Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
jago

partage d'air

    Messages recommandés

    quelles que soient les formations que nous avons suivies, il me semble que le partage n'est reservé qu'aux cas d'urgence (matos defectueux) mais ne devrait pas etre une solution de mise a niveau des consos. Les petits plans comme ca ... un jour ca tue!!

     

    pour moi, je pense que ne pas pratiquer régulièrement c'est :

    > augmenter le risque de ne pas avoir les bonnes attitudes le jour ou le besoin ne se discute pas,

    > augmenter le rsique de découvrir que l'octopus est HS ou problématique le jour où le besoin ne se discute pas

     

    Indépendemment d'autres raisons, ces deux là me semblent éloigner le risque de décès.

     

    Peux tu expliquer par quel mécanisme on pourrait augmenter le risque de décès avec cette pratique ?

     

    (la dernière fois que j'ai pratiqué ça, très récemment avec un N3 que je ne connaissais pas avant, je lui ai proposé mon air car il flippait -sans raison objective- et que son inquiétude, en soi devenait potentiellement dangereuse.

    ça m'a permis de découvrir que la personne en question était tout bonnement incapable de gérer un déplacement sur mon octopus. :eek: .

     

    j'ai trouvé ça TRES bien de le découvrir en dehors d'une situation d'urgence, et ça m'a permis d'en parler après le retour en surface et d'essayer de semer quelques graines de survie.)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Faut dire que pour ce deplacer en octopus c'est pas souvent la joie mais cela ne sert pas de relancer le débat sur ce sujet.

     

    Encore plus 2:

    > augmenter le rsique de découvrir que l'octopus est HS ou problématique le jour où le besoin ne se discute pas

    moi: Ben faut vérifier son octopus en cours de plongée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    [.......]

    > augmenter le rsique de découvrir que l'octopus est HS ou problématique le jour où le besoin ne se discute pas.

     

    Normalement ( ;) ) il est testé régulièrement par son propriétaire, et révisé en temps voulu.

     

    (la dernière fois que j'ai pratiqué ça, très récemment avec un N3 que je ne connaissais pas avant, je lui ai proposé mon air car il flippait -sans raison objective- et que son inquiétude, en soi devenait potentiellement dangereuse.

    ça m'a permis de découvrir que la personne en question était tout bonnement incapable de gérer un déplacement sur mon octopus. :eek: .

     

    Ton TOYO est assez long ??? :D

     

    j'ai trouvé ça TRES bien de le découvrir en dehors d'une situation d'urgence, et ça m'a permis d'en parler après le retour en surface et d'essayer de semer quelques graines de survie.)

    En effet dans ce cas ça a été plutôt bénéfique, car en situation réelle, si tu rajoutes à cela le stress; il y a des chances que ça tourne au vinaigre.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Faut dire que pour ce deplacer en octopus c'est pas souvent la joie .

    2,10 mètres, quel souci ?

     

    moi: Ben faut vérifier son octopus en cours de plongée.

    :non: suffit pas.

    je prends régulièrement MON octopus quelques bouffées en cours de plongée (presque à toutes).

    j'incite mes enfants et ceux qui me supportent à en faire autant avec le leur.

     

    mais qui vérifie régulièrement le fonctionnement de l'octopus de son binome ;)

     

    et reste la question pas du tout annexe de la familiarisation/aisance dans les déplacements.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Ce qui n'empèche pas de planifier, bien au contraire. Le partage d'air est un paramètre à prendre en compte, et si possible bien avant que l'un des binômes soit sur réserve.....

    Je confirme: en général, quand on fait le point avant de descendre on se met d'accord sur ce qu'on va faire à ce sujet afin d'équilibrer les bouteilles et/ou lorsqu'on arrive à une pression donnée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je confirme: en général, quand on fait le point avant de descendre on se met d'accord sur ce qu'on va faire à ce sujet afin d'équilibrer les bouteilles et/ou lorsqu'on arrive à une pression donnée.

    Mademoiselle 1,829, auriez vous l'amabilité de prendre den considération ma modeste intervention dédaignée par le sire Xabi ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pourquoi un problème d'Octo !!!!!

    ça ne vous arrive pas de faire des plongées sur l'octo, histoire de le faire bosser ?

    Sérieux l'argument de donner l'octo lors de plongée au binôme pour voir s'il marche me fais bondir.

