Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Avez-vous tout plaqué ici pour vous installer là ou le ciel semblait plus bleu ?


    Messages recommandés

    Absolument pas !

    Tu parles déjà de différences entre deux parties de a Suisse, comment veux-tu que ce soit quasi identique entre deux pays différents à tout niveau ? ;)

    Finalement , Tomek , les Lémaniques ...... y sont pratiquement Français !!! :froglol:

    Même en France, le Nord, le Sud, l'Est ou l'Ouest, ils sont tout différents. Dans la région lémanique, la loi est suisse et ils appliquent comme le reste de la Suisse, mais la coutume est différente dans chaque région. ;)

     

    Il n'y a pas deux parties en Suisse, mais quatre parties (allemand, français, italien et romanche). ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 130
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Il n'y a pas deux parties en Suisse, mais quatre parties (allemand, français, italien et romanche). ;)

     

    Je sais bien que la Suisse est divisée en plusieurs parties Tomek, je ne parlais qu'en rapport à tes propos dans lesquels tu compares les Bâlois et les Lémaniques, ce qui fait deux ;)

     

    Sinon je pense que ce n'est pas le sujet initial non ? :hehe:

     

    Allez, on reparle de l'expatriation ok ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Je suis parti il y a plus de 10 ans, mais moins de quinze, pour travailler a l'etranger. Ce n' etait pas vraiment un coup de tete. Disons plutot qu' au fond de moi, j' attendais une occasion de partir au loin. Et un jour, une opportunite s'est presentee. Je l' ai bien sentie, je ne sais pas pourquoi. Alors j'ai saute dessus comme un mort de faim. Et apres, je me suis accroche pour que ca dure le plus possible. Ce n' etait donc pas un coup de tete, mais ca a quand meme ete assez soudain, brutal diront certains. Mais je savais que c'etait ce que je voulais faire.

     

    Des regrets? Je n'ai pas de regrets. J'ai fait un choix, et des lors, j'en assume les consequences, qu'elles soient agreables ou penibles. J' assume donc les difficultes relatives a l'eloignement des amis, de la famille, du bon pain et du saucisson, tout comme j' assume l'aisance financiere et le petit personnel a la maison. C'est un ensemble.

     

    Dechante ou grand bonheur? Comme cela a ete tres bien explique , il y a un cycle: on demarre ravi et un peu ivre de nouveaute, puis on tombe au fond du trou au bout de 3 a 6 mois, et ensuite on commence a faire son trou, qui devient plus confortable au bout d' un an environ. J'ai vecu ca une bonne demi douzaine de fois. Mais globalement, c'est un vrai bonheur. Se deconstruire et se reconstruire, c'est cela la vraie richesse de l' expatriation. Et a mon avis la richesse est d'autant plus grande que le fosse culturel est immense. Alors partir pour partir, partez loin si possible!

     

    Trouve mon ideal? Par definition, l' ideal reste du domaine de l' idee. Et personnellement, j' evite de courir la chimere. Je cherche a m'accomplir, et a trouver une certaine harmonie dans ce que je fais, ou je le fais. Je crois que ca a pas trop mal marche jusque la.

     

    Pour finir, j'ai quelques remarques: l'expatriation n'est pas possible pour tout le monde. Mais on ne le sait vraiment que lorsqu'on a essaye. C'est pourquoi il ne faut pas tout larguer tout de suite, et se garder une solution de repli, un abri et une poire pour la soif.

     

    Pour ce qui est des communautes d'expatries: attention a ne pas faire de racisme a l'envers. Francais tu es, francais tu resteras, et a l'etranger, tu te rendras compte a quel point tu es profondement francais, ne serait ce que dans le regard de l' Autre.

    D' autre part, l' instinct tribal est humain (homme = animal social disait quelqu' un?), et aller contre est une ineptie, dans la mesure ou on se prive d'une mine d'informations, et du fin prolongement de nos racines.

    Profiter de la communaute d'expatries francais uniquement comme d'un matelas pour rebondir n'est pas non plus tres elegant.

    La tribu expatriee est comme tous les groupes, et elle comporte autant de foireux, et autant de belles personnes, que les communautes indigenes.

     

    Alors, prenons garde d'etre reducteurs dans l' analyse que nous faisons de nos compatriotes, en tentant a tout prix de s' integrer dans le tissu local. L' autochtone peut d' ailleurs se reveler tout aussi xenophobe et alcoolique que le " petit blanc". Aller vers l' Autre n'est pas seulement approcher celui qui nous est evidemment dissemblable.

