Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Le débutant: que pense t'il?


pop_be
 Share

    Recommended Posts

    Chers débutants,

    je crée ce post car je suis récemment passé initiateur. Etant plongé depuis la naissance dans le millieu aquatique (voile, natation,...) , je ne réalise pas du tout les difficultés qu'un débutant peut rencontrer.

    Lorsque j'ai commencé la plongée (il n'y a pas si longtemps) , je ne me rappelle absolument pas avoir eu quelques craintes particulieres telles que le premier vidage de masque, la ventilation, le palmage etc... (Ne voyez la dedans aucune forme d'orgueil ou quoi que ce soit, je cherche juste à optmisiser ma maniere d'aborder les cours que j'aurais à donner.)

    Ma question est celle-là: le millieu marin parait-il tellement redoutable? La ventilation, le palmage , le poumon ballast et autres demandent-il vraiment un effort de concentration constant?

    Quant aux baptemes: je comprends parfaitement le stress que la premiere plongée peut engendrer (j'ai moi-même eu certaines appréhensions avant de sauter dans l'eau avec 20kg de matos sur le dos :nerveux: ) mais cela ne s'estompe t'il pas durant la plongée? Et la faune et la flore? Etes-vous plutot attirés ou effrayé par elle?

    Toutes les opinions et reflexions sont les bienvenues, cela m'aidera enormement à evoluer en tant qu'initiateur...

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 154
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    D'une manière personnelle, j'appréhendais beaucoup mon baptème a cause de mes oreilles, ayant des otites sévères dans ma jeunesse ... mais finalement en équilibrant comme il faut, ça s'est très bien déroulé :)

     

    Ce qui a été difficile, c'est de se maintenir bien horizontalement tout en ayant la bouteille qui se balade de droite a gauche mais passé 5 minutes sous l'eau, on gère.

    Le poumon ballast, pas encore vu, j'en suis qu'a la théorie du N1 et vivement la 1er plongé.

     

    En ce concerne la faune et flore, je suis plutôt bien servit, les prédateurs me font pas peur (requin entre autre), je les regarde passivement s'échapper :)

     

    Je pense qu'un bon initiateur est une personne qui fera un briefing complet avec ces "débutants" sur les conditions de plongé, les risques etc ... et surtout calmer leur angoisse.

     

    Je connais bien des personnes autour de moi qui se refusent la plongé, soit ils ne sont pas a l'aise dans l'eau, soit il ne veulent pas respirer dans un détendeur, soit ils appréhendent les prédateurs et/ou accidents. Je pense qu'avec un bon breifing justement, ces angoisses peuvent disparaitre et laisser place a la découverte et l'amusement.

    Link to comment
    Share on other sites

    Sujet intéressant pop_be, merci de l'ouvrir ! :top:

     

    Personnellement quand j'ai débuté il y a 4 ans j'ai eu la chance de tomber amoureux de cette activité et de n'avoir aucune appréhension mais au contraire une envie boulimique de pratiquer...

     

    Je me souviens que pendant pas mal de temps par contre le soucis était ma consommation... Je m'en préoccupais beaucoup... Je pense qu'il faut dédramatiser ce facteur là auprès des débutants : on ne consomme pas trop, on consomme ce dont on a besoin, et vaut mieux faire 40 minutes de plongée en ne s'en souciant pas et en prenant du plaisir que 50 en cherchant à économiser à tout prix...

     

    Etant passé de l'autre côté (N4 + initiateur) je me rends compte de plusieurs choses :

     

    - Rien ne doit être considéré comme évident pour un débutant. Il faut tout rappeler, tout expliquer, pour la sécu et pour faire sauter des angoisses cachées ou questions non posées éventuelles.

     

    - toujours bien insister sur la sécu, faire comprendre au débutant qu'on s'occupe de lui et qu'il ne peut rien lui arriver...

     

    - après la formation le point à travailler le plus et le plus lontemps est la stabilisation. beaucoup de plongeurs avec 10,15,20 plongées voire plus ne sont pas bien stabilisés et compensent à la palme... personnellement j'en parle toujours, et même en explo j'aime bien donner des conseils voire prendre une minute ou 2 pour travailler le poumon ballast.

