Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Avez-vous tout plaqué ici pour vous installer là ou le ciel semblait plus bleu ?


    Messages recommandés

    Salut à tous et toutes !

     

    Parfois, dans la vie, il arrive qu'on se remette en question, qu'on regarde le chemin parcouru et qu'on se demande si on n'a pas envie de tout chambouler... bref de mettre les voiles et de changer de vie.

     

    C'est pourquoi, j'ouvre ce poste. J'aimerais beaucoup avoir l'opinion des plongeurs ou plongeuses qui ont, un jour, choisi de tout planter ici pour tenter l'aventure et qui sont partis bosser à l'étranger, plus particulièrement dans le monde de la plongée, que ce soit pour un temps ou longtemps.

     

    Est-ce que c'était un coup de tête ?

    Avez-vous des regrets ?

    Avez-vous rapidement déchanté ou est-ce le grand BONHEUR ?

    Avez-vous trouvé votre idéal ?

     

    J'aimerai beaucoup connaitre vos opinions à ce sujet.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 130
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Merci ! Mais ce n'est pas un "mode d'emploi" que je recherche, mais plutôt des témoignages de ceux qui ont sauté le pas et ce qu'ils ont vécus, leurs expériences. Brefs, des instants de vie.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Merci ! Mais ce n'est pas un "mode d'emploi" que je recherche, mais plutôt des témoignages de ceux qui ont sauté le pas et ce qu'ils ont vécus, leurs expériences. Brefs, des instants de vie.

     

    C'est la synthèse d'une expérience réussie.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Rien à voir avec la plongée. Mais j'ai quitté un job (relativement) stable en France à l'âge de 28 ans pour partir m'installer 10 ans en Asie (sans aucune sécurité professionnelle au début). Cela correspondait à une terrible envie, à un besoin de toujours découvrir, à un pari sur moi-même, à une haine (ou une peur) de la routine.

    Aucun regret (sauf peut-être celui d'être rentré en France) ; que du bonheur et des souvenirs forts pleins les mirettes.

     

    Je n'en dirai pas beaucoup plus ici car le sujet est long, personnel, et ne correspond pas à l'objectif du forum. Peu de conseils à te donner également car chaque vie est personnelle. Mais un tel départ engage beaucoup de choses, souvent plus qu'on le croit : ça doit être un choix, pas une fuite. Il faut toujours s'intéresser à l'autre et chercher à le comprendre quitte à complètement se remettre en cause, mais sans perdre son esprit critique et tomber dans une admiration béate de tout ce qui est différent. Méfies-toi des communautés françaises expatriées, surtout dans un pays en développement. Il y a des gens bien évidemment, mais partir au bout du monde pour se retrouver entre Français à boire du pastis autour d'un BBQ en disant du mal des populations locales, c'est très nul et très beauf.

    Beaucoup de choses dépendent des conditions dans lesquelles tu pars et du pays où tu t'installes.

     

    Tiens-nous au courant de tes projets :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    pour ma part j'ai aussi quitté une bonne situation proffesionnelle en france pour faire le tour du monde à deux !!!

     

    au début par pour la plongée mais c'était dans mes buts à moyen termes !!

    à date je viens de finir et je suis instructeur !! je commence dans ce domaine et j'espère continuer la dedans avec autant de plaisir !!

     

    mais au début c'était pour faire le tour du monde (chose qu'on fait mais à notre rythme .. à peu prés tout les deux ans on bouge ailleurs ... :)) et joindre à la plongée cela dés que possible, ce que j'ai fait au canada !!

     

    voilà

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    D'accord à 200 % avec Kipling56 sur les deux points : "ça doit être un choix, et pas une fuite" + "éviter sur place les communautés françaises"...

     

    J'ai fait aussi le grand saut un jour pour quitter Paris et une très belle situation professionnelle pour... le vide mais vers une destination qui me promettait le ciel bleu, la gentillesse de la population au quotidien et des plongées chaque jour si je voulais. Je connaissais Maurice depuis trois ans et j'y allais plusieurs fois par an pour me ressourcer, pour sortir la tête du travail trop envahissant et du chant des dollars à tout bout de champ !