    Perso, j'utilise mon Octo en plongée loisir au moins 3-4 fois dans le mois, quand je plonge et que je sais que le retour ce passe dans la zone des 15m avec une durée d'au minimum 20-30 minutes je bascule sur l'octo durant ce temps, ça me permet de le faire bosser et d'estimer son fonctionnement.

    Y'a pas plus simple pour entretenir son matos :D, maintenant certain on p'être peur de prendre leur Octo et donc préfère le passer au binôme histoire d'être tranquille sur leur rolls principal. :lol:

     

    Pour ce qui est d’un N3 qui flippe pour un déplacement sur un Octo, c’est plus cette exo qu’il doit refaire, mais son niveau complet, car je le vois mal gérer une remontée dans ces conditions là.

    Maintenant c’est pas méchant ce que je vais dire, mais c’est p’être un plongeur piscine qui trempe ces palmes que durant 3 semaines en été.

     

    De toute manière dés qu’il y a passage sur un Octopus c’est remontée assisté direct, sinon je vois pas le sens de la manœuvre.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sérieux l'argument de donner l'octo lors de plongée au binôme pour voir s'il marche me fais bondir.

    .

    faut pas bondir comme ça, tu risques de tomber de ta chaise :lol:

    d'autant plus que j'ai essayé de de dire juste le contraire.

    ça te permet de vérifier éventuellement l'octo de l'autre !!! qd tu connais ton binome ni d'éve ni des dents, es-tu certain de pas enfourner un doughnut pourri au moment où tu en as besoin ?

     

    Avant de plouffer, tu regardes son matos, mais honnêtement qui vérifie l'octopus de son binôme d'un jour ?

     

    Pour ce qui est d’un N3 qui flippe pour un déplacement sur un Octo, c’est plus cette exo qu’il doit refaire, mais son niveau complet, car je le vois mal gérer une remontée dans ces conditions là.

    Maintenant c’est pas méchant ce que je vais dire, mais c’est p’être un plongeur piscine .

    honnêtement, j'ai pas osé posé la question.

    c'est quelqu'un que je ne reverrais pas.

    Je ne sais pas ce qu'il en a retiré, mais moi j'en ai tiré une leçon.;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    c'est juste le renouveau dans le grand cycle de la vie

    Rien de subliminal, non.

     

    Mais après un (des :() deuils, faut repartir....... même si c'est long. trés long.... D'autant plus que l'attachement est grand.

    Enfin bon. On est un peu HS là :rougi:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    dédaignée par le sire Xabi ?
    Y'en a qui bossent.... :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca dépend. Souvent avant les paliers, histoire qu'on puisse reprendre nos blocs respectifs pendant les paliers et qu'on puisse décompresser tranquillement.

     

    Mais quand je file de l'air, c'est pour rallonger la plongée, et je garde de la marge, sur les deux blocs, pour finir la plongée en douceur, même si un problème survient.

     

    Greg.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Habituellement je ne fais pas de partage d'air planifié, mon mari avec qui je plonge a des conso un peu plus élevées que moi, mais c'est plutôt un facteur de sécurité, je trouve, d'avoir une différence de 20 à 30 bars en fin de plongée.

     

    J'ai fait du partage systématique une fois lors d'une croisière en mer rouge : plongées à trois, je partageais mon air avec la personne qui consommait le plus. Mais c'était des plongées dérivantes peu profondes, on pouvait donc remonter à tout moment. Je n'aurais jamais eu l'idée de gérer des profondes avec décompression de cette façon là.

     

    L'idéal étant quand même de plonger avec des gens dont la consommation et/ou le matériel feront qu'on sera assez homogènes. C'est aussi le rôle d'un DP que d'apparier correctement des binômes qui ne se connaissent pas. Dans la structure pro où je plonge habituellement, je n'ai jamais eu de mauvaise surprise.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mademoiselle 1,829, auriez vous l'amabilité de prendre den considération ma modeste intervention dédaignée par le sire Xabi ?

    Aucune annonce non :non: Décidemment :D

     

    Tant que j'y suis, je suis sûre que tu attends cette question d'ailleurs mais 1,829? :confused:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Aucune annonce non :non: Décidemment :D

     

    Tant que j'y suis, je suis sûre que tu attends cette question d'ailleurs mais 1,829? :confused:

     

    Ce n'est pas le nombre d'or, je sèche. :surpris:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...