Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Vertiges et nausées 2 heures aprés la plongée


Ric Hochet
 Share

    Recommended Posts

    Salut Klezz et les autres,

    Oui, bien sûr, sur le moment, la question ne se pose pas et relève d'un examen spécialisé -c'est ce qui a amené plusieurs médecins à lui conseiller de consulter et/ou au moins prendre un avis sans délai -ne serait ce qu'un coup de fil au DAN par exemple.

    C'est sans doute ce qui m'a conduit, ainsi que d'autres sans doute, sur le moment, à une certaine insistance (le délai n'était alors pas encore trop long pour qu'un examen puisse avoir une utilité, ne serait-ce pour recueillir des signes discrets mais qui auraient pu orienter la suite...). Sans effet...

    Les choses se posent autrement aujourd'hui -nous n'aurons de toute façon pas de réponse en papotant ici... sauf quand Ric aura d'autres infos à apporter.

    Ce qui est intrigant, c'est plus de constater combien des consignes simples, apprises de tous ne "passent pas", au moins quand il s'agit de médecine -certains contributeurs ici, qui ont participé, sont bourrés de connaissances authentiques, je pense que personne n'en doute.

    Le "programme" sur le corps humain est lourd, souvent fastidieux pour ceux qui passent un niveau, faute de familiarité avec ce domaine et son statut particulier -"trop d'info tue l'info", peut-être?

    Cordialement,

    marc

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 123
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Ce qui est intrigant, c'est plus de constater combien des consignes simples, apprises de tous ne "passent pas"

    L'art et la manière de tendre à passer sous silence ou minimiser une possible vérité peu agréable .

    L'expérience de Ric n'est pas un cas isolé.

    Serait ce un comportement humain , culturel ou autre ??

    Certaines considérations secondaires comme La peur d'une certaine "honte" ou encore du "qu'en dira t'on" ont l'air de prendre l'avantage sur un comportement plus pragmatique , pourtant nécessaire dans ce genre de situation.

    La prise de conscience est un exercice délicat.

    Ayant vécu moi même cette "expérience .." j'essaye d'en faire profiter les plongeurs en formation en insistant beaucoup sur la prévention et la sécurité , le caractère inhabituel des symptômes ressentis lors d'un possible accident , L'extrême importance de la rapidité d'intervention.

     

    Bien a vous

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut, désolé du retard pour ma réponse. J'ai consulté un medecin ORL, plongeur et également aviateur. Il m'a fait tout une série d'examens, du style auditif, d' équilibre, réaction optique apres mouvement brusque de la tête,etc. Tout selon lui est normal chez moi. Pour ce qui est de contre indication à la plongée dans mon cas, s'apres ces analyse, elle ne se justifie pas. Il m'as quand meme bien dis que 60 m, c'était pas rien, que 20 x no prob, mais qu une fois avec meme profil = prob. C'est pas une science exact. Il a également évoqué l'hypothèse d 'une faiblesse dû au manque de sucre. Le litre et demi de lait que j' ai bu 2 heures avant la plongée, "tire" pas mal d'energie pour la digestion, surtout en insuline, d'apres ce que j'ai pigé. Donc palmage important avant la plongée, plongee profonde, effort de rangement de matos et pas assez manger avant pouurait expliquer le truc. Il m'a aussi parler de dimanche, dans notre region, d'une situation meteo extremement favorable au mal de tete, vu la pression ambiante spéciale.

    Il faut dire aussi que je suis grippé ces 2 derniers jours.

    Par contre, effectivement le premier reflex que j'aurais dû avoir était de filer dans une urgence ou dans un caisson. Comme on est toujours plus malin après, c'est facile à dire, mais bon.. Pour moi, sur le moment, c'était une chute de pression et rien d'autre.

     

    J'ai lu qu on se demandait sur le fil pourquoi j'avais majoré de 3 min le palier. Je le fais systématiquement, plongée avec ou sans palier, je fais tjrs 3 min à 3 m. Paliers de sécurité, comme on dit.

     

     

    Merci pour vos messages,

     

    A+

    Link to comment
    Share on other sites

    Content pour toi Ric :)

     

    D'une façon générale, et surtout sans vouloir te faire du catastrophisme, je reste curieux de savoir si tout va bien et tout a toujours été bien ou alors si y a plus rien à voir au moment de l'examen car la régressio spontanée ne laisse pas de trace discernable ?

