Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Bi bloc, question de béotien ...


caval87
 Share

    Recommended Posts

    Merci de ta réponse mais je ne pige pas la logique de faire de différences entre plongées papy et Tx. Perso, que je plonge à 10 ou 100 m, c'est la même chose et isolateur bien ouvert car si je comprends bien, tu fermes l'iso pour isoler et garder la moitié de ton gas dans le "what if" où une valve pète.

    ben non, tu n'as pas bien compris...

    je dis que perdre 2 minutes (le temps de réagir et de fermer) de gaz à 70 m c'est plus facheux qu'à 30...

     

    et en fait, c'est quoi pour toi une valve ??

    (et pourquoi péterait-elle?)

     

     

    Je comprends bien mais statistiquement, cela est, plus possible que probable. Par contre, que le détendeur parte en couille (et statistiquement, cela sera le droit sur lequel on suce et qui est donc mécaniquement plus solicité) est du probable et dans ce cas je ferme la valve seulement et dispose de tout mon gas.

    ben c'est pour ça qu'avec le pont fermé, on respire alternativement sur chaque détendeur... le rythme de l'altérnance étant le choix de chacun... toutes les 5 minutes, tous les 10b... etc...

     

    et re-pas d'accord... le gonflage de la wing, par exemple se fait sur le 2e détendeur... donc il est aussi solicité... moins, certes, mais...

    De plus, de jouer avec l'iso genre, je vérifie qu'il est bien ouvert avant de faire l'analyse, puis je le referme ou le ferme completement et reouvre un peu (comme certains font) me semble potentiellement plus apte à emmener une embrouille et donc c'est du probable aussi.

    Ainsi, pour moi, toutes les valves sont ouvertes car entre différents "what if", je penche vers le cas de figure le moins problématique... moi, je vois un possible contre deux probables...mais bon, c'est moi :)

     

    moui... mais personellement, je crois qu'il me reste encore juste assez de neurones pour savoir si après le gonflage, je vais utiliser mon pont ouvert ou fermé (comme aide, il y'a le chatterton sur lequel le type de mélange et la MOD) et du coup pour laisser ouvert ou refermer...

     

    J'ajouterai que si l'iso est fermé, autant plonger en séparés.

    oui.. et quand j'ai pas envie de me faire les alternances entre les deux détendeurs, et faire toute une plongée sur le 2e détendeur, je démonte et je change la robinetterie ? :D

     

    De plus, je ne comprends pas que tu ais besoin de quelqu'un pour manipuler les valves ; il me semble que le minimum et d'être capable de tripoter ses valves seul.

    Jale.

     

    relis ce que j'ai écrit:

    dans le pire des cas, je fermerais (ou ferais fermer par mon voisin)
    où est-ce que tu lis que j'ai impérativement besoin de quelqu'un pour fermer ?
    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 65
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Une perte de gaz qui demande la fermeture de l'isolateur, c'est une fuite au niveau de la jonction robinet (ce que j'appelle valve...mon francais plongée...)-bouteille, cas vraiment très très très rare...un mythe (?). cela peut être aussi une fuite au niveau de la liaison pont-robinet mais même remarque qu'avant.

    Ainsi, il me semble que statistiquement, je devrais m'attendre au scénario fermeture du détendeur droit (mon inflateur est aussi sur le droit !) et ...oups là, en fait je réalise que nos systèmes sont complètement différents et donc cela ne sert pas à grand chose de voir ces différences spécifiques alors que l'on devrait remettre tout à plat... Ah la, la....Enfin bref, vous qui lissez, faites vos choix informés, en situation dans l'eau et pas sur le net, surtout en lisant cet échange entre Nics et moi qui est un échange sans fin....Nics, désolé mais je dois reprendre la conversation plus tard...On ouvrira un fils pour cela ok ?! :)

    A très bientôt,

    Jale

    Link to comment
    Share on other sites

    l'isolateur est aussi fiable qu'un robinet, puisque c'est la même mécanique.

     

    comme un robinet il peut poser problème, sauf que là ça risque d'être particulièrement génant, vu que quand tu voudras le fermer c'est que tu auras un soucis.

     

    un copain spéléo me parlait d'un gars qui plongeait avec lui dont ils n'avaient pu fermer l'isolateur alors qu'un de ses détendeurs s'était déboité suite à un choc, grosse chaleur

     

    c'est pour ça que sous terre j'utilise soir un bi séparé (bi12) soit un bi relié avec isolateur fermé (bi7). Je plonge d'ailleurs osuvent comme ça en mer, pour garder l'automatisme du changement de détendeur.

