Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Ric Hochet

Vertiges et nausées 2 heures aprés la plongée

    Messages recommandés

    (pour traiter d'un vertige, un ORL, ça me semble pas mal (en tout cas mieux qu'un generaliste; c'est vrai qu'apres plongée... on peut penser aussi à hyperbar..).

     

    Tout à fait d'accord avec toi Christophe.

    Quoique si tu vas par là, je pense être plus qualifié qu'un ORL pour parler d'hypoglycémie étant assez souvent confronté aux vraies hypoglycémies. J'en ai vu une hier encore, un profane aurait sans doutes parlé d'épilepsie.

    Je suis dubitatif...c'est la première fois, dans ma sans doutes trop courte carrière, que j'entends parler d'hypoglycémie pour expliquer un vrai vertige rotatoire...

    Mais bon...c'est un ORL aviateur...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tout à fait d'accord avec toi Christophe.

    Quoique si tu vas par là, je pense être plus qualifié qu'un ORL pour parler d'hypoglycémie étant assez souvent confronté aux vraies hypoglycémies. J'en ai vu une hier encore, un profane aurait sans doutes parlé d'épilepsie.

    Je suis dubitatif...c'est la première fois, dans ma sans doutes trop courte carrière, que j'entends parler d'hypoglycémie pour expliquer un vrai vertige rotatoire...

    Mais bon...c'est un ORL aviateur...

     

    Salut,

     

    A lire l'ensemble des posts qui traitent à un moment du recours à un médecin face à certains symptômes je finissais par ne plus savoir fondamentalement vers quel médecin me tourner dans le cadre de la plongée.

     

    Ta dernière intervention me laisse un peu penser que toi aussi, bien que du sérail si tu m'autorises l'expression (d'ailleurs nullement péjorative qui plus est :) ), serais un peu aussi dans le flou ou le brouillard. Finalement un peu comme si, pour consulter le bon professionnel pour un diagnostic ad hoc il faudrait dejà avoir une assez bonne idée...... de ce même diagnostic.

     

    Je me trompe ou finalement ce n'est que ma méconnaissance des arcanes médicales (méd fédé,...etc etc) qui m'égare ? parce que là j'ai l'impression que cahcun a sa petite idée forgée sur son expérience personnelle (qui peut être tout à fait bonne conseillère d'ailleurs, je ne juge pas des avis des intervenants sur ce post)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je rejoins David c'est serieusement parti en sucette cette histoire, et c'est tout simplement lamentable...

     

     

    [MODE ENFLAMMAGE ON] Je n'ai lu qu'une seule malheureuse fois la seule chose qu'il y avait la a dire: "va voir le medecin (specialiste)!!!" c'est quand meme malheureux!

     

     

     

     

    @ Oliouchka : Et bien ,quel roman pour pas grand chose ! :confus:

     

    S'il est vrai que l'on peut éventuellement regretter que la discussion dérappe vers le sujet oh combien controversé de la compétence de certains médécins fédéraux car il mériterait un sujet à lui tout seul .....

    j'ai du mal à accepter , sans répondre, ta phrase en mode ENFLAMMAGE alors qu'en relisant les 96 posts qui précèdent le tien, j'ai relevé au moins 29 posts qui disaient de façon claire " va consulter !!! " .

     

    Alors , si tu n'en as vu qu'un seul ......:eek: !!!!!!????

     

    Problème de buée sur le masque peut-être ....:D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    oui ca j'ai bien vu ;) mais rajouter derriere un truc du genre "ouais mais c'est surement une hypoglycemie car untel..." ou "m'enfin je pense pour un add de telle sorte..." ca n'aide pas... moi on m'a appris une chose depuis toute petite, je ne la repete pas cme un robot, mais elle me parait sensee car les paroles on des CONSEQUENCES: quand on ne sait pas, on se tait.

    Rien de mechant hein, juste une remarque...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je reconnais qu'il est difficile d'y voir clair lorsque l'on est pas soi même impliqué dans un métier et dans ses spécificités.

    En effet je ne connais véritablement sur le plan médical que ce qui se passe en France et non à l'étranger.

    Comme l'a dit fort justement l'un d'entre nous, le choix dans chaque région (du moins les critères) pour un médecin fédéral ont quelques variations.