    Link to comment
    Share on other sites

    Autre avis

     

    J'ai fait mon premier baptême en 1992 en piscine avec la SNECMA Suresnes. J'ai gardé un bon souvenir de ce jour pour la bonne raison que l'encadrement que j'ai eu était "personnalisé" dans le sens où je connaissais l'initiateur et que j'ai pu avoir toute l'attention réservée à un proche à qui on veut faire découvrir sa passion et comment on peut respirer sous l'eau comme les poissons !

    Le second en mer date de 2 ans à mon arrivée à Nice. Là encore j'ai bénéficié d'une attention particulière puisque mon chéri est un habitué de mon Club (maintenant !) . Dans la foulée et grâce à une monitrice très attentive à l'évolution et l'intérêt de ses "clients" j'ai passé le niveau 1. Là, aucun sentiment de "rentabilité", juste beaucoup de temps passé à faire et refaire des vidages de masque et tous les exercices du niveau 1. Je suis persuadée que sa passion pour son métier a conditionné une grande partie de mon intérêt maintenant pour la plongée, merci Dorothée !

    Puis après quelques plongées j'ai continué sur le niveau 2. Là, encore une fois, j'ai fais et refais les exercices de remontée assistée avec le Boss et toujours la même passion et le plaisir d'apprendre aux élèves à évoluer et comprendre l'élément et s'y sentir bien. Je regretterai peut être de ne pas avoir eu plus de temps, durant le niveau 2, pour réaliser que 40 mètres çà fait beaucoup et que toujours aujourd'hui, quand mon attention n'est plus captivée, de ressentir un léger malaise qui me force à recadrer mon esprit sur ce que je vois. Techniquement j'ai appris beaucoup de choses mais je ne me sépare pas de cette inquiétude. Celà passera avec l'expérience et comme je n'ai plongé que dans mon club avec les mêmes personnes qui m'ont initié, je n'hésite pas, après chaque remontée, à leur faire part de mes sensations. POur moi, chaque plongée est comme une fin de cours qu'il faut débrieffer !

    Pour résumer, je crois que pour faire apprécier quelque chose il faut aimer donner. Le temps consacré aux élèves est primordial. C'est ce que j'ai ressenti, et pour le coup, c'est communicatif !!!

    Vivement samedi que j'y retourne ! PLOUF !!!:froglol:

    Link to comment
    Share on other sites

    personellement je n'ai jamais eu d'appréhension particulière .... mais j'en ai vu récement d'assez flagrandes :

     

    - peur du manque d'air

    - le passage des oreilles revient très régulièrement, il est possible que ça serve aussi des fois de limite à franchir qui peut faire un petit peur au débutant, ce moment ou le corps dit "attention" après la surface va s'éloigner !!! c'est aussi source potentielle de stress en début de plongée les oreilles ....

    - l'hatitude de l'encadrant ! énorme ! j'ai vu une N1 etre plus rassuré par ma présence que celle de l'encadrant ! ... promis juré ! juste parce que je l'avais à l'oeil, je savais qu'elle allait nous faire une bavure ! ça a pas loupé, sauf que l'encadrant jouait au poisson pilote ... pas bien !!! résultat une grosse panique à gérer qui c'est terminée par une fin de plongée (normale mais frustrante après 25mn) ... par contre belle expérience rélle pour un N1, l'assistance !

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

     

    Pour ma part, je commence tout juste, donc bien beau débutant je suis :D

     

    Ce que je redoute le plus c'est le passage des oreilles, peur que le tympan pète ! J'ai pu faire deux baptemes, le premier a été très (trop) rapide à la descente et j'ai donc ressentit une gene et j'ai du remonter de qq metres pour que ca passe. Le second quant à lui s'est passé superbement, descente lente (j'avais prevenu le boss) et equilibrage nikel chrome.

     

    Ensuite vient le stress du manque d'air mais bon, ca me fait moins peur.

