Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Ric Hochet

Vertiges et nausées 2 heures aprés la plongée

    Messages recommandés

    Personnellement, je trouve extraordinaire le nombre de personnes qui se permettent de pondre des conseils médicaux parce qu'ils ont appris quelques pages des bouquins plongée plaisir ou dans leurs anciens supports de cours.

    Ca ne fait pas de vous des médecins pour autant : juste des inconscients qui se permettent de donner des conseils. Dans le même genre au club où je suis : ceux qui donnent des conseils sur le matériel au bout de 3 mois de formation N2.

     

    Aller voir un médecin est bien le seul conseil à donner dans ce cas là.

     

    Mais bon, les trolls sont de sortie.

     

    ben c'est bien ce que les 3/4 des messages précaunisent, le coup on est pas médecin !!! cela faisait longtemps.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je dois être complètement idiot, ou alarmiste d'après ce que je viens de lire.

    C'est dingue que je sois passé à côté de ce fil...

     

    Je ne vois pas au nom de quoi on a le droit d'affirmer ( excuse moi Christophe), qu'il s'agit d'une hypoglycémie.

    Suite à une 60 à l'air, l'apparition de symptômes neurologiques évidents doit faire suspecter un ADD, vestibulaire ici. Ou pourquoi pas un barotraumatisme de l'oreille interne qui peuvent avoir des symptômes retardés.

     

    L'hypoglycémie, la vraie avec malaise et coma survient dans 2 cas : Le diabétique traité par insuline ou sulfamides.

    L'insulinôme.

     

    L'hypoglycémie relative du sportif, également appelée "fringale " chez les cyclistes, n'a rien à voir avec ce qui est décrit.

     

    Comment face à une telle description, peut-on ne pas appeler à la prudence et donc à une consultation rapide ?

     

    Je ne comprends pas...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    voilà perso j'attendais l'avis de crapô, les choses sont claires et c'est un médecin qui le dit

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est dingue que je sois passé à côté de ce fil...

     

     

     

    :hehe: Ptain!!! jme demandais aussi ce que tu foutais!!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ben oui alors nous on joue le jeu, on fait attendre, on fait diversion et enfin le boss est là !!! Dieu éclaire nous de tes lumières

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ...

     

    Comment face à une telle description, peut-on ne pas appeler à la prudence et donc à une consultation rapide ?

    ...

     

    ... et à exclure l'idée de penser à replonger sans avoir d'avis autorisé

    ok, merci. et une petite plongée programée la semaine passée ce soir de pas plus de 15-20 m. Faisable ou pas?? vous en pensez quoi??

     

    Merci

    là, honnêtement je suis scotché :confused:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    salut, :)

     

     

    disons qu'ici, puisque tu parles de theorie, de livresque, je remarque aussi que parmi les conseilleurs, certains sont secouristes ; en gros, je fais plus confiance à quelqu'un qui fait "de la medecine de guerre" et qui a l'habitude de se trouver confronté au stress de la detresse vitale sous l'eau et dans la vie courante, aux morts, à leur recherche et à leur recuperation, à gerer le relationnel avec les familles qu'à ceux qui ont des savoirs .. .theoriques :eek:

     

    alors, comme tu le dis bien, Droopy, la chasse aux trolls est ouverte. :tromaran:

     

    Christophe, j'ai pratiqué 3 ans la médecine d'urgence qui n'est pas, à mon avis , la plus compliquée.

    Mais oublions ça.

     

    Si tu avais bien regardé, tu aurais pu noter que Otaku est anesthésiste réa.

    Ces gens là ne sont pas vraiment des bobologues ( comme moi).

    Leur avis est à prendre au sérieux il me semble, comme le mien je pense.

    Je n'ai pas épluché tous les profils, mais je ne serais pas surpris de constater que d'autres médecins se soient exprimés.

     

    Peu importe, il faut aussi faire preuve de bon sens.

    D'accord, les signes ont régressé, mais minimiser l'affaire c'est dire à Ric de retourner à 60...le ventre plein...

    S'il s'agissait bien d'un ADD ( ce que je crois), il en fera d'autres et un jour ça pourrait bien être plus grave.

