Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Daedelus

Plongée sur le Léopoldville

    Messages recommandés

    Une réflexion concernant les calculs d'autonomie.

     

    16l/min 20 l/min... Ce n'est pas ça l'important.

    C'est de savoir de combien votre conso explose en cas d'incident !!!

     

    Car même si on fait 16 l /min en "explo" (hors courant...), avec le stress d'un incident la conso va vite passer de 16 à 32...

     

    Perso, je trouve tout à fait normal de remonter d'une plongée profonde avec au moins 130 bars dans mon bi. C'est que la planification a été bonne et que tout c'est bien passé.

     

    Avec un 15l sur 60m, regardez ce que donne une panne d'air un coéquipié après 10 minutes de temps fond, avec la déco à faire...

     

    Les spéléos ont abandonné depuis longtemps la règle des tiers pour passer au 1/5...

     

    Quand tout va bien en plongée, tout va bien. Mais quand cela commence à merder, cela va très vite !!!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Quand tout va bien en plongée, tout va bien. Mais quand cela commence à merder, cela va très vite !!!

     

     

    Je ne peux que confirmer.

     

    Bon, vu la météo, la plongée va se faire dans d'assez bonnes conditions mais avec peu de gaz, donc au moindre pépin, on ne réfléchit plus : on remonte, et tant pis si on est pas sur le bout de la gueuze.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La plongée mélange est une plongée très simple, beaucoup plus simple qu'on veut bien le faire croire.

    C'est abordable et demande surtout d'accepter de remettre en cause ses acquis, ce qui est l'étape la plus difficile.

     

    Bonjour

     

    N'oublies pas quand même que quelque part nous fonctionnons bien en respirant de l'air sous une pression de 1b.Pour le reste ( Mélanges , Pression ) physiologiquement parlant c'est peut être loin d'être aussi simple.

     

    Amicalement

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    N'oublies pas quand même que quelque part nous fonctionnons bien en respirant de l'air sous une pression de 1b.Pour le reste ( Mélanges , Pression ) physiologiquement parlant c'est peut être loin d'être aussi simple

     

    Même si le contenu de ton poste est assez juste (pas totalement : à pression standard, le type du gaz inerte n'a physiologiquement aucune espèce d'importance - du moment qu'il est inerte, biologiquement), on ne voit pas bien la rapport avec l'interventionn de Laurentt, qui répondait (un peu trop) courtoisement à une intervention assez ridicule.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Mais en réalité, tjrs en prennant large, on va passer 20 min à 50m, je consomme bien moins que 20L/min surface et mon bloc sera gonflé à 230b...même en conservant 20L/min de conso surface j'ai de la marge! (...):

     

    Bonsoir

     

    J'ai plongé le Léo il y a quelques années en circuit ouvert avec un trimix ad hoc et un bloc de déco .

     

    Véritablement je peux dire : le Léo ce n'est pas le Togo .

     

    Plonger à l'air au plancher c'est prendre de bien grands risques en terme de narcose ; et 20 minutes de plongée à 50 m à l'air dans la Manche ce sont de bien grands risques en terme de consommation de gaz et maitrise de la désaturation .

     

    La remontée se fait pleine eau , le plus souvent dans le courant , parfois avec une houle ++

     

    J'ai plongé dans des conditions moyennes de visibilité et avec un courant de fond qui s'est levé . Mais mon pote et moi avions nettement plus d'autonomie que les autres plongeurs qui effectivement étaient tous à l'air mais même ayant l'habitude de cette épave ne sont pas restés plus de 10 minutes dessus ...quoiqu'on t'en dise ( ne te fie qu'à moitié aux temps qu'on annonce avec un bloc de 15 litres d'air !)

     

    Bref ne mésestime pas ta consommation et la necessité d'une marge conséquente de sécurité .

     

    Le Léo est vraiment dans une zone de conditions souvent difficiles ! Ne pas t'éloigner de ton binomeet si le courant devient fort , non seulement ne pas pénétrer mais aussitôt amorcer la remontée .

     

    Bonne plongée mais descendre au delà de 50 à l'air sur cette épave est un réel risque.

     

    cordialement

     

    Bernard

    ---

    qui plonge aussi encore à l'air ;)

     

    ( vraiment ça n'a rien à voir avec descendre à 70 m à l'air sur le Coolidge en eaux tropicales !)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    60 metres à l'air dans le secteur, c'est trop short.comme le signalent justement les autres, un coup de narcose et c'est le début des enmerdes... le minimum syndical : un bi 10 et un bloc nitrox ou 02 pour la deco.

     

    perso, je descend pas à 60 à l'air. j'aime pas la narcose, donc lichette d'helium obligatoire :biere:

     

    ps: y a un article dans l'avant dernier "plongee mag" sur le leo.

     

    la "wreck dive team", qui a fait cette plongée avait cette config :

     

    bi12 trimix 20/30 + 2 decos 7 litres NX 50 + 02 .temps fond 35 minutes. vl'a une config qui va bien pour vraiment faire le tour du propriétaire , et pas un touch n go à l'arrache :grimace:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bonsoir

     

    J'ai plongé le Léo il y a quelques années en circuit ouvert avec un trimix ad hoc et un bloc de déco .

