Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

erreur qui aurait pu être fatale...


isaach68
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 211
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    à part ça quelqu'un est capable de m'expliquer le coup de la ré-imersion à 6 m ?

     

    On va essayer........ :aga:

     

    mon ordi indique palier;4mn a 6m...remontée cahothique avec perte de connaissance a 10m...detendeur en bouche,ventilation anarchique...le masque plein d'eau..palier zappé,j'etais en panique,surface....,impossible de replonger a 6m,malgrés les efforts inimaginable de mon pauvre binhome...direction le bord,ou est immergé un bloc d'oxi pur a 6m...ou j'ai fait un palier de 5 mn,le dp a appellé les secours,j'ai ete dirrigé vers l'hopital le plus proche...

     

    Il ne dit pas si ils sont loin de l'hopital, et à combien de temps.....

    Il est conscient... Le temps de revenir au bord où est le bloc d'O2, il a reventilé surement correctement, et donc le responsable a décidé de le ré-immerger. Si le gars est conscient, je crois que c'est une solution qui peut sauver de l'accident majeur. Combien de temps depuis l'arrivée en surface à la ré-immersion ? Surement très peu, donc décision correcte, la meilleure preuve c'est que à part l'emphysème (c'est déjà pas mal..) il n'y a pas de séquelles de décompression.....

     

    Mais c'est l'éternel débat entre les partisans de la ré-immersion, et les autres..... Tout dépend des circonstances, et surtout du lieu...... :chinois:

     

    Si je suis à 3 jours du caisson, et que je suis conscient, je retourne à la flotte..... (et heureusement qu'on l'a déjà fait, sinon je n'écrirai pas aujourd'hui.....) :ange:

    Link to comment
    Share on other sites

    la procédure en cas de remontée rapide n'est-elle pas :

    ré-imersion à la moitié de la profondeur maximale, durant 5 minutes ?

    puis paliers "normaux" (clair qu'à l'O2, c'est encore mieux...)

     

    mais ré-imerger un gars qui, selon ses propores termes, est en hypothermie me semble pour le moins hasardeux...

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu as raison, mais le redescendre à 20m, c'était de la roulette russe, et même surement impossible dans le contexte.

    Donc, à l'O2 à 6m, ça a sauvé la situation. Mais ceci n'engage que moi....... :malade:

     

    Bon je vais bosser, à demain.... :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    ...je suis par contre étonné de ne pas voir plus de réactions sur sa tentative de ré immersion qui me semble franchement hasardeuse.

    ...

     

    ...

    mais ré-imerger un gars qui, selon ses propores termes, est en hypothermie me semble pour le moins hasardeux...

     

    Tu as raison, mais le redescendre à 20m, c'était de la roulette russe, et même surement impossible dans le contexte.

     

    Je crois que la question effectivement n'est pas seulement de considérer la ré-immersion comme le caisson du pauvre ou du voyageur sur le plan déco.

     

    Mon interrogation (facile à froid, derrière un clavier) c'est de remettre un hypothermique dans le froid en prévention d'un éventuel add :eek: et en plus risquer éventuellement une remontée panique et du coup flirter avec une surpression pulmonaire.:trouille:

     

    La décision de risquer deux niveaux de risque supplémentaire ne me semble pas évidente.

     

    Ce n'est surtout pas une critique de la gestion à chaud qui a été faite (c'est toujours facile de faire le cake après coup).

    C'est juste une question sur les leçons à tirer de cette expérience et du témoignage.

    Link to comment
    Share on other sites

    A vous lire, il n'y a jamais eu que des plongeurs en étanche dans les eaux froides...

    Il n'y a que 10 ans, c'était rare de rencontrer un plongeur en étanche même l'hiver au bord du lac, on plongait toute l'année en humide et on en mourrait pas plus que maintenant, il suffit d'avoir une bonne combi bien adaptée et de ne pas plonger trop longtemps, c'est tout.