     

    En médecine courante, nous croisons plusieurs fois par an ce qu'on appelle des accidents vasculaires ischémiques transitoires qui donnent des symptômes neurologiques francs à régression spontanée et complète : l'embol s'est dissout .

    Il peut en être de même pour un ADD central lors d'un passage de bulles droit> gauche minime.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Christophe, j'ai pratiqué 3 ans la médecine d'urgence qui n'est pas, à mon avis , la plus compliquée.

    Mais oublions ça.

     

    Si tu avais bien regardé, tu aurais pu noter que Otaku est anesthésiste réa.

    Ces gens là ne sont pas vraiment des bobologues ( comme moi).

    Leur avis est à prendre au sérieux il me semble, comme le mien je pense.

    Je n'ai pas épluché tous les profils, mais je ne serais pas surpris de constater que d'autres médecins se soient exprimés.

     

    Peu importe, il faut aussi faire preuve de bon sens.

    D'accord, les signes ont régressé, mais minimiser l'affaire c'est dire à Ric de retourner à 60...le ventre plein...

    S'il s'agissait bien d'un ADD ( ce que je crois), il en fera d'autres et un jour ça pourrait bien être plus grave.

     

    En médecine courante, nous croisons plusieurs fois par an ce qu'on appelle des accidents vasculaires ischémiques transitoires qui donnent des symptômes neurologiques francs à régression spontanée et complète : l'embol s'est dissout .

    Il peut en être de même pour un ADD central lors d'un passage de bulles droit> gauche minime.

     

     

     

    Bonjour Erwan

     

     

    Je pense que vous avez raison. :bosse:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Christophe, j'ai pratiqué 3 ans la médecine d'urgence qui n'est pas, à mon avis , la plus compliquée.

    Mais oublions ça.

     

    Si tu avais bien regardé, tu aurais pu noter que Otaku est anesthésiste réa.

    Ces gens là ne sont pas vraiment des bobologues ( comme moi).

    Leur avis est à prendre au sérieux il me semble, comme le mien je pense.

    Je n'ai pas épluché tous les profils, mais je ne serais pas surpris de constater que d'autres médecins se soient exprimés.

     

    Peu importe, il faut aussi faire preuve de bon sens.

    D'accord, les signes ont régressé, mais minimiser l'affaire c'est dire à Ric de retourner à 60...le ventre plein...

    S'il s'agissait bien d'un ADD ( ce que je crois), il en fera d'autres et un jour ça pourrait bien être plus grave.

     

    En médecine courante, nous croisons plusieurs fois par an ce qu'on appelle des accidents vasculaires ischémiques transitoires qui donnent des symptômes neurologiques francs à régression spontanée et complète : l'embol s'est dissout .

    Il peut en être de même pour un ADD central lors d'un passage de bulles droit> gauche minime.

     

    Enfin une réponse censée ! ça fait peur d'entendre tout ce qui a été dit ! il y a de la révision dans l'air ! merci cher voisin manchois !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut Erwan,

     

    Ok je comprend ton analyse. Il est vrai qu'un AIT peut être envisagé dans ce cas.

    Il est vrai que nous n'avons aucune indication sur le profil de plongée, les vitesses, le pourquoi de cette majo de 3' à 3m...

    Attendons les conclusions de ses examens.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut Barnabé.

    -Pour être tout à fait franc, j'imaginerais plûtôt, dans ce qui est décrit, un vertiges positionnel bénin par exemple. C'est assez probable.

    -Pourtant, la proximité de cette plongée à l'air à 60 IMPOSE de se poser la question d'un passage de bulles droit/gauche. Il n'y a manifestement pas de maladie de décompression ( Ric aurait très probablement ressenti une très très grosse fatigue), mais un accident isolé et limité doit être évoqué, le bilan qui va avec doit être fait avant d'envisager de replonger...qui plus est à 60 à l'air.

     

    L'erreur ( classique) serait de se dire : " bof, j'en ai fait plein des 60 et avec des profil foireux encore ! Alors si j'avais du en faire un, je l'aurais fait depuis longtemps !"

    On peut passer 99 fois juste à côté et ne le faire qu'à la plongée de trop.

    Quand on a un avertissement, ou ce qui y ressemble, il est stupide de passer à côté.

     

    Combien d'entre vous ont eu des vertiges en plongée ? Tout plein.

