Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Vitesse de remontée et Pyle stops : qui pratique ?


    Messages recommandés

    Hello,

     

    J'aurais bien aimé échanger avec vous sur ces sujets ;) Je m'explique, depuis qqs temps, j'ai beaucoup diminué mes vitesses de remontée, je dois être plutôt vers les 9 - 10m/mn plutôt que vers les 15 :top:

     

    De même, j'ai commencé à expérimenter les paliers profonds, même à l'air, en m'arrêtant une à deux minutes vers la mi profondeur, voir, en marquant un nouvel arrêt selon le profil que j'ai réalisé.

     

    Mon constat est le suivant, je suis beaucoup moins fatigué en remontant de ma profonde (j'entends sous les 40m). :top:

     

    Alors, qui pratique ? Comment ? Pourquoi ? Voyez vous des différences sur vos décos, à la base en plongeant à l'air ?

     

    Bref, je suis intéressé pour avoir vos impressions sur ces sujets ;)

     

    A +

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 59
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Quant à moi, j'utilise rarement les "deepstop" de mon Suunto car les équipiers ne sont pas vraiment favorables. (sauf que la dernière fois sur le Donator, les deux autres les ont fait sans l'avoir dit au briefing...). Cependant effectivement je suis moins fatigué. L'idéal me paraît être palier profond + déco au Nx 80 ou plus et remontée Suunto à 10 m/min.

    Ceci dit, je ne fais pas de vrai "Pyle stop" parce que je n'ai pas de fusil et que je ne remonte pas le poisson en regardant la vessie natatoire.:D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mon Vr3 me "force" souvent a faire des deep-stops. Idem au sujet des sensations : impression de moins de fatique. Cependant il m'est impossible de savoir si c'est l'effet du "deep-stop" ou l'effet de la fin de deco a l'oxygene.

    Sur des profondes a l'air sans gaz de deco, il m'est difficile de constater quoi que ce soit, mes "bottom time" et deco sont trop courtes pour constater un amelioration.

    Mon probleme avec les "deep-stop" est la separation avec le reste de la palanquee en plongee loisirs. Tres souvent un probleme pour moi, le VR3 se bloque 24 heures si je ne respecte pas le stop... Donc je pratique.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne pratique pas ;)

     

    Mais concernant les paliers profonds, pour les plongées à l'air, les étude ne démontres pas leur efficacité.

    Après, chacun fait ce qu'il veut. Pour ma part, sur une plongée carrée à plus de 40 je préfère soigner ma vitesse de remonté dans les 10 derniers mètres.

    Après, la fatigue c'est très subjectif et un plongeur qui plongent toutes les semaines la ressent moins qu'un plongeur occasionnel.

     

    En conclusion, comme souligné plus haut, ces arrêts sont un choix personnel comme le palier de principe à 3 m, on peut se faire plaisir en les faisant mais on ne peut les imposer.

     

    :hehe: Sinon, il y a un truc expérimental qui fonctionne très bien pour la fatigue en fin de plongée, un grand verre d'eau où on peu rajouter une petite dose de sucre en poudre avant et après la plongée :roule:

    Ce sont souvent les choses élémentaires et moins spectaculaires qui marchent le mieux...

    LE PLONGEUR NE S'HYDRATE PAS SUFFISAMMENT :fouet:

     

     

    ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne pratique pas ;)

     

    Mais concernant les paliers profonds, pour les plongées à l'air, les étude ne démontres pas leur efficacité.

     

     

     

    ;)

    Au risque de me répéter, une étude française dit cela. Une de DAN le contraire. Donc on ne peux pas être affirmatif et je crois que le ressentie du plongeur est le plus important ici.

     

    Publi de dan: A Deep stop during decompression from 82 fsw (25 m) significantly reduces bubbles and fast tissue gas tensions.le pdf

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Au risque de me répéter, une étude française dit cela. Une de DAN le contraire. Donc on ne peux pas être affirmatif et je crois que le ressentie du plongeur est le plus important ici.

     

     

    Je ne c'est pas si tu te répète :ricane:

    Mais tu dis la même chose que moi bien que le découpage que tu fais de ce que j'écris voudrait faire penser le contraire :hehe:

     

    En conclusion' date=' comme souligné plus haut, ces arrêts [b']sont un choix personnel [/b]comme le palier de principe à 3 m, on peut se faire plaisir en les faisant mais on ne peut les imposer.

     

    J'en profitai pour souligner un facteur BIEN PLUS IMPORTANT, et je suis désolé que ce n'est pas ce que tu as retenu...

     

    Ce sont souvent les choses élémentaires et moins spectaculaires qui marchent le mieux...

    LE PLONGEUR NE S'HYDRATE PAS SUFFISAMMENT

     

    La déshydratation déclenche la plus part des ADD, par contre ne pas faire de pyles-stop ne déclenche rien.

     

    Je n'ai pas été affirmatif, j'ai juste essayer de mettre en avant ce qui, à mon avis, est réellement important pour la santé du plongeur...