    Les lieux communs c'est qu'il faut etre licencié et plongeur.

    Dans certaines régions une formation est dispensée.

    C'est au médecin de s'investir lui même. Ses connaissances seront fonction de sa spécialité, et de l'ennergie qu'il mettra à s'investir et à se perfectionner, (expériences personnelles, revues scientifiques, enseignement ost universitaire etc.)

     

    La médecine du sport est organisée différemment.

    (bon tu as posé une question, j'essaye d'y repondre, j'espère que cela ne t'embrouillera pas trop.)

    Anciennement il s'agissait de DU (diplomes d'université.) en général selon les facultés ou cet enseignement était dispensé, un DU de médecine du sport se faisait sur un an.

    Puis il y a eu des DIU [diplomes inter universitaires](un peu mieux cotés dans l'echelle des diplomes) ou les programmes et les enseignements étaients établis et dispensés dans pluesieurs université qui se regroupaient ( par exemple Besançon, Nancy Strasbourg)

    Puis il y a des Capacités en médecine sportive - (plus élevé encore dans l'echelle des diplomes, puisque la validation des enseignements, se fait au nioveau national, avec un programme plus complet - j'ai personnellement passé une capacité en médecine sportive sur 2 ans) pour s'inscrire à une capacité il faut etre Thésé, cela se fait en plus.

    Actuellement les capacités subsistent mais sont remplacées, ou donnent l'equivalence à des DESC [Diplomes d'etudes spécialisées.] toujours sur 2 ans dans le cadre de la médecine du sport.

    La connaissance ne s'évalue pas en nombre de diplomes, c'est certain, mais dans l'utilisation et l'investissement que l'on met dans chacuns d'eux.

    Un exemple pour illustrer :

    On ne peut comparer un gynecologue, qui durant ses études, avant même de savoir qu'il serait gynéco, a passé un DU de médecine du sport, qu'il n'a jamais exercé et dans lequel il ne s'est jamais investi avec un généraliste qui a passé une capacité et qui est employé à plein temps au centre d'entrainement en altitude pour sportifs de haut niveau de Font Romeu

    Dans leur cursus les médecins du sport recoivent, quelques cours (plus ou moins selon les facs sur la médecine de la plongée) après, ils sont grands, ce n'est pas parcequ'ils auront eu 2 ou 4 h de cours en 2 ans qu'il vont bien connaitre ce sport.

    Ils ne le connaitront que s'ils s'y investissent par gout et par choix.

    Je suis chargé de l'enseignement de la médecine de la plongée dans une université, certains médecins sont par exemples rhumatologues et médecins fédéraux de tennis, ils n'en n'ont strictement rien à ...faire, des problemes liés à la plongée sous marine et hormis l'stéonécrose dysbarique qu'ils garderont en mémoire car cela à trait à leur spécialité, ils oublieront tout le reste aussi vite qu'ils l'auront appris.

     

    Pour en revenir aux médecins fédéraux, s'ils ont choisi de l'etre, c'est en général des médecins plongeurs qui s'investissent et qui sont interressés par les problemes liés à la plongée. De fait ils se documentent, s'interressent et lisent dans la presse spécialisée les articles qui ont rapport avec cela.

    (pour te donner une idée, en dehors des abonnements perso que nous prennons, nous recevons en moyenne une dizaine de revues par semaines. Il est impossible à un médecin de lire 10 revues par semaines et de les assimiler.

    Notre lecture est donc sélective.

    Lorsque dans le sommaire je vois des articles ayant trait à la médecine sportive en général et à la plongée en particulier je les lit en priorité.

    Le dernier numéro de "medecins du sport" était consacré au Hockey sub aquatique, je l'ai dévoré.

     

    Voilà, en espérant que tu y vois plus clair.

    Pour répondre à ceux qui trouvent que le débat s'en va en sucette, je dirais quen effet cela nous éloigne mais peut etre pas tant que ça. De plus il me semble que ce qui avait à dire a été dit, à savoir un médecin hyperbare orienté vers les problemes de plongée ( eh oui la médecine hyperbare, dans certaine régions est plus orientée sur les intox au monoxyde de carbone, les grands brulés et les surdités que vers la plongée sous marine....) - un médecin fédéral qui a de l'exprience.

