Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Gonfler dans l'eau


iero
 Share

    Recommended Posts

    J’ai plus facile à fabriquer un Nx75 que de remplir une bouteille d’O2. N’ayant pas de sur presseur je pompe du Nx40 fabriqué au stick sur de l’O2 avec une filtration supplémentaire. Je procède de la même manière pour fabriquer le diluant (trimix, hélios) en pompant de l’hélium/air sur de l’O2. Cela me permet de mieux vider les bouteilles. La bouteille qui contient le diluant est de petite capacité et donc chauffe plus rapidement je la gonfle dans l’eau.

    Ma bouteille de Nx75 est en fait ma deuxième bouteille de bailout qui me permet de ne pas trop rallonger les paliers en cas de perte totale de la boucle de recyclage, tout en étant respirable à partir de 9m

    Je précise que je suis un adepte du « Pyle stops » , des recycleurs et de la plongée solo et que je suis allergique aux structures

    :hehe::hehe::hehe:

     

     

    Ahhhhhhhh

    quelqu'un qui gagne à etre connu :);)

     

    Pour moi, au dépaprt, une B50 02, une lyre, au bout, un 7 l alu et au milieu une lyre... tout simple.

    J'avoue que les B50 ne sont pas à moi ; les copains cascadent ; le but étant d'avoir environ 100 bars et plus pour pouvoir faire au moins une déco dessus.

     

    Sinon, adepte aussi des paliers profonds, de la plongée solo, de la déco :rougi:

     

    Il m'est aussi arrivé de prendre de l'oxy à 9 m sur des profils fatiguants pour profiter à fond (et meme plus) de la fenetre oxy.

     

    Pour les structures, il y en a des bonnes

    mais il y a aussi le BDC (c'est important, le BDC)....

     

     

    c'est quoi, le BDC ?

     

     

     

    Le Bateau Des Copains :D:D:D

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 64
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Je suis pas mettalurgiste mais moi j'aime bien quand je gonfle chez André que mon bloc sorte avec vraiment 230b ou même 240, ça me change des 220 a chaud qui donne 200 a froids et 190 dans l'eau que j'ai d'habitude :D .

    Autre chose, comme c'est dans le Lot c'est obligatoirement plongée sous terre. En connaissant les contraintes de gestion de gaz en spéléo et en imaginant les problèmes qui peuvent survenir sur un long parcours retour avec une faible visi, je préfère un bloc bien rempli ou même légérement surgonflé.

    C'est peut être psychologique mais je craint plus la panne d'air que de prendre le bloc dans la gueule.

    Link to comment
    Share on other sites

    ça sent plus la pratique que la theorie ça Patrick ;) je ne peux que plussoyer comme on dit vulgairement, en plus dans un volume plus petit on emmene plus de gaz, donc mon bi 12 a 250b vaut un bi 15 sans les inconvenients, un bi 18? peut etre... mais neutre alors

    Link to comment
    Share on other sites

    donc mon bi 12 a 250b vaut un bi 15 sans les inconvenients

     

    Quels inconvenients ? Mon 2x15 gonfle rapidos a ~200 bars contient ses 6m3 aussi, sans fatiguer le compresseur, et gonfle soigneusement jusqu'a ce que la soupape s'ouvre ;) ca me fait un bon m3 de plus quand il y a besoin. Le tout avec a peine 1 kg a la ceinture.

    Link to comment
    Share on other sites

    :) J'ai déja vu ce procédé de gonflage dans l'eau en espagne et le seul point qui me géne dans ce procédé c'est a mon avis le risque de condensation supplémentaire dans le bloc. A mon avis aucune station de gonflage ne peut donner un air totalement sec et, chaleur + très légère humidité sur une paroi froide = condensation, donc humidité supplémentaire dans le bloc et humididé = corrosion. Je me trompe peut-être mais plus l'intérieur d'un bloc est sec mieux c'est.
    Link to comment
    Share on other sites

    Merci les copains pour ces précisions, je sens que je vais investir dans une piscine gonflable pour mettre devant le compresseur ;)

     

    J'ai appris plein de choses en lisant ce thread, je suis bien content :top:

     

    Greg.

     

    ps : Pour ceux qui ont suivi, mon bi à fleur dont vous avez vu la photo de l'intérieur rouillé sur un autre thread, se porte bien et vient d'être requalifié après un grenaillage, avec les félicitations du jury.

     

    pps : Yahhooo !!! Et pour deux ans !!

    Link to comment
    Share on other sites

    ps : Pour ceux qui ont suivi, mon bi à fleur dont vous avez vu la photo de l'intérieur rouillé sur un autre thread, se porte bien et vient d'être requalifié après un grenaillage, avec les félicitations du jury.

     

    pps : Yahhooo !!! Et pour deux ans !!

     

    T'es sûr que c'étaient des métallurgistes ceux qui t'on fait la réépreuve, il n'y a que les métallurgistes qui sont compétents pour savoir si ça vaut le coup de requalifier :tromaran:

    Link to comment
    Share on other sites

    T'es sûr que c'étaient des métallurgistes ceux qui t'on fait la réépreuve, il n'y a que les métallurgistes qui sont compétents pour savoir si ça vaut le coup de requalifier :tromaran:

     

    En fait, pour moi, tout ca, c'est synonyme de "mettre la date de ce mois-ci sur le bloc avec le tampon de mineur qui va bien, et le tout, officiellement". Mais on en reparlera dans un futur thread qui parle de ca ;)

     

    Greg.

    Link to comment
    Share on other sites

    Quels inconvenients ? Mon 2x15 gonfle rapidos a ~200 bars contient ses 6m3 aussi, sans fatiguer le compresseur, et gonfle soigneusement jusqu'a ce que la soupape s'ouvre ;) ca me fait un bon m3 de plus quand il y a besoin. Le tout avec a peine 1 kg a la ceinture.

    Guilhem ton bi 15 va devenir légendaire ;) Je dis ça avec envie ...

    Link to comment
    Share on other sites

    :) Je me trompe peut-être
    Sans doute ;)

    La condensation dépends de la quantité d'eau dans le bloc et de la température. Une fois gonflé, la quantité d'eau dans le bloc ne change pas. Et un bloc gonflé au frais ou qui refroidis tranquilement atteindra la même température (autour de 15°C). Au dessus (vapeur) ou au dessous (condensation) du point de rosée, ça va dépendre du compresseur... :bandit:

    Link to comment
    Share on other sites

    Sans doute ;)

    La condensation dépends de la quantité d'eau dans le bloc et de la température. Une fois gonflé, la quantité d'eau dans le bloc ne change pas. Et un bloc gonflé au frais ou qui refroidis tranquilement atteindra la même température (autour de 15°C). Au dessus (vapeur) ou au dessous (condensation) du point de rosée, ça va dépendre du compresseur... :bandit:

    .

    :) Tu as peut-être raison mais j'ai tendance a penser qu'un bloc qui refroidit doucement il reste plus d'humidité a l'état je dirais vapeur, qu'un refroidissement brutal d'air chaud sur une paroi froide qui crée immédiatement de la condensation, et en partie vapeur s'échappe avec la pression de sortie, en condensation elle reste:scubaok:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.