Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Mal de mer


maxpaulo
 Share

    Recommended Posts

    euhhhh... dur, dur ! :malade:

    Il y a des petits trucs comme : fixer un point fixe au loin (jamais l'horizon ou un autre bâteau!), rester à l'extérieur sur le bateau, préparer son matériel et mettre sa combi avant de quitter le port, manger "solide" avant de partir, se mouiller le visage au premier signe de malaise...

    Il existe aussi des médicaments mais la plupart ont des effets secondaires comme le risque de somnolence... pas génial !

     

    Et au pire, vaut mieux vomir... :confus:

     

    Bon courage !

    Link to comment
    Share on other sites

    Je prends systématiquement un Mercalm avant chaque départ en mer. En général je n'ai pas de soucis avec ça. Les effets de somnolence sont légers.

     

    Attention toutefois, les bons conseils de cor13 restent valables. J'ai une fois eu un peu trop confiance en l'efficacité du comprimé et j'ai passé tout le début du trajet à préparer mon matériel à l'arrière du bateau sans relever le nez. La suite a été difficile... :larme:

    Link to comment
    Share on other sites

    Pas de combat efficace contre le mal de mer.

    On peut ne pas etre sujet et un jour succomber en raison de la fatigue du froid de ce que l'on a mangé (Ou bu) la veille.

    Les médicaments et autres patchs je déconseille pour avoir testé aux Kerguellen. Le patch brouille la vue. Le Mercalm et autre nautamine endort.

    Link to comment
    Share on other sites

    Plonger du bord , si le coin le permet !

    plonger en eau douce , on a de beaux lacs en France , éventuellement la spéléo ;)

     

    Pas sûr que notre ami préfère le "mal de lac" au ""mal de mer"... :D

     

    Et on peut aussi être sujet au mal de mer en plongée ! Ça m'est arrivé au palier, où ça balançait un peu... :malade:

     

    Et même en jouant à un jeu vidéo, "Diver, aventures en eaux profondes"... :rougi:

     

    Pour ma part, sur un bateau, je regarde un point fixe au loin, ça marche bien...

    Ça fait un peu impoli quand on me parle, mais je ne regarde pas mon interlocuteur, je continue à regarder au loin....

     

    En croisière en Égypte, j'avais pris de la Cocculine en comprimé, un truc homéopathique, les jours où la mer bougeait pas mal... Je n'avais pas été malade...

    Link to comment
    Share on other sites

    Le mal de mer... ça dépend aussi des circonstances, de ton stress avant même de monter sur le bateau, de ton inquiétude à être (ou ne pas être) malade, de ta fatigue, et enfin de l'état de la mer...

     

    Je crois avoir tout essayé (patch, Mercalm, Cocculine, Nautiquelque chose, etc...). Par précaution, même si c'est plus psychologique de l'avoir avec moi que de ne pas en avoir, j'emporte toujours du Mercalm mais je ne le prends que si je pressens vraiment des soucis (avec une grosse fatigue avant de plonger, ou un manque de sommeil, etc... qui prédisposent) ou par exemple avant une nuit en mer qui promet d'être houleuse. Sinon j'évite de prendre quoique ce soit. Le Mercalm provoque effectivement une légère somnolence qui se traduit souvent par des bâillements à bord et une légère envie de s'assoupir, mais dès qu'on passe à l'eau, pas de problème.

     

    Les conseils donnés ci-dessus sont tous valables, et regarder la ligne d'horizon en laissant dériver ses pensées sur un sujet qui n'a rien à voir avec la mer peut aider aussi à "oublier" ce malaise. Le conjoint et les amis doivent aussi savoir ne pas te demander 30 fois en deux minutes "ça va ? tu veux vômir ?". Quand ça ne va pas, isole-toi, ligne d'horizon et respire à fond : souvent le simple fait de contrôler ses pensées (donc de penser à autre chose) et de contrôler sa respiration sont plus efficaces que d'entendre les autres autour de soi raconter leurs pires souvenirs de mal de mer !...

     

    Enfin pour limiter les risques je m'arrange toujours pour équiper ma bouteille avant de la mettre à bord : se pencher dans son sac de plongée et avoir la tête en bas sur la sangle de bouteille garantit à 80 % une première nausée (sauf si on est déjà un bon loup de mer). On est en général plus à l'aise quand le bateau a pris la mer et qu'il vogue à belle allure, c'est souvent quand on attend trop longtemps à bord juste avant et après la plongée que le mal de mer se déclare... Alors avant que le bateau ne quitte le port (ou l'amarrage), essayer d'être le plus prêt possible à passer à l'eau (se poster pas loin de sa bouteille, palmes et masque près de soi, ceinture de plomb à ses pieds pour ne pas avoir à la chercher dans le désordre et la précipitation, ce qui augmente le stress), etc...

     

    D'autre part si on est prédisposé au mal de mer, petit déjeuner léger et sans acidité : oublier le jus d'orange du matin, éviter les oeufs, etc... Du pain, c'est bien !

     

    Et puis s'il faut se soulager, autant le faire avant de plonger, parce que le mal de mer sous l'eau c'est très douloureux pour l'estomac qui se retourne avec des spasmes, même si ça fait rire les compagnons de plongée sur le bateau au retour.

     

    Enfin il faut savoir que plus on monte sur un bateau, plus on s'aguerrit : le mal de mer peut être présent sur les deux ou trois premiers jours d'un séjour plongée mais il s'estompe souvent rapidement et ça permet de ne plus penser qu'au plaisir de ses explorations...

     

    Bref, le mal de mer (à mon avis) peut être très souvent psychosomatique...

     

    ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Je suis fortement sujet au mal de mer, lorsque c'est calme, agité, à la vue des laminaires ou des posidonies qui ondulent un peu trop, même devant certains jeux videos :malade: .

    J'ai essayé des produits homéopathiques, phytothérapiques, bracelets rien n'y fait. Le Mercalm m'a sauvé, je peux même aller dans la soute respirer des douces effluves de diesel sans problème. Pas d'envie de dormir ou de fatigue, le seul hic est que sur des plongées un peu profondes, disons à partir de 35m, me prend une forte envie de dormir avec les paupières qui deviennent lourdes, lourdes. Donc, en cas de profonde je n'en prend pas et je suis :malade: .

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne suis pas certian qu'indiquer des médicaments du marché français/européens à notre ami quebecquois lui soit très utile. Je lui conseille en revanche de lire ce document et notamment le "coast guard cocktail" que beaucoup de mes collègues prenaient quand je vivais en californie http://www.ecu.edu/diving/AFSCseasickness.pdf

     

    Pour le reste, d'accord avec ce qui a été dit avec une remarque supplémentaire pour dire qu'on devient moins sensible au mal de mer... en naviguant souvent.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.