     

    Fin du chapitre defense des communautes d'expatries, que je ne m'interdis pas de frequenter, mais dont je fais, comme en d'autres domaines, un usage modere.

     

    Et d' ailleurs, fin du post, qui a deja ete bien trop long. Je m' emballe, je m' emballe... Merci d'avoir tenu jusqu'ici.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Moi aussi rien a voir avec la plongee mais vu que je ne suis pas le seul, allons y!

    Est-ce que c'était un coup de tête ?

    En fait... oui ou presque. Cela faisait des annees que j'avais l'envie d'aller voir ailleurs, tout en n'ayant pas de projet bien precis. Et puis un voyage, puis une rencontre ont ravive cette envie. J'ai alors decide de chercher a partir, sans toutefois partir totalmenent a l'aventure. J'ai donc commence a eplucher les annonces en France pour des postes en Asie du SE, et j'ai aussi active mon reseau pro. Ma chance a ete que une des PME avec qui j'avais des contacts, et donc dans mon domaine de competences, cherchait une personne pour aller la bas et activer leur reseau de ventes. 6 moisplus tard je m'installais a KL, sans vraiment savoir ou j'allais, ni sans que ma boite sache ou elle allait (j'etais le premier expat). C'etait il presque 8 ans maintenant.

    Avez-vous des regrets ?

    La encore, je ne vais pas etre forcement en line avec tous, masi je n'ai absolument aucun regret.

    Au point de vue pro, ma carriere a ete boostee. J'ai un poste et des responsabilites aujourd'hui que je n'aurai peut etre pas eu avant d'avoit 10 ans de plus - sans parler du cote purement financier...

    Du point de vu perso, c'est encore mieux :D.

    Bien sur mes potes et ma famille sont loins et parfois c'est dur, surtout de se dire que mes parents ne profitent pas trop de leur petits enfants.

    Mais j'ai la chance de rentrer souvent et de plus cela permet aussi de voir qui sont tes vrais amis quand tu es loin. Et de plus tu apprecies encore plus le temps passe pres de ta famile quand tu les voies moins regulierement.

     

    Avez-vous rapidement déchanté ou est-ce le grand BONHEUR ?

    Dechante non. En fait il faut savoir accepter certaiens choses qui te paraissent innaceptables, mais qui, pour les habitants du pays ou tu es sont acceptables. Meme apres tant d'annees ici je pexu encore pester sur la faconde conduire, etc. etc. mais bon, c'est le pays ou je vis... et sans etre polemique, apres 3-4 semaiens en France, ce sont les habitudes francaises qui peuvent me peser :demon:

    Avez-vous trouvé votre idéal ?

    Vaste sujet... Idealement je resterai la ou je suis, mais on part en Chine en 2008. C'est difficile de partir apres 8 ans, mais etre aller en Chine pour une nouvelle aventure ou rentrer en France, le choix est facile - meme si ma situation familiale etant differentes, le choix et la preparation sont beaucoup moins simples et beaucoup plus longues.

     

    Enfin pour revenir sur un sujet important: le retour en France.

    C'est LA grande question. Aujourd'hui, meme si je peux envisager une retraite partagee entre Asie du SE et Provence, je me vois tres mal revenir en France. Quand on a commence a me poser ls question, il y a 5 ans, j'ai repondu pas avant au moins 5 ans. La semaine derniere, j'ai encore dit pas avant 5 ou 6 ans :hehe: .

    Je crois avoir passe un cap ou il me sera difficile de revenir, a moins d'y etre contraint ou alors d'avoir une proposition professionnelle tres tres allechante.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut, je vais rebondire apres lecture de la tres joli contribution de Nut Bubblefish que j'approuve en grande parti. Je me suis rendu compte apres lecture de ceci...

     

    Pour ce qui est des communautes d'expatries: attention a ne pas faire de racisme a l'envers. Francais tu es, francais tu resteras, et a l'etranger, tu te rendras compte a quel point tu es profondement francais, ne serait ce que dans le regard de l' Autre.

    D' autre part, l' instinct tribal est humain (homme = animal social disait quelqu' un?), et aller contre est une ineptie, dans la mesure ou on se prive d'une mine d'informations, et du fin prolongement de nos racines.

    Profiter de la communaute d'expatries francais uniquement comme d'un matelas pour rebondir n'est pas non plus tres elegant.

    La tribu expatriee est comme tous les groupes, et elle comporte autant de foireux, et autant de belles personnes, que les communautes indigenes.

     

    .

