Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

lestage avec une wing


    Recommended Posts

    Oui, 2 blocs séparés (donc pas de "manifold" mais 2 détendeurs, 2 manos, etc.).

     

    Mais ça serait bien un bidule pour relier les deux cylindres sur ce t adaptateur là avec deux entrées/sorties et un isolateur, mais qui fonctionnerait avec un flexible haute pression.

     

    Je n'en vois pas trop l'utilité puisque l'objectif est justement d'avoir des blocs séparés...

     

    Mis à part le domaine spéléo, c'est très utile en voyage (pour se faire un "bi" en Mer Rouge par ex. :hehe: ).

     

    A+

    Eric

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 37
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Oui, 2 blocs séparés (donc pas de "manifold" mais 2 détendeurs, 2 manos, etc.).

     

    Je n'en vois pas trop l'utilité puisque l'objectif est justement d'avoir des blocs séparés...

     

    Mis à part le domaine spéléo, c'est très utile en voyage (pour se faire un "bi" en Mer Rouge par ex. :hehe: ).

     

    Oui, c'est sûr, mais pour respecter la norme du backup, il faut soit:

    1) avoir un octopus sur chaque bloc

    2) changer de détendeur à tous les 300 psi (20bar) ou qqch comme ça, pcq il faut tjrs de l'air dans le 2em cylindre en cas d'urgence pour son binôme.

     

    et les deux sont chiants. D'où ma question ci-haut.

    Il existe des flexibles haute-pression, alors je vois pas pourquoi c'est pas faisable. Le seul truc que je ne sais pas, c'est que la grande majorité des flexibles haute-pression n'ont pas besoin de "faire passer de l'air" mais simplement de transmettre la pression jusqu'au mano à l'autre bout... Donc ils n'ont peut-être pas le diamètre suffisant pour cette aplication.

     

    Et pour ceux qui disent que ce serait ridicule et etc, de juste acheter un double, et bien... un double ne se trimbale pas en avion, et c'est très dur à louer. Et si on réussi à louer, c'est dur ou interdit d'en ajuster la hauteur sur le support.

     

    Mon idée est que il y a plein de belles épaves sur lesquelles j'aimerais faire un peu de temps/ de la pénétration légère mais en toute sécurité (règle des tiers), et un bloc d'alu simple de location de 80 pieds cubes ne suffit pas.

     

    Avec ce truc ça permets d'amener le support à bouteilles avec soi en vacances, et de simplement louer 2 cylindres réguliers pour chaque plongée.

     

     

    Qqn a des références justement sur les techniques avec deux blocs mono ? par exemple à tous les combien de psi/bar que l'on devrait changer d'un bloc à l'autre (d'un détendeur à l'autre) ? Autres considérations ?

     

    merci !

    Link to comment
    Share on other sites

    Changer de det tous les dix bar c'est pas si chiant. Je l'ai fait quelques fois au cours de plongées spéléo et on choppe vite le truc. De plus, c'est une config plus sur qu'un tuyaux de caoutchouc.

     

     

    On le choppe si vite que des fois on continue en mer et l'isolateur ne sert plus que pour le gonflage :froglol:

    Link to comment
    Share on other sites

    salut,

     

    pour respecter la norme du backup

     

    La plongée en structure rend un "octopus" ou - mieux - un deuxième détendeur indispensable mais n'est-ce pas le cas ici ? Deux blocs séparés = deux détendeurs.

     

    changer de détendeur à tous les 300 psi (20bar) ou qqch comme ça, pcq il faut tjrs de l'air dans le 2em cylindre en cas d'urgence pour son binôme.

     

    Question de goût et d'entraînement.

     

    Il existe des flexibles haute-pression, alors je vois pas pourquoi c'est pas faisable.

     

    Tout est possible en ce bas monde ;)

     

    Je comprends tout à fait que tu veuilles retrouver en voyage le confort du bi ponté mais c'est à mon sens prendre un risque inutile pour un gain minime.

     

    Il faut bien penser que tu auras pendant ta profonde un tuyau fragile (du moins plus qu'un "pont" 230b en laiton) derrière la nuque avec les aléas que ça comporte: risques d'arrachage lors des manipulations en surface, risques d'arrachage dans une épave, fuites de joint (il n'y en a qu'un seul de chaque côté !), etc.

     

    Personnellement, ce risque, je ne le prendrais pas.

     

    si tu avais que le plomb sur ta plaque ou si tu en a d'autre et si oui ou tu les positionne ?

     

    En étanche 4mm pré-compressée (Bare CD4) + souris légère + eau douce, ça me suffit (mais bi 2x10l acier Roth, donc lourd). Idem mais avec l'épaisse souris hivernale, je prends un baudrier (7kg). Idem mais en humide, je coule.

     

    En mer et en humide, je coule aussi mais moins vite :hehe:

     

    A+

    Eric

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour le double, j'ai une amie qui avait acheté des plombs-cheville et pour qui ça n'allait pas. Alors elle les as réutilisé dans son double, allongés entre les deux plaques de serrage ils lui permettent d'avoir du poids équilibré centralement.

     

     

    cela veut dire qu'elle va avoir du poids au niveau du bloc ... ca ne va pas gainer?

     

    En gros moi je vais avoir le plomb coulé dans la plaque ( 2kg) puis 2 kg au niveau du bloc. J'espere ne pas trop être déséquilibré!

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.