     

    Voilà voilà !

    Link to comment
    Share on other sites

    En formation P* (N1 FR) actuellement je n'ai pas vraiment d'appréhension.

    Après je pense que la grande difficulter dans la vidange masque c'est de bien dissocier la respiration bouche nez ce qui n'est pas evident au depart pour tout le monde et le nettoyage de sinus c'est pas toujours cool ;).

    Après c'est comme tout il suffit de s'entrainer.

    Pour ce qui est de la concentration c'est que lorsque tu es en formation on n'a tendance a être sur le qui vive car tu ne sais jamais quand ton instructeur va te faire le coup j'ai plus d'air .... même si il t'as dit debut d'exercice.

    La seule difficultée "que j'ai rencontrer" c'est de ne pas faire de gestes dans tout les sens pour me recupérer quand je partais a gauche ou a droite mais maintenant cela va beaucoup mieux.

    Pour ma part on va dire que plonger me permet de me destresser et d'avoir du calme (surtout quand tu bosse dans un milieu bruillant).

     

    Enfin tout ca pour dire que du bonheur avec une super équipe dans le centre ou je suis.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour

     

    Tu pourrai développer s'il te plaît:)

     

    Amicalement

     

    je disais qu'etre confronté à un problème réel permet de savoir effectivement quelle réaction on a. pour l'avoir été (et pas qu'une fois en fait ...) je sais dans ce cas précis comment j'ai réagis (je suis N1), j'avais détecté les signes avant-courreurs , bref je savais ce qui allais se passer simplement par l'observation préalable ...

    le résultat - puisque tout c'est très bien termié, mème pas traumatisant finalement pour l'assitée - c'est que je trouve cette expérience très enrichissante. je sais comment j'ai réagis. un point qui m'a marqué : le regard de la personne qui panique complet !!! aller cherché et monopoliser son regard affolé pour calmer, ... ça c'est resté bien gravé !

    c'est marrant comme d'un coup ça peut donner une autre valeur à ton niveau vis à vis des autres d'un seul coup.

    ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    pour mon cas:

    j'ai eu du mal avec le vidage de masque total

    j'ai toujours eu l'apprehension d'ouvrir les yeux sous l'eau

    le gars avec qui j'ai passé mon niveau me l'a fait faire petit a petit et a la fin j'ai reussi a nager sans masque pendant 3 ou 4 minutes

     

    avant de commencer, j'avais aussi un peu peur de devoir forcer pour respirer quand on est au fond (je pensais que la pression de l'eau sur le torax obligé a forcer plus)

     

    par manque de pratique,un fois d'eau l'eau je met tjs quelques minutes (2 ou 3 ) pour gerer ma respiration, ensuite ca va au poil

     

    oreilles RAS....

     

     

    voilou

    Link to comment
    Share on other sites

    Ce que je trouvais difficile au début :

    - M'équiper et me déséquiper dans l'eau. Je manque peut-être de souplesse, mais je ne trouve jamais le passage pour le 2nd bras avec tout ce bordel sur le dos.

    - La crainte de trop consommer, donc géner la palanquée et manquer d'air pour revenir au bateau.

    - Me maintenir à 3m pour le palier de sécurité.

     

    Il faut aussi savoir contrôler des angoisses irraisonées.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

     

    Ben moi, un peu pareil que tous le monde niveau angoisse, vidage de masque, conso d'air.

    Mais une autre chose qui me faisait peur c'est la surppression pulmonaire. Je ne comprennais pas quand cela pouvait arriver ni comment. Depuis ça va mieux mais j'ai mis un moment avant de me rassurer.

     

    Voilà...

    :-)

    Link to comment
    Share on other sites

    lors de mes premières plongées en Manche dans une eau à 10°c j'avais toujours besoins de 2 minutes pour caler ma respiration tellement le froid me saisi et me coupe le souffle, sinon si j'essaye de descendre direct c'est l'essouflement garanti,heureusement quand l'eau se réchauffe tout va bien et maintenant en début de saison je plonge en étanche donc nickel!!

