Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Gonflage de stab. manuelement


    Messages recommandés

    Bonjour tout le monde.

    Je me presente , sebastien N1 que j ai obtenu via l anmp en 2002. Je vais passer mon niveau 2 a niolon, du 24 aout au 9 septembre. J ai plongee samedi dernier en fosse en Hollande pour me remettre dans le bain dans un centre SSI. Nous avons fais une simulation de panne d'aire et une fois a la surface on ma demande de gonflee ma stab en souflant dedans. Je me souviens l avoir vu lors de mon niveau I mais en revisant ma theorie NII la semaine derniere je me rappel avoir lut que c etait prohibe de gonfler sa stab manuelement. Je voulais donc avoir quelque precision concernant cette pratique. Je suppose qu on peut le faire sans souci lorsqu on plonge dans la courbe de securite mais qu il y a des risques lorsqu on plonge en dehors. Pour preciser je parle de gonfle manuelement ca stab en surface , pas en dessous (pratique dangereuse).

     

    Merci d avance

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 36
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Il est déconseillé de faire un effort après la plongée, ça pertube ta désaturation ;) .

    Mais si tu es en panne d'air et que ta stab est vide, il vaut mieux la gonfler à la bouche et ensuite croiser les palmes que faire du palmage de sustentation pendant 10min en atendant le bateau :D:D .

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Pour pouvoir bien désaturer ton azote en trop apres ta plongée, il faut essayer de garder la respiration la plus normale possible. (pas d'effort etc...)

     

    Si tu es en surface en panne d'air tu peux soit :

    - Garder ton gilet dégonflé et largué tes plombs, et palmage de sustentation si besoin.

    - Gonfler ton gilet à la bouche, et te reposer.

    Mon choix est vite fait (celui du club qui te prète les plombs aussi au passage), dans un cas tu fatigues dans l'autre tu te repose.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    gonfler sa stab à la bouche, peut faire s'ouvrir un foramen ovale perméable, s'il en existe un

     

     

     

    je ne pense donc pas que ce soit une bonne idée de la part d'un instructeur de faire faire ça à ses élèves

     

     

    maintenant, en cas de nécessité urgente, il faut savoir le faire

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca ne représente quand même pas un effort surhumain de gonfler sa stab à la bouche !

     

    Dans ce cas il ne faut plus porter son sac après la plongée car c'est un effort, il ne faut plus enlever sa combi car on transpire un peu etc...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ca ne représente quand même pas un effort surhumain de gonfler sa stab à la bouche !

     

    Dans ce cas il ne faut plus porter son sac après la plongée car c'est un effort, il ne faut plus enlever sa combi car on transpire un peu etc...

    Je crois que ce n'est pas l'effort en tant que tel qui est dangeureux, mais le fait de "forcer" en soufflant car cela augment la pression thoraxique et favorise l'ouverture foramen s'il est persistant (les medecins du forum me corrigeront si besoin).

    Donc a eviter lorsque l'on connait le pourcentage de la population qui a un fop sans le savoir.

    Cdt,

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je crois que ce n'est pas l'effort en tant que tel qui est dangeureux, mais le fait de "forcer" en soufflant car cela augment la pression thoraxique et favorise l'ouverture foramen s'il est persistant (les medecins du forum me corrigeront si besoin).

    Donc a eviter lorsque l'on connait le pourcentage de la population qui a un fop sans le savoir.

    Cdt,

     

    Ok, c'est toujours bon à savoir...

     

    Psa moyen de se faire détecter le fop avant ? En prévention ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    et donc en cas de probleme d'air on fait quoi?

    je veux pas paraitre rabat-joie ridicule debile et imbecile, mais :

    lorsque l'on se retrouve dans une situation ou l'on doit remonter sur expiration, generalement pour une panne d'air, ou que l'on a un detendeur en debit continu qui te vide la bouteille en 20 secondes, et que l'on remonte donc un peu limite (toujours ala bonne vitesse, mais plutot pres de la limite haute de la vitesse adaptee), tu ne crois pas que tu as interet a savoir gonfler ta stab une fois en surface?

    ca te laisse le temps de reflechir a quoi faire apres et ca peut eventuellement t'empecher des desagrements comme un noyade, qui sont generalement plus graves qu'un FOP.