     

    ...qu'il n'avait au fond pas tort et que mon avis a ete comme dis plus haut un peu reducteur. C'est vrai que les groupes d'expat ne sont et bien que des groupes et de ce fait on y croise des gens bien comme des gens moins bien. Mon experience dans ce domaine n'a pour l'instant pas ete concluante. Du tout. Mais ce n'est qu'une opinion base sur mon vecu, pas une regle en soi. Et ce n'est pas un denigrement de la nationalite francaise, bien au contraire. Pour ma part et a mon grand etonnement j'ai eut une petite poussee de patriotisme une fois a l'etranger, c'est souvent tout ce qui nous rattache. Je me suis meme surpris a regarder l'equipe de france de foot lors du dernier mondial, et j'ai aime ca ! De plus et jusqu'a present il me semble que le francais est bien vu a l'etranger. Grace a l'histoire de notre pays qui est encore vu a l'etranger comme la patrie des droits de l'homme, sa diplomatie specifique et sa culture nous partons souvent avec un avantage par rapport a d'autres. Tout ca pour dire que le/mon refus de frequenter les communautes d'expat ne vient pas d'un rejet de ces/mes racines.

     

    En apparte...Une amie m'a dis que les francais etait vu par la gente feminine angle-saxone comme de romantiques libertin (expression qu'elle meme a eut beaucoup de mal a m'expliquer) et que le comble du raffinement est de parle anglais avec un leger accent francais. Alors le rejet des racines moi je dis NON !biggrin.gif

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En apparte...Une amie m'a dis que les francais etait vu par la gente feminine angle-saxone comme de romantiques libertin (expression qu'elle meme a eut beaucoup de mal a m'expliquer) et que le comble du raffinement est de parle anglais avec un leger accent francais. Alors le rejet des racines moi je dis NON !biggrin.gif

     

    Pour en rajouter sur ton aparté, même si je suis hors sujet, en Suisse c'est pareil du côté germanophone: un léger accent francophone est très apprécié par le gente féminine (mais c'est principalement les suisses romands et non les français qui en profitent sur ce coup-là...). Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, même après plusieurs explications d'amies, ça reste un mystère. Donc chez nous aussi, les racines, ça a du bon ;)

     

    Bon ouais ok :jesors:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je confirme l'apparté aussi ;-)

    Par contre, contrairement à mes illustres collègues, je n'ai jamais essayé de savoir le pourquoi de cet attrait, il ne faut surtout pas tuer la poule aux oeufs d'or!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour en rajouter sur ton aparté, même si je suis hors sujet, en Suisse c'est pareil du côté germanophone: un léger accent francophone est très apprécié par le gente féminine (mais c'est principalement les suisses romands et non les français qui en profitent sur ce coup-là...). Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, même après plusieurs explications d'amies, ça reste un mystère. Donc chez nous aussi, les racines, ça a du bon ;)

     

    Bon ouais ok :jesors:

    Je n'ai pas d'accent suisse. :vexe:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut, je vais rebondire apres lecture de la tres joli contribution de Nut Bubblefish que j'approuve en grande parti. Je me suis rendu compte apres lecture de ceci...

     

     

     

    ...qu'il n'avait au fond pas tort et que mon avis a ete comme dis plus haut un peu reducteur. C'est vrai que les groupes d'expat ne sont et bien que des groupes et de ce fait on y croise des gens bien comme des gens moins bien. Mon experience dans ce domaine n'a pour l'instant pas ete concluante. Du tout. Mais ce n'est qu'une opinion base sur mon vecu, pas une regle en soi. Et ce n'est pas un denigrement de la nationalite francaise, bien au contraire. Pour ma part et a mon grand etonnement j'ai eut une petite poussee de patriotisme une fois a l'etranger, c'est souvent tout ce qui nous rattache. Je me suis meme surpris a regarder l'equipe de france de foot lors du dernier mondial, et j'ai aime ca ! De plus et jusqu'a present il me semble que le francais est bien vu a l'etranger. Grace a l'histoire de notre pays qui est encore vu a l'etranger comme la patrie des droits de l'homme, sa diplomatie specifique et sa culture nous partons souvent avec un avantage par rapport a d'autres. Tout ca pour dire que le/mon refus de frequenter les communautes d'expat ne vient pas d'un rejet de ces/mes racines.

     

    Je suis d'accord également... Pas de rejet de la communauté française à l'étranger donc, mais trier la sincérité des personnes et des propos tenus. Comme partout ailleurs... Et attention à ne pas s'enfermer tout de même dans la communauté française, si on veut réussir son enracinement "ailleurs"...

     

    Par contre aucune bouffée patriotique en ce qui me concerne, je suis heureuse d'être Française mais si j'avais été Suédoise je le serais tout autant. Vivre à l'étranger ne m'a pas rendue plus fière pour autant.