     

    l'avantage d'avoir un isolateur sur le bi7 est la facilité de gonflage, mon compresseur n'ayant qu'une sortie

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 9 scenarii de problèmes avec un bi avec isolateurs, je sais plus quand arrive le scenario de l'iso qui lache mais bon, c'est pas le premier...

     

    En tout cas même pour des plongées où le risque de perte de gaz est "important" on peut le laisser ouvert, sinon il sert à rien et il faut passer au sidemount qui est le plus sûr d'un point de vue separation des blocs. Separer des blocs dans le dos où est l'interet? Devant soi, je trouve ça plus logique...

    Link to comment
    Share on other sites

    un copain spéléo me parlait d'un gars qui plongeait avec lui dont ils n'avaient pu fermer l'isolateur alors qu'un de ses détendeurs s'était déboité suite à un choc, grosse chaleur

    c'est pour ça que sous terre j'utilise soir un bi séparé (bi12) soit un bi relié avec isolateur fermé (bi7). Je plonge d'ailleurs osuvent comme ça en mer, pour garder l'automatisme du changement de détendeur.

    l'avantage d'avoir un isolateur sur le bi7 est la facilité de gonflage, mon compresseur n'ayant qu'une sortie

    Je ne comprends pas le role de l' isolateur dans le cas cité car si c'est le détendeur qui se déboite et ben on ferme le robinet, switche de détendeur et cela n'empeche pas d'avoir le gaz des deux bouteilles...pas besoin d'isoler.

    En plus, je ne vois pas le rapport entre l'isolateur et le fait que le compresseur n'a qu'une sortie !

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 9 scenarii de problèmes avec un bi avec isolateurs, je sais plus quand arrive le scenario de l'iso qui lache mais bon, c'est pas le premier...

    En tout cas même pour des plongées où le risque de perte de gaz est "important" on peut le laisser ouvert, sinon il sert à rien et il faut passer au sidemount qui est le plus sûr d'un point de vue separation des blocs. Separer des blocs dans le dos où est l'interet? Devant soi, je trouve ça plus logique...

    En effet, c'est ce que je veux dire et je ne comprends pas pourquoi ceux qui plongent avec un isolateur le ferme et utilise la même procédure que de plonger en séparés...je ne pipe pas leur logique...mais bon, je suis un peu lent...:)

    De plus comme Tautaz le rappelle, il y a en effet 9 scénarios de "couille" et c'est sur cette possibilité-probabilité que l'on choisit d'utiliser un isolateur et de le laisser ouvert...sinon, je le répette, on reste en séparés...il me semble :)

    Jale.

    Link to comment
    Share on other sites

    En effet, c'est ce que je veux dire et je ne comprends pas pourquoi ceux qui plongent avec un isolateur le ferme et utilise la même procédure que de plonger en séparés...je ne pipe pas leur logique...mais bon, je suis un peu lent...:).

     

    ben moi je le ferme a toute les plongées :D

    Depuis que je me suis apperçu que j'avais beaucoup de mal a fermer mes robinets facilement et surtout rapidement. Alors je sais qu'il y a plein de technique, relever le cul du bi, le placer plus haut, desserer le harnais etc.........mais aucune ne m'a convaincu. Je n'exclues pas l'idée qu'en plus d'être souple comme un IPN, je suis peut être aussi un gros boulet mais je m'en tapes et j'assumes :D

    Et puis si on est un peu profond vaut mieux aller vite a effectuer la manoeuvre sous peine d'avoir fait tout ça pour récupérer 10 malheureux bars :vexe:

     

    Donc le choix était:

     

    - Plonger avec l'iso ouvert en cas de blèmes ça voulait dire passer 2mn a tenter de se démettre une epaule pour récupérer un peu de gaz, en gérant un gros coup de stress pour de toute façon attaquer la remonté juste aprés, puisqu'il est hors de question pour moi de continuer la plongée avec un robinets fermé et un donc un detendeur inutilisable.

     

    - Plonger avec l'iso fermé en cas de blème je laisse fuir tranquille et j'attaque direct le chemin retour sans me prendre la tête et sans stresser de savoir si je vais reussir a fermer ce p....n de robinet avant d'avoir perdu la majorité du gaz de mes deux bouteilles.

     

    Comme une seule de ces deux solution me paraissait fiable, au contraire de l'autre qui comporte un incertitude et demande une manip pas facile pour moi ( surtout en cas d'urgence ), mon choix était fait.