     

    Maurice a été mon échappée belle pendant un an puis j'ai enchaîné sur La Réunion pendant deux ans. Et je ne regrette absolument pas d'avoir tout lâché pour changer de vie radicalement. Même si je suis rentrée en France depuis quelques années pour d'autres raisons.

     

    Dans les îles, et avec les amis mauriciens que je me suis fait sur place (je vivais seule), je me suis reconstruite très rapidement sur d'autres bases et j'ai développé des connaissances différentes pour me lancer dans d'autres directions. J'ai aussi redécouvert les relations humaines basées sur la simplicité et pas sur la concurrence. Mon niveau de plongeuse a progressé, bien évidemment, même si je n'ai pas approfondi puisque mon ambition n'est pas d'accompagner ni de former des plongeurs chaque jour. Mais la plongée, et cette destination plongée, m'ont incontestablement permis de faire le point à un moment de ma vie où j'avais perdu tous mes repères et où je me demandais où étaient passés les rêves de mes 20 ans. Ce fut très constructif.

     

    Quand on s'expatrie, il vaut mieux effectivement éviter, quand c'est possible, les petites communautés françaises qui vivent et se développent entre elles, souvent dans une belle dégénérescence de bon aloi... Là règne un esprit qui n'est pas compatible avec une véritable intégration dans le pays et le mépris souvent affiché contre les locaux me met toujours mal à l'aise : vous méprisez ? vous partez. Mais je suis peut-être sévère.

     

    Quoiqu'il en soit : aucun regret d'avoir changé de vie. Et je le referais sans hésiter. Mais il s'agit aussi beaucoup de circonstances familiales et professionnelles. On ne fait pas le grand saut quand on veut, on le fait quand on peut. Même si parfois, il faut savoir se donner les moyens...

     

    :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour vos postes. C'est très intéressant !

    J'ai pris note de certaines de vos observations qui peuvent être préciseuses.

     

    pour partir m'installer 10 ans en Asie

    Je pense que revenir après 10 ans ne doit pas être simple non plus...

     

    Pour ma part, c'est un projet qui commence à murir dans ma tête, de plus en plus...

     

    J'ai l'exemple de trois amis qui ont fait le pas et qui en sont très heureux. Etrangement, je n'ai jamais entendu quelqu'un parler d'une expérience "désanchantée". A croire que cela se passe toujours bien. C'est plutôt bon signe, même si ce n'est pas forcément représentatif... Ne pas idéaliser, c'est un fait.

     

    Personne ne semble partir sur un coup de tête...apparemment.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Comme tu dis LeDiodon c'est pas facile de tout quitter,c'est aussi suivant la situation de chacun:

    Celibataire

    En couple

    En couple avec enfant "enfants"

    Etc...

    Mais si tu as l'opportunité vas-y!.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je ne sais pas si une expérience intramétropolitaine t'intéresse (pour ceux qui considèrent les PO comme métropolitaines :froglol: )

     

    migration 1100 km plein nord-plein sud

    plus que murement réflechi

    pas mal d'implication pour y arriver (temps, argent, choix)

    pas une once de regret !!!

    le bonheur oui mais tout n'est jamais facile ou tout rose

    On le savait avant mais c'est constaté, l'intégration peut ne pas être facile en l'absence de réseau famille ou amis (ou la capacité à s'en refaire un rapidement)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est vrai que l'intégration dépend aussi de l'environnement familial : tu pars seul(e), ou pas. Avec des enfants les relations se créent rapidement (comme partout ailleurs), en couple on travaille et on se recrée un réseau social via le travail des deux. Seul(e), c'est moins simple. Surtout si l'on est une fille... Parce qu'il faut être attentive aux sollicitations de ceux qui vous prennent pour une "aventurière". Ca fait un peu amazone de partir seule s'installer ailleurs, très loin.

     

    Mais Searil a raison aussi : changer de région en France n'est pas forcément une garantie d'intégration non plus... Ca aussi j'ai vécu. Mais aucun regret non plus.

     

    Bouba : oui, le ciel est plus bleu ailleurs ! D'abord parce qu'en général on s'expatrie vers le soleil (j'ai dit en général...), ensuite parce qu'une fois qu'on a fait l'effort de tout quitter on fait l'effort de se reconstruire. Et dans ce cas la motivation fait que tu te feras forcément un ciel plus bleu. C'est une question d'état d'esprit.

