Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Inconséquence des plongeurs russes ?


    Messages recommandés

    Je viens de tomber sur ces 2 petits films ( Tout en bas du post, c'est en étatsunien...désolé...) qui décrivent les plongeurs Russes comme des inconséquents notoires.

    Il semble bien que ces 2 clips fassent la promotion du système DIR et ils sont peut-être là pour attirer des plongeurs Russes vers certaines formations de certaines agences...je ne sais pas...

     

    Toujours est il qu'il y a eu effectivement pas mal d'accidents en Mer Rouge impliquant des Russes ces 5 dernières années.

     

    Pour ceux qui fréquentent la Mer Rouge et en particulier Hurgadah et Dahab où ils semblent être plus nombreux, avez vous noté ce genre de comportements ?

    Je veux dire faire des plongées à 60 m avec une expérience de 10 plongées par exemple ?

    Ou alors, et c'est plus probable, plonger à l'aube après une cuite mémorable ( mais ça, je l'ai déjà vu faire par des ressortissants d'autres nationalités...y compris la mienne;..).

    Ou autre chose.

    Ou alors, sont ils comme les autres ?

     

    Essayez de ne pas rester dans la généralité mais de raconter des faits euuuuuh...factuels...:nerveux:

    Evitons les dérives du genre " Ces Russes, tous de tarés !" ou " tous des pochtrons !", ça serait stupide. Par contre, il peut y avoir une culture du risque en plongée complètement différente, tendant à le minimiser outrancièrement et conduisant à des comportements à risque.

     

    Voilà les clips :

     

    Part 1:

    Part 2: YouTube - Fatal dive accidents, Russian Divers, Red Sea # 2

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 101
    • Créé
    • Dernière réponse

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Sujet pas inintéressant, mais instable, et qui pourrait heurter certains. Je te souhaite bon courage, ça sent le troll, même si je veux bien croire à la pureté de tes intensions.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    même si je veux bien croire à la pureté de tes intensions.

     

    C'est gentil...

    Cei dit, note bien que je m'en fous un peu...

     

    Maintenant de la à déduire que ce sont tous des truffes .....

     

    Oui, bon, j'ai pris quelques précautions dans le post initial pour demander de na pas généraliser, mais de raconter des faits vécus de près ou de loin, confiirmant ou infirmant ce qui devient une légende.

    Mais il est vrai que le titre lui même est généralisateur

     

    Il y a un 3eme épisode...

     

    Je trouve qu'il a un côté trop franchement promotionnel, mais il éclaire peut-être les 2 premiers ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je pense qu'on pourrait remplacer "Russes" par à peu près toutes les nationalités. C'est un "documentaire" visiblement pour les russes (avec toutefois un doublage anglosaxon) donc ça parait logique que pour faire la promotion du truc en russie, on s'attaque aux comportements des plongeurs russes. Par contre, à part vendre du GUE, il n'y a apparemment pas de décorticage du systeme russe. Bref, on sait pas pourquoi par rapport au titre les russes sont si mauvais, tous les autres faits réfèrent aux formations habituelles en égypte (ie PADI) sans mention particuliere pour les russes, idem pour l'interview du gars au caisson, la voix off parle des russes mais le gars dit que les gens qui viennet en égypte plongent souvent au dela de leurs capacités...

     

    En gros la conclusion à la fin de la 3eme partie du "documentaire", c'est que si t'es pas GUE, tu peux mourrir atrocement en mer rouge mais c'est ton choix. Merci le message marketing...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En gros la conclusion à la fin de la 3eme partie du "documentaire", c'est que si t'es pas GUE, tu peux mourrir atrocement en mer rouge mais c'est ton choix. Merci le message marketing...

     

    Lol, oui c'est exactement ça.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je pense qu'on pourrait remplacer "Russes" par à peu près toutes les nationalités. C'est un "documentaire" visiblement pour les russes (avec toutefois un doublage anglosaxon) donc ça parait logique que pour faire la promotion du truc en russie, on s'attaque aux comportements des plongeurs russes. Par contre, à part vendre du GUE, il n'y a apparemment pas de décorticage du systeme russe. Bref, on sait pas pourquoi par rapport au titre les russes sont si mauvais, tous les autres faits réfèrent aux formations habituelles en égypte (ie PADI) sans mention particuliere pour les russes, idem pour l'interview du gars au caisson, la voix off parle des russes mais le gars dit que les gens qui viennet en égypte plongent souvent au dela de leurs capacités...

     

    En gros la conclusion à la fin de la 3eme partie du "documentaire", c'est que si t'es pas GUE, tu peux mourrir atrocement en mer rouge mais c'est ton choix. Merci le message marketing...

     

    Oui, il y a sûrement de ça et j'en parle en préambule.

     

    Mais pourrais tu me trouver le même destiné à des français, anglais, belges, allemands etc...qui ont un pouvoir d'achat supérieur et justifieraient donc encore plus ce genre de promotion ?

     

    Je ne crois pas que la dangerosité des comportements serait pointée de cette façon outrancière.

    C'est ce qui me fait penser qu'il pourrait bien y avoir un problème.

     

    La plongée en Russie prend son essort depuis récement, ce qui pourrait expliquer celà.