     

     

    post scriptum

     

    Tu seras gentil au retour de me décrire les conditions d'embarquement avec le centre de Tourlaville .

    J'ai un très mauvais souvenir de sable de plage venant massacrer les détendeurs de mes décos...

     

    Les choses ont peut être changé

     

    amicalement

     

    Bernard

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Même si le contenu de ton poste est assez juste (pas totalement : à pression standard, le type du gaz inerte n'a physiologiquement aucune espèce d'importance - du moment qu'il est inerte, biologiquement), on ne voit pas bien la rapport avec l'interventionn de Laurentt, qui répondait (un peu trop) courtoisement à une intervention assez ridicule.

     

    Je ne comprend pas "Pression standard"? Pour le reste je réagissais seulement à la "simplicité évoquée" pour la réalisation de plongées TRIMIX.

    Maintenant sur le fond je suis assez d'accord avec ce qui a été dit , concernant l'utilisation des mélanges dans le cas de plongées sur le "LEO". En effet les conditions ne sont pas toujours évidentes et nous touchons les limites de la plongée à l'air . D'accord également avec Bernard sur les conditions d'embarquement en face la plage de TOURLAVILLE.

     

    Amicalement

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonsoir tout le monde, :)

     

    Donc je viens de rentrer de cette journée à Tourlaville ou nous avons effectué 2 plongées. Ce matin RDV à 9HOO au Pôle plongée Normandie pour ce préparer tranquillement, faire connaissance avec les autres plongeurs, préparer le matos etc etc…

     

     

     

    Ensuite direction la plage … et là avis à Stranglerfig, la mise à l’eau n’a pas changée, toujours aussi folklorique :fou:mais au final c’est assez sportif et amusant, enfin sauf pour les détendeurs qui prennent effectivement le sable :(!

     

    Voila tout est prêt, tout le monde a embarqué sur le Sépia (avec + ou – de difficulté) maintenant c’est direction le Léopoldville… nous sommes onze plongeurs chacun avec son 15L :froglol:! On arrive sur le site, D nous fait le briefing du déroulement de la plongée : on fait max 20 min au fond ou bien on commence la remontée à 100 bars, remontée en pleine eau etc. (je vous passe les détails propre à cette épave). OK c’est partis... oups pardon j’oubliais de préciser qu’il y a 4 palanquées de 2 + 1 de 3 dont je fais partis évidement :vexe:! Donc on descend:diver:, on est a l’étal, coef 47, pas de jus, parfait :top: on continu la descente et la on s’aperçoit que la visi va pas être top… mince alors tout ceux qui l’on fait m’ont dit avoir eu 10 même parfois 15m de visi…:rolleyes: bah la c’est râpé !!!

     

     

    On arrive à 50m et là au grand mot 4m de visi et suis généreux ça doit être mon coté Marseillais :)! C’est pas grave, je suis quand même bien heureux d’être ici, je profite de ce que j’ai et de ce que je vois en gardant bien à l’esprit le côté historique et dramatique de ce lieu.

     

     

    Malgré la faible visibilité on ressent bien l’impressionnante masse de ce paquebot. On se trouve sur la partie avant, on longe tranquillement l’épave qui est couchée sur bâbord, pendant une petite dizaine de minute puis apparait ce qui aurait du être la proue du navire, mais malheureusement celle-ci s’est écroulée il n’y a pas si longtemps:decu: et on distingue d’ailleurs très nettement l’endroit ou s’est produit la cassure. On va faire le reste de la plongée à se promener dans ce coin. Un de mes binômes nous fait signe qu’il est à 100 bars, ça fait 20 min qu’on ce balade à 50m… parfait, on commence la remontée, arriver au palier … …. 20min à faire, pfff ça va être long:malade:, en plus il y a de la houle qu’on ressent bien dès 4m ! C’est moi qui est sorti le parachute de palier mais au bout de 10min j’en ai marre de le tenir alors je le passe à quelqu’un et me viens l’idée de jouer a pierre feuille ciseaux pour faire passer le temps :eek:! Voilà grosso modo comment ça c’est passé.

     

    Bilan gazeux de l’affaire : je suis parti avec mon 15L à 210 bars, on a fait toute la plongée vers 50m sauf une pointe à 52,2m exactement, j’ai entamé la remontée avec 120 bars et j’ai fais surface avec 65 bars dans le bloc ! En gros tous les plongeurs (les 11) sont sortis avec au moins 50 bars et tout le monde a fais ses 20 min au fond :bravo:!

     

    Ce que j’en pense :

     

    1°, en parler quand on l’a fait, c’est quand même mieux (je parle pour moi, n’y voyez aucune hostilité de ma part!!!)

