef pilote que j'avais à l'époque, et qui au lieu de se foutre de moi comme d'habitude, m'a repris en double pendant....... 1 ans.. Long, très long... Et je m'en suis sorti... je suis devenu pro (maintenant depuis 30 ans) :captain:

    Si tu en parle, c'est que tu as envie d'y retourner, donc pas de problème si tu te fais bien épauler. :hehe::);)

     

    Bon maintenant Phildoc......... :diable:

    Je me suis fais traiter de "Troll" hier sur un autre fil, et je ne savais pas ce que ça voulais dire.. Le langage "foromesque....." Ben toi tu joue les trolls, et bien je continue......

     

    Maintenant, concernant la RSE au N4 (ou ailleurs), je suis en effet sans pitié :

    Pour quel bénéfice?... inconnu... Elle sauve combien de mec par an?... inconnu...

    Le port de la ceinture en voiture, ça sauve combien de mecs par an???? Tu peux me le quantifier ? Et pourtant , j'ai des exemples de gus qui sont morts brulés dans leur voiture pour ne pas avoir pu se détacher..... :mad: (remarques bien que si ils n'avaient pas été attachés, ils seraient morts de toutes façon éjectés) :tcherno:

     

    l'attitude de nos vieux dynosaures est scandaleuse... et c'est avec des comportements pareils que nous sommes la risée du monde entier...

    Merci pour les "dinosaures"... J'ai fais parti des 3 gus qui ont pondus le texte actuel, qui supprimais la RSE au niveau 1 et niveau 2. Parce que, en tant que Dinausore, non....Dynosaure...heu non.....Dinosaure..... :jtkc: (gentiment...) je te rappelle, que auparavant, la RSE existais à tous les niveaux, et que l'on a justement trouvé que l'entrainement était "surement" plus dangereux que le bénéfice, bien qu'il soit impossible de le quantifier. Donc on a pondu "la remontée sur expiration, détendeur en bouche"

    Alors merci pour la fédé qui....et le président qui......et les dinosaures qui....... :D:froglol:

    A part ça, c'est bien ce que tu fais sur ce forum..... :bravo:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 74
    • Créé
    • Dernière réponse

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Salut Underall,

     

    Je gamberge et j'ai des sensations opressantes quand je respire..

     

    tu le dis toi-même : tu gamberges, le souci est donc bien dans la tête, or la plongée se pratique à plus de 60% dans la tête.

     

    ça tu le sais déjà vu ton passé...

     

    Est ce que cette sensation n'exisatait pas quand tu as débuté, ne l'as tu pas ressenti une ou deux fois a tes débuts... probablement.

     

    Et pour la vaincre il n'y a pas de secret à mon sens : reprendre des exercices simples dans un milieu sécurisé comme tout le monde te l'a écrit.

     

    En piscine au début dans peu de flotte, reste au fond simplement sans bouger et concentre toi sur ta respiration, retrouve des sensations qui te feront sentir que la mécanique va bien et que seul le pseudo réflexe inconscient te gêne.

     

    comme te l'as Tro il faut un peu de temps pour retrouver la confiance.

     

    Quelle connerie cette épreuve initiatique...

     

    Je suis tout à fait d'accord, et peu de monde ose le dire malheureusement... :mad:

     

     

    Le port de la ceinture en voiture, ça sauve combien de mecs par an???? Tu peux me le quantifier ? Et pourtant , j'ai des exemples de gus qui sont morts brulés dans leur voiture pour ne pas avoir pu se détacher....

     

    mauvais parrallele :non: , quand on s'écrase en bagnole s'est pas pour s'entrainer, et la plupart des mecs que j'ai ramassé dans des crashs et qui étaient vivant, le doivent à la ceinture de sécurité...

     

    la RSE existais à tous les niveaux, et que l'on a justement trouvé que l'entrainement était "surement" plus dangereux que le bénéfice, bien qu'il soit impossible de le quantifier. Donc on a pondu "la remontée sur expiration, détendeur en bouche

     

    la remontée sur expiration détendeur en bouche : une belle façon de tenter de répondre aux exigences de sécurité sans remettre en cause plusieurs années d'exercices crétins... je m'interroge sur le caractère approprié de la réponse institutionnelle? :confus:

     

    J'ai été un peu long, mais j'avais envie...

     

    @+

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ces réponses... Personne ne sait me dire si ce blocage de glotte n'est pas à l'origine de cette sensation desagreable que je ressens quand je plonge lors de la respiration.. Il parait que quande la glotte se bloque, on une sensation d'étouffement. Cette sensation je ne m'en souviens pas lors de ma RSE foirée, mais peut etre que mon inconscient lui s'en souvient...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne m'exprimerai pas sur le bien-fondé d'une RSE sur 40 mètres (nan, pas du tout :bandit: !). Elle existe ; faut se la taper si l'on prétend vouloir se frotter au N4. Pareil pour le parachute lancé tout au fond sans dévidoir (remarque, le plus ch... c'est de refaire ses noeuds de chaîne sur le bateau après l'exercice ; vite la drisse de 25 ou 30 mètres...).