     

    L'incident ne s'est manifestement pas traduit par un accident, ce n'est plus une urgence, le probleme est de faire 'approche diagnostique la plus précise possible afin de recommander la conduite à tenir appropriée, en terme d'examens si besoin et de recommandations éventuelles.

     

    Il ne s'agit pas d'étaler quoi que ce soit, cela ne me "rapporte " absolument rien de venir ici mais me permet parfois d'aider ou de conseiller des plongeurs

     

    Bye

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    entierement d'accord mais ne nous enseigne-t-on pas qu'a la moindre suspicion d'ADD le comportement a avoir est de foncer chez le medecin specialiste au plus vite?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ta dernière intervention me laisse un peu penser que toi aussi, bien que du sérail si tu m'autorises l'expression (d'ailleurs nullement péjorative qui plus est ), serais un peu aussi dans le flou ou le brouillard. Finalement un peu comme si, pour consulter le bon professionnel pour un diagnostic ad hoc il faudrait dejà avoir une assez bonne idée...... de ce même diagnostic.

     

    Oui, mais là c'est de l'utilité du généraliste dont tu parles, qui est un peu là pour t'orienter, à moins qu'il ne puisse se débrouiller tout seul.

     

    L'incident ne s'est manifestement pas traduit par un accident, ce n'est plus une urgence, le probleme est de faire 'approche diagnostique la plus précise possible afin de recommander la conduite à tenir appropriée, en terme d'examens si besoin et de recommandations éventuelles.

     

    Et nous sommes d'accord, mais ça n'est que l'avis de 2 médecins fédéraux. ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui, tout à fait. Qu'entends tu par spécialiste ?

    Personne n'est véritablement "spécialisé en ADD".

    Dans l'urgence, comme tu l'indiques c'est l'affaire des urgentistes et les "spécialistes des ADD" sont ceux qui travaillent dans un caisson hyperbare, le plus souvent des anesthésistes réanimateurs.

    En seconde main, la recherche de séquelles pourra concerner divers spécialistes,

    - le rhumato qui serait dans ce cas médecin fédéral pour les accidents ostéoarthromusculaires

    - l'ORL mais le plus souvent encore mieux, le neurologue qui serait lui aussi médecin fédéral.

    - dans le cadre de la recherche d'un bilan étiologique, le cardiologue apportera sa pierre à l'édifice. (les rcherches de FOP sont actuellement très codifiées dans la méthodologie exigée dans le cadre des accidents de plongée ( si ça interresse qqun je peux lui faire passer le texte.

    - un généraliste bien impliqué sera à meme de coordonner cela.

    - si une décision complexe doit etre prise, elle pourra etre demandée au médecin régional.

    Bien que très impliqué, je ne connais pas tout, il m'arrive parfois de demander conseil notamment dans des spécialités telles que l'ophtalmologie u la psychiatrie auprès de médecins fédéraux dont c'est la spécialité.

    En revanche dans le cadre de ma pratique quotidienne, il m'arrive de conseiller, cardiologues, neurologues, médecins de reeducation fonctionelle, ORL, pneumologues etc lorsqu'ils ne sont pas "pointus" dans ce domaine.

     

    Bye

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tout d'abord Superjéjé merci du temps que tu as pris pour rédiger ce message de façon a être le plus explicatif aussi bien sur le fond que sur la forme du parcours (et du choix donc pour le patient) du médecin. :bravo:

     

    Nul doute que je vais le relire de façon attentive. Il m'apparaît de prime abord que pour nous plongeurs, la recherche devrait se faire finalement au sein des médecins (généralistes et spécialistes) que nous pourrions cotoyer au sein de nos clubs et de nos structures (et ne pas hésiter à solliciter leurs avis sur le choix des spécialistes, c'est mon cas concernant mon ORL qui est plongeur).

     

    Crapô, en fait j'avoue que lorsque j'ai repris ton message et mis mon commentaire j'étais plus dans le flou et dans la recherche d'info que dans une réflexion portant sur les généralistes et les spécialistes. :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il m'apparaît de prime abord que pour nous plongeurs, la recherche devrait se faire finalement au sein des médecins (généralistes et spécialistes) que nous pourrions cotoyer au sein de nos clubs et de nos structures (et ne pas hésiter à solliciter leurs avis sur le choix des spécialistes, c'est mon cas concernant mon ORL qui est plongeur).