     

    Au début j'avais gardé l'iso comme Goofy par facilité de gonflage, parce qu'il est plus facile quand tu fait des Nx ou Tx d'avoir le même gaz dans les deux blocs quand tu fais un seul gonflage que quand tu en fais deux. Maintenant je me dit que je m'em....e plus qu'autre chose et je vais effectivement séparer mes bi définitivement.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne comprends pas le role de l' isolateur dans le cas cité car si c'est le détendeur qui se déboite et ben on ferme le robinet, switche de détendeur et cela n'empeche pas d'avoir le gaz des deux bouteilles...pas besoin d'isoler.

     

    Tu ne peux pas exclure le cas que le robinet ait morflé en même temps que l'isolateur. En tout cas ce qui s'est passé ce jour là, a fait que les blocs n'ont pu être isolés et ils se sont fait une belle frayeur.

     

    c'est vrai qu'en tout séparé, tu ne peux pas récupérer le gaz de l'autre bloc, c'est l'inconvénient majeur, mais tu as une certaine sérénité. Partant du principe que si tu tapes ta robinetterie ce sera dans un passage étroit, le valve drill dans une étroiture je demande à voir.

     

    Bref, j'ai fais mon choix, il n'a pas que des avantages, mais pour moi il a moins d'inconvénients que de plonger avec l'isolateur ouvert.

     

    En plus, je ne vois pas le rapport entre l'isolateur et le fait que le compresseur n'a qu'une sortie !

     

    Ca je pense que c'est parce que tu ne gonfles pas très souvent surtout des mélanges. Tu règles tes débits une fois pour le gonflage, au moins tu es sûr d'avoir le même mélange dans les deux blocs sans avoir de montage compliqué à faire, surtout sur des petits blocs

     

    Sur mon bi12 qui est séparé, je suis obligé de mettre un doubleur de sortie et une lyre entre les deux blocs pour gonfler en simultané, mais comme le gonflage est plus long, ça dérange moins ma feignasserie.

    Link to comment
    Share on other sites

    Hello

    Je peux me tromper, mais je pense que Jale ne voyait pas l'intérêt de l'isolateur pour gonfler car lui plonge avec le robinet ouvert (donc, ça change rien quand il gonfle, ça reste en même position)

    Petite question : si vous ne plongiez pas en sout, vous trouveriez le même avantage à l'isolateur ? Je veux dire par là, est ce, selon vous, un accessoire de sécurité indispensable ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Petite question : si vous ne plongiez pas en sout, vous trouveriez le même avantage à l'isolateur ? Je veux dire par là, est ce, selon vous, un accessoire de sécurité indispensable ?

     

    Perso au niveau des blocs pour moi c'est la même chose en sout ou en mer. De toute façons aprés un certain temps de palier ça revient au même, tu as un plafond sur la tête même s'il n'est pas fait de roche.

    Quand a l'avantage de l'isolateur, je penses que sout ou pas ça va dépendre de ta manière de plonger. Dans mon cas je n'en vois plus c'est pourquoi je vais le supprimer. D'autre vont trouver que c'est un plus puisque en théorie ça peut permettre d'avoir plus de gaz et que la plongée est plus confortable car ça évite l'alternance des dets.

    A chacun de faire son choix.

    Link to comment
    Share on other sites

    ce qui n'est pas indispensable quand tout va bien, peut le devenir quand il y a une m.... :froglol:

     

    un isolateur, ça coute 30 euros environ est ce que ça vaut le coup de s'en passer ? Chacun doit le décider.

     

    c'est sûr qu'en eau libre, il y a moins de risque de taper, mais celui d'un joint qui lache reste bien présent

    Link to comment
    Share on other sites

    ba oui, celui du joint qui lâche, je suis bien d'accord, mais tu en rajoutes aussi en rajoutant un robinet, non ? Ce n'est bien entendu pas une question de prix;)

     

    Oui bien sûr qu'en rajoutant un isolateur tu rajoutes des joints, ceux du robinet de l'iso, puisque ceux de jonctions tu les as même avec une barre simple

     

    je parlais bien sûr d'un joint qui lâcherait dans le robinet du bloc, tout peut arriver, mais la probabilité que 2 joints lachent en meme temps sur deux robinets est faible

     

    d'aileurs, pour éviter que le joint lache, autant manipuler le moins possible le robinet et plonger isolateur fermé :hehe:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.