     

    Par contre, pour la mauvaise expérience et le stress actuel, le temps va faire son job. C'est comme quand tu te fais vraiment chaud en voiture, genre bel accident, bagnole bien touchée ou foutue mais toi, le conducteur, ça va. On s'y remet, pas le choix. Bien sûr pendant une semaine ou deux, on psychote un peu. Puis les automatismes reprennent le dessus.

     

    Fais-toi plaisir sur quelques explos pas très loin et t'oublieras ta hantise. Du reste, on a tous tendance à oublier un peu vite que l'eau, notre terrain de jeu (notre bac à sable) favori, c'est un élément hostile quand quelque-chose va de travers. Tu as vécu un petit rappel à la réalité, rien de plus. Y en aura d'autres. ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne m'exprimerai pas sur le bien-fondé d'une RSE sur 40 mètres

     

    sur 20 m plûtôt non ?

     

    Pareil pour le parachute lancé tout au fond sans dévidoir

     

    C'est un nouvel exo du N4 ????

     

    @ Underall :

    Le mieux pour toi, c'est d'attendre d'avoir envie d'y aller et de reprendre les immersions progressivement sur de petits fonds et en eau calme chaude et claire ( ça va pas être facile à trouver à Stasbourg...un petit voyage peut-être ?).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut a tous et salut a underall,

     

    Pour ma part je suis n3 avec 200 plongées dont plus de la moitié solo.

    En oct 2005 j'ai ressenti une montée d'angoisse alors que j'étais sur une épave a 50 m. C'est un trux terrible a vivre, mon visage devenait bouillant et j'avais l'impression que ma poitrine allait exploser tellement je voulais inspirer rapidemment. heureusement j'ai maitrisé et ce juquaux paliers qui etaient imposés par l'ordinateur.

    J'en ai été traumatisé pendant un bon moment environ 8 mois pendant lesquels je ne pouvais plus descendre en dessous de 30-35 m sans ressentir cette montée. j'ai eu aussi beaucoup de mal a expliquer cela a mes amis, j'en avais tout simplement honte et puis un jour j'ai crevé la bulle et leur en ai parlé. cela m'a beaucoup soulagé.

    Aprés analyse de tout ça je me dis que j'ai su réagir malgré le stress et ça il faut se le dire et se le redire. on a pas failli, on est pas remonté comme un fleche et c'est déja beaucoup . Ensuite je n'ai pas abandonné la plongée et j'ai compris que la meilleure façon de progresser c'etait de façon trés douce de se confronter a nouveau aux situations stressantes. Pour ma part descendre en dessous de 45 m.J'y suis arrivé depuis et j'en suis trés fier. mais cela n'a pas été possible sans l'aide d'un binome de confiance plus cool que moi dans l'eau.

    Pour moi ce genre d'experience nous permet ( quand elle n'est pas fatale biensur) de perfectionner notre connaissance de nous meme et c'est ça le plus important en plongée. c'est de se connaitre, de savoir qu'il va y avoir un souci. a partir de la sans renoncer on entame une procedure d'auto_suggestion on l'on va se convaincre que l'on va etre a la hauteur.

    Pour finir , je me suis rendu compte que beaucoup de plongeurs pour des raisons diverses vivent un jour cette angoisse mais n'osent pas en parler.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    l'essentiel n'étant pas de n'avoir jamais aucune crainte, mais bien de la contrôler.

     

    dans ton cas je pense que quelques exos piscine pour penser à autre chose que ça et du travail d'apnée pour le plaisir de la glisse et du zen te feraient le plus grand bien

     

    les exos (... parfois sans grand intérêt sinon "initiatique", je suis 200% d'accord avec certains ici, mais ce n'est pas le sujet...) peuvent te permettre de reprendre les bonnes sensations

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut underal

    je vais de narrer mon expérience récente.

    saison 2006 je passe mon N3 ,et j'entame les exos en milieu, et commence par rater mes premiéres remontées assisté, une puis deux, je change de technique (en parlant autour de moi), j'en refais une autres (biensur pas toutes sur la même plongée), bing, je la rate, je commence vraiment à me remettre en question ...... puis mon mono me fais changer d'exos, surement pour que je fasse un break , et on fais la remontée en dynamique sur un embout, j'ai bu 3 fois la tasse avant de lui signaler l'arrêt de la remontée, j'ai vraiment cru que j'allais mourir!

    Tout ça pour te dire qu'en faite, je faisait un bloquage sur ces exercices, et que plus je faisait des exos, moins j'y arrivé, et plus je me remettais en doute sur mes capacités, alors que je suis trés à l'aise dans l'eau, et que quand j'ai passé mon N2, je faisait des exos de N3 le doigt dans le nez.