     

    My 2 cents

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Comme le dit Sentenza, le problème n'est pas l'effort, mais l'augmentation de la pression intrathoracique, donc le risque que la pression dans l'oreillette droite soit transitoirement supérieure à celle de l'oreillette gauche, ouvrant donc un FOP si celui-ci est resté perméable

     

     

    c'est un risque

    et si on met en balance le risque qu'il pourrait y avoir de se noyer si on se trouvait en panne d'air en surface à attendre, chacun trouvera les éléments du choix à faire

     

     

    par contre beaucoup de gens, revenus sur le bateau ou apres, font sécher leur gilet en le gonflant à la bouche : pour ça ce serait facile de s'en passer, suffit de le gonfler avant de démonter le détendeur, non ?

     

    (et de même, évitez de sécher vos bouchons de premier étage en ouvrant la robinetterie, c'est pas bon du tout pour l'audition)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    et donc en cas de probleme d'air on fait quoi?

    je veux pas paraitre rabat-joie ridicule debile et imbecile, mais :

    lorsque l'on se retrouve dans une situation ou l'on doit remonter sur expiration, generalement pour une panne d'air, ou que l'on a un detendeur en debit continu qui te vide la bouteille en 20 secondes, et que l'on remonte donc un peu limite (toujours ala bonne vitesse, mais plutot pres de la limite haute de la vitesse adaptee), tu ne crois pas que tu as interet a savoir gonfler ta stab une fois en surface?

    ca te laisse le temps de reflechir a quoi faire apres et ca peut eventuellement t'empecher des desagrements comme un noyade, qui sont generalement plus graves qu'un FOP.

     

    My 2 cents

     

    Je ne m'avancerai pas sur la comparaison entre "eau dans les poumons" et "bulle d'air dans les arteres cerebrales" - dans les deux cas c'est pas la grande forme :confus:

    Je suis bien d'accord : il faut savoir gonfler sa stab a la bouche, je me permet juste de faire les propostition suivantes :

    - faire les exercices de gonflage de stab en debut de seances, soit avant la plongée.

    - en cas de probleme en situation - gonflage de la stab a la bouche indispensable (perso je perfere larguer les plombs et palmer 15 minutes) : Essayer de ne pas forcer comme un bourrin tout simplement.

    Cdt

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    On a donc l'air d'accord, savoir le faire est important, et encore mieux, savoir le faire sans forcer (c'est pas non plus sorcier) est primordial. Enfin savoir le faire a bon escient est un evidence, il n'y a aucun interet de le faire en l'absence d'absolue necessite.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Comme le dit Sentenza, le problème n'est pas l'effort, mais l'augmentation de la pression intrathoracique, donc le risque que la pression dans l'oreillette droite soit transitoirement supérieure à celle de l'oreillette gauche, ouvrant donc un FOP si celui-ci est resté perméable

     

     

    c'est un risque

    et si on met en balance le risque qu'il pourrait y avoir de se noyer si on se trouvait en panne d'air en surface à attendre, chacun trouvera les éléments du choix à faire

     

     

    par contre beaucoup de gens, revenus sur le bateau ou apres, font sécher leur gilet en le gonflant à la bouche : pour ça ce serait facile de s'en passer, suffit de le gonfler avant de démonter le détendeur, non ?

     

    (et de même, évitez de sécher vos bouchons de premier étage en ouvrant la robinetterie, c'est pas bon du tout pour l'audition)

    Merci pour la mise au point sur les I :chinois: Ca va remettre les pendules à l'heure chez certains. Cependant, faut pas non plus psychoter sur le gonflage des gilets pour le séchage. La surpression pour un gonflage normal qui suffit à décoler les parois pour un séchage n'est pas vraiment énorme ;)

     

    D'autre part, si la méthode SSI pour gonfler le gilet en surface (sustentation forte, expiration au cours de la redescente, puis on redonne un coup de palme pour inspirer, puis...) est un peu "brutale", y'a des méthodes "douces" qui ne pose strictement aucun Pb de surpression intrathoracique, et permettent même de respirier confortablement dans sa stab....

    rest à savoir etre équilibré et palmer horizontalement :rolleyes:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour toutes ces reponses. J en conclue que le faire ou ne pas le faire dependra de la situation. Autre question tant que j y suis: juste avant la plongee on a eu un ptit rappel sur le palier de securite, d apress le mono SSI c 3 min a 5 metres, chez nous c est 3 min a 3 metre, je suppose que les 2 sont correctes, mais j aimerais avoir votre avis sur lequel est le plus securisant.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Perso moi je prefere 5m, ca brasse moins, par contre je remontre tres lentement les 5 derniers metres, genre une minute. En meme temps j'ai aucun argument pour justifier ma demarche.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...