     

     

    Tout selon lui est normal chez moi. Pour ce qui est de contre indication à la plongée dans mon cas, s'apres ces analyse, elle ne se justifie pas. Il m'as quand meme bien dis que 60 m, c'était pas rien, que 20 x no prob, mais qu une fois avec meme profil = prob. C'est pas une science exact A+

     

    En médecine courante, nous croisons plusieurs fois par an ce qu'on appelle des accidents vasculaires ischémiques transitoires qui donnent des symptômes neurologiques francs à régression spontanée et complète : l'embol s'est dissout .

    Il peut en être de même pour un ADD central lors d'un passage de bulles droit> gauche minime.

    Link to comment
    Share on other sites

    [....] si y a plus rien à voir au moment de l'examen car la régressio spontanée ne laisse pas de trace discernable ?

    C'est tout l'intérêt de consulter non pas un médecin quelconque, fût il plongeur, mais un médecin hyperbare qui traite régulièrement des ADD, donc en suit l'évolution de près, à court et moyen terme au moins. L'expérience clinique ne s'apprend pas dans les livres, même pour les médecins -ce qu'on apprend c'est la théorie -après, ben y'a "la vraie vie" = les cas non virtuels, bien différents de la pureté artificielle des livres...

    Si on fait un parallèle, tu peux avoir qq'un qui n'a jamais plongé et qui peut tenir une chaire universitaire sur la plongée, si cela existait -il pourra avoir une connaissance immense mais seulement livresque -lui manquera l'expérience concrête, et son avis pêchera sur bien des points malgré tout son savoir...

    marc

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

    j'ai une copine MF1, plus de 400 plongées, qui ne plongera plus et a définitivement perdu une oreille. Vertige et vomissement 2h apres la plongée...

    (prise en charge au caisson à Toulon, découverte d'un shunt pulmonaire, je crois)

    @+

    Link to comment
    Share on other sites

    Non, pas d'éclaircissement...

    Le fait de manger trop peu et de faire un effort prolongé peut provoquer une fringale, on se sent mal mais il n'y a pas de vertige, ça arrive régulèrement aux coureurs sur le tour : ils ne font ni vertiges ni pertes de connaissance.

    J'aimerais bien en discutter en public avec l'ORL concerné ( encore qu'il n'ait pas semblé insister beacoup là dessus)

     

    Je suis à peu près certain que , vu la description du malaise, il s'agssait d'un grand vertige rotatoire.

    Ric, quelle explication claire t'a été donnée concernant ce vertige ?

    J'ai bien compris que tout était rentré dans l'ordre, mais c'est pas pour ça qu'il faut mettre le couvercle dessus.

     

    Cf le post de Bloc ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour, au vu des réponses qui t'ont été faites (dont la plupart sont pleines de bon sens ) j'avoue me demander un peu si tu n'est pas venu chercher un blanc seing pour plonger alors que tout raisonnement RA-TION-NEL conduit à demander l'avis d'un médecin hyperbare ou d'un médecin fédéral.

    Je suis médecin fédéral. Je ne peux que te confirmer qu'il est impératif pour toi de consulter avant d'envisager une plongée quelle qu'elle soit.

    Que tu mettes ta santé en jeu, est en effet ton choix, mais la santé, indirectement des autres membres de la palanquée ui plongeront avec toi en est une autre.

    (sans parler du choc psychologique même s'il ne leur arrive rien).

    Bye

    Link to comment
    Share on other sites

    totalement d'accord avec toi.

    Même si on prends l'hypothèse, très vraissemblable, d'un ADD totalement régressif, il serait interressant d'en rechercher la cause.

    L'ORL plongeur et aviateur consulté c'est très bien.

    Quand celui ci affirme, pas de contre indication à replonger, c'est sous entendu sur le plan ORL.Il n'a retrouvé aucune sequelle cochléo vestibulaire => pas de contre indication ORL à la reprise de la plongée, oui.

    D'une maniere générale pas de contre indication à la reprise de la plongée mais bilan à la recherche d'un facteur favorisant un ADD serait de bon aloi.

    Si une telle recherche s'avérait positive elle ne contre indiquerait pas l'activité mais permettrait vraissemblablement de conseiller certaines précautions.

    Bye

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.