    C'est trés bien d'avoir peur, le jour où t'as plus peur, stop la plongée.

    Octobre se profilant (le bateau du club sort pour révision), j'ai pas pu finir mon N3.

    Début mars je reprendrais là où j'ai stoppé, mais on va repartir doucement, de 20 m, puis 30m, et 40m, le fais d'avoir sans le vouloir, eu le break d'hiver, me semble bon, et j'espére passer mon N3 d'ici juin.La zen attitude est la meilleur technique.

    Bon courage, et remet toi à l'eau tranquillement.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    vas y cool , trouve toi un club où c'est pas l'usine afin que tu puisses partiquement sortir tout seul avec un moniteur. là tu expliques et tu demandes une plongée réadaptation. je pense qu'il y a plein de clubs disposés à te faire cela.

    Evite l'eau froide et trouble pour recommencer, je ne suis pas pour la méthode coup pied dans le cul.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je pense qu'au fur et à mesure que je vois se qu'il faut faire pour avoir le n4 je pense que je serai un très bon n3 et je le resterai.

    j'ai un ami qui as pb de sinus, dés qu'il a le nez dans l'eau il boit la tasse obligatoirement, malgré ça il a réussi à passer son n2 et a faire son vidage de masque.

    trouve ton binome qui puisse t'aider à descendre et courage.

    le mélange de peur et envie avant de descendre est une drole de sensation.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    euh Seb... quand tu parles de reflux, tu parles de "mental" ou du reflux gastro-oesophagien?.....:confus:

    le reflux gastro-oesophagien, bien sûr.

     

    je vois bien la situation, notre ami part plonger, il commence à flipper, le reflux se met en place, le stress augmente au fur et à mesure que l'échéance approche, et quand il se retrouve pret à plonger, le reflux est là, il crée cette fameuse boule dans la gorge qui lui donne la sensation de ne plus pouvoir respirer correctement, donc ça l'angoisse donc encore + de reflux, etc c'est le cercle vicieux.

     

    dans ce cas en traitant le reflux qui n'est pourtant que la conséquence, il pourrait peut-être bloquer une étape dans l'engrenage du stress.

     

    Enfin moi je dis ça, mais j'y connais rien. une petite suggestion.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 2
        Favoriser la vie sous-marine, tel est l'objectif de la jeune association (2018) ORA , www.asso-ora.fr   Elle entend se servir d'épaves pour stimuler la vie sous-marine.    L'association attend le feu vert des autorités administratives pour immerger un ancien chalutier breton, le Saltimbanque.
      • 16
        Ami(e)s plongeu(ses)rs, bonjour! Après une charge complète effectuée conformément à la doc, la batterie du Seadoo RS2 semble se déconnecter (?). La vérification au testeur de la dite batterie indique bien une pleine charge (24v) mais impossible de mettre le contact, les 3 leds indicatrices de charge restent éteintes, et bien sûr le propulseur ne fonctionne pas ... La situation redevient normale après extraction et remise en place de la batterie... Le pb semble récurrent sur ce type de propulse
      • 5
        Bonjour, je souhaiterais avoir l'avis de connaisseurs sur ma pathologie et la pratique de la plongée sous marine. J'ai 37 ans, et il y a 6 mois environ j'ai fait une thrombose veineuse cérébrale. Je suis sous AVK depuis que ça a été diagnostiqué. Les neurologues n'ont aucune idée de pourquoi j'ai pu faire ça. Je suis en très bonne santé (en dehors de la thrombose). Et à ce jour les neuros n'ont pas décidé si je vais prendre mon traitement à vie ou pas. Puis je plonger ? Si no
      • 95
        bonjour à tous,   je sais que nombre d'entre vous vont encore subir les affres du confinement, plus ou moins "allégé", durant quelques semaines, mois .... mais je vous propose de raconter ici, dès que vous le pourrez, vos premières bulles (ou non) de "déconfinés". Nous avons la chance de pouvoir nous remettre à l'eau depuis quelques jours, ici en Polynésie.   Pour ma part, c'est en famille que ça s'est passé. Dès l'annonce de la réouverture réservation fut faite dans not
      • 16
        Salut à tous,   Voilà que j'étais enfin décidé à m'acheter une sous-combinaison Sharkskin pour mettre sous ma semi-étanche quand je plonge en lac l'été. Le vendeur du magasin chez qui j'ai mes habitudes m'a dit qu'il avait arrêté de traiter avec cette marque à cause de la dégradation de la qualité du produit (coutures qui lâchent, produit qui se déforme après plusieurs plongées, etc.) ainsi qu'un SAV qui n'entre pas en matière.   Je serais intéressé par les avis de perso
    ×
    ×
    • Créer...