     

    :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui excuse mon découpage a été maladroit, je m'en excuse, et je suis entièrement d'accord avec le point sur l'hydratation. D'ailleurs dans la même conf ou l'article de DAN a été évoqué, il a été dit qu'en cas d'ADD le plus important c'était l'oxy et l'hydratation.

     

    Mon point était surtout qu'en france, on a tendance à retenir que la publie française, ce qui me semble dommage. On semble en savoir si peu sur la déco que une ou deux études cela fait peu, non?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    DAN n'a encore publié qu'une seule étude sur le sujet, ce qui reste peu pour tirer des conclusions définitives. Cependant, il semble effectivement logique de penser qu'en s'accordant des petits paliers à mi-profondeur, on élimine un certain nombre de bulles avant qu'elle grossissent trop et viennent se bloquer à des endroits où on n'en veut pas.

     

    Je fais parfois les paliers profonds, si le reste de la palanquée y est favorable (ce qui n'arrive pas souvent). Et comme vous, je soigne ma vitesse de remontée (moins de 10m/min Suunto), et je respecte scrupuleusement mon palier de sécu. Autre précaution, je ne plonge pas en permanence à l'extrême limite de la courbe de sécu. Je pense qu'il vaut mieux faire un petit palier que se trouver en permanence à 0 minute de no-deco.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je pratique les pyle stops depuis 1 an ou 2. (soit une 20aine de plongée dans la zone des 50-60)

    Effectivement, il me semble etre moins fatigué en sortant de l'eau mais de la a savoir si c'est psychologique ou physiologique je ne m'avancerais pas trop.

     

    Une étude sur le terrain (doppler sur 15 plongeurs ayant effectués la même plongée) organisée par un menbre d'un autre forum n'a fait état d'aucun changement entre les 2 façons: toujours autant de bulles circulantes entre les 2.

     

    En ce qui concerne mes pyle stop je les organise de la façon suivante: 3' a mi profondeur entre le le fond et le premier palier

    Puis 3' a miprofondeur entre le palier précédent et le nouveau proemier palier, et on recommance l'itération jusqu'a ce que l'on arrive au palier réel.

     

    Dans la pratiquej je n'ai pas remarqué d'augmentation significative du temp de palier mais simplement une cumulation des paliers vers la profondeur plafond.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En ce qui concerne mes pyle stop je les organise de la façon suivante: 3' a mi profondeur entre le le fond et le premier palier

    Puis 3' a miprofondeur entre le palier précédent et le nouveau proemier palier, et on recommance l'itération jusqu'a ce que l'on arrive au palier réel.

     

    Bonjour,

    Si je comprend bien tu divises la distance qu'il te reste à parcourir jusqu'au 1er palier par deux à chaque fois ? :(

    D'un point de vue mathématique si tu procèdes ainsi tu vas tendre vers l'infini pour la durée de remontée :lol:

     

    Personnellement je ne fais d'arrêt pendant la remontée que pour changer de mélange (Fond => Travel) lors des plongées profondes.

     

    LE PLONGEUR NE S'HYDRATE PAS SUFFISAMMENT.

    J'ajouterai aussi que l'important est d'accentué sur l'expiration lors de la remontée ce que bon nombre de plongeurs zape un peu vite

     

    Eric

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut,

     

     

    Je fait un palier de 3' a 1/2 prof sur les +40 depuis quelques annees, je n'ai guere senti de difference mais je continue tout de meme a le faire.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oui excuse mon découpage a été maladroit, je m'en excuse, et je suis entièrement d'accord avec le point sur l'hydratation.

    Pas de soucis Tonio ;)

    C'est vachement dur d'être certain de ce qu'on va comprendre de nos écris sur un forum :nerveux:

    Et en parler courtoisement comme nous faisons evite les malentendus :top:

    :biere:

     

     

    Mon point était surtout qu'en france, on a tendance à retenir que la publie française, ce qui me semble dommage. On semble en savoir si peu sur la déco que une ou deux études cela fait peu, non?

    Il ne faut pas "clichéiser" non plus, il se trouve que je suis depuis 5 ans en contacts avec le Docteur COULANGE du caisson de Ste Marguerite et que j'ai quelques retours sur les incidents traités.

    D'autre part je suis aussi les journées Toulonnaises de la médecine de plongée et nous avons pu y écouter le Médecin Militaire LOUGE expliquer le protocole utilisé pour cette étude et les résultats qui en sont ressortis. J'ai pu évoquer le sujet avec le Dr BALESTRA de DAN l'année dernière et avec JP IMBERT lors d'un stage trimix à Carry.

    Après toutes ces rencontres j'ai la conviction personnelle qu'aujourd'hui rien ne permet de dire de façon certaine que les paliers profonds pour la plongée à l'air peuvent éviter des ADD.

    Que la quantité de bulles circulantes dans les tissus court diminue semble acquis, mais rien ne prouve que SANS PYLES-STOP la quantité de bulles circulantes soit accidentogéne.