    ...j'osais pas le dire :nerveux:

    mais bon ça permet un choix plus important...

    Link to comment
    Share on other sites

    :

    Isaach a la franchise de nous faire part de son retour d'expérience, et vous vous cartonnez :jtkc::fouet: et vous ne partez que dans une seule explication (presque tous....., pas tous....) au lieu de prendre les faits dans leur ensemble.....

     

    Il le dit, au départ il n'est pas en forme, réveil difficile, en retard (stress du retard....) et l'estomac vide...... C'est un ensemble, qui va favoriser le fait qu'il a eu froid... D'habitude ce garçon doit plonger dans les mêmes conditions d'équipements, et ça se passe bien.... :top: Donc arrêtez d'incriminer les combines humides, la fédé qui plonge commando, son club qui est inconscient, son monit qui est un charlot etc, etc......

     

    Bon voilà, c'était mon coup de gueule du matin....... :ckan:

     

     

    OK avec toi :top:

    Link to comment
    Share on other sites

    Donc, sans se prononcer clairement, beaucoup conseilleraient à Isaach de continuer de plonger en humide ?

    Je vous remercie de na pas le faire sur le forum, ça serait une prise de responsabilité inconsidérée.

     

    Pour ma part je lui conseille de passer à l'étanche en exposant ces arguments :

     

    -Le froid semble être une des cause, et pas la moindre, de son accident.

    -Le froid est une cause reconnue favorisant les ADD, voici une petite étude faite par Grandjean en 2002 : http://perso.orange.fr/gjl/crc/enquete2002.html , sur 13 accidents, le froid est incriminé 2 fois, les fautes de procédure 2 fois, il existe d'autres études, je vous laisse chercher un peu, mais au moins renseignez vous vraiment ! Et pas uniquement autour de l'apéro en discuttant avec les copains du club.

    -La combinaison étanche peut paraître chère, mais si on considère un plongeur qui plonge en eau froide toute l'année. Le port d'une 2 fois 7 mm est possible certe, mais il faut qu'elle soit de bonne qualité et elle doit être renouvelée rapidement, faute de quoi, l'amincissement et la détérioration naturelle du néoprène lui font perdre ses qualités thermo protectrices. Une toile étanche peut durer 3 fois plus longtemps, si on multiplie par 3 le prix de l'humide, on dépasse le prix de l'étanche.

     

    A ceux qui malgrés auraient le culot de lui conseiller de continuer de plonger en humide dans ue eau à 5°, merci d'argumenter sérieusement.

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour Isaach68

     

    Encore merci et :bravo: pour ta franchise !

     

    Je suis d'accord avec Abgech ( bien que beaucoup plus jeune que lui .... ;) ), avec Tro , Toph the diver et quelques autres et je ne participerais donc pas à la polémique humide / étanche .... ( forcément je plonge en semi-étanche :D !!! ) car je pense .... stoopp ! :non: J'ai dit que je n'y participerais pas ....:confus:

     

    Par contre, j'aimerais bien que tu nous tiennes au courant sur les suites de cet accident : position exacte de la Polizei ( :diver: tu l'as deviné , je plongeais aussi à K ... ) , conditions de ta reprise ou non de la plongée , incidences sur tes habitudes de plongées ...

     

    Merci d'avance :) .

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a aussi ça ( une vraie mine !):

     

    http://cipglena.free.fr/niveau4/froid/froid_6.htm

     

    Lisez, lisez, vous verrez que vous aussi vous êtes certainement passés entre 35 et 36°...voir moins...

     

     

    Franchement, si on compare ça :

     

    36°C augmentation du métabolisme (frissons), engourdissement psychique

    Gêne et inconfort

    Hypovolémie sanguine liée au froid prolongée par une envie d'urinée

    Augmentation du rythme ventilatoire impact direct sur la consommation d'air et sur les risques d'essoufflements.