     

    :-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité invite

    Salut,

     

    J'ai saute le pas en deux etapes.

    Migration en Oz puis changement de carriere pour la plongee.

     

    Ras la casquette des responsabilites et la politique dans une boite internationale, j'ai tout largue pour une annee sabatique dans la plongee. L'annee s'est transformee en permanent.

    Ensuite nous avons demenager sous les tropiques ou j'ai pris un poste de moniteur de plongee a plein temps.

     

    Globalement j'aprecie la vie ici. Bien que l'eloignement de la famille soit parfois difficile.

    C'est une decision qu'il faut peser avec beaucoup de recul. Il faut bien comprendre quels sacrifices sont inevitables pour avoir cet autre style de vie.

     

    Et pour repondre a ta derniere question, je ne sais pas si j'ai trouver mon ideal, mais je pense que j'en suis pas loin.

     

    Laurent

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ben moi j'ai tout plaqué en france boulot(ex militaire), amis, famille enfin j'ai les vois 2 fois a l'année pour venir en suisse et vivre avec ma femme et je regrette pas car avoir les montagnes cheque coté de soit et un superbe lac c'est le pied.

    Cela va faire 6 ans que je suis ici et j'ai toujours un peu de mal pour certain truc comme la maniere de parlé je reprends toujoues ma femme quand elle parle pour qu'elle parle en vrai francais a notre fils et non en suisse :D .

    Pour mon cas je me suis intégré trouvé un job rapidement, inscrit dans un equipe de rugby, J'adore la fondue:hehe: la saucisse au choux...

    Avec ma belle famille tout baigne bon c'est vrai que parfois mes potes de regiment avec qui j'ai vecu beaucoup de choses lors que differents deplacements a l'etrangers me manquent pas mal mais bon ma femme, mon fils et mes amis d'ici me font vite oublier.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 28
        Bonjour,   Dans le cadre de la rédaction de mon dossier mémoire pour le DEJEPS Plongée, je réalise une petite étude auprès de vous, plongeurs, pour définir pourquoi et comment vous viendriez pratiquer notre activité sur Sète et alentours (notamment l'étang de Thau). Pour cela, j'ai crée ce rapide questionnaire, qui ne vous prendrait que 2 ou 3 minutes à remplir, mais m'aiderait énormément !   Il vous suffit juste de cliquer sur le lien ci dessous :   https://do
      • 14
        Salut ,   Dans le fil du forum ( alias 'Bouteille'), j'ai évoqué le cout de requalification pour mes blocs.   46 € à Nantes   Christophe38 est à 49€ /bloc à Sanary   Et chez vous ?   Netgear    
      • 47
        Bonjour à tous,   Pour un meilleur confort et d' utilisation en eaux froides (début de saison et carrière), je viens de m' offrir un kit détendeur MK25 S600 avec octopus et mano en remplacement de mon MK11.   Mon interrogation est surtout sur l' utilité de deux premiers étages.   Je viens de m' inscrire sur la préparation N.3 sur deux ans mais les cours étant à l' arrêt, je bosse un peu ma théorie et connaissances de mon coté.   Je cherche à savoir pour qu
      • 11
        Et voilà, on est tombé dans la fosse en achetant un appareil photo   Notre premier appareil ! Choix: - Olympus TG-6 + Caisson Olympus PT-059 Prévu pour 45m maximum, on compte pas faire de photo plus bas, mais on a cru comprendre qu'on pouvait le descendre à 50m (prof maxi en polynésie) sans le transformer en passoire, pour faire des photos a la remonté. - Eclairage Weefine LG3000 : c'est un anneau qui s'installe au niveau de l'objectif. Ce n'est donc pas un flash
      • 1
        Bonjour à tous    Je m appel Fred et j'ai 44 ans, je suis AOW avec nitrox et j'ai une soixantaine de plongée à mon actif .   Je recherche un binôme ou 1 groupe pour 8 ou 10 jours de plongée à partir de 26/27 décembre 2021.   J' ai comme préférence un petit séjour avec plongée du bord et en bateau à partir d'un dive resort à Anilao pour faire de la photo et de la vidéo mais je suis ouvert à d autres propositions.   J ai déjà plongé en binôme autonome.
    ×
    ×
    • Créer...