    Combien d'entre vous ont eu des vertiges vrais sans rapports avec la plongée? ( avec l'impression que toute la pièce tourne et bascule + une espèce de mal de mer) beaucoup moins, mais on va en trouver.

    Par contre, si on cherche de vrais vertiges ( comme ceux décrits par Ric) survenus dans les 3h après une plongée, on va en avoir beaucoup moins.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut Barnabé.

    -Pour être tout à fait franc, j'imaginerais plûtôt, dans ce qui est décrit, un vertiges positionnel bénin par exemple. C'est assez probable.

    -Pourtant, la proximité de cette plongée à l'air à 60 IMPOSE de se poser la question d'un passage de bulles droit/gauche. Il n'y a manifestement pas de maladie de décompression ( Ric aurait très probablement ressenti une très très grosse fatigue), mais un accident isolé et limité doit être évoqué, le bilan qui va avec doit être fait avant d'envisager de replonger...qui plus est à 60 à l'air.

     

    L'erreur ( classique) serait de se dire : " bof, j'en ai fait plein des 60 et avec des profil foireux encore ! Alors si j'avais du en faire un, je l'aurais fait depuis longtemps !"

    On peut passer 99 fois juste à côté et ne le faire qu'à la plongée de trop.

    Quand on a un avertissement, ou ce qui y ressemble, il est stupide de passer à côté.

     

    Combien d'entre vous ont eu des vertiges en plongée ? Tout plein.

    Combien d'entre vous ont eu des vertiges vrais sans rapports avec la plongée? ( avec l'impression que toute la pièce tourne et bascule + une espèce de mal de mer) beaucoup moins, mais on va en trouver.

    Par contre, si on cherche de vrais vertiges ( comme ceux décrits par Ric) survenus dans les 3h après une plongée, on va en avoir beaucoup moins.

    Ok bien compris.

    Comatule l'as expliqué, effectivement prudence...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il n'y a manifestement pas de maladie de décompression ( Ric aurait très probablement ressenti une très très grosse fatigue), mais un accident isolé et limité doit être évoqué

     

    Me sens toujours un peu vaseux maintenant

    24h après sa plongée ; Cette citation de "Ric" dans son second post m'interpelle.

     

    Amicalement

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    24h après sa plongée ; Cette citation de "Ric" dans son second post m'interpelle.

     

    Amicalement

    +1

    des signes de mdd ont ete decrits jusqu'à 36h. apres une plongée bon c'est sûr que la frequence diminue avec le delai...mais ça existe!!! et comme on dit : "le rare ne l'est plus pour le patient concerné"

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je ne découvre ce fil que maintenant ..

     

    la situation est donc celle d'un plongeur, qui après une plongée profonde ayant necessité des paliers, et s'étant déroulée dans des conditions un peu difficiles (palmage etc) présente des manifestations vestibulaires (vertiges) deux heures après la plongée.

     

    Une telle situation évoque (et jusqu'à preuve du contraire) un ADD vestibulaire, et la conduite à tenir dans ce cas est de contacter systématiquement et au plus vite un centre de médecine hyperbare

     

    je constate le déni de l'ADD chez ce plongeur, c'est souvent le cas ; je le comprends beaucoup moins de la part de ses compagnons de palanquée (si tant est qu'ils aient eu connaissance de ses vertiges survenus 2 h apres la plongée)

     

    quant à la discussion de savoir si un vertige est forcément lié à un ADD vestibulaire, ou si ça pourrait être un barotrauma de l'oreille interne etc ..

    très bien pour cette discussion, mais si c'est une discussion à avoir, c'est a posteriori qu'on doit l'avoir entre plongeurs : c'est au médecin de plongée de se poser ces questions quand il reçoit le plongeur accidenté

     

    dans l'immédiat, vous n'avez pas à discuter de savoir si c'est ceci ou cela, si c'est oui on y va ou si c'est non on n'y va pas !

    ce que vous devez faire est de vous adresser au centre hyperbare le plus proche et aussitôt !

    que ca récupère spontanément, ou sous O2, ne doit pas faire changer cette attitude d'un iota !

    (oui je ne rappelle pas la conduite à tenir devant un ADD , O2, hydratation etc vous l'avez appris)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...