    Il faut quand même être prudent sur la manière de faire ces arrêt car mal effectués pour le plongeur air, (c'est aussi pour ça que je me méfie d'une "banalisation" de cette pratique), cela pourrait nuire à la désaturation des tissus longs...

     

    Qu'un plongeur qui a une bonne formation et une connaissance des mécanismes de la désaturation ainsi qu'un matériel qui tient compte des pyles-stops les pratiques est, AMHA, une chose mais qu'un plongeur exécute cette "pratique" de façon aléatoire et sans comprendre les mécanismes me dérange.

     

    C'est pour cela que je suis intervenu, ce matin, dans ce sujet pour éviter qu'un plongeur se dise que puisque c'est bien, "je vais faire des arrêts (n'importe comment) à mi-profondeur pour mes prochaines plongées et comme ça je pourrais faire moins de paliers et je n'aurais pas d'ADD" :confus:

     

    :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour Zorglub 843

     

    Je viens de faire qqes profondes cet été (entre 45 et 55 m.)

     

    C'était assez nouveau pour moi car je n'ai mon N III que depuis juin 2007.

     

    Les gens avec qui j'étais (qui étaient des habitués des profondes), faisaient tous un palier (1 à 2 minutes) à mi-profondeur.

     

    En revanche la vitesse de remontée n'était pas linéaire : entre le fond et le palier profond, la remontée se faisait à vitesse assez rapide (de l'ordre 20 mètres minute, pour ne pas continuer à saturer) ; puis plus normalement (donc plus lentement) entre mi-profondeur et 6 (ou 3) mètres.

     

    Voila ma petite expérience en profonde.

     

    Bien à toi

     

    Glef

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci à tous pour ces premiers éléments. Je précise quelques points par rapport à ce que j'ai vu ci-dessus.

     

    Lors de mes dernières plongées, j'ai balancé le para de profond (30 - 35m env.), je trouve que ceci aide beaucoup pour "linéariser" la vitesse de remontée. Outre un gage de sécurité pour sa signalisation au bateau, ça aide pas mal d'enrouler le dévidoir à la même vitesse tout le temps.

     

    Concernant les paliers profonds, je me suis, dans un premier temps, contenté, de faire une à deux minutes vers la mi profondeur. J'ai remarqué que ceci faisait sauter du palier de 6m :confus: et ne changeait pas grand chose au palier de 3, à part peut être une minute ou deux en plus ;)

     

    Je précise que j'utilise un Archimede 2 qui ne gère PAS les deep stops comparé à certains Suunto par exemple.

     

    Je n'ai pas encore essayé avec une déco enrichie (Nitrox, O²) mais je me souviens que nous avions utilisé ce "protocole" lors de mes baptèmes Trimix.

     

    L'objectif est bien de réduire la fatigue et d'améliorer sa déco, je ne suis donc pas à une minute ou deux près... surtout quand on a 15 ou 20' de déco...

     

    A vous lire ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 2 078
        Le vote est anonyme. Il n'a seulement pour but que d'avoir une photo du sentiment le plus répandu parmi les plongeurs présents sur P.com Bien entendu, c'est en l'état des connaissances à ce jour.
      • 6
        Salut,   d'habitude je mets les batteries de mon inspi à charger quand j'y pense, soit longtemps après la plongée quand la tête est sèche mais là je viens de le mettre à charger en rentrant de plonger et pas moyen: dès que je le mets en charge, il s'allume et me casse les pieds car évidemment la PPO2 est à 0.21...   Ça vous le fait aussi quand la tête est humide ou c'est moi qui ai un problème?   Évidemment j'ai bien séché les capteurs de la console et d'ailleurs il
      • 47
        Bonjour à tous,   Pour un meilleur confort et d' utilisation en eaux froides (début de saison et carrière), je viens de m' offrir un kit détendeur MK25 S600 avec octopus et mano en remplacement de mon MK11.   Mon interrogation est surtout sur l' utilité de deux premiers étages.   Je viens de m' inscrire sur la préparation N.3 sur deux ans mais les cours étant à l' arrêt, je bosse un peu ma théorie et connaissances de mon coté.   Je cherche à savoir pour qu
      • 6
        la question est dans le titre :  qui connait cette marque ? elle fabrique des combinaisons mais surtout, et c'est ce qui m'intéresse, des sous-vêtements type Sharkskin.   https://www.enth-degree.com/product-page/tundra-ls-mens    
      • 14
        Un petit retex rapide d'un "incident" survenu aujourd'hui en désobstruant l'entrée d'un siphon.   J'étais en SM avec deux 12 litres dans une chambre assez étroite, pleine de graviers et petits galets (profondeur environ 7-8 m).   J'avais deux seaux que je remplissais et devais poser derrière moi sur une grosse pierre afin que le reste de l'équipe en verse le contenu dans des gros seaux de maçons. Une fois pleins, ces gros seaux étaient remontés puis sortie de la vasque avec u
    ×
    ×
    • Créer...