    Frissons, engourdissement des extrémités, barre frontale.

    Désintéressement à la plongée, retard ou absence de réponse aux signes

    35,5°C limite du seuil de tolérance des effets dus au froid et des hypothermies expérimentales volontaires

    Contraction des mâchoires, tremblements musculaires

    34°C limite des réponses normales

    Désordres respiratoires

    33°C limite de l'hypothermie sévère

    Sensation de fatigue intense, engourdissement physique et cérébral

    32°C troubles majeurs de la conscience

    31°C pression artérielle difficile à mesurer

    30°C perte de connaissance

     

     

    Et ça :

     

    Citation de Isaach:

    des la mise a l'eau,jai eu une sensation de froid terrible...a 20m sige ok,ok...a 30m signe ok,ok....(debut d'hypothermie (temp 4,5degres))...a40m,la totale ,essoufflement majeur,mon binhome se rend compte que ca ne vat pas..il me fait signe de remonter,a30m,il decide de me remonter assister..mon essoufflement se transforme en de but de panique..mon ordi indique palier;4mn a 6m...remontée cahothique avec perte de connaissance a 10m...detendeur en bouche,ventilation anarchique

     

     

     

    On peut se poser quelques questions non ?

    Link to comment
    Share on other sites

    A ceux qui malgrés auraient le culot de lui conseiller de continuer de plonger en humide dans ue eau à 5°, merci d'argumenter sérieusement.

    Pour moi, ce n'est pas un culot, comme si on est prêt de recommencer de conduire après l'accident de route.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bon les chti n'enfants, on soupe et on va au dodo d'accord.

     

    si crâpo vous bassine, il est toubib, maîtrise probablement un chouilla le sujet et sera très mal avisé de cautionner des pratiques qui mettent la santé en danger.

     

     

     

    que ceux, dont j'ai été longtemps, qui pensent qu'on peut plonger en humide sans prendre de risque (j'ai eu plongé sous glace avec ma 7mm...) continuent et adaptent leur plongée à leur matériel mais faut arrêter le prosélitisme inutile... Il est probable que isaach, dans une étanche et malgré sa nuit pourrie, sa clope et son absence de petit dej aurait vu le puk venir et aurait surtout eu le temps de réagir, de dire non pendant vu qu'il avait pas pensé a dire non avant. Là, il n'a même pas eu ce choix.

     

    Après chacun fait ce qu'il veut, et presonne ne mérite la premièe pierre.

    ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu trouves ça mieux de plonger en étanche, mais sans binôme...:tromaran:

     

     

    Ben heu..................oui

     

    Je plonges en étanche depuis plus d'un an et il est hors de question de revenir en arrière.

    Faut arréter de fantasmer sur le prix des étanches et de ceux qui se les payes ( et je suis pas avocat ou toubib ). A part pour les quelques personnes qui sont obligé de passer par du sur mesure et pour lesquelles le problème du prix reste entier, on trouve des étanches trés accessible aujourd'hui, mon binome vient d'en acheter une neuves sur ebay pour 250 €, il y a 15 jours entre2o a marseille avait un gros stock de Bare a 400 € donc on est dans les prix des humides.

    Et dire que depuis longtemps des gens le font sans problème, bof. A une époque ou le matos et les connaissances ont suffisament évolué pour nous permettre de ne plus reproduire ce que les gens faisaient avant sans avoir le choix, je trouves un peu ridicule de vouloir maintenir des pratique dépassé sous pretexte que certains l'ont fait.

    Pendant longtemps les gens ont plongé avec un seul detendeur et ils sont pas tous mort non plus, pendant longtemps les gens ont plongé sans stab et y a toujours des survivants, pourquoi vous avez tous deux dets ( ou au moins un octo :rolleyes: ) et des stabs puisqu'on peut s'en passer ??

    Pour ma part si c'est pour plonger comme ça effectivement je préfère y aller seul.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...