     

    2°, plongée avec la quantité de gaz que l’on a embarqué… perso je trouve ça très bien au vu des réserves que l’on avait. (Finalement c’est exactement ce qu’on m’avait annoncé)

     

    3°, plongée avec un Bi à l’air… tjrs personnellement, je n’y vois pas l’intérêt, du moins si c’est pour plonger plus longtemps car les 20 min de paliers m’ont largement suffit !

     

    4°, le trimix, là je suis bien d’accord !

     

    5°, embarqué et débarqué de la plage, c’est marrant mais usant !

     

    6°, j’ai été étonné par le peu de faune présent sur cette épave.

     

    7°, j’ai qu’une envie maintenant c’est d’y retourner en espérant une meilleure visi, prochaine prévue début septembre puis octobre et novembre !

     

    8°, je sais plus, j’ai déjà écris beaucoup trop de choses:malade: !

     

    Merci a vous tous pour vos commentaires, je précise que plonger comme nous l’avons fait n’est en rien de la folie ou de l’inconscience… je confirme et signe suite à cette plongée et à l’expérience des autres plongeurs présent aujourd’hui, qui pour certains est grande sur cette épave et toujours avec un 15L (désolé de remettre ça sur le tapis ;)!) … après chacun voit midi à sa porte, je vais pas chercher la petite bête:D!

     

     

    Pour finir, ce que j’ai envie de retenir de tout ça c’est… très belle épave, impressionnante, très bon souvenir.:D:D:D

     

     

     

    Bonne soirée à tous.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Vas y explique moi comment tu remonte un mec en panne de gaz avec ton 15 litres à 65 bars en fin de plongée en partant de l'hypothèse qu'il fait panne d'air total quand vous attaquez la remontée?...

     

    M'enfin c'est pas grâve hein t'es vivant... cette fois :devil:

     

    Nemesis

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu utilises quel moyen de déco? Parce que 20' de palier pour 20' fond à 50m, ça me paraît peu... :confused:

    A moins que vous ayez été longs à descendre, mais ça m'étonnerait...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si on en est là, c'est déjà qu'il y a eu un gros problème avant!!! tu peux toujours imaginer les pires scénarios, alors d'accord ça peut arriver mais dans quel conditions...tu ne te retrouve pas d'un coup avec ton bloc vide a moins par exemple de faire un gros essoufflement, ce qui sous entend qu'il y a eu un problème qui n'a pas été décelé ou gérer correctement avant... et ce n'est jamais anodin si un tel problème t'arrives!

    En revanche si je vais dans ton sens alors quelque soit ta config de toute manière le risque zéro n'existe pas en plongée... autant ce mettre de suite au curling, c'est sur y'a moins de risque... encore que ... ça glisse la glace! :rolleyes:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A Malte:

    Déco a l'air... on est 2 a avoir des suunto qui nous ont donné exactement les mêmes infos au même moment et le troisième a un uwatec aladin qui lui à ajouté 2min de palier par rapport à nous!

    Sinon la descente n'a pas été très rapide, rien d'anormal non plus mais honnêtement je ne me souviens plus au bout de combien de temps nous sommes arrivé au fond!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    les tables MN90 te donne 4min à 6m et 22 à 3m de paliers pour 20min à 50m... donc rien d'extraordinaire. L'un de nous trois avait 22min à faire et les 2 autres 20min. Avec notre profil réel, la descente (allé 3 min) pour arriver à 37m (la ou il y avait la gueuse) on a du y rester 1min et ensuite descente à 50.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Déco a l'air...

    Oui, ça je m'en doutais.. :D

     

    on est 2 a avoir des suunto qui nous ont donné exactement les mêmes infos au même moment et le troisième a un uwatec aladin qui lui à ajouté 2min de palier par rapport à nous!

    Sinon la descente n'a pas été très rapide, rien d'anormal non plus mais honnêtement je ne me souviens plus au bout de combien de temps nous sommes arrivé au fond!

    Bizarre... :confused:

    Sur un profil plus court au fond sur le Togo (16', dont 4 pour descendre, on est lents :D ) à des profondeurs comparables mais plutôt plus faibles (essentiellement entre 45 et 47, avec pointe entre 50 et 53), nos Suunto indiquaient encore 21' à faire une fois arrivés au palier...

    Je comprends pas comment les vôtres indiquaient 20' avec 4' de temps fond supplémentaire, alors que vous êtes restés sur 50m plus longtemps que nous qui n'y avions fait qu'une pointe.. (sachant que nous n'étions pas non plus en successive).

     

    Bon, c'est pas grave, mais ça me surprend.. :)

     

    les tables MN90 te donne 4min à 6m et 22 à 3m de paliers pour 20min à 50m... donc rien d'extraordinaire. L'un de nous trois avait 22min à faire et les 2 autres 20min. Avec notre profil réel, la descente (allé 3 min) pour arriver à 37m (la ou il y avait la gueuse) on a du y rester 1min et ensuite descente à 50.

    Ben justement, j'avais vérifié les MN90 aussi, et je trouve que 20' ou 26' de palier, c'est pas pareil... :confus:

     

    Mais bon, encore une fois, c'est pas grave non plus. :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...