    La jeune plongeuse qui parle de la narcose comme d'un problème psychosomatique m'a semblé assez évocateur.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Au vu de la première vidéo je pense que c'est dû à une inadéquation entre la formation des plongeurs, l'encadrement et le choix des sites.

     

    exemple 1 :

     

    5 plongeurs dont plusieurs inexpérimentés (en cours de cours AOWD), 1 seul dive guide, 1 seul ordi pour la palanquée sur Elphinstone en hiver donc gros courant.

     

    La sécu surface qui attend au point de largage (donc qui n'avait pas étudié le courant avant) et ne retrouve pas ses plongeurs (avaient-ils des parcahutes ??)

     

     

    exemple 2 :

     

    Plongée sur Elphinstone, l'hiver encore. le moins expérimenté reste à 40, les autres descendent à... 90 !!!

     

    Il y a addition d'incompétences et d'inconscience !!!

     

    j'ai l'habitude d'évoluer dans des circonstances beaucoup plus srictes sur les conditions de formation, d'encadrement, de sécu...

     

    Par exemple je plonge souvent sur une plongée un peu "sportive" sur un tombant avec du courant (la Pointe au Sel pour ceux qui connaissent), il m'arrive d'encadrer mais :

     

    - ne sont autorisés à faire la plongée que des N2 avec un certain nombre de plongées, qui savent et ont les moyens de calculer leur déco (ordi perso ou prêté par le club), qui ont un parachute et savent l'utiliser.

    - on me fait encadrer 2 plongeurs maximum sur ce genre de plongée, on ne monte à 3 que lorsque ce sont des encadrants et surtout des N2 plus expérimentés ayant déja fait cette plongée avant...

    - la sécu surface étudie le courant avant, évaluant les zones de sortie possibles, et exige des parachutes oranges lancés tôt pour un bon repérage...

     

    Inconscience dans ces cas de figure !!

     

    pourquoi les exemples de cette inconscience sont russes dans ce cas de figure ?

     

    peut-être que les européens de l'ouest ou les américains ont une culture plongée plus ancienne et/ou des cadres plus stricts qui fixent les limites... Comme le dit la vidéo, les russes découvrent la plongée, reviennent pour passer l'OW + l'AOW et veulent plonger sur Elphinstone pour voir du gros à la fin de leur première semaine de plongée...

     

    l'inconscience est surtout de la faute des gens qui les forment et les encadrent... et qui au lieu de leur dire "tu n'es pas assez expérimenté restons dans les 20-30m max sur les sites abrités" leur disent "Tu veux faire Elphinstone ? On va prendre tes dollars alors"...

     

    Je me souviens qu'on m'avait proposé de faire le Thistlegorm lors de ma première semaine en Egypte alors que j'étais OW avec 15 plongées...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mouais, les Américains qui montent les russes en épingle, c'est un peu la m*** qui se fout des chiottes :grimace:

     

    On trouverait des tas d'exemples similaire un peu partout. Je crois effectivement que les maîtres mots sont:

    - d'un côté, des opérateurs prêts à tout pour encaisser les $$$

    - de l'autre, des clients qui disposent de peu de temps et ne veulent (savent?) pas admettre leurs limites

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon la deuxième confirme ce que la première laissait entrevoir : inadéquation entre l'expérience et la plongée effectuée donc prise de risque.

     

    Par contre j'ai commencé à sourire quand ils disent "pour aller à 60 il faut absolument un équipement spécial, ça ne se fait pas en mono et à l'air" :rolleyes::rolleyes::rolleyes:

     

    Et ils présentent la plongeuse russe comme inconsciente tout en la disant expérimentée ("a lot more than 100 dives") ... alors qu'elle explique qu'elle se connait, qu'elle sait comment son corps va réagir à la narcose ...

     

    Grand écart... autant faire une 40 dans le jus quand on a fait 10 plongées sera unanimement reconnu comme inconscient, autant une 60 dans de bonnes conditions de mer quand on est expérimenté, qu'on a construit progressivement son expérience de la profondeur est un truc qu'on voit toutes les semaines....

     

    je commence à entendre les gros sabots :rolleyes::rolleyes:

     

    Allez, la 3ème !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Au vu de la première vidéo je pense que c'est dû à une inadéquation entre la formation des plongeurs, l'encadrement et le choix des sites.

     

    Je crois aussi qu'il y a de ça.

    Une volonté de faire des profondes rapidement, ils citent l'aarche du blue hole à Dahab.

     

    Par contre j'ai commencé à sourire quand ils disent "pour aller à 60 il faut absolument un équipement spécial, ça ne se fait pas en mono et à l'air" :rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

     

    Et ils présentent la plongeuse russe comme inconsciente tout en la disant expérimentée ("a lot more than 100 dives") ... alors qu'elle explique qu'elle se connait, qu'elle sait comment son corps va réagir à la narcose ...

     

    Faire une 60 en mono et à l'air est bel et bien une grave erreur. Avec un 12 l tu n'as pas de marge de manoeuvre ou alors tu fais un touch and go.

     

    Quant-à la fameuse plongeuse, elle fait l'erreur de tous les plongeurs moyennement expérimentés qui pensent se connaître, mais qui n'ont jamais eu le moindre problème à ces profondeurs.

    Elle développe aussi un théorie assez intéressante sur la narcose en général, qui en dit long sur sa façon de penser, c'est pas pour rien qu'ils l'ont choisie pour le doc...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...