     

    Et je confirme qu'a priori le Français est plutôt bien reçu à l'étranger, je crois que cela tient aussi à ces valeurs dont parle notre ami plus haut (histoire, tradition, culture,...).

     

    :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Par contre aucune bouffée patriotique en ce qui me concerne, je suis heureuse d'être Française mais si j'avais été Suédoise je le serais tout autant. Vivre à l'étranger ne m'a pas rendue plus fière pour autant.

    :bravo:

    Je n'ai pas été élevé dans un paté de protectionnisme régionale (expression de fab mais que j'adore tellement que j'ai fait mienne)

    "Certains n'éprouvent ni fierté ni honte à être né" (ça c'est de Cantat) où que ce soit... parcequ'on y est pour rien

    Ce qui ne m'empeche pas de vivre dans un localisme exacerbé et de le prendre avec et la part de respect et la part de recul que cela mérite

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Une petite précision sur ce sujet des communautés françaises expatriées puisque j'ai abordé le sujet dès mon premier post, assez tôt dans ce thread. Mon idée était de dire à Anthéa non pas de se méfier des communautés expatriées, mais surtout de ne pas s'y enfermer. A quoi bon sinon partir au bout du monde si c'est pour vivre entre Français ?

    Je suis sinon d'accord avec Net Bubblefish pour dire qu'il ne faut pas faire de racisme à l'envers, qu'il y a des gens bien et des cons chez les Français comme chez les ressortissants du pays où l'on vit. J'ai subi des propos et même des actes racistes dans les pays où j'ai vécu, rarement certes mais c'est pas cool.

     

    Quelques remarques cependant : je ne suis pas d'accord avec l'idée d'instinct tribal. Personnellement, je ne ressens pas le besoin de rencontrer des Français quand je suis à l'étranger. Je n'ai jamais compris non plus, lors de mes 10 années d'expatriation, l'obligation de devenir amis sous prétexte qu'on est Français et qu'on vit à l'étranger. J'ai été ami avec des Français à Delhi avec qui je l'aurais été aussi si je les avais rencontrés en France. Mais un type avec qui je n'aurais aucune affinité dans l'Hexagone ne va pas subitement devenir mon pote sous prétexte qu'on vit à 10.000 km de Paris. Mais j'étais un des rares à raisonner ainsi.

    Autre élément : pour avoir connu les deux, la différence de comportement des expatriés français dans un pays riche et dans un pays en développement. Dans le premier cas, ils sont beaucoup plus respectueux des populations locales. A contrario, à Delhi j'ai été invité dans des dîners entre Français (invité une fois, pas deux) où certains convives parlaient de façon ordurière et méprisante des Indiens. En comparaison, Le Pen serait passé pour un militant de SOS Racisme. Je ne suis pas naïf : l'Inde est un pays difficile et parfois exaspérant. Mais c'est aussi un pays de grande culture, complexe, avec des habitants passionnants, mais où certes tout est différent. Or c'est à nous, expatriés donc invités, de faire l'effort de comprendre et de nous adapter (sans nous changer), pas l'inverse.

     

    Dernier point : les Français expatriés, une mine d'informations ? Pas tous, loin de là.

     

    Bon, je m'arrête là. Sinon j'y serais encore dans 30 pages. :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Une petite précision sur ce sujet des communautés françaises expatriées puisque j'ai abordé le sujet dès mon premier post, assez tôt dans ce thread. Mon idée était de dire à Anthéa non pas de se méfier des communautés expatriées, mais surtout de ne pas s'y enfermer. A quoi bon sinon partir au bout du monde si c'est pour vivre entre Français ?

    Je suis sinon d'accord avec Net Bubblefish pour dire qu'il ne faut pas faire de racisme à l'envers, qu'il y a des gens bien et des cons chez les Français comme chez les ressortissants du pays où l'on vit. J'ai subi des propos et même des actes racistes dans les pays où j'ai vécu, rarement certes mais c'est pas cool.

     

    Quelques remarques cependant : je ne suis pas d'accord avec l'idée d'instinct tribal. Personnellement, je ne ressens pas le besoin de rencontrer des Français quand je suis à l'étranger. Je n'ai jamais compris non plus, lors de mes 10 années d'expatriation, l'obligation de devenir amis sous prétexte qu'on est Français et qu'on vit à l'étranger. J'ai été ami avec des Français à Delhi avec qui je l'aurais été aussi si je les avais rencontrés en France. Mais un type avec qui je n'aurais aucune affinité dans l'Hexagone ne va pas subitement devenir mon pote sous prétexte qu'on vit à 10.000 km de Paris. Mais j'étais un des rares à raisonner ainsi.