     

    Crapô, en fait j'avoue que lorsque j'ai repris ton message et mis mon commentaire j'étais plus dans le flou et dans la recherche d'info que dans une réflexion portant sur les généralistes et les spécialistes. :)

     

     

    C'est pourtant exactement le même problème.

    Quel que soit ton problème, le choix de ton médecin sera compliqué si tu te poses la question de la qualité optimale.

    Tu as mal au dos ? Qui aller voir ? Un rhumatologue sans doutes, ah oui, mais c'est un peu sur le côté, alors un néphro...non ! un uro ! Et puis ça vient un peu sur le devant , là à droite...y'a pas la vésicule par là ?

     

    Pourquoi veux tu que ça soit différent en plongée ?

    Tout ça reste un problème de choix de médecin, va voir celui en qui tu as le plus confiance (et oui : pourquoi pas ceux que tu croises au club?) et demande lui de répondre à tes questions, ou de t'orienter vers un autre médecin s'il ne connait pas les réponses.

     

    Tu me disais tout à l'heure que j'avais l'air d'être dans le flou.

    J'ai un doute, ça n'est pas la même chose : j'ai une idée extrèmement précise de la conduite à tenir que j'aurais appliquée dans le cas présent.

    Cette conduite à tenir pourrait sans doutes être calquée sur celle de confrères qui sont intervenus sur ce thread.

     

    Qu'on me comprenne bien : ça n'est pas un jeu, nous ne sommes pas là pour faire des paris diagnostic, 10 € sur l'ADD 12 sur le VBP, 15 sur l'hypo !

    Non, nous avons ici quelques éléments assez précis qui permettent d'évoquer certains diagnostics. On sait aussi que tout est rentré dans l'ordre mais ça ne change pas la conduite à tenir préalable de la recherche de causalité.;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Salut,

     

    A lire l'ensemble des posts qui traitent à un moment du recours à un médecin face à certains symptômes je finissais par ne plus savoir fondamentalement vers quel médecin me tourner dans le cadre de la plongée.

     

    Ta dernière intervention me laisse un peu penser que toi aussi, bien que du sérail si tu m'autorises l'expression (d'ailleurs nullement péjorative qui plus est :) ), serais un peu aussi dans le flou ou le brouillard. Finalement un peu comme si, pour consulter le bon professionnel pour un diagnostic ad hoc il faudrait dejà avoir une assez bonne idée...... de ce même diagnostic.

     

    Je me trompe ou finalement ce n'est que ma méconnaissance des arcanes médicales (méd fédé,...etc etc) qui m'égare ? parce que là j'ai l'impression que cahcun a sa petite idée forgée sur son expérience personnelle (qui peut être tout à fait bonne conseillère d'ailleurs, je ne juge pas des avis des intervenants sur ce post)

    Merci, je pense que tout est içi très bien résumé...

    Et je reconnait ici ma propre implication dans le problème.

    Mais bon sang que ce Descartes a foutu le bazard a découper le truc en morceau avec son pote Bonaparte...

    Du coup on ne sait plus vers qui aller...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oulà, ça a évolué ce fil que je n'avais plus consulté depuis un moment!

     

    Pour répondre au "flammage" d'Oliouchka, sympathique par son caractère passionné: ne méconnais pas que certaines choses ne s'expriment pas forcément de la même manière en public (= sur le forum); je n'ai sans doute pas été le seul médecin à avoir contacté immédiatement RicHochet **en privé**, pour essayer de l'orienter au mieux, et répondre dans les limites de mes compétences à ses questions.

     

    Il ne me semble pas que ce post soit "lamentable", il est plutôt représentatif de ce qui se passe souvent dans les situations moins flagrantes qu'un ADD évident pour tous, malgré les "consignes" connues de chacun -il y a eu des précédents ici même, je l'évoquais dans un post...

    Cordialement

    marc

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    biensur il y a le mp et heureusement, mais quelqu'un qui lirait se post pour soi et le gardant comme info valable pourrait un jour commettre une grosse boulette en se rassurant sur un ADD qui est "passe" ou bien une hypoglycemie au lieu de filer au caisson, ca peut etre dangereux, c'est la ou cela me derange ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...