    Link to comment
    Share on other sites

    j'ai eu du mal à me stabiliser en fin de plongée entre 0 et 6 m au début. tendance à avoir les pieds qui passent par dessus la tête, et à remonter avec l'impression d'être aspiré par la surface. d'où l'angoisse de la fin de plongée... finalement un bon lestage (peut etre avec un kilo de trop, mais bon il est toujours temps de le virer au fur et à mesure que l'expérience grandit, et encore plus facilement en utilisant un pb de 500 gr...) et un petit travail de répartition des poids (un peu plus derrière) et zou c'est nickel. Pour moi la chasse au poids est un peu débile (je parle de plonger à l'aise avec 5 kilos ou angoissé avec 4). pour plonger à 20 m tant qu'on n'a pas 15 kilos sur le dos... Pour mon cas c'est un MF2 qui un jour m'a fait faire le test de lestage avant de plonger et qui m'a dit avec 6 kg c'est OK. A partir de là je n'ai plus complexé et je suis à l'aise au palier...

    En général celui qui te snobe pour ton kilo de trop il plonge avec 2 kilos de plomb de moins que toi et 2 kilos de poids apparent de plus (phare, couteau, cisaille, 2° premier étage, parachute avec plomb de 300 g, bloc de 18l, 2 montres, un ordi, un compas, les clefs de la cave...)

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 428
        Bonjour,   Je suis N1, 50 plongées depuis mes débuts en milieu naturel il y a 6 mois.Très impliqué, je pense continuer sur la durée (N3 probablement).   Je commence à m'intéresser à mon propre matos, (celui du club étant évidemment assez basique), et donc à ma stab perso, que je pourrai configurer aux petits oignons pour mon usage actuel. (J'ai déjà mon setup en tête de A à Z)     Je suis dans mes investigations, fatalement tombé sur les wings et autres stabs d
      • 23
        Bonjour à tou(te)s! Quelques semaines que je parcours le forum à la recherche d'info, à me délecter de quelques aventures, expériences partagées ici... J'ai enfin fini par m'inscrire. Jeune plongeur de 55 ans 😒 ... Ça fait quelques années que j'aime la flotte (depuis toujours en fait): natation, voile, funboard, surf, tir sur cible subaquatique, un peu de chasse... J'ai découvert la plongée bouteille au printemps dernier: Je cherchais une activité pour me remettre à l'eau (après l
      • 182
        Bonjour,    Entrain de finaliser mon OWD SSI.  J’ai un gros soucis de gestion de l’air, lorsque je plonge avec 170 bar, je me retrouve au bout de 45/50 minutes avec 10/15 bar (en fosse), on pousse comme l’on est en milieu sécurisé. Sauf que si j’ai cette gestion de l’air en milieu naturel, devant m’arrêter à 50 bars, je vais pas rester longtemps en immersion …    Est-ce normal au début ? Avez-vous des conseils pour parvenir à mieux gérer ma consommation d’air ?    Me
      • 53
        Bonjour,   J'ai passé le niveau open water de padi. Pour le moment (pas avant Novembre) je n'ai pas de projets de plongées hors France ou dans le sud mais J'aimerais plonger régulièrement en Île-de-France ou à 1h30 max de paris (en fosse ou sur des sites pour débutant) afin d’améliorer mon aisance dans l'eau et être plus autonome. Pour pouvoir plonger j'ai du prendre un cours de réadaptation dans un centre commercial. Outre le fait de devoir attendre au moins 3 semaines, de n'avoir pas
      • 27
        La puissance d'internet fait que des évènements comme l'incendie d'un bateau de plongée (croisière ou journalier) ne passent plus inaperçus.   Depuis presque 15 ans que je navigue sur plongeur.com, je suis frappé par la fréquence des rapports d'incendie à bord de navires de plongée. Les informations de ce type se répètent assez régulièrement aux 4 coins du monde.   Au point que les derniers accidents m'ont motivé pour faire un petit recensement à partir des faits relatés ici.
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.