    Autre élément : pour avoir connu les deux, la différence de comportement des expatriés français dans un pays riche et dans un pays en développement. Dans le premier cas, ils sont beaucoup plus respectueux des populations locales. A contrario, à Delhi j'ai été invité dans des dîners entre Français (invité une fois, pas deux) où certains convives parlaient de façon ordurière et méprisante des Indiens. En comparaison, Le Pen serait passé pour un militant de SOS Racisme. Je ne suis pas naïf : l'Inde est un pays difficile et parfois exaspérant. Mais c'est aussi un pays de grande culture, complexe, avec des habitants passionnants, mais où certes tout est différent. Or c'est à nous, expatriés donc invités, de faire l'effort de comprendre et de nous adapter (sans nous changer), pas l'inverse.

     

    Dernier point : les Français expatriés, une mine d'informations ? Pas tous, loin de là.

     

    Bon, je m'arrête là. Sinon j'y serais encore dans 30 pages. :)

     

    Je me demandais comment exprimer au mieux mes idees sur le sujet, mais voila, plus besoin, Kipling l'a fait pour moi :D

    Une precision toutefois: surtout quand on est dans un pays depuis fort longtemps, meme en etant invite, il est important de savoir exprimer aupres des habitants du pays ce que l'on apprecie ou pas, et comment on voit le pays en etant un etranger. Il est aussi important de coupler ces "critiques" d'une explication de ce que l'on aime pas ou moins dans son pays.

     

    Je dois avouer que, apres quelques experiences malheureuses avec des expatries du type dont Kipling parle (et qui ont souvent tendance a recreer un cocon identitaire chez eux), j'ai plutot eviter les francais :nerveux: . Le fait d'etre un couple mixte (Asiatique / Francais) ne simplifie pas non plus toujours les rapports avec les les couples purement francais. Certains regards condescendant m'ont souvent mis hors de moi. :mad:

    Aujourd'hui, les amis que j'ai ici sont soit anglophones, soit locaux + 1 francais.

    Et vu que je serai poste en 2008 a Beijing dans un environnement tres different, je dois avouer que je les quitte avec regret - et avec apprehension sur comment se passera notre integration a la communcaute expat la bas.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 31
        Bonjour,   Dans le cadre de la rédaction de mon dossier mémoire pour le DEJEPS Plongée, je réalise une petite étude auprès de vous, plongeurs, pour définir pourquoi et comment vous viendriez pratiquer notre activité sur Sète et alentours (notamment l'étang de Thau). Pour cela, j'ai crée ce rapide questionnaire, qui ne vous prendrait que 2 ou 3 minutes à remplir, mais m'aiderait énormément !   Il vous suffit juste de cliquer sur le lien ci dessous :   https://do
      • 42
        Bonjour à tous,   Je passe le N4 cet été ... j'envisage donc d'acheter un 2ème détendeur. Je précise que j'ai déjà fait le tour des posts sur le forum, qu'il y a quelques réponses à mes questions mais je voudrais bien avoir un avis éclairé !   J'ai pour l'instant un pack Aqualung Titan/Calypso qui me satisfait complètement. Je veux donc acheter un deuxième 1er étage pour y mettre mon Calypso.   Le revendeur que j'ai contacté me conseille un MK2 ... à piston simple donc. Il me dit qu
      • 29
        Bonjour les bulleux, Pour équiper un bloc nitrox 32 par exemple, certains utilisent des adaptateurs M26 et des détendeur compenser, d'autres disent que ce n'est pas possible et qu'il faut utiliser un premier étage directement équipé. Que disent la Fédé et le droit ? Merci les sachant PF
      • 14
        Salut ,   Dans le fil du forum ( alias 'Bouteille'), j'ai évoqué le cout de requalification pour mes blocs.   46 € à Nantes   Christophe38 est à 49€ /bloc à Sanary   Et chez vous ?   Netgear    
      • 47
        Bonjour à tous,   Pour un meilleur confort et d' utilisation en eaux froides (début de saison et carrière), je viens de m' offrir un kit détendeur MK25 S600 avec octopus et mano en remplacement de mon MK11.   Mon interrogation est surtout sur l' utilité de deux premiers étages.   Je viens de m' inscrire sur la préparation N.3 sur deux ans mais les cours étant à l' arrêt, je bosse un peu ma théorie et connaissances de mon coté.   Je cherche à savoir pour qu
    ×
    ×
    • Créer...